Élément Divin – Chapitre 198

‘Je vois deux darklings venant de l’est, l’un d’eux me tourne le dos à quelques mètres, et il y a un autre darkling à l’intérieur de cette tente.’

Calron a observé la zone autour de lui, les silhouettes des darklings luisantes avec une lumière blanche brillante dans sa vue.

Après s’être introduit dans le camp ennemi, Calron a activé la Perception divine et a utilisé ses capacités pour détecter la position des darklings et pour utiliser leurs angles morts pour se déplacer dans les camps.

‘D’accord maintenant!’

Les yeux de Calron brillèrent d’une lumière grise alors qu’il se précipitait à droite une fois que les deux darklings passèrent à côté de lui.

Sa cible était la tente noire sur le côté.

Dans tout le camp, de nombreuses tentes ont traversé les plaines, mais certaines d’entre elles se distinguaient de la grande majorité car il s’agissait des tentes des chefs ennemis. Il y avait plusieurs autres tentes noires autour de Calron, mais il choisit cette tente spécifique car elle était actuellement vide et ne comportait qu’un seul darkling qui en gardait l’entrée.

*zap*

Calron envoya rapidement un coup de foudre dans le corps du gardien, paralysant instantanément la créature. D’un mouvement fluide, il entraîna le garde dans la tente et électrisa la bête tout en lui couvrant la gueule pour ne laisser échapper aucun de ses hurlements.

Il aurait pu directement tuer le garde, mais l’éclair allumé attirerait l’attention à l’air libre.

Une fois que le garde était mort, Calron a brûlé le cadavre avec plus d’éclairs jusqu’à ce que même la chair se transforme en cendre. Il ne voulait laisser aucune trace, il était donc nécessaire qu’il prenne soin de ses traces.

‘On dirait que le propriétaire de la tente n’est pas haut placé.’, Commenta Calron, inspectant l’intérieur de la tente et remarquant les maigres marchandises qui l’entouraient.

Ignorant les décorations, Calron se dirigea rapidement vers la table centrale, où plusieurs feuilles de papier et des cartes traînaient. C’est pour ça qu’il est venu.

« Quelle langue étrange … », murmura-t-il en prenant un des rouleaux et en l’ouvrant. Les darklings de rang supérieur pouvaient parler le même langage que les humains, mais leur langage écrit était complètement différent. Les scripts semblaient étrangers à Calron, mais peut-être que le roi avait quelqu’un qui pourrait traduire.

Sortant une peau de bête de son bracelet spatial, Calron l’étendit sur la table à côté de lui. La peau de la bête provenait des innombrables animaux que le groupe avait chassés pour se nourrir tout au long du voyage. Il la collectionnait initialement pour confectionner plusieurs manteaux de fourrure pour Roran, Ellie et d’autres du clan Raizel.

Regardant attentivement les scripts étrangers, Calron commença à les inscrire à l’intérieur de la peau de la bête avec son éclair. L’odeur de chair carbonisée était légèrement gênante, mais il n’avait pas d’autre outil pour écrire.

Après quelques minutes, il finit d’écrire tout ce qui se trouvait dans la douzaine de rouleaux dans la peau de la bête. Sur la scène de Calron, regarder quelque chose une fois était suffisant pour se souvenir des moindres détails.

« Laissez-moi regarder les cartes maintenant. »

En terminant avec les manuscrits écrits, Calron s’est déplacé sur les cartes sur la table. Les parchemins étaient probablement les commandes que le chef avait reçues des supérieurs, donc les cartes pourraient s’avérer plus utiles pour construire une stratégie contre les darklings.

‘Je devrais aussi me dépêcher, la Perception Divine ne durera pas beaucoup plus longtemps.’

Depuis l’événement avec le dragon d’or, la résistance de Calron aux effets secondaires de la Perception Divine avait considérablement augmenté, mais il y avait toujours un coup de fouet s’il l’utilisait continuellement. Calron l’utilisait sans interruption, car il en avait besoin pour surveiller les darklings à l’extérieur et savoir si l’un d’entre eux s’approchait de la tente.

« Est-ce leur route? »

Calron pouvait voir d’étranges marques sur la carte, mais il reconnut le tracé familier de la ville de Selior.

Les darklings avaient bien l’intention d’attaquer la ville.

Cependant, la route des armées était scindée et chacune se dirigeait dans différentes directions, se regroupant plus tard, puis se séparant à nouveau. Cela n’avait aucun sens pour Calron, lui donnant l’impression que quelque chose de louche se passait avec les mouvements des darklings.

‘J’espère que les aînés seront en mesure de donner un sens à cela.’

Récupérant une peau de bête fraîche, Calron commença également à inscrire les détails de la carte. Le produit fini n’était pas aussi plaisant sur les rouleaux en raison des compétences de Calron en matière de dessin.

Je pense que même Ellie aurait fait un meilleur travail.

Il se lamenta en regardant les formes onduleuses sur la peau de la bête.

« Il est temps de partir et de vérifier la tente suivante. », murmura Calron, remettant les peaux de la bête dans son bracelet spatial et replaçant les parchemins et les cartes à la position qu’il venait de retrouver.

C’est à ce moment-là qu’un coup de corne retentit dans le camp.

‘Que se passe-t-il? Ont-ils découvert ma présence?’

Calron a commencé à paniquer, en voyant d’innombrables formes de darkling blanc débordant d’énergie. Resté immobile, Calron se prépara à prendre sa forme de bête au cas où les darklings seraient déversés dans la tente.

Cependant, la foule de darklings a ignoré sa tente et s’est précipitée vers le centre du camp où se trouvaient les principaux commandants de l’armée.

Soupirant de soulagement, Calron se glissa hors de la tente une fois que la vague de darklings passa. Il voulait vraiment aller au centre du camp pour savoir ce qui se passait, mais c’était trop risqué.

‘J’aurais dû pratiquer cette technique plus…’

Calron pensait à l’une des techniques de la Perception Divine où il pouvait contrôler l’esprit et les sens de l’ennemi pour masquer sa présence. S’il l’avait maîtrisé, il n’aurait pas eu besoin de se cacher dans le camp ennemi. Calron aurait pu sortir à la vue de tous et aucun des darklings ne pourrait le voir.

« Zut, ils ont augmenté les gardes pour les autres tentes! »

Calron jura, remarquant plus de gardes qu’avant devant les tentes des chefs. Il pensait qu’il pourrait glisser plus facilement dans une autre tente avec la distraction au centre du camp, mais la chance n’était pas avec lui.

‘Je dois sortir. Je pense avoir déjà recueilli une quantité décente d’informations pour les aînés.’

Si les autres tentes renforçaient leur sécurité, celle dans laquelle Calron se trouverait bientôt avec plus de gardes. Il était donc préférable de partir avant de commencer à interroger sur le garde manquant.

En activant le pas de la brume sanglante, Calron commença à sortir du camp ennemi par une route en zig-zag, car il devait emprunter des chemins situés dans les angles morts des gardes noirs. Finalement, il a réussi à se rendre à l’extérieur du camp et à revenir à l’endroit où il s’est séparé de son équipe.

« Ce doit être leur général. »

De son point élevé, Calron pouvait maintenant voir pourquoi les darklings s’étaient précipités au centre. Leur général leur parlait.

Calron ne pouvait pas comprendre un seul mot que le général ennemi disait, alors il décida de ne pas perdre de temps et de se diriger vers la ville le plus tôt possible.

« Hein? »

Murmura Calron, s’arrêtant à mi-chemin alors qu’il sentait quelque chose dans son cou. Sa main rencontra lentement une fléchette qui avait déjà pénétré dans sa veine et probablement sa circulation sanguine. La chose étrange était que Calron ne savait même pas quand ni d’où l’ennemi avait attaqué.

“Assassin…”

Calron murmura d’une voix rauque, son corps tombant à terre alors que le poison s’infiltrait dans son sang.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *