Cheat Niveau 2 – Chapitre 17

Aujourd’hui, Furio ainsi que sa femme Lys, allèrent tous les deux dans la ville de Houtau

Touts les 2 jours, le couple allait prendre un repas au centre ville.

« Qu’est-ce que tu veux manger aujourd’hui ? »

« Je vais laisser mon chéri choisir… Mais, personnellement, je suis intéressée par ce magasin dans ce coin-là. L’odeur de nourriture qu’il propage est incroyable… »

« Dans ce cas-là, allons-y. »

« Oui ! »

Puisqu’ils étaient dans une zone publique, Lys montrait quelques signes de modération en s’attachant au bras de Furio.

« Ils sont toujours si intimes ; c’est adorable. »

Valyrossa, qui était aussi venu, était en train de fixer le couple en souriant.

Alors que les 3 étaient en train de marcher dans une rue, de l’agitation pouvait être remarquée.

Quand ils jetèrent un coup d’œil à la source de l’agitation…

« Hé la gueuse ! Tu lui rentres dedans, mais tu prévois simplement de t’enfuir ? »

« Ça fait mal ! Ça fait mal, boss ! »

À côté de l’homme à l’air sévère, se trouvait un homme mince et frêle se roulant par terre, gémissant de douleur, tout en se tenant ses épaules.

Devant eux, se trouvait une silhouette d’une femme ayant un petit gabarit, enveloppé par un manteau noir.

« ….. Je me suis déjà excusé pour lui avoir rentré dedans, non ? »

En disant cela, la femme avait un visage colérique.

« Haah ? T’as fait mal à mon p’tit frère, t’sais ? Tu penses vraiment pouvoir t’en sortir avec un « je suis désolée » ? Haah ? La bonne chose à faire ne serais pas de donner de l’argent, Hein ? »

Ces deux formaient un groupe connu qui essaye parfois de prendre l’avantage sur certaines personnes.

Ils se promenaient dans la ville, cherchant des nouveaux pour intentionnellement rentré dedans, et demander une compensation monétaire pour les blessures.

Les personnes autour d’eux son familier avec leur notoriété; mais personne ne voulait atterrir dans la « liste noir » de ce groupe. De ce fait, tout le monde les ignorait.

L’homme tenait l’une des mains de la femme, un sourire sur son visage pouvais être aperçus.

Le regardant, la femme claqua sa langue

« …..Forme de vie inférieur… »

Le moment suivant, une aura noire mystérieuse se forma autour d’elle.

« Qu….Quoi ?! »

Effrayé par cette aura, l’homme recula d’un pas.

Devant lui, l’ombre de la femme grandissait de plus en plus.

« Ok ! Arrêtons vous ici, tout les deux. »

Soudainement, Furio se plaça entre les deux.

« …..S-Seigneur Furio….. »

L’homme qui reconnut Furio fronça les sourcils, mais rapidement, il laissa transparaître un sourire confus

Il y a un mois.

L’homme essaya d’escroquer Furio quand il faisait un tour dans le centre-ville.

Cependant, la situation se changea pour le mieux.

« Atariya, je t’avais bien dit d’arrêter non ? D’ailleurs, Koui, lève toi, tes compétences d’acteur son aussi nul que d’habitude. »

« N-Non, j’ai arrêté d’escroquer des personne, tu vois…. Oh, combien de temps tu vas rester sur le sol à te rouler ?! On y va ! »

« Ou…..Oui »

Les deux personnes s’inclinèrent devant Furio puis s’enfuirent

………Ensuite

Furio se tourna vers la femme.

L’aura noire autour d’elle avait disparu, mais elle envoya un regard suspicieux vers Furio l’air de dire « Qu’est ce que tu es ? »

« Même s’il y a quelques personnes comme eux, la plupart des citoyens de cette ville son amicaux. S’il vous plaît, ne pensait pas que tout le monde est pareil et apprécié votre arrêt dans cette ville le plus longtemps possible. »

En disant cela, il s’inclina.

La femme fit de même sans rien dire.

À ce moment, Furio rapprocha son visage au niveau de son oreille.

« ….Ne relâche pas une aura démoniaque devant autant de personne. Tu vas causer du grabuge, compris ? »

En ayant dit cela, il donna une tape sur son épaule et partit.

« …..Chéri…. Tu étais trop proche d’elle ! »

Quand il revint, Lys s’accrocha immédiatement à son bras, en boudant.

Avec un sourire, Furio caressa la tête de Lys avec sa seule main libre.

« Si c’était juste cette personne, je ne pense pas que Maître aurait du sans occupé. J’aurais pu y aller toute seule… »

« Mais, au début, Valyrossa n’était pas la première à vouloir les payer ? »

« c’es-c’est……um….. Je pensais qu’il était vraiment blessé….um… »

Voyant Valyrossa paniquée, Furio et Lys se mirent à rire.

…..Il a vu à travers mon déguisement….. ? (NDT : pensée de la femme)

Fixant le groupe de Furio à l’arrière, la femme plaça sa main sur l’épaule qu’avait touché Furio.

Ayant fini de manger, les trois quittèrent le restaurant.

« ….Puis-je avoir un peu de votre temps ? »

La femme de tout à l’heure attendait les trois.

« Si tu veux me rendre la faveur, ne t’en fais pas. C’était naturellement la bonne chose à faire, donc… »

« Non…. Je suis reconnaissante, mais…. Il y a quelque chose que j’aimerais demander à la personne qui se tient à côté de vous. La vérité est que je suis en train de chercher une personne, selon l’ordre d’un certain noble. Je cherche un homme du nom d’Arpshow ainsi que sa famille. De ce fait, avait-vous entendu parler d’eux ? »

En entendant ces mots, Furio et Lys ont maintenu leurs « Poker-Face ».

Derrière eux, Valyrossa était à moitié effrayée ; son visage arboré une expression de géne.

« Je ne suis pas sûr. Nous ne savons pas vraiment….. Qui sont ils ? »

« Je ne connais pas la raison moi-même, mais les hauts placé mon donnée l’ordre de les capturer.

« C’est vrai ? Dans ce cas-là, nous garderons ça en tête, ou cas ou nous tombons sur eux.

« ….. C’est d’une grande aide. »

En s’inclinant, la femme partit.

« Qu’est-ce qu’elle voulait dire par « capturer » ? »

Demanda Valyrossa à Furio avec une voix basse.

Cependant, Furio ne lui donna qu’un haussement d’épaules en retour, l’air de dire « Qui sait » avec un visage tendu.

Dans la matinée du lendemain

Valyrossa était en train de courir autour de la maison.

Cela faisait parti de son entraînement qu’elle s’était imposée.

Soudainement…

Quelqu’un apparut derrière elle et restreint ses mains, la poussant sur le sol.

Valyrossa se tourna et regarda au-dessus de son épaule. C’était la femme qu’elle avait rencontrée hier.

« …..Qu-Qu’est ce que tu veux ? »

« Tu sais quelque chose à propos d’Arpshow, n’est ce pas ? Hier, tu étais la seule à avoir réagi au nom. »

En disant cela, elle plaça une épée courte sur le coup de Valyrossa.

« Je te conseille d’obéir ! Je te le laisserais vivre si tu…. »

La femme perdit connaissance soudainement.

L’explication était simple, Furio apparut derrière elle en utilisant sa magie de téléportation et lui fit un coup de karaté à l’arrière de sa tête, ce qui la rendit inconsciente.

« Maître….. Je ne pourrais jamais vous remercier. Je vous ai causé tellement de problèmes. Je jure que je serais plus prudente à partir de maintenant. »

Sans même essuyer son corps taché, Valyrossa se leva et s’excusa.

« Cette démone fait partit des espions, c’est normal que tu ne puisses pas détecter sa présence. »

En disant cela, Furio regarda la femme inconsciente en se demandant ce qu’il allait faire avec elle

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *