Berserk of Gluttony – Chapitre 23

Je me mis lentement en position tandis que la pointe ébène de la lame de Greed était pointée sur Hado.

En outre, j’utilisai [Évaluation].

 

• Hado Burix • Niveau 30

Endurance : 165 600

Force : 197 600

Magie : 138 400

Intelligence :150 900

Agilité : 167 800

Compétences : Maîtrise de l’épée sacrée, Amélioration de la Force (Supérieur)

 

Comme attendu d’un paladin. Il a un certain standing, il est plutôt fort.

Cependant, il ne pouvait pas être comparé au chef kobold qui avait failli envahir le territoire des Heart.

Eh bien, j’ai vaincu le chef kobold qui est plus fort qu’Hado, et j’ai même dévoré son âme.

Cela veut dire que je n’ai pas besoin de me comparer à lui avec mes propres statistiques, puisque je suis déjà deux fois plus fort que l’Hado actuel.

Et pour ses compétences ?

Je pouvais aisément dire que [Amélioration de la Force (Supérieur)] était une sorte de technique de renforcement corporel.

 

La [Maîtrise de l’épée sacrée], elle, était assez inquiétante. Creusons plus loin avec [Évaluation].

Maîtrise de l’épée sacrée : Augmente les dégâts avec une arme de type épée sacrée. Peut utiliser la puissante compétence à longue portée [Grande Croix].

 

C’est parce qu’ils ont ceci qu’ils peuvent s’appeler eux-mêmes des paladins.

Pour utiliser son effet, un type spécial d’arme, appelé épée sacrée, est nécessaire.

Ces épées sont, paraît-il, forgées dans le quartier militaire. C’est pour empêcher les étrangers de copier la technique et chaque épée sacrée, globalement, était faite pour une personne spécifique. Hormis ceci, le minerai utilisé pour les forger était le rare orichalcon.

Eh bien, tout ça provient des rumeurs que j’ai entendu à la taverne, donc je ne sais pas si c’est exact ou non.

Plutôt, c’est impossible pour un roturier comme moi d’en obtenir une, même en changeant du tout au tout ma vie actuelle. C’est ça, une épée sacrée.

Je suis curieux de voir comment elle va s’en tirer contre la lame noire de Greed que j’ai acheté pour deux malheureuses pièces d’argent.

« Hé, Greed. Cette épée sacrée va poser problème ? »

(Je ne devrais pas être inférieur à une telle épée sacrée artificielle. Ne t’inquiète pas, assènes-moi tout ton content !)

Je suppose que cette réflexion a prit Greed à rebrousse-poil. Il dit même qu’il était supérieur à l’épée d’Hado.

Mais puisque tu le dis, je peux te prendre au mot ?

Tenant nos épées en se regardant en chiens de faïence pendant tout ce temps, je brisai finalement le statu quo.

Visant de mon épée son abdomen, je me précipitai vers Hado.

Hado rit quand il le vit, comme si c’était ce qu’il attendait.

« Idiot, attaquer de front ! Tu n’y connais rien en stratégie ? Voilà pourquoi la piétaille de basse extraction et d’éducation n’est qu’une gêne. »

J’étais depuis longtemps devenu insensible à ce genre de parole et ne prêtais plus attention à être traité d’idiot, de sorte que je n’en tins pas compte.

La soi-disant épée sacrée se mit à luire. Peu après, la portion de terrain sur laquelle je courrai se mit aussi à briller.

« Contemple ! La technique secrète de l’épée sacrée… Grande Croix ! La lumière qui purifie tout, effaçant et ne laissant rien du tout derrière elle ! Fuhahaha ! »

Je sentais une immense puissance accroitre, c’était une certitude. SI j’étais touché directement, je récolterai de gros dégâts.

Toutefois, la vitesse d’exécution était si lente que ça me donnait presque l’envie de bailler… trop lent.

Puisque je n’avais aucune intention de me laisser toucher exprès, d’une impulsion du pied, je sautai. Avec un autre bond, je contournai la zone d’effet de [Grande Croix], et atterris juste devant Hado.

« Ta technique est bien trop lente. Tu aurais dû la peaufiner avant. »

« Qu’est-ce qu… ?! »

il est un paladin qui protège, prétendument, le royaume, mais il manque vraiment d’expérience. Je pourrais être à un niveau similaire au sien. Non, il a utilisé une compétence sensé être sa carte maîtresse dès le tout début du combat. Plus probablement, il est encore pire que moi.

Son plan déjoué, Hado interrompit immédiatement l’activation de [Grande Croix], confondu. Puis, pour me garder à distance, il esquissa une frappe verticale.

Ça y est. Voyons si Greed est vraiment plus fort comme il l’a dit.

Je parai ce coup vertical avec un coup horizontal.

Un bruit strident d’entrechoquement métallique se résonna dans la forêt.

 

 

« Impossible… mon épée sacrée… »

L’épée sacrée d’Hado… la moitié de sa lame virevoltait dans les airs. Ayant perdu l’objet de sa fierté, son épée, Hado était visiblement ébranlé.

J’attrapai la moitié volante de la lame d’Hado de la main gauche, puis la lui planta dans l’épaule droite… perçant facilement son armure lourde.

« Ta chère épée sacrée. Reprends-la ! »

Gyaaaaaaaaaaaaaah !

Le hurlement fut si fort, qu’il aurait pu réveiller tous les hobgobelins dormant dans la forêt, et je pouvais même encore l’entendre résonner dans le lointain.

Hado, qui n’était pas habitué à une telle douleur, tomba à genoux, essayant désespérément de retirer la partie brisée de la lame de son épaule.

Pas encore, je viens à peine de commencer. Il est trop tôt pour se mettre à genoux.

Je passai mon épée noire de ma main droite à la gauche.

« Hado, c’est inconvenant de la part d’un paladin. Lèves-toi ! »

Je saisis la nuque d’Hado, le soulevant, lui qui avait de toute évidence perdu l’envie de se battre.

Penser qu’Hado essayerait si désespérément d’échapper à ma prise, tout ça pour rien.

« Commençons la leçon pédagogique que tu aimes tant. Un chien se rebellant doit être mâté avec violence. »

Pendant 5 ans, j’ai enduré ces « leçons » de la famille Burix. Ce que je dois faire pour que les autres craquent… Ce corps s’en souvient très bien. Maintenant, il est temps de s’acquitter de cette dette.

« Commençons, Hado. »

« Peux-tu… St… Stop, uaaaaaaaaaaaaaaa. »

Je couru à travers la forêt à toute vitesse, utilisant Hado comme bouclier de chair. Je ne me souciai même pas s’il y avait un gros arbre sur le chemin. Un solide paladin comme bouclier, il n’y rien de mieux.

Heurtant d’innombrables arbres avec Hado, je continuai de courir sans m’arrêter.

Hado devint de plus en plus hagard à chaque arbre que je heurtais. Son séduisant visage et ses cheveux bleus disparaissant lentement.

Quand je reviens au lit de fleurs, le visage d’Hado était presque méconnaissable, à tel point qu’un gobelin pouvait être considéré plus beau que lui.

« Stop… arrêtes… pitié… »

Haa, qu’as-tu dit ? Ces gens que tu traitais comme des vers de terre disaient aussi la même chose, demandant de l’aide… malgré tout, tu n’as jamais arrêté.

Moi-même, j’étais sans cesse aux portes de la mort à cause de ce traitement. Maintenant que les rôles ont été renversés… tu peux vraiment dire ça si facilement ?

Bouillant de rage, je jetai le corps d’Hado vers le ciel aussi fort que je le pouvais.

En attendant que le cri se fasse de plus en plus lointain, je transformai l’épée noire en l’arc noir.

« Greed, trois tirs. Prends 30% de mes statistiques. »

(Hahaha, j’apprécie le gueuleton. Cependant, ça ne posera pas de problème si ça le tue ?)

« Oui, c’est pourquoi je te laisse décider de la cible. Tu peux faire ça ? »

(Aucun problème. Bon, passons à ça. Tes 30%)

L’arc noir dévora mes statistiques sans retenue, changeant de forme en quelque chose à l’air plus vicieux. Avec cette arme, je jugerai Hado.

Trois tirs filèrent vers Hado, qui avait commencé sa chute libre. Des éclairs noirs déchirèrent le ciel avec un rugissement. Ils transpercèrent puis continuèrent leur route dans le ciel.

Un petit moment plus tard… un son spongieux vint du centre du lit de fleurs.

Quand je m’en approchai, je vis Hado qui avait perdu sa jambe gauche et ses deux bras. Il était encore en vie. Avec la vitalité d’un paladin, le saignement des blessures s’était déjà arrêté.

Peut-être est-ce suffisant. Si je le torture encore, Hado pourrait mourir avant que j’obtienne des informations de lui.

Je changeai d’attitude, questionnant Hado d’un ton plus gentil.

Hado, à chaque question, répondit avec ferveur, à la fois par peur mais aussi par désir de vivre.

Premièrement, Rafal et Memir n’était pas à la capitale mais dans les montagnes loin à l’est et ne reviendront pas avant trois mois. Dommage.

Puis, le sujet le plus important. Ce qui concernait Roxy.

Elle faisait une tête étrange en revenant du château aujourd’hui. Demandons la raison à un camarade paladin.

Après avoir entendu la réponse, j’eus envie de réduire en bouillie la bouche d’Hado. C’est vraiment vrai ? Écoutons encore une fois.

« Si je ne me trompe pas… Elle partira pour la Gaule demain. »

« Pourquoi tout d’un coup ? »

« Le Dragon Céleste de la Gaule… ravage actuellement la frontière. En ce moment, l’armée est préoccupée par le grand nombre de monstres… il n’y aucun paladin voulant le combattre. Personne ne veut mourir… cependant… quelqu’un doit le faire, comme si c’était un nécessité pour que des hordes de monstres ne déferlent pas sur le royaume. »

Et pour ça, Roxy a été choisie ? Auparavant, j’en ai entendu parlé lors de cette nuit que j’ai passé dans le quartier commercial, que les autres paladins hormis la famille Heart s’étaient rassemblés, je suppose que c’était pour s’assurer de leur accord à l’avance.

Rafal avait des vues sur Roxy, ce qui n’avait rien de nouveau pour moi.

Cependant, quand le père de Roxy mourut, Rafal eut les coudées franches.

Le père de Roxy avait une grande influence parmi les paladins. De plus, pour protéger la population, il empêchait les paladins d’agir à leur guise.

À cause de ça, je parie que dès qu’il fut mort et enterré, le ressentiment qui s’était lentement accumulé avait débordé d’un coup.

Ne voulant pas manquer cette chance, ils envoient Roxy en Gaule puis éradiqueront la famille Heart pendant son absence. C’est ce que Rafal&co… les paladins de la capitale ont planifié.

« Roxy le sait-elle ? »

« Même si elle le savait, elle ne pouvait rien faire… c’est le consensus de tous les autres paladins de la capitale. »

Ce jour-là, quand Roxy était allé au palais, tout avait déjà été décidé avant. Si les autres paladins lui avaient dit « Va mourir en Gaule », ç’aurait été tout comme.

Après être revenu au manoir… quand je me souvins du regard qu’elle avait en face de la tombe de son père, ma poitrine se serra.

Et maintenant, Hado me dit pourquoi.

« Elle a dit que… si sa vie permettait de protéger le peuple de ce royaume, elle irait avec joie… »

Si c’est Roxy, bien qu’elle ait été forcé de le faire, elle le fera tout de même quoiqu’il en soit.

En tant qu’employé, même moi pouvais le comprendre, en dépit du peu de temps passé avec elle.

Et puisque c’est le commun accord de tous les autres paladins… C’est quelque chose que je ne pouvais pas résoudre.

Alors que je levai les yeux vers le ciel, Hado parla, en haletant.

« Maintenant que je t’ai tout dit ce que tu voulais savoir. Qu’est-ce qui va se passer ? … Tu vas me laisser partir maintenant ? Dorénavant, je changerai… je ferai tout… pour le peuple… donc pitié, épargnes… »

C’est clair. Très clair.

Il n’y aucune sincérité là-dedans, simplement une supplication pour que je l’épargne.

La lame noire, tel un couperet, s’abattit.

 

[Compétence Gloutonnerie activée]

[Endurance + 165 600, Force + 197 600, Magie 138 400, Intelligence + 150 900 et Agilité +167 800 ont été ajoutées au statut]

[Maîtrise de l’épée sacrée et Amélioration de la Force (Supérieur) ont été ajoutées aux compétences]

 

L’âme d’Hado était étonnamment délicieuse. Elle rivalisait presque avec celle du chef kobold. Je pensais m’y être déjà habitué, mais cela suffit à satisfaire le compétence [Gloutonnerie].

J’essuyai un peu de salive qui avait goutté de ma bouche avec ma manche. Quand je baissai les yeux sur le cadavre refroidi d’Hado, je ressenti comme un courant d’air glacé.

Au milieu de cette sensation, Greed m’appela à travers [Lecture des pensées].

(Comment c’est ? Le second grade a été débloqué. Tu le veux ?)

« Oui, vas-y. »

(Tu es très généreux dernièrement ? Ça ne va pas ?)

« Avec toutes les statistiques que j’ai eu d’Hado, je pense que ça ira. »

Entendant ça, Greed éclata de rire.

Eh bien, malgré que les compétences sont inutiles pour moi, j’ai au moins absorbé des statistiques.

(Alors, c’est parti !)

Dès que l’épée noire se mit à scintiller, je sentis que je perdais du pouvoir.

Et quand la lumière s’évanouit.

« C’est… une faux. »

C’est une grande faux. Encore plus grande que mon propre corps.

(C’est ma forme au second grade, type d’arme : faux. En mettant un sort dans la lame, elle coupera tout, qu’importe ce que c’est)

C’est mon statut après que Greed a été amélioré.

(Greed, mes statistiques sont redevenus tels qu’ils étaient à notre première rencontre)

 

• Fate Graphite • Niveau 1

Endurance : 121

Force : 151

Magie : 101

Intelligence : 101

Agilité : 131

Compétences : Gloutonnerie,  Évaluation, Lecture des Pensées, Dissimulation, Maîtrise de l’épée sacrée, Maîtrise de l’épée à une main, Maîtrise de l’épée à deux mains, Arts martiaux, Amélioration de l’Endurance (Faible), Amélioration de la Force (Faible), Amélioration de la Force (Moyen) Amélioration de la Force (Supérieur), Amélioration de l’Endurance (Moyen), Amélioration de l’Agilité (Moyen), Auto-Guérison.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *