Élément Divin – Chapitre 217

« Je m’ennuie… », marmonna Rebran, ses pattes frappaient la terre alors qu’il marchait lentement vers l’avant. Étant actuellement dans sa forme de chat, le comportement boudeur de Rebran semblait encore plus mignon que d’habitude.

« Arrête de te plaindre; c’est toi qui avait demandé à être placé à l’arrière de la file.’

Commenta Calron, avec les bras au niveau de sa tête pendant qu’il marchait avec désinvolture.

Les deux hommes se trouvaient actuellement à l’arrière du sentier, devant les milliers d’anciens esclaves et le clan Raizel. En raison des personnes âgées et des enfants, la vitesse de déplacement du groupe était extrêmement lente.

Kail avait demandé à Calron de rester en bout de file au cas où d’autres ex-esclaves, qui étaient restés dans la ville, les rejoindraient tard. Voir le visage de Calron dissiperait leurs doutes quant à savoir s’il s’agissait du bon groupe ou non. Son oncle avait également placé plus d’une douzaine de gardes pour protéger Calron en cas de problème.

Les autres jeunes ont tous été mis devant le groupe, mais Rebran avait supplié Kail de le laisser rester avec Calron. Le jeune lion voulait s’entraîner de nouveau avec Calron pour améliorer ses compétences et essayer de battre son boss. Sa dernière défaite reposait lourdement dans son esprit. Cependant, Calron n’avait aucune intention de divertir les jeunes et se demandait pourquoi le roi les avait laissés passer si facilement.

‘Boss, il est important que ton corps soit régulièrement entraîné de manière à ne pas être pris au dépourvu par des ennemis. Je suis un lion très occupé, mais je peux te réserver du temps si tu veux pratiquer tes arts martiaux. «

Rebran trottina vers Calron d’une manière apparemment nonchalante tandis que ses yeux émeraudes se levaient nerveusement vers Calron.

“Hmm, est-ce vrai? Je vais garder ça à l’esprit. «

Calron lança un regard soupçonneux à Rebran avant de l’écarter.

Comme surpris par une pensée soudaine, le jeune homme baissa la tête et posa une question à Rebran. ‘Rebran, quel est ton élément? Je ne me souviens pas que tu aie déjà utilisé ton essence?’

“Hein? Ne te souviens-tu pas de ma création d’une boule de lumière blanche dans la ville de la Bête? Ou mes super ailes? C’est mon élément! «

Une paire de petites ailes blanches brillantes apparurent sur le dos de Rebran alors que le chat se promenait pour le montrer.

“La lumière est un élément !? Je pensais que tes ailes faisaient partie de ton héritage de Griffon.’

Calron s’arrêta momentanément, pris de court par la nouvelle. Il pensait que seuls cinq éléments existaient dans ce monde et n’était pas conscient de leur existence.

« Boss … est stupide? »

Rebran inclina la tête avec douceur. Il était vraiment surpris par le manque de connaissances de Calron en la matière.

« Petit vaurien! »

Calron rougissant furieusement donna un coup de pied sur le postérieur du chat, provoquant un petit cri de l’animal.

‘Ah, j’ai oublié que tu as grandi dans une ville perdue. Il n’est pas surprenant qu’ils n’aient jamais rencontré d’autres races que les humains, ni rencontré aucun habitant des grandes villes.’

Vala interrompit les deux. Il avait également été affecté à l’arrière de la piste avec Calron et avait surpris la conversation que le duo avait.

« Les humains peuvent naître avec d’autres éléments que le feu, la terre, l’eau, l’air et les éclairs?’, demanda Calron à Vala qui les rejoignait en marchant à côté des deux. En raison d’événements malheureux survenus à l’école du Sanglier Rouge durant la première année de Calron, il fut forcé de s’enfuir de l’école et fut ainsi privé de l’éducation essentielle dont il avait besoin pour connaître ce monde et son histoire.

‘Oui, il existe des clans humains dont on sait qu’ils ont des lignées uniques qui réveillent un élément différent de celui des cinq groupes conventionnels chez leurs jeunes enfants. En fait, il y a d’anciens livres de traditions qui suggèrent l’existence de nombreux éléments, mais on dit que la plupart d’entre eux ont été perdus il y a des siècles. Certains éléments pouvaient être acquis par n’importe quel cultivateur au lieu d’être éveillés naturellement de plus il existait d’autres éléments qui une fois combinés donnaient un élément totalement différent. La connaissance de ces techniques ou capacités a été oubliée, mais certaines archives sont encore disponibles dans la bibliothèque de la ville de Selior. ‘

Vala expliqua à Calron alors qu’ils marchaient pendant que Rebran se grattait les oreilles.

‘Cela prendra trop de temps pour tout te raconter, alors tu devrais demander à l’un des aînés du clan de te donner une leçon plus détaillée de l’histoire. Cependant, à ce jour, il n’y a que sept éléments principaux dans le monde: le feu, l’eau, l’air, la terre, la foudre, les ténèbres et la lumière. Il existe d’autres éléments moins connus tels que le métal, le bois, les ombres, etc. dans certaines parties du monde, mais ils sont extrêmement rares et inhérents à des lignées spécifiques. Quoi qu’il en soit, je ferais mieux de retourner au travail. «

Vala tapota Calron dans le dos et retourna à sa position. Il avait pour tâche de localiser tous les esclaves en difficulté et devait utiliser son pouvoir d’âme pour les détecter.

Calron marchait en silence, réfléchissant à ce que Vala avait révélé et se demanda s’il devrait interroger le patriarche pour une leçon d’histoire. Il n’a jamais aimé être assis en classe, et écouter un vieil homme jacasser toute la journée n’était pas la manière dont Calton voulait dépenser son temps.

« Boss, je pense que je vais voler pour étirer mes ailes un peu. », déclara Rebran, son corps grossissant lentement à la seconde jusqu’à atteindre une hauteur de près de deux mètres avec une paire de gigantesques ailes blanches jaillissant de son dos. Les gardes qui marchaient avec Calron haletaient d’admiration.

« Bien sûr, amuses-toi bien. »

Calron sourit à la bête et lui fit signe avant que Rebran ne prenne la fuite. Calron avait immédiatement vu à travers la façade du jeune lion et avait su qu’il volait devant pour aller voir Ellie et jouer avec elle. Bien que Rebran soit dans son adolescence, comparé au long âge d’un Griffon, le jeune lion était encore un enfant.

« Je m’ennuie aussi … », murmura Calron quelques minutes après le départ de Rebran et laissa échapper un petit soupir. Voyant qu’il n’y avait rien d’autre à faire, Calron activa la Perception Divine et continua son apprentissage préalable de la manipulation des sens d’un être vivant.

Inspectant secrètement les gardes derrières pour s’assurer que personne ne pouvait voir ses yeux gris, il commença à localiser tous les sujets de test viables à proximité. Il ne fallut pas longtemps à Calron pour finalement trouver un petit moineau survolant les arbres à leurs côtés.

Ses yeux gris brillaient d’une lueur faible alors que Calron pénétrait dans la conscience de l’oiseau et tentait de lui faire croire qu’un aigle le poursuivait actuellement d’en haut. Le moineau trembla une seconde avant de revenir à la normale.

« Zut… »

Calron maudit sous son souffle en quittant l’esprit de l’oiseau. Il réussit à planter la pensée d’un aigle dans l’esprit du moineau mais ne put la maintenir. Peut-être était-ce dû à son inhabituel esprit étranger ou peut-être manquait-il autre chose. C’était comme si l’esprit du moineau rejetait sa présence même au moment où il y implantait une pensée.

Est-ce parce que l’apparition de l’aigle était trop abrupte? Si j’avais la pensée d’entendre de loin un cri d’aigle et de construire lentement la preuve qu’un aigle le poursuivait, cela fonctionnerait-il?’

Calron réfléchit, repensant à l’époque où il avait essayé pour la première fois de mettre en œuvre cette capacité sur le ver. L’apparence d’un mur était trop soudaine pour le ver, et celui-ci rompit ses pensées, puis brisa toute prise de conscience de Calron.

« Essayons encore. », murmura Calron et tenta de rechercher d’autres petits animaux à proximité. Le moineau précédent avait déjà quitté les environs du groupe.

Cependant, après quelques instants de recherche, Calron n’a pas pu localiser un seul animal, oiseau ou insecte à proximité. Ceux qu’il a trouvés étaient en train de fuir ou de ramper sous le sol.

« Étrange… »

Il désactiva sa perception divine et jeta un coup d’œil en arrière pour vérifier si les gardes et Vala avaient remarqué quelque chose. À en juger par leur visage, ils ne percevaient rien d’extraordinaire.

Les créatures étaient toutes ici il y a un instant. Quelque chose les a fait courir ou se cacher…’

Calron réfléchit, les sourcils froncés.

« Ça ne peut pas être … »

Il s’arrêta brusquement, provoquant l’arrêt du reste des gardes.

Vala avait finalement détecté l’absence anormale d’animaux à proximité et avait alerté Kail et les aînés à travers un cristal. Il était ensuite rapidement arrivé à côté de Calron et l’avait protégé de son corps.

À ce moment-là, le vent s’était arrêté, et un silence de mort fut propagé autour d’eux.

Quelqu’un arrivait.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *