Berserk of Gluttony – Chapitre 15

Dans le manoir des Heart, une fois que moi et Roxy sommes de retour, le diner fut activement préparé. Quand j’ai offert mon aide aux servantes, elles ont décliné poliment.

Et, puisque mes vêtements étaient couverts de boue, on me dit d’aller prendre un bain.

En effet, comme j’ai aidé aux vendages jusqu’au soir, mes vêtements et moi-même étaient d’une saleté repoussante. Une jeune servante me guida vers une salle de bain à la disposition des domestiques.

De l’eau coulait dans une petite baignoire pouvant contenir une seule personne. Il flottait dans l’air une odeur différente de celle de l’eau douce.

« Ne me dites pas que c’est…! »

« Haha, c’est une source chaude. La source jaillit en certains endroits du domaine et une installation a été mise en place pour qu’elle coule dans le manoir. C’est l’un des petits plaisirs des domestiques des Heart. »

« C’est vraiment magnifique. Donc c’est ça, une source chaude… »

C’est la première fois que j’en vois une.

Je pris un peu d’eau qui jaillissait abondamment dans le creux de ma main.

« Elle n’est pas transparente, mais semble pourtant propre. »

« Oui, cette eau est bon pour la peau. Même votre corps couvert de boue sera resplendissant après vous y être lavé. Veuillez mettre vos vêtements dans le panier. J’apporterai des vêtements de rechange tout à l’heure. »

« Merci. »

Après avoir fini ses explications, elle sortit de la salle de bain, et je retirai alors mes vêtements.

Gn ? Je remarquai que la porte s’était entrebâillée un petit peu. Derrière, il y avait la jeune servante qui était censée être partie.

« Q-Quoi ?! »

« Dois-je laver votre dos ? » demanda-t-elle calmement en souriant.

« N-Non merci ! Je peux me débrouiller seul ! » répondis-je le visage crispé.

Elle referma alors la porte, comme si elle s’en désintéressait. J’étais surpris… vous allez si loin pour vous occuper de moi ?

Bon, je pense que c’était une bonne chose pour des employés de faire des blagues pour alléger l’atmosphère. Cet endroit, il respire la même gentillesse que le manoir des Heart de la capitale.

Je me lavais de la boue qu’il y avait sur mon corps dans la baignoire. Aaah… je renais.

La chaleur m’enveloppait, et c’était très agréable. Je commençais à penser que j’aimerai être un enfant dans cette maison. Mais pas d’illusion, c’est impossible.

Après avoir finis de prendre mon bain, je pensais aider aux préparatifs du diner, mais tout était déjà prêt.

En tant que domestiques des Heart, c’était désagréable. Quand j’arrêtai une des servantes et lui demandai s’il y avait quelque chose que je pouvais faire, elle répondit qu’il n’y avait rien en particulier. On me dit que, apparemment, j’étais traité comme un invité de Roxy.

Enfin, quelqu’un m’appela.

« Dame Roxy vous a demandé. Allez dans la grande pièce à l’intérieur par là. »

« Compris. »

Je marchais, mes pas résonnants, et ouvris une grande porte vers ladite pièce.

Un grand nombre d’assiettes étaient alignées sur une grande table au centre de la salle.

Et Roxy était assise à cette table. Les servantes se tenaient dans le coin de la pièce, afin qu’elles puissent servir la table à tout moment.

Je vois… donc c’est la raison.

Sans aucune hésitation, je rejoignis le rang des servantes. Même si je suis traité comme un invité, j’étais tout de même l’employé de Roxy.

Dans ce cas, servir la table de mon maîtres était de mon devoir.

Hahaha, montrons ce que j’ai appris dans le manoir de la capitale royale. Du vin ? De la soupe ?… Approchez !

Et alors que je pensais que le moment était enfin venu de montrer mes talents de domestique, soudain…

« Fate, tu t’assois ici, tu sais ? Pas là, ici », dit Roxy en désignant une chaise vide à côté d’elle.

Hein, c’est bon ? Je regardai les servantes qui se tenaient en rangs.

Dès que je le fis, elles montrèrent tous du doigt en même temps la chaise vide ! Visiblement, elles veulent me dire de me dépêcher et de m’asseoir.

J’abandonnai et m’assis sur la chaise à la droite de Roxy. D’une certaine manière, je ne le sentais pas trop.

Dans la capitale, je mangeais les repas avec les autres domestiques.

C’était la première fois que j’allai manger en étant fixé par les servantes dans ce grand et luxueux endroit. Bien que j’ai appris les bonnes manières de base, c’est celle du côté des domestiques.

Sûrement… ça deviendra comme ça.

Tandis que j’y pensais en boucle, Roxy, à côté de moi, me rassura joyeusement.

« Ne t’inquiètes pas de tes manières. Tu peux manger comme tu veux. »

« C’est vrai ? »

« Oui, puisque tu manges beaucoup, Fate, en t’inquiétant de tes manières, tu prendras beaucoup de temps. »

En ce moment, en fait, j’étais vraiment affamé. Alors je vais commencer, je pris une miche de pain et l’enfourna dans ma bouche.

Le goût du beure et du pain se répandit sur mes papilles. C’est trop bon !

Tandis que je dévorais le pain, une servante versa du vin dans mon verre.

J’ai l’air d’en avoir tant mis en bouche au point de m’étouffer ?

Je bus le vin immédiatement.

« Fiou, c’est délicieux. »

« Je suis heureuse que tu dises ça. Cependant, Fate, tu n’as mangé que du pain. »

« Ah, c’est vrai. »

Suivant la recommandation de Roxy, je mangeai le poisson d’eau douce sauté… Délicieux !

D’une certaine manière, c’est un repas que je n’aurais pas même imaginé dans mes rêves les plus fous. Je me sens un peu mal à l’aise.

« Dame Roxy, euh… Où est dame Aisha ? »

« C’est toujours comme ça. Quand je rentre à la maison, elle se force à aller m’accueillir… Mère est tombée de sommeil ce soir », soupira-t-elle.

Dès que j’entendis sa réponse, Roxy remarqua que j’avais arrêté de manger.

« Fate, tu ne dois pas t’inquiéter pour elle. Elle ira mieux demain. Je suis sûre que Mère sera encore une fois pleine d’énergie. Comme d’habitude. »

Bien que Roxy l’ai dit avec un sourire, je sens qu’elle pense le contraire.

Si je touchais sa main, je saurais sans doute ce qu’elle pense grâce à [Lecture des pensées]. Je voulais savoir. Cependant, j’ai pensé à ce que je ferais si je le savais, alors j’ai retiré ma main.

« Maintenant, puisque Mère n’est pas là, Fate, tu dois tout manger. Allez, allez ! »

« Même moi, je m’y attendais… »

Elle me fit manger des tas de plats intéressants l’un après l’autre.

Même pour moi, mon estomac avait atteint sa limite et j’abandonnai.

Ça doit être la première fois que je mange autant.

Cet amusant repas avec Roxy se termina et on me guida vers la chambre qu’on m’avait préparée. En chemin, la jeune servante me dit quelque chose.

« Je suis contente que vous soyez venu, cela fait longtemps que dame Roxy ne semble pas s’être autant amusée. »

Son père avait été soudainement tué en Gaule. Sa mère souffrait d’une grave maladie. Et elle était très occupée par ses devoirs dans la capitale royale.

La servante dit qu’elle et toutes les autres servantes étaient très préoccupées par le retour de Roxy.

Au regard de la situation actuelle, elles sont sans doute soulagées d’avoir vu une Roxy si pleine de vie.

« Passez une merveilleuse nuit. »

« Oui, bonne nuit. »

La servante inclina la tête et ferma doucement la porte de la chambre.

La journée en tant que domestique des Heart s’était achevée sans problème.

Bon, il est temps de passer à l’autre programme.

Les servantes avaient amené mon épée noire, Greed, dans la chambre plus tôt dans la journée.

(Ho, tu as l’air content. Si tu avais montré de la peur, les kobolds t’auraient tué en la sentant, tu sais ?)

« Je l’ai entendu dire. En terme de force et de rang, ils sont supérieurs aux gobelins, bien qu’ils ne soient pas tellement fort que ça. Avec mon statut actuel, il ne devrait y avoir aucun problème. »

(Ta fierté te perdra. Bon, je suppose nous devons aller à l’endroit où les kobolds se montrent)

Dans la journée, en participant aux vendanges, j’ai posé des questions, mine de rien, sur les kobolds. Hormis qu’ils saccagent les terres cultivées, ils attaquent aussi les habitants.

Tout le monde le savait bien.

Chaque année, ils apparaissent dans un endroit plus bas de la vallée au nord d’ici.

Hier, un homme a été envoyé comme éclaireur, il a dit qu’il avait vu plusieurs kobolds. C’était une tâche dangereuse, mais ça devait être fait. Heureusement, le vent soufflait du nord, donc il était à contre vent et les kobolds ne l’ont pas sentis.

Pendant des années, les seuls dommages étaient causés par les kobolds. En parlant de kobolds, peut-être que les guerriers auraient eu plus de détails.

Je pris Greed dans ma main et attendis jusqu’à minuit.

(L’heure est venu)

« Ouais, allons-y. »

Je quittai discrètement le manoir des Heart, qui avait succombé au sommeil. Cette nuit, la lune devrait être assez brillante pour qu’on voit comme en plein jour et c’est une nuit magnifique pour chasser.

Je me dirigeai au nord et gravis un chemin de montagne.

« Hé, Greed. Aujourd’hui, j’ai rencontré une étrange gauloise. Ses yeux sont identiques aux miens quand je suis affamé. »

(Humm, c’est vrai… Et ? Tu connais son nom ?)

« Non. Même [Évaluation] n’a pas marché sur elle. Qu’st-ce qu ça veut dire ? Tu sais pourquoi ? »

(C’est probablement parce qu’elle a quelque chose de spécial. Je ne peux pas répondre si tu ne connais pas son nom. T’a-t-elle dit autre chose ?)

« Tôt ou tard, elle a dit ça. »

(Hm, il est possible que tu la rencontres encore. Jusqu’à ce moment, tu peux oublier)

« Qu’est-ce qu’il y a ? »

Greed resta silencieux, ce qui était sa spécialité. Bien que je me sentais réticent, je me concentrai alors sur la marche.

Quelques fois, j’entendais des craquements dans les buissons. Peut-être était-ce un lapin, renard ou une autre bête sauvage. Si ça avait été un monstre, il m’aurait sûrement déjà sauté dessus.

« C’est dans cette vallée que les kobolds apparaissent. »

(Enfin un autre monstre à tuer. Seulement des gobelins, ça en devenait monotone et ennuyant)

« Nous allons attendre et observer pour l’instant. »

Même dans l’ombre des rares arbres que le clair de lune n’atteignait pas, ma [Vision nocturne] marchait très bien. Et je pouvais voir sans aucun problème.

Peu importe d’où ils viennent, je ne pouvais pas les manquer.

Après un moment, deux kobolds descendirent dans la vallée tandis que je me cachais dans les arbres.

Dès qu’ils approchèrent, j’utilisai [Évaluation]. Les deux sont du même type, hein ?

 

Ÿ• Jeune kobold •Ÿ Niveau 25

Endurance : 880

Force : 890

Magie : 350

Intelligence : 400

Agilité : 780

Compétence : Renforcement physique (Moyen)

 

Je changeai Greed en un arc noir tout d’abord, et je visai un d’entre eux.

Il y eu un bruit d’air, et la flèche se planta dans le front du kobold. Premier à terre.

 

[Compétence Gloutonnerie activée]

[Endurance +880, Force +890, Magie +350, Intelligence +400 et Agilité +780 ont été ajoutés au statut]

[Renforcement physique (Moyen) a été ajouté aux compétences]

 

Quand son compagnon fut soudain tué, le kobold restant regarda fébrilement autour de lui, et essaya de faire quelque chose. Puisque je n’étais pas sûr de ce qu’il allait faire, je tirai une autre flèche.

Comme attiré par lui, elle se planta encore dans le front. Le kobold tomba à terre et arrêta de bouger.

 

[Compétence Gloutonnerie activée]

[Endurance +880, Force +890, Magie +350, Intelligence +400 et Agilité +780 ont été ajoutés au statut]

 

C’était trop rapide. Après ça, j’attendis encore un peu, mais aucun kobold ne se montra. Seulement deux…? Je n’étais pas satisfait.

« Normalement durant cette période, ils abondent dans le domaine des Heart. Mais il y en a trop peu. »

(Ils sont probablement sur leurs gardes. Chaque année, le paladin de la famille Heart les chasse. De cette manière, ils étudient la situation en utilisant le menu-fretin, et attendent le meilleur moment pour bouger)

« Ah, c’est vrai ? »

Alors, si leurs compagnons qu’ils ont envoyés en éclaireur ne reviennent pas, les kobolds peuvent ne plus venir.

À la prochaine chasse, je ferai en sorte que les kobolds viennent en meute.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *