Élément Divin – Chapitre 229

Cinq jours plus tard.

« C’est incroyable. », murmura Calron d’incrédulité alors qu’il fixait le mur massif devant lui. S’élevant à plus de 20 mètres de haut et s’étendant sur des milliers de kilomètres autour de la nouvelle ville, les murs géants auraient été impossibles à construire en si peu de temps.

‘Les murs n’ont pas encore été durcis avec de l’essence, mais ils devraient être fortifiés dans les deux prochains jours. Impressionnant, non? Même les murs de la ville de Selior ne peuvent se comparer à ceux que nous avons ici.’

Kail sourit à Calron, ravi de l’expression sur le visage du jeune homme.

Quatre jours auparavant, le patriarche et les anciens avaient arrêté tous les travaux de construction après avoir fini les maisons pour tous les anciens esclaves. Au lieu de continuer avec le palais de la nouvelle ville, les maisons de guilde, les magasins, les casernes militaires, etc., le patriarche ordonna aux constructeurs de commencer immédiatement à travailler sur les murs et les défenses de la ville. Au départ, Calron pensait que le changement soudain était dû au fait qu’ils s’attendaient à une attaque de la ville de Selior, mais au fil des jours, il a commencé à se rendre compte qu’il y avait autre chose qui rendait si nerveux son grand-père et les anciens du clan.

« Oncle Kail, est-ce que quelqu’un va nous attaquer? »

Calron se tourna pour faire face au vieil homme, ses yeux fixant Kail.

Soupirant, Kail se dirigea vers le mur et posa sa main dessus. ‘Il y a quelques jours, l’armée des Darkling a assiégé la ville de Selior. Plus d’un million de ces créatures entourent les murs de leur ville et chaque jour, des milliers d’entre elles meurent tandis que des centaines d’hommes et de bêtes sont tués. Jusqu’à présent, les puissances du stade céleste des deux côtés ne sont pas entrées sur le champ de bataille, mais une fois qu’elles le seront, nous saurons quelques heures plus tard qui sera sortie vainqueur. «

« Quoi!? La ville de Selior a été attaquée il y a quelques jours et tu ne me le dit que maintenant? Pourquoi n’y allons-nous pas pour les aider? Je méprise également le roi et les autres seigneurs de la tour, cependant, nous ne pouvons pas abandonner les gens à l’intérieur. « , s’exclama Calron, étonné de constater que cette nouvelle lui était délibérément cachée, à lui et aux autres.

Bien que Calron ait quitté la ville de Selior, il avait encore beaucoup d’amis dans la ville, notamment Bren, Sela, Helly, Mirane, Jolt, Tanny et un couple de plus. La pensée qu’ils se battaient pour leur vie resserrait le cœur de Calron.

‘Tu ne peux rien faire, Calron. Si tu y va, tu sera juste un autre cadavre sur le sol. Tu t’es battus contre un expert céleste, tu dois donc savoir mieux que quiconque à quel point ils sont dominateurs et impitoyables. En outre, l’armée Darkling a trois capitaines infâmes au sommet du stade céleste et à égalité avec les ancêtres. Nous devons nous préoccuper de nos propres gens maintenant. Contrairement à la ville de Selior, nous n’avons ni soldats ni troupes à commander. Les anciens esclaves sont nombreux, mais contre une armée organisée, ils vont craquer comme des œufs.’

Kail regarda pensivement le mur, les plis sur son visage reflétant une profonde inquiétude cachée à l’intérieur.

Calron serra les poings, incapable de sortir ses amis de sa pensée.

‘Il est difficile d’ignorer les personnes dans le besoin, crois-moi, je comprends. Cependant, Calron, c’est quelque chose que tu dois apprendre. Sinon, tu ne dépassera jamais les contraintes de la mortalité. Ta perception du monde est encore trop enfantine car ce n’est pas simplement bon ou mauvais, c’est plus ce que tu sais et ce que tu ne sais pas. C’était l’une des leçons que je voulais t’enseigner pendant notre cours d’économie, mais nous n’en avons jamais eu le temps.’

Kail retira finalement sa main du mur et fit face à Calron.

‘Tout d’abord, tu veux te précipiter aveuglément sur un territoire ennemi afin de sauver tes amis. Une noble cause, mais stupide. Tu as oublié de penser à la façon dont tu t’infiltrerai la ville sans alerter le million de Darklings sanguinaires, mais aussi à la façon dont tu t’échapperai indemne une fois que tu aura retrouvé tes amis. Deuxièmement, tu es blessé et dois encore apprendre à te battre avec ton handicap et t’adapter aux nouveaux changements. Vouloir entrer sur un champ de bataille chaotique dans un état actuelle est simplement suicidaire. Je peux continuer encore et encore, mais le fait est que tu dois commencer à penser plus et séparer tes émotions des décisions que tu prend. Tu n’es plus un simple guerrier, Calron. Tu es maintenant un expert du stade saint et les pratiquants que tu rencontrera désormais ne feront que devenir plus forts et plus puissants.’

Kail jeta un coup d’œil au bras estropié de Calron pour souligner sa déclaration.

Ne sachant pas comment répondre, Calron resta immobile et réfléchit silencieusement sur tout ce que disait Oncle Kail. Il savait qu’il était stupide d’essayer de sauver tout le monde, mais ce sentiment était presque instinctif pour lui depuis son enfance. Après avoir sauvé Roran de l’école, Avi de la bête, Rebran de sa maladie, et allant même contre Zarvel pour protéger son clan, Calron ne regrettait aucune des décisions prises à l’époque.

Au même moment, vivre le combat avec l’expert du stade céleste et perdre son bras gauche avait remué quelque chose en lui qui résonnait avec les mots de Kail. C’était vrai, Calron avait toujours suivi son cœur et fait ce qui était juste, mais il était peut-être temps de changer. Pas ses idéaux, mais la façon dont il devait les réalisés.

‘Merci, oncle Kail. Je pense avoir enfin compris.’

Fermant brièvement les yeux et les ouvrant, Calron s’inclina devant le vieil homme et se retourna pour partir.

“Hein? Vraiment? Alors, tu n’essaieras pas de sauver tes amis?’, demanda Kail avec un visage perplexe, ne s’attendant pas à ce que Calron cède aussi vite. Il avait préparé un autre discours dans son esprit, au cas où Calron se disputerait davantage pour vouloir aller à la ville de Selior.

« Je n’ai jamais dit cela. Cependant, je ferai ce que tu as demandé. Je vais commencer à penser à ce que je sais et à ce que je ne sais pas.’

Calron s’arrêta net et regarda en arrière avec un sourire.

Je dois maîtriser la deuxième capacité de la perception divine d’ici ce soir.’

…………………………..

« Dis-moi encore, à qui cette brillante idée était-elle? »

Leor haleta et cracha un morceau de chair crue sur le sol alors que du sang coulait de ses mâchoires.

« Pas la mienne. »

Gorek sourit, ouvrant sa gueule et laissant échapper une flamme ardente au niveau de la jambe tranchée entre ses mains. Entourés de dizaines de cadavres de Darkling morts, les trois compagnons de la bête se trouvaient au centre, noyés dans le sang de leurs ennemis.

« C’est dégoutant… »

Commenta Avi, faisant une grimace au singe qui venait de rôtir la jambe d’un Darkling et la rongeant.

‘’Avi, nous devrions revenir et essayer de trouver un meilleur moyen d’entrer dans la ville. À ce rythme, nous serons morts avant même de voir Calron. Heureusement, il n’y avait que les Darklings de bas niveau qui faisaient leur camp ici. S’il y avait des experts du stade de Vajra ou de Saint, un seul d’entre eux pourrait nous tuer en quelques secondes. «

Le jaguar doré pencha la tête vers les cadavres et les renifla pour voir s’ils cachaient quelque chose. À part un petit sac de viande séchée et d’os, les sbires des Darkling ne portaient rien.

‘Je te le dis, j’ai senti quelque chose ici. Suis moi. »

Avi abaissa un aboiement et rôda devant.

‘’Je n’aime pas ça, les gars. Quelque chose est étrange avec cette armée. «

Leor grommela en traînant derrière Avi, mais ne pu s’empêcher de regarder en arrière l’armée principale Darkling qui essayait de se battre aux portes de l’avant. Les Darklings qui se battaient là semblaient être fous, abandonnant leur vie sans penser à se préserver, comme des chiens enragés.

Gorek haussa les épaules et marcha à côté de lui tout en se mastiquant l’os.

Cependant, c’est ce nuage au-dessus d’eux qui me donne le sentiment le plus terrifiant.’

Leor réfléchit intérieurement, regardant le sombre et sinistre nuage pareil à une brume qui menaçait l’armée des Darkling.

Il avait le sentiment que le nuage était presque… vivant.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *