Abyss Domination – Chapitre 68

A l’intérieur de la pièce tranquille, Soran ferma lentement les yeux et essaya de sentir le Réseau Magique. C’était un champ d’énergie sans forme qui se propageait à travers l’univers et divers plans. L’objectif du réseau était d’aider les lanceurs de sorts à créer des modèles de sorts et à rassembler les énergies de la nature pour former des sorts, qui seraient ensuite stockés dans les fentes des lanceurs de sorts. Cela permettait aux lanceurs de sorts de lancer rapidement les sorts stockés par activation vocale ou par mouvement ; les sorts préparés à l’avance absorberaient les énergies de l’environnement et montreraient immédiatement leurs effets. Sans l’aide du réseau magique, il faudrait beaucoup plus d’efforts de la part des lanceurs de sorts pour rassembler l’énergie nécessaire à leurs sorts, rendant les choses à la fois plus difficiles et plus lentes.

 

L’autre but du Réseau Magique était de protéger les divinités ; il empêchait l’apparition de puissants lanceurs de sorts capables de menacer les dieux. Il empêchait ceux qui avaient un grand potentiel de détruire l’équilibre du monde en les faisant dépendre d’un système pratique au lieu de peaufiner leur talent. Cependant, cela permettait aussi aux lanceurs de sorts ayant peu de potentiel de lancer des sorts plus facilement, car ils n’utilisaient pas seulement leur force personnelle, mais aussi le pouvoir du réseau. Dans l’ensemble, le Réseau Magique était une existence cruciale pour le monde. Sans cela, le nombre de lanceurs de sorts diminuerait drastiquement de quatre-vingt-dix pour cent.

 

En fait, le réseau religieux, que les prêtres utilisaient pour jeter des sorts divins, faisait aussi partie du réseau magique. Le réseau magique était divisé en différentes couches, et le réseau religieux était situé à la couche la plus haute. En général, les lanceurs de sorts novices ne pouvaient accéder qu’à la couche inférieure, tandis que ceux qui avaient un plus grand potentiel pouvaient accéder aux couches supérieures. La couche supérieure, cependant, était exclusive à ceux qui utilisaient des sorts divins.

 

Pour que les mages puissent sentir et percevoir le réseau magique, ils devaient méditer. Leur position n’avait pas d’importance ; cela fonctionnerait tant qu’ils lâchaient leurs émotions corporelles et s’adressaient au réseau avec leur conscience. Les apprentis mages normaux devaient passer par une longue période d’exploration méditative avant de pouvoir ressentir le réseau magique. D’autre part, Soran, qui était devenu un mage grâce à la multi-profession, pouvait sentir l’existence du réseau dès l’obtention de sa profession supplémentaire.

 

Alors qu’il étendait sa conscience, l’esprit de Soran toucha le réseau. C’était comme une énorme toile d’araignée où les lignes s’entrecroisent. Les espaces vides entre les points d’intersection étaient des fentes de sorts. Il ne touchait actuellement que la couche la plus basse du réseau, donc cela ne pouvait que l’aider à lancer des sorts de niveau 0. Le réseau n’était qu’un outil, et la vraie force d’un magicien dépendait encore de son propre talent. Même si le réseau aidait un peu avec le processus, le lanceur devait quand même créer les structures de sorts dans leur esprit par leurs propres moyens.

 

Après avoir senti sa conscience se connecter au réseau magique, Soran arrêta de méditer. Le but de la méditation était de permettre aux lanceurs de sorts de mieux comprendre le système magique, ce qui les aiderait à comprendre les lois de l’énergie dans la nature.

 

Augmenter le niveau de la profession de mage.

 

Soran ne commença pas immédiatement à analyser les modèles de sorts enregistrés dans son livre de sorts, mais il releva le niveau de sa profession. Augmenter son niveau renforcerait sa connexion avec le réseau magique et accélérerait le processus de compréhension des modèles de sorts.

 

A cause de la pénalité de vingt pour cent de EXP pour la multi-profession et des exigences élevées pour la montée en niveau de la profession, il fallut à Soran plus de 300 EXP pour atteindre le niveau 2 de mage ; en comparaison, il ne lui avait coûté que 200 EXP pour monter Rogue au niveau 2.

 

» La profession de mage est maintenant au niveau 2. »

 

« Vous avez reçu 22 [INT 18 + (INT 18-10)0,5] Points de compétence, PV augmenté de 9 [PV de profession 4 + (CON 20-10)0,5] ».

 

» Vous avez reçu 1 Point d’Attribut Libre. »

 

L’avantage de la multi-profession était le bonus de points d’attribut libre qu’une deuxième profession de base pouvait donner, mais l’inconvénient était qu’il devenait plus difficile d’élever le niveau des professions individuellement. Pour la première profession supplémentaire, la pénalité était une augmentation de vingt pour cent de EXP requis par profession. Pour la deuxième profession supplémentaire, la pénalité était de quarante pour cent avec une amende unique de 5000 EXP d’abattage. Pour le troisième, la pénalité était de soixante pour cent et une amende unique de 10 000 EXP d’abattage.

Dans le jeu, il y avait des gens qui avaient jusqu’à quatre professions. A moins qu’ils n’aient réussi à tuer un dieu ou deux, les niveaux pour les quatre professions étaient forcément bas. Dans des circonstances normales, les joueurs et même les PNJ talentueux n’auraient pas autant de professions ; même trois exerçaient des pressions, et encore moins quatre. Il fallait simplement beaucoup trop de temps et d’efforts pour devenir plus fort tout en étant multi-profession à ce degré. Seules les divinités avec des quantités massives d’EXP sur leurs mains pouvaient se permettre d’avoir autant de professions.

 

Pour les niveaux 1 à 4, l’EXP requis pour monter en niveau était relativement faible. Toutefois, ce nombre augmenterait de façon exponentielle à partir du niveau 5, car il s’agit du niveau de référence pour le grade 2. Les nombres devenaient presque astronomiques pour les professions de grade 3, surtout pour les personnes qui avaient plus d’une profession. A ce moment-là, les ennemis dans le Royaume des Mortels ne suffiraient plus ; ils devraient voyager vers d’autres plans ou vers le Royaume des Ténèbres pour monter en niveau. Pour devenir membre du Royaume des Légendes, il fallait visiter les Abysses au moins une fois pour gagner des EXP.

 

Attribuer le point à l’Intelligence et les points de compétence à la Littératie. Rehaussez à nouveau le niveau de la profession de mage.

 

Même si Soran aurait aimé investir le point dans Dextérité, il donna la priorité à l’augmentation de son Intelligence à 20, car il savait que le réseau magique allait s’effondrer dans le futur. Il conserverait au moins une partie décente de ses capacités à lancer des sorts s’il avait 20 points en Intelligence quand cela se produirait. Quant à la littératie, plus il y avait de points, plus vite il serait capable d’apprendre et de comprendre les sorts.

 

» La profession de mage est maintenant au niveau 3. »

 

« Vous avez reçu 24 [INT 19 + (INT 19-10)0,5] Points de compétence, PV augmenté de 9 [ PV Profession 4 + (CON 20-10)0,5] ».

 

» Vous avez reçu 1 point d’aptitude. »

 

Soran reçut un Point d’aptitude pour avoir atteint le Niveau 3, mais il ne pouvait être utilisé que pour des capacités liées aux mages. Comme il ne connaissait pas les capacités de la profession, il décida de revoir ses options.

 

» Lancer au combat 【Compétence】 : Après avoir suivi une formation, l’utilisateur est maintenant plus apte à lancer des sorts au combat. L’utilisateur est maintenant moins susceptible d’arrêter de jeter son sort lorsqu’il est attaqué. Au fur et à mesure que la capacité s’améliore, l’utilisateur peut être capable de terminer son sort même s’il subit des dégâts. Pour ceux qui ont multi-profession mage, après avoir atteint un certain niveau de compétence, l’utilisateur pourra lancer des sorts tout en s’engageant dans un combat rapproché. Cela nécessite les capacités magie silencieuse et lancer spontané. Concentration +10. »

 

» Lancer de sorts mobile 【Compétence】 : Après avoir suivi une formation spécialisée, l’utilisateur est maintenant capable de lancer des sorts en se déplaçant. Au fur et à mesure que la capacité s’améliore, l’utilisateur pourra lancer des sorts tout en se déplaçant à des vitesses encore plus élevées ou même en volant. Sans cette aptitude, les mages seront incapables de lancer d’autres sorts lorsque Vol est actif, ce qui en fait une aptitude cruciale pour les mages de haut niveau. Concentration +5. »

» Contrôle de sorts 【Compétences】 : L’utilisateur aura un plus grand contrôle sur les sorts, ce qui lui permettra de renforcer ou d’affaiblir ses sorts comme il le souhaite. Au fur et à mesure que la capacité s’améliore, l’utilisateur sera en mesure de faire ressortir tout le potentiel et la puissance de ses sorts. Certains sorts de type invocation ne peuvent montrer leur vraie puissance que lorsqu’ils sont soigneusement contrôlés par le lanceur. Cette capacité est aussi la condition préalable pour les capacités  » Renforcer le sort et maximiser le sort « .

 

» Apprenant doué : Les mages ont souvent des mémoires étonnantes. Cette capacité améliore la mémoire de l’utilisateur et lui permet de comprendre de nouvelles choses plus rapidement grâce à l’analyse de modèles et de règles communes. L’utilisateur apprendra et améliorera d’autres capacités à un rythme plus rapide. Cette capacité montrera encore plus d’effet si l’utilisateur a également la capacité mémoire eidetique. Littératie +10. »

 

Soran fut déchiré entre les options disponibles. Il avait déjà reçu l’alerte de capacité pour contrôle de sorts, donc ce serait un gaspillage de dépenser un point pour l’apprendre alors qu’il l’apprendrait naturellement tôt ou tard de toute façon. A part cela, les trois autres étaient tous des capacités décentes.

 

Lancer au combat, comme son nom l’indique, était utile dans les batailles. C’était impossible pour un lanceur de sorts de passer inaperçu sur le champ de bataille, et c’était difficile de maintenir une distance de sécurité par rapport aux ennemis tout au long d’un combat. La capacité corrigeait un défaut fatal des lanceurs de sorts en leur permettant de lancer des sorts même lorsqu’ils étaient attaqués. C’était particulièrement utile pour Soran, qui était avant tout un combattant au corps à corps.

 

Lanceur de sorts mobile permettait aux lanceurs de sorts de lancer des sorts tout en se déplaçant. Son effet principal était que le lanceur de sorts serait capable d’utiliser d’autres sorts quand Vol était actif ; le taux d’échec des sorts quand il volait sans cette capacité pouvait atteindre jusqu’à cinquante pour cent. Pour Soran, ce n’était pas encore aussi important que les autres capacités, mais c’en était une qu’il devait avoir s’il voulait continuer à améliorer sa profession de mage.

 

Soran était plus enclin à choisir Apprenant doué plutôt que les deux autres. Cela lui donnerait des points bonus en littératie et améliorerait sa mémoire et sa capacité de compréhension, ce qui accélérerait le processus d’apprentissage de nouveaux sorts. Plus important encore, contrairement aux autres, il s’agissait d’une aptitude qui ne pouvait être obtenue qu’en utilisant des points d’aptitude ; on ne pouvait pas l’apprendre, quelle que soit l’intensité de l’entraînement. Soran savait aussi qu’après avoir acquis la capacité et investi un certain nombre de points de compétences dans littératie, une capacité supplémentaire pouvait être débloquée.

 

« Sage 【Capacité de fond】 : Vos connaissances sont si vastes que vous en savez au moins un peu sur presque tout. En continuant à approfondir vos connaissances, vous serez en mesure d’apprendre beaucoup plus rapidement que les autres. Cela s’applique également aux compétences et techniques de combat. Vous comprenez la mécanique et les principes de toutes les armes, et vous savez comment faire ressortir toute la puissance de chacune d’entre elles. Vos connaissances peuvent être considérées comme un pouvoir réel. Littératie +10. Pré-requis : « Apprenant doué, littératie 250. »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *