Abyss Domination – Chapitre 83

La charge de la cavalerie était l’une des attaques les plus puissantes de l’ère des armes blanches. Avec elle, un chevalier de grade 2 pourrait même tuer un guerrier de grade 4, à condition que la frappe soit parfaitement exécutée. Même les guerriers qui avaient atteint le Royaume des Légendes subiraient de grands dommages s’ils ne portaient pas une armure de qualité Rare ; un trou dans leur corps serait inévitable dans ce cas. Leur survie dépendrait alors de l’endroit où l’attaque avait atterri, et c’était bien sûr pratiquement impossible de survivre si l’attaque touchait le cœur. Personne n’était assez téméraire pour prendre intentionnellement une charge de cavalerie alors que les chevaliers de grade 3 qui l’utilisaient pouvaient même ouvrir des énormes trous sur les dragons.

 

Compte tenu de sa puissance, la charge de la cavalerie était l’une des compétences les plus difficiles à obtenir. Elle exigeait environ cinq aptitudes comme prérequis, et elle dépendait fortement de la compétence de l’utilisateur dans l’utilisation des lances, de la qualité du cheval de guerre et de la capacité de l’utilisateur à contrôler sa monture. Avec une seule erreur, le cavalier souffrirait d’un grave contrecoup. Se faire éjecter de son cheval était une chance par rapport à la possibilité de se briser le cou et de mourir.

 

La charge de la cavalerie de Whiterun fut, comme prévu, un succès considérable. Certes, cinq des cavaliers furent éjectés de leurs chevaux et deux d’entre eux moururent, tandis que les trois autres furent blessés et durent battre en retraite. Cependant, les dommages qu’ils avaient infligés aux ogres étaient énormes. Tous les ogres qui avaient été frappés étaient morts sur le coup ou blessés gravement, ce qui les rendait incapables de se battre plus longtemps. Cinq victimes pour avoir tué cinquante ogres était un grand succès.

 

Un tiers de la horde d’ogre était mort à ce moment-là, la plupart d’entre eux ayant été tués pendant leur charge initiale et par la charge de la cavalerie depuis peu. Au fur et à mesure que leur nombre diminuait, la pression sur la première ligne de défense diminuait également. L’infanterie légère avait déjà utilisé la plupart de leurs munitions, ils dégainèrent donc leurs épées et s’engagèrent dans le combat au corps à corps.

 

Bien sûr, l’armée de Whiterun avait également subi des pertes considérables. Au moins une centaine de personnes furent tuées et beaucoup d’autres furent grièvement blessées. Même si l’infanterie légère continuait à tirer à l’arbalète tant qu’elle avait des flèches, les ogres retiraient simplement les projectiles et continuaient à se battre tant qu’ils n’étaient pas frappés à des points cruciaux.

 

Quelque part sur le champ de bataille, l’ogre à deux têtes avait déjà détruit trois golems. Il lança alors une boule de feu sur l’escouade de la cavalerie, envoyant une douzaine d’entre eux voler. L’un des chevaliers se cachait derrière sa monture, laquelle explosa en morceaux de viande et fut à peine sauvé, mais le cadavre de son cheval de guerre lui écrasa le bras et lui fractura probablement quelques os.

 

Un instant plus tard, une lance de guerre frappa le sol, suivie d’une silhouette humaine. Le seigneur de la tempête prit son arme et frappa l’ogre à deux têtes. Il bloqua l’attaque du seigneur de la tempête avec sa hache de guerre, qui se fendit et se rompit immédiatement après avoir reçu tout le poids de la puissance de la lance de guerre. La tête gauche de l’ogre fronça les sourcils, et il lança sa hache sur l’ennemi avec son bras gauche, tandis que la tête droite se mit à chanter un sort. En une seconde, il avait terminé de lancer le sort, et le bras droit prit aussi une hache et la balança horizontalement.

 

Clung ! Clang !

 

Le seigneur de la tempête dansait avec sa lance de guerre en affrontant violemment les haches de l’ogre à deux têtes. Chaque fois qu’elle bloquait, elle devait reculer d’un pas, le visage plein de rage. La force de l’ogre était apparemment plus élevée que la sienne.

 

Après avoir échangé un barrage de coups successifs, le seigneur de la tempête avait déjà fait dix pas en arrière. Ses mains tremblaient légèrement. Elle n’était pas en bonne forme, mais son adversaire était dans un état similaire. Des arcs de foudre dansaient sur le corps de l’ogre et les deux haches, infligeant des dommages continus.

 

Une lueur magique couvrit soudainement le corps de l’ogre à deux têtes. Un chaman ogre balança son bâton et jeta un buff sur son chef, puis jeta un autre sort. La foudre étincelait autour du chaman.

 

Appelle de la Foudre !

 

C’était un sort à effet de zone, donc il toucha aussi d’autres ogres, mais ils ne faisaient que frissonner pendant une fraction de seconde, puis continuaient à balancer leurs armes comme si rien ne s’était passé. Cependant, les choses étaient différentes pour les soldats humains qui portaient des armures métalliques. Ils étaient extrêmement sensibles aux attaques de la foudre. Six soldats humains environ tombèrent au sol, paralysés et sous le choc du sort.

 

Résistance aux éléments.

Les magiciens et les prêtres continuaient à jeter des sorts pour soutenir leurs alliés et infliger des dégâts aux ennemis. Un autre barrage de flèches élémentaires tirées depuis les airs vers les ogres. Comme les tirs amis étaient possibles lorsqu’on utilisait des sorts à effet de surface, les magiciens mémorisaient rarement des sorts d’attaque à grande échelle. Un tiers de leurs fentes de sorts était consacré à des sorts d’autoprotection, un autre tiers était rempli de sorts de contrôle de foule et de sorts de buff, et le tiers restant contenait les sorts de destruction. Un magicien qui ne mémorisait que des sorts infligeant des dégâts serait sûrement le premier à mourir sur le champ de bataille ; il y avait tout simplement trop d’ennemis pour que les attaques d’une seule personne puissent être gérées. Au moment où un groupe d’ogres mourrait d’une boule de feu, il y en aurait plus.

 

Ils utilisaient leur réservoir de sortilèges. La plupart des magiciens de grade 2 avaient déjà dépensé plus de la moitié de leurs sorts stockés. Même s’ils étaient au dessus du niveau 10, leur nombre de fentes de niveau 3 ou plus était encore assez limité. Leurs sorts étaient extrêmement mortels lorsqu’ils se battaient en petits groupes ou dans des situations d’un contre un, mais il y avait beaucoup d’ogres sur le champ de bataille en ce moment. Les magiciens devaient en outre conserver quelques sorts pour faire face à des situations soudaines.

 

La lutte entre les dirigeants des deux camps faisait rage. Après avoir reculé de quinze pas, le seigneur de la tempête grogna soudainement, ses yeux brûlant de fureur. Les muscles de tout son corps commencèrent à enfler, et ses os commencèrent à s’étendre et à se propager dans de nouveaux endroits. Tout à coup, elle devint plus grande et plus forte, atteignant 2,2 mètres de hauteur. Peut-être parce qu’elle était une femme, ses muscles n’avaient pas l’air trop monstrueux, mais elle dégageait tout de même une puissante vibration.

 

Barbares ?

 

Soran n’avait jamais pensé qu’elle aurait pu passer de Barbare à seigneur de la tempête.

 

En rugissant, elle bloqua l’attaque frontale de l’ogre à deux têtes. Elle tordit sa lance et trancha la poitrine du monstre. Bien qu’il avait établi une barrière défensive et peau de pierre avant, les deux furent brisés par une seule attaque.

 

Le corps du seigneur de la tempête légendaire était enveloppé d’éclairs, et un nuage noir était apparu de nulle part.

 

Boom !

 

Le bruit du tonnerre secoua le sol, faisant frémir de peur l’homme et le monstre pendant une seconde.

 

Les yeux du seigneur de la tempête étaient injectés de sang. L’adrénaline de la bataille et du massacre la rendit plus excitée que jamais. La Tempête d’éclairs, un type d’énergie chaotique, renforçait encore plus son état berserk ; son esprit devenait de plus en plus affecté. Chaque soldat humain près d’elle commença à battre en retraite, en gardant au moins cinquante mètres entre eux et le seigneur de la tempête berserk. Lorsqu’un seigneur de la tempête légendaire devenait fou et perdait la tête, n’importe qui, y compris les alliés, pourrait être blessé par sa puissance.

 

« Je vais te décapiter ! »

 

Le seigneur de la tempête fit des pas lourds en avançant, des éclairs scintillant autour d’elle. Son corps enveloppé d’éclairs, sa silhouette sombre ressemblait presque à la personnification d’une violente tempête.

 

« Ta tête deviendra mon butin de guerre. Je la conserverai bien et l’accrocherai dans ma chambre ! »

 

L’ogre à deux têtes grognait en réponse et se buffait d’un sort. Ses yeux se transformèrent alors en sang pendant que son corps gonflait.

 

« Le descendant d’un tueur de dragon n’a peur de personne ! Je vais te tuer ! Consommer ta chair m’apportera un grand pouvoir ! »

 

Soif de Sang Féral.

 

L’ogre à deux têtes dégageait un climat encore plus redoutable après avoir activé la compétence. Comme l’utilisation de Soif de Sang Féral était similaire au berserking, lesprit de l’utilisateur serait également affecté. Bien qu’il soit devenu beaucoup plus fort au combat au corps à corps, l’utilisateur ne pouvait lancer aucun sort lorsque la compétence était active.

 

Le seigneur de la tempête était un professionnel qui avait atteint le Royaume des légendes, mais l’ogre à deux têtes était aussi un monstre de niveau légendaire. Alors qu’il avait normalement de puissantes capacités de lanceur de sorts, c’était aussi un guerrier féroce qui était compétent dans le combat au corps à corps.

 

De l’autre côté du champ de bataille, les golems soutenaient les flancs tandis que l’infanterie légère s’étendait et combattait les ogres. Au fur et à mesure que les deux forces se heurtaient, le nombre de victimes ne pouvait qu’augmenter, et les aventuriers ne faisaient pas exception.

 

Un ranger juste à côté de Soran fut écrasé en viande hachée par un ogre. Soran et Yarse se tenaient dos à dos en évitant et en contrant les attaques des ogres avec leur agilité. Ils avaient déjà tué cinq ou six ogres, et Soran avait reçu près de 3000 EXP d’abattage pour eux.

 

Le duo aurait pu tuer encore plus d’ogres, mais ils ne voulaient pas montrer trop de force par quelque moyen que ce soit. Si les ogres jugeaient la paire dangereuse, ils feraient équipe pour tuer les deux demi-efles. Ils pouvaient facilement gérer les ogres dans une situation à deux contre un, mais cela deviendrait beaucoup plus dangereux si leur nombre était égal. Le saint de l’épée mort était un bon exemple de ce qui leur arriverait s’ils commençaient à massacrer les ogres.

Gagner la bataille n’était pas important, du moins pour Soran. Celui qui devrait s’inquiéter de l’issue de la bataille était le commandant de Whiterun, et non un mercenaire comme lui. Il était simplement payé pour se battre, et son objectif était de chasser autant d’ogres qu’il le pouvait en toute sécurité. De temps en temps, il y avait des aventuriers qui aidaient l’infanterie légère quand elle semblait sur le point de s’effondrer, mais Yarse et Soran ne le faisaient pas. Ils restaient simplement sur les flancs, Soran attaquant les ogres tandis que Yarse le soutenait avec son épée et son arc.

 

Les deux visaient surtout les jambes des ogres. C’était presque impossible de tuer rapidement un ogre, même avec un coup critique, étant donné leur peau dure et le fait qu’ils portaient une armure en cuir. Couper leurs jambes et les faire tomber, puis les tuer après leur immobilisation était la façon la plus sûre de procéder.

 

Même avec le soin qu’ils prenaient, la grande alchimie du duo devait être évidente. Un officier ogre les chargea soudainement avec des yeux pleins de sang. Un officier ogre en mode berserk les avait marqués comme ses cibles !

 

(Nom : Grol Ogre à deux têtes Magicien)

 

Profession : Ogre à deux têtes Niveau 8 / Mage de niveau 11 / Guerrier féroce de niveau 4.

 

Attributs : Force 24 (Force draconienne +6), Dextérité 16 (Grâce +4), Constitution 20, Intelligence 21, Sagesse 9, Charisme 14.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *