Élément Divin – Chapitre 202

« Qu’est-ce que c’est? Par les cieux? »

« C’est énorme! »

« Je pense que c’est un chat malade … »

De nombreux piétons murmuraient entre eux alors que Roran et Rebran passaient à côté d’eux dans les rues.

« Je suis un Griffon, pas un chat! », cria Rebran à l’homme qui l’a appelé un chat malade. L’image d’un lion blanc de deux mètres hurlant sur quelqu’un était un spectacle vraiment menaçant.

« Chut, ne pas fâcher le chat. »

La femme qui marchait à côté de l’homme l’éloigna au cas où Rebran décidait d’attaquer.

« Pft. »

Roran ricana devant Rebran, considéré comme un « chat malade » à cause de sa couleur blanche anormale.

‘Les humains sont stupides. Frère, combien de temps sommes-nous arrivés chez Boss?’

Rebran ignora les regards des autres et baissa les yeux sur Roran tout en continuant de marcher.

Après avoir vu la taille du gros lion, Roran envoya un message à Calron lui disant qu’il serait impossible de glisser Rebran à l’intérieur de l’auberge. Il était donc préférable d’emmener la bête dans le clan Raizel où moins de gens trouveraient sa présence suspecte. Calron avait déjà emmené Ellie à la maison et attendait actuellement que Roran amène leur invité.

Avor était occupé à gérer le magasin en raison de leur absence, il ne venait donc pas avec eux et restait à l’arrière.

« Nous y sommes presque. »

Roran répondit en voyant qu’ils étaient en train d’arriver près de la maison du clan Raizel.

Il se sentait encore mal à l’aise avec Rebran, mais après avoir expérimenté la naïveté et l’honnêteté du jeune lion, il ne parvenait pas à se sentir rancunier contre la bête. De plus, Calron qui a passé l’héritage de sang à Rebran n’était pas la faute de la jeune bête.

C’était simplement le refus de Roran d’accepter un étranger comme son frère martial.

« Génial! Je n’ai pas vu Boss depuis un moment et je suis ravi de lui montrer mes progrès dans les arts de l’héritage. «

Rebran a rebondi avec enthousiasme, presque comme un chat qui danse.

Il va être un problème.

Roran soupira alors qu’il pouvait déjà prévoir les problèmes que ce chat trop excité apporterait à leur groupe.

« Nous sommes arrivé. »

Après plusieurs minutes, le duo arriva finalement devant les portes du manoir.

Observant les expressions graves sur le visage des gardes, Rebran se calma et suivit silencieusement Roran. La jeune bête avait instinctivement le sentiment que ces gardes étaient parfaitement capables de l’exterminer là-bas s’il faisait un faux mouvement.

Roran jeta un coup d’œil impressionné au grand lion remarquant son changement de comportement. Seul un guerrier ou un individu talentueux serait capable de sentir l’aura dangereuse qui entoure les gardes du clan Raizel.

« Ils vont te recevoir! »

Une voix forte et jeune résonna lorsque le duo apparut devant une petite hutte.

C’était Calron.

« Boss! »

Les yeux de Rebran s’illuminèrent alors qu’il se posait sur le corps plus petit de Calron et se frottait la tête contre la poitrine. La queue du jeune lion remuait comme un chiot.

‘Hahaha, ça fait si longtemps. Tu as grossi de plus de trois fois ta taille précédente!’

Calron s’exclama de surprise en s’étirant le cou pour inspecter la longueur du lion blanc.

« Ouaip! Je m’entraîne dur tout seul depuis l’année dernière.’

Rebran hocha la tête avec impatience.

« Oh, c’est un gros minou! »

Ellie sortit soudainement de la hutte et cria après avoir vu Rebran debout.

« Je suis un Griffon, pas un chat! »

Rebran protesta misérablement, sa queue s’affaissant.

« Si doux… »

Ellie serra la patte de poil de Rebran dans ses bras et posa ses joues contre celle-ci pour sentir la douceur de sa fourrure. Ellie ressemblait à une petite naine comparé au lion géant.

« Eh bien, je prends soin de ma fourrure. »

Rebran se complimenta, hochant la tête pour remercier Ellie.

« Attend, qui est cette naine, boss? »

Comme s’il se rappelait qu’il ne connaissait pas l’identité de la petite fille, Rebran se tourna vers Calron avec confusion.

‘Elle est à ma charge, ne t’inquiète pas pour elle. Rebran, tu ne m’as toujours pas dit ce que tu fais ici? Je n’ai jamais dit que je serais à Selior, alors comment m’as-tu trouvé?’

Calron demanda, curieux de savoir comment la jeune bête s’était présentée ici.

‘Je suis retourné dans la ville de la Bête pour te chercher, mais la vieile raton laveur m’a dit que tu étais parti pour la ville de Selior. Je suis donc venu ici aussi vite que possible après avoir joué avec Avi pendant un moment. En passant, elle est vraiment en colère et contrariée que tu l’es laissée là sans rien dire. J’ai essayé de lui expliquer que Boss devait avoir une raison, mais elle ne m’écoutait pas. Je lui ai même donné un de mes jouets que j’ai apporté avec moi de chez moi, mais elle n’a pas aimé. Tellement grossier… »

Rebran babillait sans arrêt tandis qu’Ellie continuait à caresser sa fourrure.

Pendant ce temps, Calron et Roran attendaient patiemment que la jeune bête atteigne son objectif principal.

“… .. père a dit que je n’étais pas prêt, mais tu vois, je savais que je devais parcourir le monde et me battre avec de vrais ennemis pour être vraiment prêt. Je me suis souvenu des paroles de Boss et j’ai commencé à m’entraîner aux arts martiaux depuis lors. Il était difficile d’utiliser les arts de l’héritage du sang avec un corps de bête, mais j’ai finalement trouvé un moyen de le contourner. Une fois sûr d’avoir appris tout ce que je pouvais sur moi-même, j’ai décidé de trouver Boss afin que tu puisses continuer mon entraînement. Nous pouvons commencer quand tu veux !’

Rebran finit sans prendre une seule pause et regarda comme prévu Calron.

‘Il a réussi à apprendre les arts de l’héritage avec un corps de bête?’, pensa intérieurement Calron, sa curiosité piquée alors qu’il se demandait s’il pouvait l’utiliser pour trouver un moyen d’utiliser l’héritage du sang alors qu’il était sous sa forme bestiale.

« Tu t’es certainement entraîné dur car il n’est pas facile d’atteindre le stade Vajra en si peu de temps. »

Calron sourit au jeune lion. Rebran venait d’arriver dans la ville, Calron voulait donc qu’il soit bien reposé avant de poser d’autres questions.

« Je ne pourrai peut-être pas vaincre Boss, mais je suis sûr que tu aura également de la difficulté à me battre. »

Il se vantaient béatement.

« Un combat demain matin alors. »

Calron éclata de rire et tapota le dos de Rebran.

« J’adorerais voir ça! »

Roran eut un petit rire, imaginant déjà que le grand lion s’évanouissait sur le dos.

‘Maintenant, nous devons te trouver un endroit où passer la nuit. Tu es trop grand pour tenir dans ma hutte, alors je vais demander à grand-père s’il y a des pièces vides.’

Calron dit, sur le point de sortir son cristal de communication.

« Ah, pas besoin de ça. »

Rebran répondit brusquement, alors que sa taille commençait à rapetisser rapidement jusqu’à devenir un chat ordinaire.

« Minou! »

Ellie poussa un cri de joie et ramassa Rebran.

« Quoi… »

Roran et Calron avaient tous les deux la gueule ouverte, totalement inconscients du changement soudain.

‘Ce punk aurait pu être dans cette taille depuis le début? Le lion stupide m’a fait marcher tout le chemin quand on aurait pu facilement le faufiler à l’intérieur de l’auberge.’

Roran grommela intérieurement.

‘Pose-moi, la naine! Je n’aime pas être aussi petit, mais je ne peux pas déranger Boss pour me trouver une chambre plus grande. ”

Rebran protesta contre l’emprise d’Ellie et tenta de se dégager de son emprise. S’il n’y avait pas eu Calron, il aurait déjà frappé la petite fille avec sa queue et s’être échappé.

‘Laisse-le, Ellie. Tu dois respecter le souhaits de Rebran, tu ne peux donc le caresser que s’il t’en donne la permission.’

Calron réprimanda la petite fille, mais il riait secrètement à l’intérieur de l’apparence miniature de Rebran.

« Bien… »

Ellie bouda d’avoir abandonné le chat mignon, mais lâcha encore Rebran.

« Hmm. »

Rebran fredonna de satisfaction et jeta un coup d’œil à l’intérieur de la hutte.

‘Grand frère, j’ai un endroit où aller, alors je vais prendre congé pour l’instant. Je viendrai tôt demain matin pour les tuiles divine. «

Roran se gratta la tête et partit rapidement avant que Calron puisse se renseigner davantage. Il ne voulait pas encore que Calron soit au courant de ses combats clandestins.

“Eh?”

Calron murmura de confusion, sentant quelque chose d’étrange dans l’action de Roran.

« Oi Rebran, repose-toi. »

Calron écarta le comportement inhabituel de Roran et s’adressa au jeune lion qui était en train d’explorer l’intérieur de sa hutte pendant qu’Ellie fixait avec envie sa fourrure.

« Je ne suis pas si fatigué, boss! »

Rebran sortit la tête de la hutte.

« Non, j’ai besoin que tu sois bien reposé pour demain. »

« Pourquoi? »

Rebran inclina sa tête mignonne sur le côté en réponse à la réponse de Calron.

« Nous allons avoir ce combat que tu voulais demain. »

Calron sourit, des éclairs crépitant autour de ses doigts.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *