Élément Divin – Chapitre 204

Des nuages ​​de brume blanche tournaient autour de son noyau élémental, tandis que le conteneur d’essence se développait rapidement jusqu’à atteindre plus de trois fois sa taille initiale. Calron sentit une réserve d’essence inépuisable le remplir avec un nouveau pouvoir étrange.

Le pouvoir de l’âme.

Une fraîcheur agréable se répandit dans la brume blanche qui pénétrait dans les os et la chair de Calron, les durcissant davantage. C’était une force incomparable au stade Vajra.

Ses yeux s’ouvrirent, voyant le monde à travers ses nouveaux yeux. Calron pouvait détecter toute vie sauvage à proximité de lui à travers la faible brume blanche qui l’entourait. Contrairement à la perception divine, le pouvoir de son âme ne mettait pas beaucoup de pression sur sa santé. Cependant, il ne pouvait pas ressentir les sentiments et les émotions des bêtes ou des humains proches de lui, ce qui était la capacité la plus séduisante de la Perception Divine.

Prenant une profonde inspiration, Calron commença à consolider son nouveau domaine de culture en faisant circuler la nouvelle essence et en s’adaptant à la présence de l’épais nuages ​​de brume blanche. Son odorat, son toucher, son audition et sa vision s’étaient nettement améliorés.

Il pouvait voir les petites distinctions entre chaque brin d’herbe, sentir l’odeur du petit insecte planant à quelques mètres à sa droite, sentir le frisson de la terre et compter les pas de tout le monde dans un rayon de cent mètres.

Après quelques minutes, une fois habitué aux nouveaux changements survenus dans son corps, Calron se leva et étira son corps. Ses muscles étaient beaucoup plus durs et plus denses qu’avant, mais leur flexibilité restait la même.

« C’était inattendu. »

Calron sourit, prenant une profonde inspiration et se délectant de la sensation apaisante dans sa poitrine.

*grognement*

En entendant son estomac gronder, Calron se rappela qu’il n’avait rien mangé depuis son réveil.

« Allons voir ce que font les nains. »

Calron attendait son combat avec Rebran. Il voulait voir à quel point la jeune bête s’était développée au moment de leur dernière rencontre à la ville de la Bête.

………………………………

“Celui-ci s’appelle la tulipe rouge! J’aime utiliser cette fleur pour les diadèmes parce que c’est tellement joli! «

Quand Calron revint à sa hutte, il rencontra la scène où Ellie était accroupie sur le sol avec le petit Rebran qui pendait sur ses épaules, ses pattes s’agrippant à son col.

‘Un diadème? Qu’est-ce que c’est? », demanda Rebran avec curiosité, se penchant pour renifler la fleur.

‘Héhé, je vais en faire un pour toi aujourd’hui. J’ajouterai cette fleur jaune à la tienne pour qu’elle ait l’air encore plus fraîche que celle que j’ai faite pour la grande sœur Linda!’

Ellie rigola gaiement, cueillant un bouquet de fleurs rouges et rampant vers le buisson de fleurs jaunes.

« Hé, celle-là aussi! »

Cria Rebran tout en s’accrochant aux épaules d’Ellie, remarquant un buisson de tulipes blanches à ses pieds.

« Hmm, bonne idée! »

Ellie hocha sérieusement la tête, presque comme si elle avait simulé l’apparence du diadème avec les tulipes blanches dans son esprit, et approuvé après avoir été satisfait.

« Oy, qu’est-ce que vous faites tous les deux? »

Calron se tenait là avec un visage vide, luttant pour contrôler son rire.

“Argh! Patron, ce nain me forçait à jouer avec elle! J’ai essayé de m’enfuir, mais elle est trop forte.’

Rebran s’est rapidement éloigné d’Ellie et a tenté d’agir innocent. Il était censé montrer à Calron à quel point il était devenu un guerrier féroce. Cela ne serait pas très beau s’il était surpris en train de cueillir des fleurs avec une petite fille.

« Cueillir des fleurs pour le diadème du minou! »

Ellie est restée imperturbable et a continué à cueillir les fleurs avec un sourire éclatant.

« Tu es prêt pour le combat? » demanda Calron, sans faire pression sur Rebran pour qu’il sache la vérité car il pouvait voir le rougissement sur le visage du chat blanc.

« Bien sûr! », répondit Rebran avec enthousiasme, son petit corps se transformant lentement en son apparence originale de lion de deux mètres de haut.

« Suis moi. »

Calron sourit et conduisit Rebran vers une zone vide loin de la hutte.

« Nous ne nous disputerons qu’avec nos arts martiaux et les arts traditionnels. »

Rebran n’aurait aucune chance de gagner si Calron commençait à utiliser sa foudre, surtout après avoir franchi le stade saint. De plus, il ne voulait pas faire trop de bruit car cela alerterait les membres du clan de sa présence.

« Bien. »

Rebran gronda, se préparant à bondir sur Calron.

« Viens. »

Calron agita la main et provoqua l’attaque de la bête.

« RUOOGGH! »

Rugit Rebran, sautant en l’air et se jetant à Calron.

‘Pas si fort, imbécile! Tu va attirer l’attention de tous.’

Calron jura dans son esprit et leva la main pour se protéger de l’attaque de Rebran.

J’espère que personne n’a entendu le rugissement du lion.’

« Trop d’ouvertures. », murmura-t-il en attendant que la bête attaque.

Rebran renifla juste avant que son corps ne dégage une fumée pourpre et réapparaisse derrière Calron.

Calron déplaça doucement le haut de son corps sur le côté, évitant facilement la patte géante de Rebran.

« Comme je l’ai dit, trop prévisible. »

Il prit la poitrine de Rebran, expulsant la bête à quelques mètres de là et par terre.

« Grr! »

Rebran grogna, disparaissant à nouveau avec le pas de la brume de sang et réapparaissant directement au-dessus de Calron.

« Pas si vite. »

Au moment où Calron a prononcé ces mots, il a senti un changement radical dans son environnement.

* puchi *

Trois grandes barres rouges jaillirent de la griffe de Rebran, qui la balança vers Calron et réussit à lui frapper le bras. C’était une attaque puissante, et si Calron avait été au stade Vajra, cette attaque aurait certainement fait couler le sang. À l’heure actuelle, il est à peine allé plus loin qu’une égratignure.

« Quoi!? Cela aurait dû te faire du mal!

Rebran a protesté en l’air, ses énormes ailes blanches soutenant son vol.

« Impressionnant … tu as adapté le Poing sans forme à ton corps et en as également changé la nature. »

Calron a complimenté la bête, véritablement décontenancée par l’attaque. Son maître, Elias, lui avait appris que le poing sans forme était un art martial flexible et pouvait être utilisé par n’importe quelle partie du corps pour manipuler les courants d’air.

Rebran a concentré le poing sans forme sur ses griffes, lui permettant d’utiliser une attaque à longue portée comme celle qu’il avait utilisée auparavant.

“Che! Esquive ça!’

Rebran murmura avec contrariété et vola droit comme une flèche à Calron. Prédisant que le jeune homme échapperait à la frappe, Rebran étendit rapidement son aile gauche et bloqua Calron au sol.

« Je t’ai eu. »

Rebran sourit, sa queue heurtant le dos de Calron avec un bruit de tonnerre. Il pouvait non seulement utiliser le poing sans forme avec ses griffes, mais aussi avec sa queue.

« Haha, tu es devenu intelligent. »

Calron a applaudi la bête, ignorant la légère nuance de douleur sur son dos. Cependant, il ressemblait à l’extérieur à un simulacre d’agonie, sans quoi Rebran ferait plus la gueule s’il savait que tous ses efforts ne valent rien.

« Depuis que tu as des ailes, il est juste que je sors les miennes aussi. »

Calron déclara alors qu’il était toujours coincé sous l’aile soulevée de Rebran et commença à se transformer en oiseau doré colossal.

« Woah … »

Rebran regarda l’énorme oiseau qui était trois fois plus gros que son propre corps.

« Viens. »

Calron leva son bec et défia Rebran. Deux paires d’ailes ont flotté dans le ciel lorsque les bêtes se sont affrontées lors d’une confrontation finale.

…………………………

« Je gagnerai la prochaine fois … »

Rebran était à bout de souffle, son corps meurtri étendu sur l’herbe.

« Sûr. »

Calron répondit calmement, assis à côté de Rebran et regardant le ciel. Il n’était même pas près d’être fatigué.

‘Tu t’es beaucoup amélioré, Rebran. Pourquoi t’es-tu entraîné si durement?’

Calron demanda d’une voix calme, la tête toujours face au ciel tandis qu’une légère brise balayait ses cheveux.

‘Après m’avoir transmis l’héritage du sang, tu as changé toute ma vie. Je ne savais pas ce que cela signifierait pour toi avant d’avoir compris l’héritage et appris ce que c’était. Ta décision m’a donné une nouvelle vie et je ne veux pas la perdre. Je me suis entraîné durement dans l’héritage du sang parce que je ne voulais pas que tu pense que t’ai commis une erreur en me sauvant.’

Rebran répondit honnêtement, exprimant sa gratitude à Calron du fond du cœur.

Bien que Calron ne se retourne pas pour le regarder, il est certain que la bête a quelques larmes aux yeux.

‘’Tu n’es pas obligé de payer une dette envers moi, Rebran. Ta vie est à toi. «

Calron répondit doucement.

« Et j’ai choisi de consacrer cette vie à devenir plus forte et à t’aider. »

Rebran se leva et se frotta la tête contre le genou de Calron.

« Allons chercher quelque chose à manger. »

Calron se mit à rire en caressant la tête velue de Rebran et se leva.

« Oui! »

Rebran fredonna de bonheur alors qu’il traînait derrière Calron.

………………………

« Jeune maître, le patriarche m’a demandé de vous guider vers la salle principale. »

Un membre du clan est arrivé à la hutte de Calron au milieu de la nuit.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *