High School DxD – Tome 1 Chapitre 2

« Uooooooooh ! »

Il est minuit et je pédale à toute vitesse sur mon vélo.

La raison est simple.

Je distribue des papiers. Ceux-ci possédaient tous un cercle magique, facile à utiliser.

Quand les humains expriment un fort désir en tenant un dans leurs mains pour exaucer un souhait, nous, les démons, sommes invoqués devant eux.

Je regarde ensuite l’appareil portable dans ma main. L’écran affichait la carte de la ville où je suis actuellement, et des points rouges clignotaient dessus.

Je pédale à vélo en me dirigeant vers ces endroits.

Lorsque j’arrive au point clignotant qui correspondait à la maison d’une personne, je mets un papier dans la boîte aux lettres.

Ensuite, je me dirige vers les autres points à proximité.

Je répétais ce processus.

Encore et encore.

« Putaaaaain ! J’y peux rien ! J’ai pas le choix ! Après tout, je suis un démon ! »

Je pédale à vélo tout en gueulant fort.

Je repensais à cette journée où j’ai découvert que j’étais un démon.

Le jour où j’ai découvert que je possédais un Sacred Gear, où j’ai découvert que Yuuma-chan était une Ange Déchue et où j’ai découvert que Rias-senpai est une démone.

D’ailleurs, mes ailes de démon ont disparu immédiatement après. Après tout, c’est quelque chose qui deviendra un obstacle dans ma vie quotidienne. Apparemment, les ailes peuvent être utilisées pour voler si je suis habitué à elle. Le sentiment d’avoir des ailes est vraiment dégoûtant…

C’était un peu une expérience choquante d’avoir une aile qui pousse dans mon dos.

« Si tu viens sous mes ordres, ta nouvelle vie peut devenir très prometteuse, tu sais ? »

Rias-senpai m’a dit ça avec un clin d’œil alors que je baissais les yeux après que j’ai appris que je suis un Démon.

Il semble que c’est comme ça.

Ceux qui se réincarnent en un Démon après avoir été un humain doivent devenir le serviteur du Démon qui les a réincarnés. Ou plutôt, c’est la règle des Démons.

Quoi ? Je suis son serviteur… ? Ce n’est pas si mal que ça de devenir le serviteur d’une beauté, mais encore, je ne peux pas être d’accord avec ça.

« Mais tu sais, il y a des rangs parmi les Démons. C’est ce que l’on appelle un titre. J’en possède également un. Le lieu de ta naissance et ta situation familiale jouent un grand rôle, mais il y a aussi des Démons qui se sont révoltés. Tout le monde commence comme novice. »

« Pouvez-vous s’il vous plaît arrêter de parler comme s’il s’agit d’un recrutement commercial ? Mais vous êtes sérieuse ? Je n’arrive pas à y croire. »

Senpai se met à murmurer à mes oreilles pendant que je me plaignais.

Ses cheveux cramoisis sentent tellement bon. Je me sens comme si mon cerveau allait se paralysé. Oh, est-ce également un pouvoir démoniaque ?

« À propos, tu pourrais être capable de commencer une vie où tu pourrais devenir populaire auprès des filles que tu connais ? »

– !

Ces paroles ont commencé à circuler dans ma tête.

« Comment ? »

Les mots sont sortis de ma bouche avant d’y avoir réfléchi.

Mon courage de pervers, c’est remarquable si ce n’est que c’est mal.

Attends, c’est peut-être le travail de la puissance démoniaque de Senpai qui s’exerce sur moi. Je pense même que j’ai une tension plus élevée que d’habitude.

« La majorité des véritables Démons ont été tués dans la guerre qui a eu lieu il y a longtemps. À cause de cela les Démons ont commencé à rassembler désespérément des serviteurs. Eh bien, les Démons non plus la force ou l’influence qu’ils avaient à l’origine lorsqu’ils étaient à la tête de leurs armés. Malgré ça, nous devons continuer d’augmenter le nombre de Démons. Tout comme les humains, les Démons sont divisés en sexe mâle et femelle et sont capables de donner naissance. Mais même avec une naissance normale, il faudra beaucoup de temps pour revenir à la même population qu’avant. En effet, les Démons ont un taux de natalité très bas. Puis nous ne serons pas capables de nous opposer à nouveau contre les Anges Déchus. Donc nous trouvons des humains qui semblent avoir des potentiels et nous les transformons en Démons. Comme notre serviteur, en somme. »

« Je suis donc un serviteur, après tout. »

« Oh, ne fais pas cette tête-là. Maintenant, je vais aller droit au but. Étant donné que cela ne fait qu’accroître le nombre de serviteurs, il n’augmente pas le nombre de Démons puissant. Ainsi, les Démons ont décidé de donner une chance aux puissants Démons – ceux qui ont été réincarnés d’un être humain. Ils ont décidé de donner un titre aux Démons réincarner aussi longtemps qu’ils sont puissants. C’est pour ça qu’il y a beaucoup de Démons dans la société des humains. Il y a également de nombreux Démons comme moi qui sont aussi venus dans à la société des humains. Ise, même si tu n’as pas compris, je suis sûr que tu as rencontré quelques Démons dans cette ville. »

« Ainsi les Démons ont toujours été proches alors ?! »

« Oui. Cependant, il existe des humains qui peuvent distinguer ceux qui sont des Démons et ceux qui ne le sont pas. Une personne avec un fort désir ou une personne qui veut recourir à l’aide des Démons généralement peuvent nous distinguer. Nous sommes habituellement convoqués par ceux qui peuvent faire la distinction entre les deux, grâce au prospectus avec le cercle magique que nous donnons. Il y a des gens comme toi, Ise, qui peuvent distinguer les Démons, mais ne croient pas en notre existence, mais la majorité d’entre eux croient habituellement s’ils voient nos pouvoirs démoniaque. »

« Quoi ?! Alors, la raison pour laquelle je vous ai convoqué Senpai c’était parce que j’avais un fort désir ! »

On dirait qu’il y a aussi un changement dans la société des Démons !

Ça doit être difficile, mais ça ne fait rien maintenant.

La chose importante, c’est qu’il y a aussi une chance pour moi.

« D-Donc ! Ça veut dire que je peux aussi avoir un titre de cette façon ?! »

« Oui. Ce n’est pas impossible. Bien sûr, cela te prendrait beaucoup de temps et d’effort pour y parvenir. »

« Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuoh ! »

Je crie. Dans la salle du club.

« Vous êtes sérieuse ?! Moi ?! Je suis capable de faire mon propre harem ?! J-Je peux avoir des rapports sexuels avec eux aussi, vraiment ?! »

« Oui. Je trouve que c’est très bien si c’est avec tes serviteurs. »

Un tonnerre frappe mon corps.

Impossible.

Quelque chose comme ça, c’est vraiment possible ?!

Dans le monde réel et aussi en tant qu’être humain, c’est vraiment difficile de construire son propre harem.

Il n’existe aucun moyen qui vous permet de recueillir des troupeaux de filles si vous êtes seulement un humain ordinaire.

C’est parce que je suis actuellement dans une mauvaise situation.

Je n’ai même pas eu une seule petite amie. Enfin, j’avais, mais j’ai été tué par mon ex-copine.

Maintenant c’est différent ! Maintenant je peux… !

« Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuoh !! Être un Démon ça déchire ! Putain, ouais ! Je ne peux plus me calmer ! Je peux probablement me débarrasser de mon magazine porno que j’ai secrètement caché-»

J’ai cessé ce que j’allais dire et ensuite commencer à réfléchir à la décision que j’allais prendre.

« Non. Pas le magazine porno. Non que. Je ne peux pas m’en débarrasser. C’est mon trésor. Je pourrais toujours l’utiliser jusqu’à ce que ma mère ne le découvre ! Ceci et cela est un autre problème. Ouais. C’est un problème différent ! »

« Fufu. Ce garçon est vraiment drôle. »

Rias-senpai riait comme si elle me trouvait vraiment drôle.

« Ah là là. Il est juste comme vous l’avez dit Buchou. J’éprouve le même sentiment, “je crois que j’ai un frère très stupide maintenant.” »

Même Himejima-senpai se moque en disant « Ufufu ».

Hahaha, elle est gentille de dire de mauvaises choses sur moi.

« Quoi qu’il en soit, Ise. Tu es d’accord d’être mon serviteur, non ? Si tu as du potentiel, alors tu te démarqueras. Et donc, tu pourras recevoir un titre. »

« Oui, Rias-senpai ! »

« Faux. Tu dois m’appeler “Buchou”. »

« Buchou ? Je ne peux pas vous appeler Onee-sama ? »

Je me suis laissé emporter et je lui ai demandé.

J’ai toujours voulu avoir une “Onee-sama”. Ce n’est même pas une situation de yuri, mais tous les gars ont un désir d’appeler une beauté plus âgée “Onee-sama”.

Rias-senpai a réfléchi sérieusement pendant un certain temps, puis secoua la tête.

« Hmm. Cela me parait merveilleux, mais depuis que j’opère principalement à l’école, être appelé Buchou sonne mieux. C’est le Club de Recherches Occultes après tout et tout le monde ici m’appelle comme ça. »

« D’accord ! Alors, Buchou ! Apprenez-moi à être un Démon ! »

À mes mots – Buchou affiche un sourire diabolique. On dirait qu’elle est vraiment heureuse.

« Fufufu, bonne réponse. Bon garçon, Ise. D’accord je vais te changer en homme. »

Buchou commence à toucher mon menton avec ses doigts.

O-Onee-sama ! C’est ma Onee-sama !

Je vais me réveiller en tant que Démon tout en la servant dorénavant ! Non, je me lèverai !

Cela devrait bien se passer !

Après tout, je ne peux plus redevenir un humain désormais, pas vrai ? Alors, je vais juste marcher tête baisser !

J’ai déjà accepté ma situation.

Cela peut paraître stupide, mais c’est bien je suppose. Je me suis déjà convaincu.

C’est comme si mon courage de pervers fonctionnait au MAX ! C’est aussi parce que ma tension est élevée.

Je suis soulagé d’être un gars qui travaille pour son ambition concernant le sexe !

Au lieu de réfléchir à propos du nouveau monde j’ai trouvé chaussure à mon pied, je vais profiter de ma vie actuelle.

« Je vais devenir un Roi d’un Harem ! »

Si je repense calmement de ce jour, j’ai peut-être été trompé dans cette situation par la puissance démoniaque de Buchou.

Bien, ce n’est pas grave, je pense.

Nous parlons à propos d’un harem. Être capable de créer un harem est incroyable.

Avec ça, je suis devenu un membre du Club de Recherche Occultes.

Peu de jours se sont écoulés depuis que je suis un Démon.

Je n’ai fait que pédaler sur mon vélo comme un fou au milieu de la nuit.

Depuis ce jour, je suis devenu le serviteur de Rias-Buchou et j’ai beaucoup travaillé.

Tout d’abord, nous nous réunissons à l’ancien bâtiment de l’école pendant la nuit.

C’est parce que nous les Démons nous pouvons utiliser nos pouvoirs plus efficacement la nuit.

Le phénomène inconnu qui se produit pour moi, c’est le pouvoir d’un Démon.

Depuis que je suis un Démon, mes pouvoirs augmentent pendant la nuit. C’est une chose magnifique.

Mais la raison pour laquelle je me sens faible dans la matinée est également dû au fait que je sois un Démon. Les Démons haïssent la lumière.

Il semble que plus la puissance de la lumière est forte, plus elle est mortelle pour notre corps.

Les lumières sont des poisons-

C’est ce que m’a dit Buchou.

Il semble que les Anges Déchus et les Anges qui utilisent la lumière comme arme sont les ennemis naturels des Démons. On m’a dit de fuir si jamais je les rencontre. Mais une fois que vous vous habituez à elle, il semble que vous alliez bien sous le soleil.

La raison pour laquelle je suis faible le matin, c’est parce que j’ai été récemment ressuscité en tant que Démon et mon corps ne supporte pas la lumière du matin.

Il semble que je vais m’y habituer après un certain temps.

La raison pour laquelle je suis resté seul quand j’ai été ressuscité en tant que Démon c’est parce qu’elle voulait que je me rendes compte moi-même des changements dans mon corps.

Elle avait l’intention de me dire la vérité et attendait le bon moment.

C’était le jour où j’ai été attaqué par l’homme portant le costume, donc je pense certainement que c’est le destin.

Quoi qu’il en soit, je vais travailler dur en tant que Démon Serviteur de Rias Gremory.

Depuis que je suis devenu un Démon, on m’a dit d’étudier la société des Démons et comment il fonctionne.

On m’a ordonné de distribuer ces prospectus la nuit, donc je peux m’y habituer.

Je pensais que mes parents allaient s’inquiéter si je n’étais pas là tous les soirs, mais Buchou m’a dit cela avec un sourire.

« Ce jour-là, j’ai fait toutes les choses nécessaires quand j’ai rencontré tes parents, donc c’est bon. »

Certes, mes parents ne se fâchent pas quand je rentre tard après avoir terminé mon travail.

Ils disent juste « Bienvenue à la maison ».

Hmm, le pouvoir démoniaque de Buchou est incroyable.

Rien que d’en parler c’est incroyable, je suis vraiment stupéfié de l’autorité qu’a Buchou dans le lycée. Le lycée où nous sommes est le territoire de Buchou. C’est pourquoi elle est la dirigeante officieuse du lycée.

Il semble que la personne qui a la plus haute autorité dans notre lycée a des liens avec les Démons et par conséquent ne peut s’opposer les personnes de la famille Gremory.

Autrement dit, le lycée appartient à Buchou.

C’est aussi la raison pour laquelle nous sommes en mesure d’entrer dans l’école la nuit.

Et maintenant revenons à mon travail actuel.

Chaque jour, je me promène à vélo, en postant un prospectus qui permet de convoquer le groupe de Rias Gremory à l’intérieur des boîtes aux lettres grâce à l’intérieur d’un mystérieux appareil.

Il semblerait que l’appareil que je tiens soit une machine secrète créée avec la technologie des Démons.

Il a la même forme qu’une console portable.

Il y a un écran et des boutons.

C’est un appareil tactile via stylet. Donc, il est livré avec un stylet.

Et j’utilise l’appareil de la manière qu’on m’a indiqué.

L’écran affiche la carte de la ville où je vis, – le territoire de Buchou.

Chaque Démon se voit attribuer un certain territoire dans le monde humain et ils peuvent uniquement faire leur travail au sein de leur territoire.

Notre travail – en d’autres mots, nous sommes invoqués, nous faisons un contrat et ensuite nous leurs accordons leur souhait.

Comme prix, nous recevons une offre appropriée pour le souhait particulier qu’ils font. Cela peut être de l’argent, un objet et parfois même leur vie.

Eh bien, il semble qu’il n’y a pas d’entrepreneur qui ira loin en utilisant sa vie afin de faire un vœu.

Même s’il y avait une personne comme ça, c’est généralement annulé comme le prix ne correspond pas à son souhait.

Selon Buchou, « Les valeurs des gens ne sont pas égales ».

Ouais, c’est dur.

Tant qu’il y a des lumières clignotantes sur l’écran, mon travail n’est pas terminé.

Parce que j’ai été transformé en Démon, les autres personnes et même la police ne font pas attention à moi. Depuis que je suis déjà actif en tant que Démon, les humains ne se rendent pas compte de ma présence quand je suis en train de travailler.

J’ai pédalé à vélo chaque jour, mais la lumière affichée sur l’écran ne disparaît jamais.

Voici à quel point les humains font preuves d’un désir.

Une fois que vous faites un vœu, il devient apparemment une dépendance de continuer à en souhaiter d’autres.

Faire un contrat se limite essentiellement à se produire la nuit. C’est parce que les Démons sont seulement autorisés à travailler la nuit. La journée c’est le moment pour les Anges et Dieu. C’est la partie que je ne comprends toujours pas.

Les prospectus ne peuvent être utilisés qu’une seule fois, donc une fois qu’ils l’utilisent, alors je vais devoir le remettre à nouveau.

En d’autres mots, mon travail va durer éternellement.

Eh bien, grâce à cela, Rias-Buchou et les autres peuvent continuer à être actifs et nous ne sommes jamais à court de travail. Ainsi nous augmentons certainement nos points en tant que Démon.

Il semble que nous sommes reconnus par le Roi des Démons si nous continuons à faire des contrats et en accordant le souhait d’un humain.

Je vois. Donc, si je continue à travailler comme ça, alors je vais être en mesure de recevoir un titre du roi !

Donc, il vaut mieux prendre de plus gros travaux.

Je le veux ! Je tiens aussi à faire un contrat !

« Ouuuuuuuuuuuuuuuuuuoh ! Je veux être entouré de filles dès que pooooossible ! »

Mais maintenant, je dois être patient et continuer à faire ces tâches simples !

Mais combien de temps dois-je continuer à faire ce…

Un jour, après l’école.

Après avoir quitté mes deux compagnons, je suis allé en direction du vieux bâtiment de l’école.

Pour commencer, il semble que mon travail de distribuer des prospectus était à l’origine un travail attribué aux familiers de Buchou.

Senpai transforme la souris et la chauve-souris qu’elle possède en humain et distribue les prospectus comme je le faisais.

Elle dit qu’ils le font, de jour comme de nuit.

La raison pour laquelle j’ai été assigné à le faire c’est parce que Buchou voulait me faire savoir quel genre de travail doivent effectuer les Démons dès le début.

C’est quelque chose que Kiba et les autres ont fait aussi.

Kiba, Toujou Koneko-chan, Himejima-senpai sont tous les démons serviteurs de Rias-Buchou. Ce sont donc mes supérieurs.

Ainsi ils ont tous de l’expérience dans le travail que j’ai fait. Donc chaque personne a un passé avec ce dernier. Ah, ce ne sont pas des personnes, mais des démons.

Ce n’est peut-être pas important, mais j’ai eu l’autorisation de Toujou Koneko-chan et Himejima-senpai de les appeler respectivement «  Koneko-chan » et « Akeno-san ».

On dirait que je m’entends de mieux en mieux avec elles.

Fufufu, je les ai appelés exprès par leur nom en face de Matsuda et Motohama. L’expression sur leurs visages était la meilleur possible.

Je n’ai rien dit à Motohama et Matsuda sur ce que je suis. Ils ne me croiront même pas si je le faisais et je pense aussi que ce serait dangereux pour eux de mettre les pieds dans ce monde.

Je suis aussi mort une fois, donc je ne peux pas les y traîner.

En passant, j’appelle encore Kiba, Kiba. Meurt, beau gosse. Je ne pourrai jamais t’appeler « Kiba-kun » !

Et donc, aujourd’hui, j’ai été appelé à la salle du club.

Je suis allé à l’intérieur du vieux bâtiment qui me devient familier et je me suis dirigé vers la salle au deuxième étage.

« J’entre. »

Lorsque je suis entré après avoir dit cela, tout le monde était déjà là. Oh, je suis le dernier ?

La pièce était sombre et la fenêtre était couverte afin d’empêcher la lumière d’entrer.

La seule lumière dans la pièce provenait des bougies différemment réparties sur le sol.

« Alors, tu es venu. »

Dès que Buchou a confirmé que je étais ici, elle donna un ordre à Akeno-san.

« Oui, Buchou. Ise-kun, vient au centre du cercle magique, s’il te plaît. »

Akeno-san m’a dit de venir d’un signe de la main.

Une bishoujo agite sa main sur moi ! Merci beaucoup ! Rien que ça, est une récompense pour moi.

J’ai marché jusqu’au centre du cercle. Et maintenant ?

« Ise, ton travail de distribuer des prospectus est terminé. Très bien. »

Buchou souriait. Je vois, j’en ai fini avec la distribution de prospectus.

« Maintenant, je vais te faire faire le vrai travail d’un démon. »

« Oh ! Maintenant, je peux faire des contrats ?! »

« Oui, c’est vrai. Même si, parce que c’est ta première fois, ça sera un contrat avec quelqu’un qui veut faire un petit souhait. Il y a deux contrats de réservé avec Koneko. Comme c’est difficile de faire les deux, je t’en laisserai un pour toi. »

« … … S’il vous plaît, aidez-moi. »

Koneko-chan baisse la tête.

Alors j’y vais au nom de Koneko-chan. C’est d’accord.

J’étais fatigué de distribuer les prospectus.

De toute façon, le colportage à vélo tous les soirs et distribuer les prospectus me fait sentir seul.

Les autres membres sont en dehors du cercle. Akeno-san qui est à l’intérieur du cercle jette quelque chose.

Puis, le cercle magique commence à émettre des lumières bleues et blanches.

« U-Umm… … »

« Reste tranquille, Ise. Akeno est en train d’inscrire ton sceau dans le cercle magique. »

A dit Buchou.

Mon sceau ? Il semble que le cercle magique de cette salle représente les « Gremory ».

On m’avait dit que pour nous, les démons serviteurs de Buchou, c’est comme un emblème familial.

Ainsi pour les personnes qui essayent de nous invoquer, et qu’ils veulent faire un contrat avec nous, ce signe représente notre symbole.

Donc l’activation du soi-disant pouvoir démoniaque est lié à cela.

Kiba et les autres ont ces signes sur leur corps et de tailles différentes et qui agit à chaque fois qu’ils utilisent leurs pouvoirs démoniaques. C’est ce qu’on m’a dit.

J’ai pensé à me faire graver ces mêmes signes, mais il semblerait que lorsqu l’on devient un démon, on doit d’abord apprendre à contrôler les pouvoirs démoniaques et c’est ensuite l’utilisation de la puissance démoniaque qui les créé naturellement après via la coordination avec le cercle magique.

Enfin, c’est ce que je pensais.

« Ise, met tes paumes par ici. »

J’ai mis ma main gauche vers Buchou, comme demandé. Buchou écrivit quelque chose avec ses doigts sur ma paume. Inscrit-elle un charme ?

On dirait qu’elle dessine quelque chose comme un cercle… …

Puis ma paume s’est éclairée.

C’est un symbole circulaire, un cercle magique gravé dans ma main. Il est brillant de couleur bleu et blanc.

Ouah, un cercle magique.

« Ceci te permettra de te téléporter immédiatement chez le client via cercle magique. Et lorsque le contrat est fait il te permettra de revenir dans cette salle. »

Oh, je comprends à présent. Alors, il a ce genre de capacité.

« Akeno, es-tu prêtes ?

« Oui, Buchou. »

Akeno-san sortit du cercle magique.

« Maintenant mets-toi au centre. »

Je me tiens au centre du cercle magique comme si elle me poussait à le faire.

Puis le cercle magique commença à faire une lumière plus forte.

je peux, en quelque sorte, sentir la puissance qui s’y émanant. Quand je touche ce cercle magique, le pouvoir à l’intérieur de moi s’écoule. Alors c’est la caractéristique de faire partie du groupe ?

« Le cercle magique répond au client. Tu va maintenant être téléporté à cet endroit. Tu as déjà le manuel pour savoir quoi faire après avoir été téléporté, non ? »

« Oui ! »

« Bonne réponse. Maintenant, vas-y ! »

Ma tension est en train d’augmenter !

Mon premier travail ! Je vais définitivement l’accomplir sans risque !

Le cercle magique commence à briller encore plus fort. On dirait que je vais être téléporté là-bas instantanément.

Il y a beaucoup de lumières qui couvrent mon corps. J’ai fermé mes yeux à cause de la luminosité. Quand je vais ouvrir mes yeux, je serais chez le client ! Kuu ! J’attends ça avec impatience !

Et puis—

I—

Instantanément—

Téléporté—

…………

…………

Hm ? Hmm.

Huh ? J’ai été téléporté ? C’est bon ?

J’ouvre mes yeux timidement.

………… Je suis sans voix à cause de mon entourage.

-C’est la salle du club.

Huh ? Qu’en est-il de la téléportation instantanée ? Où est le client ?

Quand je regarde, Buchou semble être troublé et met sa main sur son front.

Akeno-san dit « Ah là, Ah là » avec un visage déçu.

Le bâtard de Kiba fait un soupir. Il me fait chier, mais quelque chose m’est-il arrivé ?

« Ise. »

Buchou appelle mon nom.

« Oui. »

« C’est malheureux, mais il semble que tu ne peux pas utiliser le cercle magique pour être transporté chez le client. »

Huh ? Qu’est-ce que ça veut dire ?

J’étais perplexe et Senpai m’expliqua.

« Le cercle magique nécessite une certaine puissance démoniaque … Il ne nécessite pas tellement de puissance démoniaque. Non, c’est un exploit qui pourrait être fait par n’importe quel démon. Même des enfants. La téléportation grâce au cercle magique est le premier et l’étape la plus facile pour devenir un démon. »

Q-Qu’est-ce que ça veut dire… ?

« Autrement dit Ise, ta puissance démoniaque est inférieur à celle d’un enfant. Non, elle est si faible que le cercle magique n’y réagit même pas. Ise, ta puissance démoniaque est incroyablement faible. »

Quo-!

Quooooooooooi !

“C-C’est quoi ce bordeeeeeeeeeeel !

J’étais sans voix.

Eeeeeh ! Cela signifie donc que je ne peux pas utiliser le cercle magique pour me téléporter chez le client parce que je n’ai pas de puissance démoniaque !?

Ne suis-je pas un démon ? Je suis un démon, non ?

“…… C’est moche”

Dit Koneko-chan inexpressive. C’est un coup sévère, Koneko-chan.

« Ah là, Ah là. Nous sommes en difficulté. Que devrions-nous faire, Buchou ?”

Akeno-san également inquiète et demande à Buchou.

Uggh. Mes débuts en tant que démon prennent un mauvais départ……

Puis Buchou me dit clairement après avoir réfléchi pendant un certain temps.

« Comme il s’agit d’un client, nous ne pouvons pas le laisser attendre. Ise. »

« Oui ! »

« Ce n’est jamais arrivé avant, mais tu dois y aller avec tes propres pieds. »

« Par moi-même ? »

J’étais sous le choc. Je n’avais pas prévu ça, Buchou-sama !

« Oui, de la même manière dont tu as remis le prospectus, tu dois aller à la maison du client en vélo. On ne peut pas t’aider. Tu n’as pas de puissance démoniaque après tout. Tu dois compenser avec ton propre corps. »

« À vélo !? Je vais devoir aller chez le client à vélo ? Il y a aussi des démons comme ça !? »

Pointe !

Koneko-chan me pointe silencieusement. Koneko-chaaaaaan, tu aimes me faire sentir misérable, huh……

« Dépêche-toi et vas-y ! C’est le travail des démons de faire des contrats ! Tu ne peux pas faire attendre les humains ! »

Buchou me pousse. Elle a un visage sérieux.

Ugggh, mon objectif pour obtenir un titre démarre par une route parsemée d’embûches !

« U-Uwaaaaaah ! Je ferai de mon mieux~ ! »

J’ai quitté la salle du club tout en pleurant.

Il était minuit et j’étais a pleine vitesse sur mon vélo.

Mes yeux étaient recouverts de larmes. Je pleure. Oui, je pleure.

Un démon qui ne peut être transporter dans un cercle magique. Ça c’est moi. Apparemment c’est une première les filles.

C’est à cause de ça que mes larmes ne cessent de couler.

Qu’est-ce que ça veut dire que je n’ai pas de pouvoirs démoniaques ? Merde ! Je vais vraiment pouvoir avoir un titre à cette allure !?

Utilisant l’appareil portable des démons, je pédalait dans le direction de la personne m’ayant appelée.

Le client habitait dans un appartement situé à vingt minutes de l’école.

C’était une livraison et le client sera en colère à cause de la lenteur de la livraison.

D’habitude la téléportation est instantanée. Mais là je l’ai fait attendre vingt minutes. Si vous travaillés dans un magasin, alors votre manager serait fou de rage.

Ça a troublé mon manager quand j’ai fait ça. Est-ce que je lui ai laissé une mauvaise impression ?

Hmm, vivre en tant que démon est vraiment difficile ?

Je frappe à la porte.

« Bonsoir ! Je suis le démon envoyé de la part de Gremory-sama ! Excusez moi, mais c’est cette maison qui nous à invoqué, n’est-ce pas ? »

ça devrait être bon.

La présence des démons ne peut être ressentis que par les humains désirant passer un pacte. Même en faisant quelque chose de la sorte au milieu de la nuit, les voisins ne seront pas ce qu’il se passe.

Il semblerait que seul le client puisse entendre ce que je viens de dire. Pendant que nous faisons notre travail de démon, un pouvoir spécial démoniaque s’active de façons à ce que je ne puisse causer de problème au personne n’y étant pas mêlée. C’est ce que Buchou m’a dit.

« Q-Qui est là ? »

Ce que j’ai entendu était la voie d’un homme paniqué.

« Euh, je suis un démon. Un débutant, je suis venu ici parce que vous m’avez appelé. »

« N-Ne me ment pas ! Il n’y à aucun démon qui frappe aux portes ! Les démons sortent de ce prospectus  ! ça c’est passé comme ça lors de mes précédentes invocations ! Et celle que j’ai appelé c’est Koneko-chan ! »

Oui, il à raison.

Je m’excuserai après pour ça. Je suis désolé.

C’était un accident inattendu pour les autres et moi.

« Ah, je suis désolé. Il semblerait que je n’ai pas assez de pouvoir démoniaques pour apparaître dans le cercle d’invocation ! Quel marginal pédalerait à travers la ville au milieu de la nuit !? »

« Pourquoi tu t’énerves, super pervers ? »

« Super pervers !? Va te faire foutre!Je te dis que je suis un démon ! »

« Rentre chez toi ! »

Le client plaignant ouvrit la porte.

C’est un homme maigre et qui n’a pas l’air en bonne santé.

Il avait l’air en colère mais dès qu’il me vit son expression s’adoucit.

« ……Est-ce que tu pleure ? »

« Hein ? Moi ? »

Je posait ma main sur ma joue et m’aperçus qu’il avait des larmes sur cette dernière.

Je pleure.

« Alors c’est ça ? Alors tu as été choqué de découvrir que tu ne pouvait pas te téléporter via le cercle magique…… »

« On dirait bien. »

Je fut inviter à rentrer.

Il m’a même fait du thé.

L’incident de téléportation et les arguments de tout à l’heure brisaient mon cœur bien plus que je ne l’imaginais et inconsciemment j’étais en train de pleurer.

Bien sure que je veux pleurer.

Le client, Morisawa-san, ayant remarquer cela me permis de rentrer dans la pièce après s’être sentis désolé pour moi.

La pièce pièce semblait propre. C’était une petite chambre ne permettant qu’a une personne d’y vivre.

Il me dit que la journée, il travail pour le gouvernement.

Morisawa-san fait sont travail sérieusement, mas il avait envie de rencontrer d’autres personnes, alors il à finis par invoquer des démons via le prospectus.

« Alors, ce n’est pas Koneko-chan….. »

Il est tombé amoureux de Koneko-chan au premier regard, c’était le premier démon avec qui il passait un contrat et depuis, il n’invoquait qu’elle.

« Je suis désolé, mais apparemment cette fille est populaire avec d’autres client aussi. On dirait quelle est en charge du département « mignon ». »

Quand tu invoque un démon, tu peux souhaiter un démon en particulier en appelant son nom.

Enfin, c’est ce qu’on m’a dit.

Et aujourd’hui un des travail de Koneko-chan m’a été passé.

Il y à des cas ou le démons ne peux être invoqué, alors un autre se substitue pour la mission.

« J’ai souhaiter un démon de la catégorie « mignonne » quand j’ai utilisé le prospectus…… »

« Je suis un débutant mignon, alors ça ne peux pas t’aller ? »

« Ahahah ! Tu parles de quelque chose d’impossible ! Si j’avais une épée en argent, je t’aurais frappé avec ! »

Onii-san tu rigole, mais ton regard à l’air sérieux.

« Au passage, qu’est-ce que tu allais souhaiter quand tu as essayé d’invoqué Koneko-chan ? »

Voilà la question. Peut-être pourrais-je aussi exaucer son vœu.

Mais quand Morisawa-san me montra certaines chose dans le coin de sa chambre, mes espoirs se brisèrent immédiatement.

« Je veux quelle porte ça. »

D’où viens cet uniforme ? Il me semble que je l’ai déjà vu quelque part. Ou peut-être est-ce mon imagination.

« C’est l’uniforme de Nagato Yuki. »[1]

« Nagato…..ah ! De Suzumiya Haruhi. »

Même moi je connais. La série Suzumiya Haruhi. C’était un animé populaire l’année dernière.[2]

« Devil-kun, tu aimes aussi Nagato ? »

« Non, je suis plus fan de Asakura Ryouko »[3]

« Et ta raison ? »

« Sa poitrine. »

« —! »

Morisawa-san perdis ses mots quand il m’entendis répondre sans arrière pensés.

Asakura Ryouko, un personnage récurrent de la série Suzumiya Haruhi, et une filla magnifique avec un corps glamours.

« Alors tu es un amateur de gros seins ? »

« Oui, oppai est synonymes de rêve. Ça, j’en suis certain. »

J’imaginais alors les seins nus de Buchou rebondir.

Buchou, je suis tombé amoureux de tes seins au premier regard. Je suis trop embarrasé pour te le dire en fasse, mais je défendrais tes seins à tout pris, Buchou.

Morisawa fit une expression lubrique avec un petit sourire.

« Tu as de bon yeux. On dirait que tu as une grande passion pour les seins. Je vois, tu as le fantasme opposé du mien. J’aime les filles à petit seins. »

« Je peux le comprendre. J’ai un amis qui as les mêmes goûts. »

La personne à qui je pensait, c’est mon potes à lunette maléfique, Motohama. C’est un authentique pervers. Ça j’en suis sûr.

« Oui. Tu ne trouves pas que Koneko-chan ressemble à Nagato ? L’atmosphère quel dégage et ça petite taille m’y font penser. »

Maintenant que tu le dis, Koneko-chan a un petit corps, elle ne montre aucune expression, elle n’as pas de formes et ses cheveux sont courts. C’est vrai quelles se ressemblent. Nagato Yuki est aussi ce genre de personnage.

« C’est pour ça que je veux qu’elle porte ça. Je voulais vraiment qu’elle le porte. »

Morisawa-san eût des larmes de regret.

« J’en suis vraiment désolé. Ok, bon laisse moi le porter. »

« Je vais te tuer sale bâtard ! »

Morisawa-san refusa mon offre en criant. Ne t’énerve pas en pleurant de la sorte s’il te plaît. C’est une blague. Je rigole.

En essuyant ses larmes il essuya de se calmer.

« Bien, peut importe. Alors ? Quel est ton super pouvoir ? Tu es un démon, il doit bien y avoir un domaine dans lequel tu es bon ? Quelque chose comme un mystérieux pouvoir ? Comme par exemple la super force avec laquelle Koneko-chan pouvait me porter comme une princesse. »

Morisawa-san le dit avec fierté. Jusqu’où la fierté d’un homme peut-elle aller ? Ouai, il y a des hommes qui peuvent dire avec fierté qu’il se sont fait portés par une fillle.

Mis mon pouvoir spécial ? Umm…

Je croisait mes bras et le dit d’un ton sérieux.

« Mon pouvoir spécial c’est le kamehameha. » [4]

« Vas te suicider. »

« Quoi ! C’est quoi cette réponse ! Tu ne peux pas me dire ça comme ça ! Et tes mots ont une telle volonté meurtrière ! »

« Bien sûr que j’en ai ! Dans quel monde un démon à le Kamehameha comme super pouvoir ? »

« Ici ! Par I-C-I ! »

Je le dit fort en le pointant.

« Alors fait-le ! »

« Je vais le faire. »

« Si tu peux le lancer vas-y ! Ne nous prend pas de haut, nous, la génération qui à grandis avec Dragon Ball ! A l’école primaire on s’entraînait pendant les pause tout les lundi. On à même essayer de collecter des esprits pour faire un Genkidama. Et même après tout ses efforts, rien ne c’est produit, alors ne nous prend pas de haut ! »[5] [6]

« Ta gueule ! Qu’est-ce que ça peut faire que tu ais grandi en regardant Dragon Ball ! J’ai tout les tomes du manga, j’ai même acheter le volume avec la couverture spéciale de la première impression ! Mes potes et moi on a aussi joués « Cache-cache en utilisant le Ki » !

Je contrecarrai tout ses arguments.

Ça m’a énervé ! Ouai, vraiment énervé !

Alors, je vais te montrer ! La version Hyoudo Issei du Kamehameha !

J’ai activé mon Sacred gear !

D’abord je fermais les yeux, ensuite je levai mon bras. J’imaginais alors Son Goku dans ma tête… J’abaissais mon bras en prenant la pose du Kamehameha. [7]

J’y mis toute mon énergie ! Merde ! Prend ça génération Dragon Ball ! Voici mon attaque ultime !

« Kamehameha ! »

En un flash mon bras gauche se mis à briller !

Le Sacred Gear un gantelet rouge recouvris mon avant-bras.

Qu’est-ce que tu dis de ça c’est mon Sacred Gear ! FLOW

Je lançais un regard à Morisawa-san et je vis qu’il était en larmes.

Il attrapa ensuite sur sa bibliothèque le volume un de Dragon Ball.

Il attrapa ma main et nous fîmes un shake de passionné.

« Parlons-en ! »

FLOW

Des larmes coulait aussi de mes yeux.

Ça suffisait à comprendre ce qu’il voulait dire. N’importe quel fan de Dragon Ball comprendrais ce qu’il veux dire.

« Oui, parlons-en ! »

C’est alors qu’une longue nuit commença.

« Haha, moi aussi je trouve que c’est une bonne chose que Wakamoto-san double Cell »[8] [9]

« Ouai, ça voix est exactement celle que j’imaginais. »

Après qu’il eût attrapé son manga, nous avons passés les deux heures suivantes à parler et à rire ensemble.

En parlant, on oubliai la différence d’âge et étions déjà devenus amis.

Fufufu. Il à e une mauvaise première impression, mais en discutant, on réalisa que l’on pouvais s’entendre.

«Ok! Peut-être que devrais-je faire un pacte avec toi aussi ? »

« Ouai ! Président ! Merci pour ce pacte ! »

Oui! Oui oui oui oui !

J’ai conclus mon premier pacte !

Le chemin pour avoir mon propre clan à débuté ! Ma légende commence ici !

«Ok, c’est peut-être un vœux standard, mais puis-je souhaiter de devenir riche ? »

Je vois. C’est en effet un vœu banal mais populaire.

« Ok, je vais regarder. »

J’allumais l’appareil portable des démons et procédait.

J’entrais don vœu et la réponse apparut.

« Ah, euh, dans ton cas, pour réaliser ce souhait, le prix serait ta vie. Alors ça te tuerais. »

« Ça me tuerais ? »

« Oui, on dit souvent que la vie de chacun n’est pas égale dans le monde des démons. Je suis désolé. Alors si tu souhaite devenir riche, alors il te faudra mourir. »

« J’ai l’impression que tu m’as arraché le cœur, mais c’est d’accord, si je fais ce vœu ou vais-je mourir ? »

« Hum, Ah, tu vas mourir des que l’argent commencera à tomber du ciel. On dirait que tu ne pourras même pas le toucher. C’est horrible. »

« Quoi ?! Alors je ne pourrais même pas sentir cet argent tomber sur mon visage !? »

« Hey, c’est pas ma faute ! »

Ouai, je venais d’assister à la destruction du rêve de quelqu’un.

Je vois. Comme je le pensais faire un rêve de ce type est quasiment impossible pour quelqu’un comme Morisawa-san.

C’est ce que voulais dire Buchou quand elle disait que la valeur des vies n’est pas égale. Quel monde injuste que le notre.

« A-Alors qu’en est-il d’un harem ? Que se passera-t-il si je souhaite des fille magnifiques dans une somptueuse fête ? »

Oh. Alors tu es comme ça, hein !

Je fus un peu surpris. Après tout c’est un gars. C’est évident qu’il souhaite quelque chose comme ça.

« Morisawa-san ! J’adore les harems ! C’est le rêve de tout homme après tout ! Génial ! Je crois que j’apprécierai de boire de l’alcool avec vous un jour ! Même si je suis mineur ! »

« Je m’en fous de ça, qu’est-ce que ça dit ? »

Je rentrais sont vœu dans l’appareil. Oh mon dieu quel dur réponse.

« Et bien , ça dit que tu mourras aussi tôt tu posera le regard sur ces magnifiques femmes. »

« Je vais mourir juste en les voyant !? »

« Non, ça dit « aussi tôt qu’elles entrerons dans ton champ de vision, alors tu ne seras même pas capable de dire si elles sont belles ou non. C’est dur. N’est-ce pas mieux de marcher derrières de jolies filles dans la rue ? »

« U-Uwaaaaaaaaaaaah! »

Soudainement, Morisawa-san tout adulte qu’il est se mit à pleurer. « Donc je suis un humain qui n’a pas beaucoup de valeur ? Tggh, Je peux seulement dire que je suis désolé d’être né… » Je tapotais doucement sur l’épaule de Morisawa-san. « Continuons de parler de Dragon Ball jusqu’au matin. Tu veux jouer à faire des combat ? Je serais Goku et tu pourras être Freezer. Ça te va ? » Morisawa-san hocha la tête alors qu’il pleurait toujours. C’est comme ça que mon premier contrat fût invalidé parce que je dut prendre soin de mon client.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *