Berserk of Gluttony – Chapitre 28

Après avoir conseillé à Seto et à sa fille de rester chez eux, je filai dehors.

On n’y voyait pas à deux pas, mais, heureusement, j’avais [Vision Nocturne].

Quand je cherchai du regard la source des cris, je levai les yeux vers le ciel. J’y vis des douzaines de villageois ayant été capturé par des gargouilles. Ces créatures les dévoraient vivants.

De temps en temps, du liquide tombait comme de la pluie. C’était leur sang.

Ceux qui étaient entres les griffes des monstres ne pouvaient plus être sauvés.

Je tirai Greed du fourreau avec l’intention d’intercepter une gargouille qui allait fondre sur moi depuis le ciel. [Évaluation] fit rapidement son travail.

 

∗ Gargouille Noire ∗ Niveau 27

Endurance : 890

Force : 760

Magie : 1390

Intelligence : 1230

Agilité : 980

Compétence : Boule de feu magique

 

Cette créature peut même utiliser la magie de feu. Ça pourrait devenir un problème s’ils restent en hauteur. Je changeai instantanément l’épée en arc.

Avant que les monstres ne se ruent sur moi, j’attaquai une des gargouilles noires qui dévorait un malheureux. Qu’il fasse nuit ne posait aucun problème, la flèche magique trouva sa cible, pénétrant très précisément entre les deux yeux de la gargouille.

 

[Compétence Gloutonnerie activée]

[Endurance + 890, Force + 760, Magie + 1390, Intelligence + 1230 et Agilité + 980 ont été ajoutées au statut]

[Boule de feu a été ajoutée aux compétences]

 

Oh, j’ai acquis mon tout premier sort… mais pas le temps de fêter ça.

La gargouille noire que je venais d’abattre tomba avec le cadavre du villageois devant moi dans un son peu ragoutant. Ce villageois… s’avéra être le chef du village, ce même chef qui m’avait bombardé au rôle peu enviable de sacrifice.

L’homme qui aurait pu donner l’ordre d’évacuation, et le seul à qui les autres villageois obéissaient. Peu importe que ce soit Seto ou moi, maintenant, c’est sûr qu’ils ne nous écouteront plus.

Les autres gargouilles n’avaient même pas frémi alors qu’une des leurs était morte. Au contraire, elles étaient en proie à une ivresse sanguinaire de chair humaine, et n’attaquaient que pour en avoir davantage.

C’est à ce moment qu’un avertissement vint de Greed.

(Fate, pluie de tirs magique en vue ! Change-moi vite en faux !)

Aussitôt dit, aussitôt fait, puis je sautai sur la toit de la maison de Seto afin de la protéger.

D’un coup, le ciel fut comme enflammé. Il y avait au moins trente boules de feu.

Et elles tombaient telles des météores sur le village.

Les 30 boules de feu tirées en même temps carbonisèrent une large zone. C’était d’une effrayante coordination.

De tout ce qui fut touché, il ne resta que des cendres.

Néanmoins, ça ne veut pas dire que toutes les boules de feu avaient rempli leur office. J’étais arrivé à en bloquer deux avec ma faux avant qu’elles ne touchent la maison de Seto.

Dès qu’il touchait la faux, le sort disparaissait en un clin d’œil.

Greed avait dit lui-même qu’il pouvait tout trancher comme dans du beurre. Même une compétence activée, chose qu’il ne pouvait pas faire avant.

Je pouvais facilement trancher les boules de feu des gargouilles, les dissipant dans leur entièreté. Par contre, c’était une toute autre question quand on en venait aux effets indirects de ces sorts, quand les boules de feu avaient réussi à atteindre leurs cibles. Par exemple, je ne pouvais pas éteindre les flammes des boules de feu qui consumaient une chaumière en utilisant la faux.

De toute manière, avec ce genre de capacité, je me sens invincible rien qu’en tenant cette faux.

Après tout, cette faux avait montré un avantage certain contre la magie.

Autour de moi, le village était en feu, à tel point qu’on y voyait comme en plein jour. A l’intérieur des maisons en flammes, des villageois se roulaient par terre pour essayer d’étouffer les flammes dévorant leurs habits.

Ayant attendu cette opportunité, les gargouilles fondirent du ciel pour attaquer.

Pas plus de la moitié du village avaient survécu à l’attaque.

Néanmoins, les gargouilles en voulaient encore. Elles regardaient maintenant la maison de Seto, la seule laissée intacte par l’incendie.

Ça me simplifiait les choses.

Les 30 gargouilles tirèrent toutes en même temps des boules de feu sur la maison de Seto où je montais la garde.

Je pouvais peut-être réussir à en intercepter deux, mais trente serait impossible… ou du moins, c’est ce qu’ils pensaient.

Les boules de feu approchaient, filant droit sur moi.

Maintenant, je vais leur montrer le fruit de ma chasse sans fin de gobelins à la capitale.

« Greed, prêt ? Je vais utiliser ça. »

(Je peux le supporter, mais c’est toi qui m’inquiètes… Essayons)

Je jetai en y mettant toutes mes forces la faux noire vers la nuée de gargouilles.

Avec les sortilèges gravés dans la lame, les 30 boules de feu s’évanouirent en un clin d’œil quand elle les traversa. De plus, elle tranchait aussi les gargouilles derrière.

Ayant terminé son office, la faux me revint comme un boomerang.

Voilà… C’est le résultat de mon entrainement acharné.

Les 28 gargouilles qui avaient été abattu chutèrent tout autour de la demeure de Seto.

 

[Compétence Gloutonnerie activée]

[Endurance + 24 920, Force + 21 280, Magie + 38 920, Intelligence + 34 440 et Agilité + 27 440 ont été ajoutées au statut]

 

Il n’en restait plus que deux. Mais, pour des monstres aimant attaquer en groupe, leur réaction fut inattendue. Ils fuirent tous deux la queue entre les jambes.

« Allons donc, mes horreurs, on essaye de fuir ?! »

Je permutai rapidement la faux en arc et les abattis tout aussi rapidement en un tir.

Tout en entendant les statistiques des deux gargouilles noires s’ajouter à mon statut, je refis passer mon arc noir à faux noire.

Ce genre de groupe doit avoir un meneur.

Et pourtant, je ne l’ai toujours pas vu.

(Fate, en haut !)

« Oui, je sais. »

Une grande ombre noire descendait du ciel en me tirant des boules de feu dessus.

[Évaluation] l’identifia promptement.

 

∗ Néo-Gargouille ∗ Niveau 27

Endurance : 12 890

Force : 11 760

Magie : 23 390

Intelligence : 23 230

Agilité : 12 980

Compétence : Boule de feu magique, Résistance au feu

 

Au contraire des petits, elle avait osé me lacer ses boules de feu à courte portée pour me tuer.

Son pouvoir magique était aussi supérieur à celui des gargouilles noires. Je comprends, c’est sa résistance au feu qui lui permet d’utiliser une telle stratégie.

Cependant, ça reste un monstre. Elle combat principalement avec son instinct, et elle ignore toujours le pouvoir de la faux noire ?

La néo-gargouille tentait d’incendier la maison de Seto. Elle s’approchait rapidement, en descendant en piqué.

Dès qu’elle fut à proximité, la lame de la faux s’abattit. La néo-gargouille fut coupée en deux avant d’avoir pu lancer une autre boule de feu.

Ses deux moitiés passèrent à côté de moi, puis tombèrent juste après.

 

[Compétence Gloutonnerie activée]

[Endurance + 12 890, Force + 11 760, Magie + 23 390, Intelligence + 23 230 et Agilité + 12 980 ont été ajoutées au statut]

[Résistance au feu a été ajoutée aux compétences]

 

Bien, avec ça, j’ai obtenu ma deuxième compétence liée au feu. Après un petit coup d’[Évaluation], il s’avère donc que Résistance au feu réduit de moitié les dégâts causés par pyromancie. Dommage que ça soit seulement limité aux dégâts magiques et pas au feu lambda.

Avec toutes ces gargouilles dévorées, [Gloutonnerieétait tout à fait repue. La douleur de mon œil droit disparu, et je me sentis au plus haut de ma forme.

Le village, quant à lui, faisait peine à voir. Hormis celle de Seto, toutes les autres maisons n’étaient plus qu’à l’état de cendres et gravas. Même la terre était carbonisée.

La victoire était en demi-teinte, les villageois ayant réussi à s’extirper des ruines fumantes souffraient de graves brulures.

De mon perchoir sur le toit, je voyais au moins quatre survivants. En incluant ma modeste personne, Seto et sa fille, cela faisait donc sept… avec si peu de gens, ce village est voué à disparaître.

Bizarrement, c’est une sensation de honte que je ressenti en regardant ces ruines achever de se consumer.

Mais ces sentiments complexes flambèrent comme l’avait fait ces maisons, et il ne resta en moi plus que cendres.

En un certain sens, je ressentais un vide dans ma poitrine.

Tandis que j’étais assis sur le toit, regardant la danse ardente et vorace des flammes, Seto sortit de sa maison. Il leva les yeux vers moi.

« Fate, qu’est-ce qu… »

« Un groupe de gargouilles nous a attaqué. J’ai à peine pu protéger ta maison, mais je les ai tout de même battu. Ah, et il y a eu un gros déluge de boules de feu, comme tu peux le voir, » dis-je comme si je venais de m’en rendre compte.

N’entendant rien venir de Seto, je présumai qu’il était trop abasourdi pour dire quoi que ce soit. Sa fille oublia de pleurer, agrippée à la jambe de son père comme si sa vie en dépendait.

Ce n’était pas un bon village de toute manière. Après que ça soit sorti, la douleur dans ma poitrine disparue, pour être remplacée par un indicible vide dans mon cœur.

Peut-être est-ce de la nostalgie ? … Je n’en ai honnêtement aucune idée.

Mais il y a une chose dont je suis sûr. Aujourd’hui, j’ai définitivement perdu ma ville natale.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *