Berserk of Gluttony – Chapitre 14

Quand le carrosse s’arrêta devant le manoir, une femme nous accueilli, soutenue par des servantes.

Son visage était d’une pâleur maladive. Il était semblable à celui de Roxy était très beau.

Très probablement, elle était…

« Mère, je vous avez dit qu’il était inutile de nous accueillir. »

Ah, comme je le pensais, elle était la mère de Roxy.

Pendant le thé que je partage souvent avec Roxy, elle m’a dit que sa mère souffrait d’une sérieuse maladie. Je n’aurais jamais cru la rencontrer face à face comme ça.

Elle était pâle et semblait pouvoir vomir du sang à tout moment. Ça ne m’étonnerait pas qu’elle s’évanouisse tout le temps.

De ce que j’ai vu, pas étonnant que Roxy panique.

Sa mère était sa dernière famille, donc c’est normal… Toutefois, une maladie qui ne peut pas être soignée même avec la position et les finances de la famille Heart…

« S’il vous plaît, faites attention » paniqua Roxy.

« Je vais bien, Roxy. Je me sens mieux que d’habitude… Oh !? » fit sa mère en me voyant.

Son visage était… comme celui d’un enfant qui recevait un jouet très intéressant.

« Oh là là, qui est-ce ? »

« Il est… Fate Graphite. Un nouvel employé que je viens juste d’embaucher. Je voulais te le présenter, Mère, donc je l’ai amené avec moi. »

Quand Roxy me présenta, je m’inclinai.

« Je suis Aisha Heart. Je suis heureuse que vous soyez venu aujourd’hui. Bienvenu. »

« Merci beaucoup. Tous mes respects ! »

« Oui, mes plus grands respects à vous. Maintenant, rentrons à l’intérieur. »

Après avoir reçu les instructions d’Aisha, sans se retenir, les servantes m’emmenèrent de force à l’intérieur de la résidence. Ooh, alors c’est ce genre de bienvenu…?

Puis, seul Roxy resta dehors.

« Attendez, Mère ! Il est mon domestique, vous savez ! »

Je fus emmené de force dans une luxueuse chambre d’amis. Elles me firent m’asseoir à une petite table près de la fenêtre. Et enfin, elles me lâchèrent.

La mère de Roxy s’assit en face de moi. Aisha, je pense qu’elle une personne du genre autoritaire finalement.

Un peu plus tard, Roxy arriva. Ellle gonfla les joues, elle avait l’air un petit peu en colère pour le comportement égoïste de sa mère.

« Mère ! »

« Oh, tu es aussi venu, Roxy ? Viens, assis-toi là. »

« Bon sang. »

Mais même en disant ça, Roxy obéit et s’assit. Apparemment, c’était la routine pour les Heart de prendre le thé juste après être rentré.

La raison pour laquelle Roxy aime prendre le thé est sans doute l’influence de sa mère.

Tandis que j’y pensais, Aisha sourit.

« Monsieur Fate, vous aimez Roxy ? »

Heiiinn ?! Je faillis recracher presque tout le thé que je buvais. Bon, j’ai dû en recracher quand même un peu.

Avec cette entrée en matière, je perdis complètement mes moyens, Roxy devint toute rouge et s’énerva d’un coup.

« Quoi ? Pourquoi cette question ? »

« Ah, je me demande si j’ai mal formulé ? Je demandais juste si vous l’aimiez comme employeur. Si vous la détestez complètement, je ne peux pas dire que je suis heureuse pour vous, n’est-ce pas ? »

Oh, je vois… j’étais surpris. Je pensais que ça avait une autre signification. Un roturier et un paladin, les statuts sont trop différents. Même si j’espère que ça serait possible, je sais que ça n’arrivera jamais.

Aisha souriait gaiement en me posant cette question.

Ma réponse était déjà décidée à ce moment-là.

« J’aime beaucoup dame Roxy. Si on me le permet, je voudrai la servir jusqu’à ma mort. »

Dès que je montrai ma loyauté à Roxy, Aisha joignait gracieusement les mains, semblant ravie.

C’était mes vrais sentiments. Bien que ce soit moi qui le dise, je pense être l’incarnation du domestique.

Roxy qui buvait son thé pendant que je répondais, commença à tousser très fort. Pendant un moment je vis son visage rougir.

« Je vais me reposer dans ma chambre. Je vous verrai plus tard. »

Et elle sorti de la pièce presque en courant.

Je me demande si j’ai fais quelque chose de mal. Aisha, par contre, semblait heureuse pour moi.

« On dirait que c’est la fatigue du trajet pour venir ici, et il est vrai qu’elle a aussi été très occupée à la capitale. Si elle se repose bien, elle redeviendra la Roxy habituelle, rassurez-vous. »

Je me retrouvai largué par la soudaine sortie de Roxy. Cependant, Aisha était quelqu’un avec qui il était agréable de parler, elle me parla des progrès de l’implantation d’une nouvelle variété de raisin dans le domaine et me raconta des anecdotes sur l’enfance de Roxy.

« C’est vrai ? »

« Oui, c’est vrai. Roxy était une grande pleurnicheuse quand elle était enfant. Même un petit insecte suffisait pour qu’elle commence à pleurer. Maintenant qu’elle est un paladin, ça paraît incroyable. »

La tristesse passa un moment sur le visage d’Aisha. Elle semblait inquiète que, après la perte de son bien-aimé époux, les lourdes responsabilités de ce dernier tombent sur leur fille.

« Dame Roxy est un paladin respectable, beaucoup de gens dans la capitale lui font confiance. Je pense que dame Roxy fera très bien l’affaire comme chef de la famille Heart », dis-je la main sur le cœur pour la rassurer.

« Je vois… je suis soulagée… Merci. »

Quelques larmes perlèrent aux yeux d’Aisha. Comme je le pensais, la mort de l’ex-chef de famille était une grande blessure pour la famille Heart, et elle paraissait ne s’être toujours pas refermée. Du moins, c’est ainsi que je le ressens.

Le thé se termina ainsi. Une servante qui était resté dans un coin de la pièce dit à Aisha qu’il était l’heure d’aller se reposer à cause de sa mauvaise condition physique.

Après avoir remercié Aisha pour le thé, comme je n’avais rien à faire, je décidai de me promener dans le domaine de la famille Heart. Juste au cas où, je demandai la permission, et on me répondit d’emmener une servante avec moi si je ne voulais pas me perdre.

Je dis que “je n’irai pas loin“, laissa mon épée noire à la servante et sortit du manoir.

Wouah… Quel grand vignoble. Il y avait une odeur douceâtre dans l’air que je n’arrivais pas à décrire.

Le contraste entre le bleu du ciel et le vert de la terre était magnifique.

Tandis que je me promenais, les gens vendangeaient les vignes. Ils avaient l’air très occupé.

D’ailleurs, demain, je prévois de vendanger avec Roxy et les habitants du domaine. Je n’ai jamais vendangé avant, néanmoins, je ne sais pas comment faire. Si je rate, je pourrais embarrasser mon seigneur, Roxy.

Je pourrais aussi bien m’entrainer ici et maintenant. Après m’être préparé, j’appelai les gens qui récoltaient les raisins.

« Bonjour, je suis Fate Graphite, je suis un nouveau domestique de .la famille Heart. Pouvez-vous m’apprendre comment récolter le raisin ? »

Un silence plana pendant un moment.

Ne me dites pas que j’ai fais une erreur ? … C’est inutile, je suppose.

Tandis que je pensais ça.

« Oooh, tu veux nous aider ? Je suis vraiment heureux. Digne d’un domestique de la famille Heart. »

Un homme d’âge mûr et sa femme arrêtèrent de cueillir. Et puis ils m’apprirent comme cueillir doucement les raisins.

Les gens du domaine des Heart sont très généreux.

… C’est ce que je pensais au début, mais avant de le remarquer, je me retrouvai à travailler comme un forçat jusqu’au soir.

Tout le monde travaillait dur, donc je ne pouvais pas m’enfuir.

Alors que je me reposais dans un coin du champ, l’homme vint et m’apporta du jus de raisin fraîchement pressé.

« Je suis vraiment heureux de ton aide. Tiens, si tu bois ça, ta fatigue disparaitra. »

« Merci. »

Après avoir aidé aux travaux agricoles, je décidai de retourner au manoir des Heart.

Alors que j’avançai avec le soleil couchant comme toile de fond, une étrange fille arriva devant moi.

Des longs cheveux blanc, une peau brune. Elle n’était définitivement pas de ce pays.

De plus, elle avait une grande hache qu’un enfant ne devrait pas être capable de porter.

Et ces tatouages blancs sur tout son corps excitent ma curiosité. C’est pour certains rituels ?

Elle remarqua mon regard et s’arrêta à côté de moi, aucune expression sur le visage.

« Hé, toi. »

Une voix adorable d’enfant. En outre, ses yeux rouges me fixaient sans peur.

C’est yeux, je les ai déjà vu. C’est… Non, impossible. Pour vérifier, j’utilisai [Évaluation].

Hein ? C’est bizarre, je ne voyais rien.

« Hé, tu m’entends ? »

Elle me tira de mes pensées. Malgré son apparence docile, elle est plutôt égoïste.

« Tu as besoin de quelque chose ? »

« … Non, rien. C’est encore trop tôt. »

« Pour quoi ? »

Peu importe ce que je demandais, j’étais ignoré. C’était une conversation à sens unique.

« Je suis d’abord venu pour chasser les kobolds, mais je te les donne. C’est un prêt. »

« Eh bien, qu’est-ce que tu veux dire ? »

« Tôt ou tard, salut. »

Ainsi se termina la discussion et la fille partit.

Qu’… était-elle ? Ces yeux rouges… Quand je deviens affamé à cause de [Gloutonnerie], mes yeux sont exactement comme ça.

Mon cœur s’emballa. Ne me dites pas… que cette fille est comme moi ?

Après que la fille ait disparu dans le soleil couchant, je me retournai.

Et quand je me retournais, je vis Roxy.

« Je te cherchais. Qu’est-ce qu’il y a ? Tu as un visage à faire peur. »

« Eh, c’est vrai ? Hahahaha. »

J’essayai d’évacuer mes sentiments en riant. Une fois de retour, je dois aller parler de ça avec Greed.

Ce problème n’a rien à voir avec Roxy… donc je ne veux pas qu’elle sache.

Roxy pencha la tête et eut l’air surpris de voir la fille que j’avais rencontré un peu plus tôt.

« Pourquoi y a-t-il un gaulois ici ? »

« Gaulois ? Elle est…? »

Le continent de la Gaule est le lieu où les monstres sévissaient jusqu’à maintenant.

Cependant, c’était un grand pays avec une grande puissance militaire dans le passé. Les gaulois qui vivaient dans ce pays étaient auréolé de gloire, on disait qu’ils étaient morts à cause de l’apparition des monstres.

Puisque le petit nombre des gaulois survivants se mélangèrent avec d’autres groupes ethniques, le bruit courait qu’il n’existait plus de gaulois de sang pur avec les anciens traits de ce peuple.

« C’est la première que je vois une gauloise avec autant de traits raciaux. Tu la connais, Fate ? »

« Non, elle m’a juste appelé un moment. »

« Je vois… »

Nous regardâmes la gauloise disparaître. Après, Roxy sourit en disant « C’est vraiment mystérieux, hein ? »

« Fate, qu’as-tu fais tout à l’heure ? »

« J’ai appris à cueillir le raisin. Puis, j’ai aidé à récolter… jusqu’à la fin. »

« Hahaha, je vois. Puisque nous allons travailler dur demain, ne te surmènes pas. Bien, rentrons au manoir maintenant. »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *