Date a Live – Tome 1 Prologue

… Il retient son souffle.

C’était une scène inimaginable.

C’était comme si une partie de la ville avait disparu.

Un énorme cratère que même la chute d’une météorite n’aurait pu créer se trouvait à la place.

Des silhouettes humaines flottaient dans le ciel.

Encore plus absurde que ce qu’il pouvait voir dans ses rêves les plus fous.

Cependant, Shidou ne remarquait même pas cette anomalie.

… Devant ses yeux se trouvait quelque chose d’encore plus extraordinaire.

Une fille.

Une fille, entourée d’une étrange lumière, se tenait debout ici.

« Ah… »

Enveloppé de sa faible voix, son murmure s’effaçait petit à petit.

La présence de la fille était si imposante qu’elle écrasait celles de toute autre chose.

Semblable au métal, mais s’apparentant aussi au tissu, sa tenue était faite d’une étrange matière qui captivait l’attention.

Une jupe qui émettait de la lumière était attachée à sa tenue, et était si belle qu’elle pouvait provoquer des pertes de conscience chez n’importe qui.

Cependant, la beauté de la fille elle-même faisait de l’ombre à tout cela.

Ses long cheveux noirs se faufilaient, tels une panache de fumée, autour de ses épaules et de sa taille.

Regardant froidement le ciel, ses yeux étaient d’une couleur étrange et difficile à décrire.

Sa silhouette, qui rendrait probablement jalouse même une déesse, était entourée de lassitude, alors qu’elle restait silencieuse, les lèvres plissées.

La vue de Shidou ;

Son attention ;

Même son cœur ;

… À cet instant, tous lui furent dérobés.

C’était…

Excessivement ;

Anormalement ;

Si intensément ;

Beau.

« … Quel est… »

Médusé, Shidou ouvrit la bouche pour la première fois.

Même si ma gorge et mes yeux doivent être détruits pour blasphème…, pensa-t-il.

La fille baissa lentement son regard.

« … ton nom ? »

Sa voix, portant la question provenant du fin fond de son cœur, fit vaciller l’air.

Cependant.

« … Je n’ai rien de tel. »

Avec un regard triste, la fille répondit.

« … »

À ce moment, leurs regards se croisèrent.

Et ainsi commença l’histoire d’Itsuka Shidou[2]

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *