High School DxD – Tome 1 Chapitre 3

« Aaaah… La route menant au succès est vraiment longue. »

J’étais dans ma chambre, regardant le plafond en me plaignant.

“Pion”

C’est mon statut et mon rôle.

Le Pion est le plus faible… Mais je dois débuter là… La route qui me mènera à un titre commence déjà à être parsemée d’obstacles.

Devenir un vrai démon ne va pas être de tout repos.

D’ailleurs, il y a une autre personne qui est le “Fou” de Buchou.

Elle me l’a dit ce même jour où j’ai découvert mon rôle en tant que serviteur.

« J’ai déjà un “Fou”. Mais ce “Fou” n’est pas là. Il est dans un autre lieu, suivant un autre ordre, travaillant pour moi. Si l’occasion se présente, je te le présenterai. »

C’est ce qu’elle a dit.

Qui est-ce ?

Peut-être pourrais-je le rencontrer bientôt.

J’espère que c’est une fille. Donc j’ai été choisi comme dernier “Pion”.

Aaaah, j’ai beaucoup de mal à l’accepter. Quand j’y pense, étais-je vraiment d’accord avec ça ?

J’ai été tué par un ange déchu à cause du “Gantelet lance-Kamehameha” , le Sacred Gear.

Il se sont aussi servis de mes sentiments amoureux.

Et après, j’ai été ressuscité en tant que démon.

Une belle femme démon m’a pris sous son aile et m’a annoncé que j’étais son serviteur et j’ai été trompé de croire au doux rêve de pouvoir créer mon propre harem.

J’ai travaillé durement comme serviteur de Buchou.

Distribuant des prospectus et réalisant des contrats.

Mais mon pouvoir magique est bas, je ne peux donc pas utiliser le cercle magique pour être téléporté là où se trouve le client.

Quelque chose comme ça n’était jamais arrivé avant.

Le pire démon qui n’ait jamais existé, c’est moi.

J’inspirai un grand coup. Maintenant que j’y pense, je n’avais rien de spécial avant de devenir un démon.

J’avais essayé un tas de choses pour devenir populaire auprès des filles, mais après tout, je ne pouvais pas l’emporter face aux beaux garçons.

De plus, je n’avais aucun rêve avant de devenir un démon.

Bon, maintenant, j’en ai un, donc c’est peut-être une bonne chose.

Attends, est-ce que c’est une bonne chose d’être maintenant un démon ?

En même temps, si je n’avais pas été sauvé par Buchou, je ne serais plus là pour en parler.

Et dans ce cas, je n’aurais pas eu le temps de profiter de ma jeunesse.

Finalement, c’est assez… amusant. Je suis entouré de belles filles et tout le monde est gentil.

Étranges pour des démons. Rias-buchou est magnifique. Tout ira bien avec Akeno-san, tant que je ne l’énerve pas… enfin je crois.

Koneko-chan ne me posera pas problème si je me comporte normalement.

Kiba me fait chier, mais il me parle normalement.

En fait, il est sympa, même si c’est un beau garçon.

Huuuum, on ne peut pas juger les gens à leur apparence.

C’est comme si mon opinion sur les garçons attirants avait changé.

Ensuite, je me suis souvenu de la belle sœur blonde Asia.

C’était une bonne fille. Si je devais avoir une petite amie…

Je me suis arrêté là et ai pris ma tête entre mes mains.

Je viens juste de vivre cet amer amour non partagé. Putain, jouer avec mes sentiments…

Yuuma-chan, je t’ai vraiment aimée.

Merde ! Pourquoi ma vie est toujours contrôlée par quelqu’un d’autre ?

Peut être que la vie est ainsi. Beaucoup de choses mystérieuses se sont passées autour de moi, j’ai un peu l’impression d’y avoir été entraîné malgré moi.

Cette sœur… Asia. Elle est dans le camp adverse. Je ne la verrai probablement plus jamais.

Cette fille suit sa propre voie et je suis la mienne. Nous sommes respectivement les serviteurs de Satan et de Dieu.

Nous ne nous sommes juste rencontrés par chance.

Nous ne devrions sûrement pas nous revoir.

Cela pourrait nous mener vers une triste destinée. À ce propos, je pensais à quelque chose d’amusant.

« Aaaah, oui, oui, je ne suis qu’un faible Pion. Il n’y a pas une once de talent en moi, puis-je ainsi avoir un titre ? Qu’en penses-tu, Satan ? Bon, c’est probablement inutile de discuter avec Satan de toute manière. »

Je me suis amèrement moqué de moi-même.

Je me suis décidé.

Je vais avoir un but.

Oui, c’est ça.

Tout d’abord, mon objectif sera d’utiliser le cercle magique pour me déplacer.

Ce sera ma première étape. Oui, c’est ça. Oui !

Je suis gonflé à bloc ! Le temps des lamentations est terminé.

J’ai été transformé en démon et c’est immuable.

Donc je vais devoir vivre en tant que démon et faire de mes rêves une réalité.

Et même si je n’y arrive pas, je vais tout de même travailler durement pour y parvenir.

Oui ! Je peux le faire ! Non ! Je vais le faire !

[Minuit]

J’étais sur mon vélo, me dirigeant vers la maison du client.

Pas une villa ou un appartement mais juste une maison ordinaire.

C’est ma première fois, mais que devrais je faire ?

Vu que le client ne vît pas seul, sa famille n’allait elle pas me voir ?

Parce que en fait, je dois y aller pour faire un contrat.

On m’avait dit que les humains ordinaire ne pouvait sentir ma présence, mais est-ce vrai dans cette situation également ?

J’étais inquiet mais je réalisai, quand j’allais sonner à la porte, que celle-ci était ouverte. Sérieusement, laisser la port ouverte au milieu de la nuit…

<BATTEMENTS DE COEUR>

Je me sentis soudainement mal.

Qu’est ce qui se passe?

J’ai vraiment un mauvais pressentiment.

Mais j’avais déjà pénétré dans la maison.

J’ai regardé à l’intérieur depuis le seuil de la porte.

Il n’y avait pas de lumière dans le couloir.

On pouvait y distinguer un escalier menant au premier étage.

Seule la dernière pièce de l’étage semblait éclairée, mais la lueur était faible.

Oui, il y a définitivement quelque chose d’anormal… Je ne sens aucune présence humaine.

Sont-ils en train de dormir? Impossible. Sinon je ne ressentirai pas ce malaise.

J’ai posé mes chaussure à l’entrée et je les aies prise en main.

J’ai marché en direction de cette pièce sans faire un bruit.

Je suis un démon, pas un voleur.

Je pensais à une excuse dans ce genre.

Je regarde à l’intérieur de la pièce depuis la porte qui était entrouverte et grâce à la lumière des chandelles.

« ……Bonjour, je suis un démon de la famille Gremory…….Euh, est-ce que le client est là ? »

J’ai posé la question calmement mais il n’y eut aucune réponse.

Je ne savais que faire, je suis donc entré.

Il s’agissait d’un salon, il y avait une télévision, un sofa, une table, etc… Cela ressemblait a un salon ordinaire—.

J’ai arrêté de respirer. Mes yeux étaient fixés sur le mur.

Le mur ! Il y avait un corps cloué sur le mur. La tête en bas.

……Un humain. C’était un homme. S’agissait-il de la personne qui vivait ici ? Mais pourquoi…… ?

Le corps avait été vicieusement coupé. Quelque chose ressemblant a des abats sortait de ses blessures……

« beuargh »

J’ai vomi tout ce que j’avais dans l’estomac.

Je n’ai pas vomi quand j’ai vu ce monstre, mais mon corps a réagi a la vision de ce corps.

Je ne peux plus supporter de le voir.

Le corps est vissé au mur en forme de croix renversé.

Il y a de grosse et épaisse visse vissé dans chacune des paumes de ses mains, dans ses pieds, ainsi qu’au milieu de son torse.

Ce n’est pas normal. Pas normal du tout !

Une personne saine d’esprit n’aurait pas pu tuer une personne de cette manière !

Le sang dégoulinant du corps formait une flaque sur le sol.

Il y avait des écritures sur le mur.

« Q-Qu’est-ce que…… ? »

« Il est écrit « Punition pour ceux ayant commit de mauvaises actions ! ». J’ai emprunté cette phrase à quelqu’un d’important. »

Soudain j’entendis derrière moi la voix d’un jeune homme.

Quand je me suis retourné il y avait un homme aux cheveux blancs. Il me semblait être un étrangé et il ressemblait à un adolescent.

Il était habillé comme un prêtre. C’était aussi un bishõnen.

En me voyant, le prêtre fit un sourire machiavélique.

« Hmm hmm. Bien, bien n’est-ce pas un démon-kun ! »

Il semblait être vraiment heureux.

À ce moment-là, se que m’avait dit Buchou me revint en tête.

— Ne t’approche pas des gens appartenant à l’Église. Notamment les exorcistes. Ils sont nos pires ennemies. Ils peuvent facilement nous éliminer car leur pouvoirs sont soutenus par les prières de Dieu.

C’est un prêtre, il est donc lié à l’Église. C’est mauvais……

Il sait même que je suis un démon. Me serait-je encore mis dans la pire situation possible ?

« Je suis un prêtre~♪Un homme prêtre~♪ J’abats tout ce qui ressemble à un démon, et je me moque d’eux ~♪ Je reçois mon repas en vous coupant la tête, démons.~♪ »

Le prêtre commença à chanter.

Je ne comprends pas. C’est quoi son problème ?

« Je m’appelle Freed Zelzan. J’appartiens a une organisation d’exorciste. Ah, ce n’est pas parce que je me suis présenté que tu as à le faire. Je ne tiens pas à me souvenir de ton nom. De toute façon tu ne vas pas tarder à mourir. Je vais m’en assurer. Ça te fera sûrement mal au début, mais après tu te sentiras tellement bien que tu vas pleurer. Maintenant laisse-moi t’ouvrir de nouvelles port-ES ! »

Je n’avais jamais rencontrer quelqu’un comme lui. Ses paroles n’ont aucun sens.

Donc, ce type est un exorciste. Je suis dans le pétrin.

Mais il y a quelque chose que j’ai envie de lui dire. J’ai donc avaler ma salive et lui ai demandé.

« Hé, c’était toi ? Celui qui a tué cette personne ? »

« Oui, oui. Je l’ai tué. Parce que…, c’était un criminel qui à convoqué des démons, donc je devais le tuer »

Q-Quelle genre d’excuse est-ce là ! ?

« Hein ? Est-tu choqué ? Tu ne t’enfuis pas !, C’est bizarre ? Vraiment bizarre. Les humains qui font des pactes avec les démons sont des ordures. Des ordures. Tu comprends ça ? Non ? Est-ce si… ? Eh bien, après tout tu n’est qu’une ordure de démon. »

Ce type est malade ! Il est impossible d’avoir une conversation normale avec lui !

Mais je vais lui dire ce que j’ai à lui dire.

« Comment un humain peut-il tuer un autre humain ? N’êtes-vous pas censés tuer les démons ? »

« Haaaaa ? C’est quoi ce bordel ? Un simple démon comme toi qui me fais la morale ? Hahaha. Ça me fait bien rire. Tu pourras probablement être récompensé pour avoir été drôle. Ok, alors écoute-moi attentivement démon de merde. Les démons utilisent la cupidité des humains pour survivre. Faire appelle à un démon prouve que tu n’es plus un humain. C’est la fin. C’est pourquoi je l’ai tué~. Je gagne ma vie en tuant les démons et ceux qui passent des contrats avec eux. C’est mon boulot. »

« Même les démons n’iraient pas aussi loin »

« Hein ? Qu’est-ce que tu racontes ? Les démons sont des pourritures. Tu ne sais pas que leur existence est merdique ? C’est du bon sens, tu ne le sais pas ? Sérieusement, tu devrais recommencer ta vie. Attends, c’est inutile de dire ça à un mec réincarné en démon comme toi. En plus, je dois te tuer ! Hahahahaha. C’est géniale, n’est-ce pas ? C’est la meilleure, non ? » Le prêtre sortit une épée sans lame et un pistolet.

BOOOM

Un son vibra dans les airs.

L’épée qui n’avait qu’une poignée se transformât en quelque chose ressemblant à un sabre laser.

Qu’est-ce que c’est que ça ? Ça ressemble au sabres-lasers de Gundam.

« Tu m’as un peu énervé, alors je peux te tailler en pièces ? Je peux te tirer dessus ? C’est bon. Bon alors. Maintenant je vais te transpercer le cœur avec mon épée de lumière, et je vais t’exploser la tête avec mon magnifique flingue ! Mec, je commence vraiment à tomber amoureux ! »

SWIFT !

Le prêtre sprinta vers moi !

Il abattit sont épée de lumière sur moi.

Oh merde !

Je l’ai évitée mais une douleur intense me parcourais la jambe.

De la fumée sortait du pistolet du prêtre. Il m’a tiré dessus ?

Je n’ai entendu aucun coup de feu. Soudain, je ressentis un nouveau flot de douleur au niveau de ma jambe.

« WHOUAH »

Je suis tombé à genoux en gémissent. Cette fois, j’ai été touché au mollet gauche !

Ça fait mal ! Mais je connais cette souffrance !

«  Comment est-ce ? C’est une balle spécialement faite pour les exorcistes, la balle de lumière ! Elle ne fait aucun bruit comme c’est une balle de lumière. Cette situation nous excite tous les deux, n’est-ce pas ? »

La douleur de la lumière. Oui, c’est la douleur de la lumière.

Pour un démon, la lumière est un poison. Une fois touché, la douleur se répand dans tout le corps du démon.

« Meurt, meurt Démon ! Transforme-toi en poussière et disparaît ! Ça me distraira ! »

Le prêtre riait de manière démente. Il était près à m’achever.

« S’il vous plaît, arrêtez ! »

J’entendis une voix féminine qui m’était familière.

Le prêtre se figea à l’endroit d’où il s’apprêtait à m’attaquer et regarda dans la direction d’où la voix provenait.

Je regardais également dans la même direction.

—!

Une fille est là et je la connais.

« Asia »

Oui , la sœur blonde est là.

« Eh bien, n’est-ce pas mon assistante, Asia-chan ? Que se passe-t-il ? As-tu finis de poser les barrières ? »

« Noooooooon ! »

Asia cria après avoir vu le corps qui était cloué au mur.

« Merci pour ce cri adorable. Ah oui, c’est la première fois que tu vois un corps comme ça, n’est-ce pas, Asia-chan ? Alors regarde bien. Les humains qui se se laisse pénétrés par un démon meurt comme ça. »

Elle nous regarda ensuite et fut choquée de me voir.

“……Père Freed……Cette personne……”

Asia lança un regarde direct.

« Cette personne ? Non, non. Cette merde ici est un démon. Hahaha, qu’est-ce que tu ne comprends pas ? »

« —! Ise-san est un……Démon……? »

Elle semblait choquée d’enfin découvrir la vérité et ne savait que dire.

« Quoi, quoi ? Vous vous connaissez ? Whoah. Ça c’est une surprise. Est-ce un amour interdit entre un démon et une sœur ? Sérieusement ? Vous êtes sérieux ? »

Freed, le prêtre nous regarda Asia et moi.

……Je ne voulais pas qu’elle sache.

Cela devait rester ainsi, c’était mieux pour elle qu’elle ne sache pas. Je n’avais pas prévu de la revoir.

Je voulais juste qu’elle se souvienne de moi comme un gentil étudiant vivant dans cette ville.

Je ne savais quoi dire. Quelle destin pourrie. Les yeux d’Asia me faisait me sentir mal.

Je suis désolé. Je suis désolé d’être un démon.

« Ahaha ! Les démons et les humains ne peuvent pas coexister. Surtout que les humains appartenant à l’église et les démons sont les pires ennemis. Aussi, nous sommes un groupe d’hérétiques qui avons été abandonnés par dieux. Asia-tan et moi sommes des humains qui ne pouvons survivre sans l’aide des anges déchus. »

Un ange déchu.

Qu’est-ce que ça veut dire ? Les prêtres et les nones ne travaillent-ils pas sous les ordres de Dieu ?

« Eh bien maintenant, laissons ça de côté, j’ai besoin de tuer cette pourriture ou alors je ne pourrais pas finir mon travail. Est-tu prête ? Le prêtre attaqua encore une fois avec son épée. »

J’ai été touché à la poitrine par cette dernière. Je vais être tué….. Même si je survis, je vais finir comme mon client cloué au mur avec le corps déchiqueté.

Quand j’y pense la peur contrôle mon corps. Ce n’est pas bon. La situation n’est pas bonne du tout.

Je vais me faire tuer sans même être capable de bouger !

Pendant que je pensais à tous ça, la sœur blonde s’interposa entre le prêtre et moi.

Elle se tenait en face de moi, les bras écartés, comme si elle essayait de me protéger.

Quand il vit ça, le prêtre lança un regard sévère.

« ……Eh, Eh. Tu es sérieuse ? Asian-tan, tu te rends compte de ce que tu fais ? »

« ……oui. Père Freed, je vous en supplie. S’il vous plaît, pardonnez cette personne. Laissez le partir. »

Cela me rendit muet.

Asia ? Essaie-tu de me protéger ?

« Je ne peux plus le supporter…… Vous ne pouvez pas tuer des gens juste parce qu’ils sont liés a un démon et vous ne pouvez pas non plus tuer les démons. C’est mal. »

«  Haaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Ne dis pas n’importe quoi, salope ! On t’a pourtant appris à l’église que les démons sont des pourritures ! Sans déconner, y’a quelque chose qui déconne dans ton cerveau !? »

Freed avait maintenant un air tourmenté.

« Il y a de bonnes personnes, même parmi les démons ! »

« Non, ça n’existe pas, idiooooooote ! »

« C-c’est ce que je pensais jusque récemment……Mais Ise-san est une bonne personne. Cela ne change pas même après le fait que j’ai appris qu’il est un démon ! Tuer quelqu’un est impardonnable ! Ce genre d’actes……Dieu ne le permettrait pas ! Elle à vue le corps et apprise que je suis un démon, elle devrait être choquée. Pourtant Asia, elle, n’a pas hésité à exprimer sont point de vue au prêtre.

Quelle force de volonté incroyable. Cette fille est géniale.

BAKI! (bruit de craquement)

“Kyaa!” (cri de douleur)

Ce bâtard de prêtre frappa le flanc d’Asia avec son flingue.

Asia tomba sur le sol.

« Hé, Asia »

Je me suis rapproché de l’endroit où Asia avait été projetée.

…..Elle avait un bleu sur le visage. Ce bâtard l’a vraiment frappé.

« ……L’ange déchue m’a interdit de te tuer. Mais ça me fait vraiment chier. Comme je ne peux pas te tuer, alors je peux te violer, non ? Si je ne le fais pas je ne serai pas capable de guérir mon cœur. Mais avant ça, je dois tuer cette pourriture de démon là-bas ! »

Le prêtre pointa une fois encore son épée de lumière dans ma direction.

……Je ne peux pas m’enfuir et laisser Asia ici.

Je ne peux pas la laisser ici avec ce mec qui vient de parler de faire des trucs effrayants !

Si je m’enfuis ce sera au tour d’Asia. Alors je dois me battre……

Est-ce que je peux me battre en utilisant mon Sacred Gear ? Même si je ne connais pas son utilité.

En plus je suis la plus faible pièce. [Un Pion]. Mes chances de victoires sont maigres.

Mais je dois……

« Je ne peux pas abandonner une fille qui m’a défendue. Alors amène-toi ! »

Je me mis en position de combat en face du prêtre.

Le prêtre sifflotait et semblait vraiment être content.

« Eh ? Eh ? Sérieusement ? Sérieusement ? Tu va te battre contre moi ? Tu vas mourir, tu sait ? Tu vas mourir en souffrant énormément ! Je n’ai pas l’intention de te tuer sans souffrance, hein ? Allons-y. Voyons si je peux faire un nouveau record de la plus petite viande hachée ! »

Il parle encore de quelque chose d’effrayant.

Mais je ne peux pas agir de manière pathétique en face d’Asia !

Le prêtre sauta haut, —ensuite, le sol se mis à luire de couleurs bleu et blanches.

« Qu’est-ce que c’est ? »

Le prêtre devint soupçonneux quand le sol changea de couleur. La lumière bleu commença à constituer une forme.

—C’est un cercle magique.

J’en ai déjà vu auparavant.

Le cercle magique de la famille Gremory. Est-ce……!

FLASH!

Le cercle magique qui est apparu sur le sol se mit à briller. Ensuite, des visages connus apparurent. Je veux dire les démons.

« Hyoudou-kun, on est venu te sauver. »

Kiba me sourit.

«Oh la, Oh la. C’est terrible. »

« ……Prêtre. »

Akeno-san et Koneko-chan !

Oui, mes camarades.

Kuu! Ils sont venus me sauver !

Je suis tellement ému que j’ai envie de pleurer ! Cool ! C’est vraiment entrain de se passer !?

« Hyahou ! Voilà un cadeau pour un groupe de démons ! »

Le prêtre commença à donner des coups de son épée.

KAGIN!

Le bruit du métal fit écho dans toute la pièce. Kiba bloqua l’attaque du prêtre avec son épée.

« Je suis désolé. C’est l’un des nôtres ! On ne peut pas te laisser poser ne serai-ce qu’un doigt sur lui ! »

« Oh, Oh ! Un simple démon qui se sent concerné du sort de ses camarades ? Vous êtes quoi les gars ? L’escadron démon, les démon-Rangers ? C’est beau, ça. On sent la passion. Ouh, ça m’excite ça ! Alors, comment ça se passe ? C’est lui qui se met à genoux et toi qui l’enfiles ? Donc comme ça, vous entretenez ce genre de relation ? ”

Pendant qu’ils échangeaient des coups d’épée, le prêtre prenait un air de plus en plus arrogants. Celui-ci se mit à agiter sa langue hors de sa bouche tandis qu’il secouait la tête.

Ce gars nous regardais vraiment de haut.

Même Kiba arborait un air angoissé. Ouai, ce gars est vraiment dégoûtant.

« …… Quelle bouche vulgaire. C’est vraiment dur de croire que tu es un prêtre……Oh, c’est pourquoi tu es un « exorciste exilé» non ? » « Ouai, ouai ! Je suis vulgaire ! J’en suis désolé ! C’est pourquoi je suis exilé ! J’ai été rejeté ! C’est pour ça que j’emmerde le vatican ! Je m’en fous tant que je peux découper des démons aussi souvent que j’en ai envie »

Ces deux derniers s’échangeaient encore des coups d’épée.

Kiba montrait une expression calme cependant ces yeux avait déjà capturé son ennemi.

L’homme prêtre, Freed, riait toujours et appréciait le combat.

« Tu es le genre de type avec lesquels il est le plus dur de s’arranger. Quelqu’un qui se sent vivant en découpant des démons……Tu es de ceux qui nous font le plus de tord ! »

« Haaaaah!? Tu sais, je n’ai pas envie de me faire sermonner par un démon ! J’essaie de vivre comme une personne normale ! Je ne suis pas en mesure de laisser des vermines comme toi me prendre de haut ! »

« Même les démons ont des règles ! »

Akeno-san souriait mais sont regard était sérieux.

Elle montrait sa volonté de combattre ainsi que sont hostilité à l’égard de Freed.

« Super. J’aime ce regard empli de passion. Onee-san tu es la meilleure. Je peux sentir ton envie de me tuer. Est-ce de l’amour ? Non, ce sont des intentions meurtrières  ! Superbe ! C’est excellent ! J’aime le fait d’avoir envie de tuer et que l’on ait envie de me tuer ! »

« Alors disparaît »

La personne qui apparut à côté de moi était la fille aux cheveux cramoisis. — Rias-buchou !

« Ise, je suis désolé. Je ne m’attendais pas à ce qu’un exorciste exilé visite la maison du client. »

Buchou qui s’excusait plissa les yeux après avoir vu mes blessures.

« ……Ise. Tu as été blessé ? »

« Ah, désolé…… Il m’a tiré dessus…… »

J’ai ri afin de ne rien laisser transparaître.

Ah, on dirait qu’elle m’engueulera plus tard. Désolé d’être faible, Buchou.

Mais Buchou ne me dit rien et fit une expression froide au prêtre.

« On dirait que tu en as après mon mignon petit servant ? »

Sa voix était grave et effrayante.

Wow Buchou est énervée. Est-ce à cause de moi ?

« Oui, oui. Je me suis amusé avec ça (Ise). J’avais prévu de découper entièrement son corps mais j’ai été interrompu et ça a mis fin à mon rêve. »

BON !

Une partie des meubles à côté du prêtre ont été réduite en pièces.

C’est Buchou. Buchou a tiré une boule de pouvoir démoniaque.

« Je m’assure de ne jamais pardonner ceux qui font du mal à mes serviteurs. Je ne peux particulièrement pas pardonner a des dégénérés comme toi comme toi endommageant mes possessions »

Sa puissance glaça l’atmosphère.

Ses intentions meurtrières circulaient au travers de la pièce. Quelque chose ressemblant à une vague de pouvoir démoniaque entourai Buchou.

« Buchou, il semble qu’il y ait quelques anges déchus à la tête cette maison. Dans ces conditions la situation sera à notre désavantage. »

On dirait qu’Akeno-san a détecté quelque chose et nous en informe.

Les anges déchus approchent ? Ces types aux ailes noirs ?

Buchou lança au prêtre un nouveau regard glacial.

« ……Akeno, retournons à notre Q.G. maintenant que nous avons retrouvés Ise. Prépare la téléportation. »

« Oui. »

Akeno-san commença aussi tôt que Buchou lui ait demander à lancer un sort. Une téléportation ?

On s’enfuit ?

Je regarde donc Asia.

« Buchou ! Nous devons l’emmener ! »

C’est ce que j’ai dit à Buchou.

« C’est impossible. Seuls les démons peuvent utiliser le cercle magique pour se déplacer. Aussi, ce cercle magique peut seulement me transporter mes serviteurs et moi. »

N-Non……Mes yeux et ceux d’Asia se rencontrèrent. Elle m’adressa simplement un sourire.

« Asia ! »

« Ise, au revoir ! »

Ce sont les derniers mots que nous ayons échangés en ce lieu.

L’instant suivant Akeno-san eu fini le sort et le cercle magique commença à s’éclairer d’une lueur bleutée une nouvelle fois.

« Comme si j’allais vous laisser vous échapper !  »

Le prêtre lança une attaque dans notre direction mais Koneko-chan lui lança le sofa dessus.

Le temps que ce dernier détruise le sofa, nous étions déjà téléportée dans la salle du club.

Je n’ai pas eu le temps de penser à l’impression que m’a laissé ma première téléportation via le cercle magique. Je me souvins uniquement du dernier sourire que m’a adressé Asia.

« Il y a deux types d’exorcistes. »

J’écoutais les explications de Buchou pendant qu’on soignait ma jambe.

« Les premiers sont les exorcistes qui ont reçus la bénédiction de Dieu afin d’être exorcistes au nom de la justice. Ce premier groupe d’exorcistes tire sont pouvoir de dieux et des anges pour pouvoir éliminer les démons. Mais il y a un autre groupe d’exorcistes. Les « exorcistes exilés ». »

« Exilés ? »

Buchou hocha la tête en réponse à mon interrogation.

Encore cet « exilé ».

« L’exorcisme est une sainte cérémonie qui est réalisée en l’honneur de Dieu. Mais parfois, des exorcistes commencent à prendre du plaisir à tuer des démons. Il y en à qui prennent tellement plaisir à tuer des démons qu’ils en font leur raison de vivre. Il se font donc tous, sans exception bannir de l’église. Où sont éliminés pour avoir été trouvés coupables »

« Éliminés……alors ils sont tués »

« Mais il y en a qui survivent. Que croit-tu que font ces exorcistes ? C’est simple. Ils se rallient aux anges déchus »

« Les anges déchues sont ceux avec les ailes noires, c’est ça ? »

« Oui, même si les anges déchues sont des êtres qui ont été jetés hors du paradis, ils possèdent quand même le pouvoir de la lumière, — le pouvoir pour éliminer les démons. Les anges déchus ont également perdu beaucoup de leurs camarades et de leurs hommes pendant la dernière guerre. C’est pourquoi ils ont commencés à recueillir des serviteurs, tout comme nous. »

Je compris la situation aussi tôt que Buchou me l’eut expliquée.

« Alors les anges déchues pour qui les démons sont une nuisance et les exorcistes on le même objectif ? »

« Oui. C’est pourquoi ils sont appelés « Exorcistes exilés ». De ce fait les exorcistes devenus addictes à la chasse au démon ont commencés à attaquer les démons et les humains ayant un lien eux en empruntant les pouvoirs des anges déchus. C’est exactement le cas du prêtre que nous avons vu un peu plus tôt. C’est un « exorciste exilé » qui appartient à une organisation soutenue par les Anges Déchus. Ce ne sont pas de vrais exorcistes, mais ils sont aussi dangereux que les vrais. Comme ils n’ont aucune limite, il est beaucoup plus dur de traiter avec eux qu’avec les véritables exorcistes. Il n’est d’ailleurs pas très intelligent de traiter avec eux. Donc l’église dans laquelle tu t’es rendue n’appartient pas à Dieu mais aux Anges Déchus. »

……Je savais qu’ils étaient une menace.

J’ai réalisé à quel point ils étaient dangereux lorsque je me suis battu contre cet enfoiré de prêtre.

Il est vraiment mauvais. Il pense uniquement à combattre des démons et prend du plaisir en les tuant.

S’impliquer contre un groupe avec encore plus d’enfoiré comme lui est dangereux. Je le sais. Vraiment.

Mais. Mais !

Alors je dois le dire à Buchou.

« Buchou je dois sauver cette fille, Asia ! »

« C’est impossible. Comment va-tu les combattre ? Tu es un démon. Et elle est servante des Anges Déchus. Les deux ne peuvent coexister. La sauver signifie faire des Anges Déchues nos ennemis. ……Si ça arrive nous devrons également nous battre. »

« ………… »

Je ne pouvais rien lui répondre. Je vais causer des ennuis à Buchou et autres à cause de mon égoïsme.

J’ai comparé Asia à Buchou et aux autres.

Mais je ne trouvais pas la réponse. Laquelle est la plus importante ?

Ça……ça sera……

J’ai réalisé à quel point je suis insignifiant… Parce que je n’arrive pas à trouver la bonne réponse.

Je ne peux pas sauver ne serait-ce qu’une seule fille.

Je suis trop faible.

“Haa……” [Nuit.] J’ai fait péter les cours aujourd’hui et je suis en train de soupirer sur un banc dans un jardin d’enfants.

La blessure que m’a infligée le prêtre hier soir n’a pas encore complètement guérie.

Selon Buchou, « L’ange déchu qui donne son pouvoir à un prêtre doit posséder un grand pouvoir », il semblerait donc que ces anges déchus vont devenir un problème. Leur maîtrise de la lumière étant un poison pour nous.

Avec cette jambe, je ne vais pas pouvoir faire le boulot de démons pendant un bon moment, alors Buchou m’a dit de me reposer.

Buchou à surement déjà parlé au prof, donc je ne devrais pas avoir de problèmes. Parce que Buchou est celle qui dirige l’école depuis l’ombre.

GUU~

Mon estomac gronde. Maintenant que j’y pense, j’ai pas mangé depuis ce matin.

J’ai pas arrêté de penser à Asia et à mon parcours en tant que démon.

Comment puis-je sauver Asia ? Mais avant ça, est-ce qu’Asia se satisfait de la situation actuelle ?

Ça je ne sais pas.

Mais je suppose qu’elle ne doit pas aimer travailler au même endroit qu’un prêtre psychopathe qui n’hésite pas à la frapper.

Umm.

Si j’interviens seul, je vais causer beaucoup de tort à Buchou et au autres.

……Je veux devenir plus fort.

C’est la seul chose qui occupe mon esprit à présent.

Il y a tellement de chose qui ne sont réalisable qu’en étant fort. C’est ma seule certitude dans ma courte vie de démon.

Il semblerait qu’il faille que je devienne plus fort pour pouvoir réaliser mon rêve.

J’ai appris à faire apparaître mon Sacred Gear quand je le désire. Mais comme je ne sais pas comment m’en servir… c’est une perte de temps. Peut-être que le fait de compter sur mon Sacred Gear fait de moi une mauviette.

Très bien. Une fois ma blessure guérit, je vais commencer à me faire des muscles ! Je vais aussi demander à Buchou et Akeno-san comment utiliser les pouvoirs démoniaques. ……J’en suis pas heureux, mais je vais devoir demander à Kiba comment manier l’épée.

Peu importe, j’ai un plan maintenant.

Je vais devenir plus fort que cet enfoiré de prêtre. Non, j’ai besoin de devenir assez fort pour pouvoir me faire tout seul les Anges déchus.

Je suis un Pion, mais je peux le faire du moment que je travaille dur. Je veux y croire.

Ouai, maintenant que j’ai un plan, je vais m’acheter à manger et rentrer chez moi !

Quand je me suis levé du banc, une couleur pareil à celle de l’or m’apparut.

J’y prêtai un peu plus attention, et une jeune fille blonde dont l’apparence m’était familière m’apparut.

Elle m’avait également remarquée. Nous fûmes tout deux choqués de cette rencontre.

« ……Asia ? »

« ……Ise-san ? »

“……Auu.”

C’était une vision étrange. Une sœur devenant confuse en face de la carte.

« Que désirez-vous consommer…… ? »

Même l’employée ne savait comment s’y prendre.

C’était l’heure du déjeuné et j’ai emmené Asia dans un fast-food du cartier des affaires.

On dirait qu’Asia n’était jamais venue dans ce genre d’endroit avant, il lui était donc difficile de choisir son plat.

Je lui ai proposé de l’aidé, mais elle m’a fièrement répondue, « C’est bon, je vais réussir à m’en sortir. », donc je la regardai tout du long……

Réfléchis, tu ne parles japonais.

Voyant une ouverture, je l’aidais.

« Désolé. Elle va prendre la même chose que moi. »

« Okay. »

L’employée pris la commande. Asia de son côté étais choquée.

« J’ai honte. Je ne peux même pas acheter un simple hamburger toute seule…… »

« E-Eh bien, d’abord tu as besoin de t’habituer au japonais. »

On se dirigea vers une table vide aussi tôt que nous reçûmes nos repas. Pendant ce temps j’encourageais Asia qui avait le moral à zéro.

Pendant que nous nous déplacions dans le restaurant la plupart des clients masculins la regardèrent.

Parce que c’est une nonne mais aussi parce qu’elle est vraiment mignonne.

En fait, n’importe quel gars la voyant la regarderais.

On s’assit l’un en face de l’autre, mais Asia regarda longtemps le hamburger sans toute fois le manger. Au fait, sait-elle au moins comment le manger ?

Whaou, quelle situation étrange.

« Princesse, vous pouvez le manger en enlevant l’emballage comme ceci. »

Je lui montrais comment faire en souriant.

« I-Il y à vraiment moyen de le manger comme ça !? G-Génial ! »

……Quelle réaction. Tu es vraiment mignonne, Asia.

« Et tu manges les frites comme ça. »

« Oh mon… ! »

Asia me regardait manger les frites avec un regard pénétrant.

« Eh oh, tu manges aussi, Asia »

« O-Oui ! »

Elle mordit timidement le hamburger.

Et commença à le manger.

« D-Délicieux ! Ce burger est vraiment délicieux ! »

Ces yeux brillaient pendant qu’elle prononçait ces mots. Mais, qu’est-ce qu’elle mange d’habitude ?

« Tu n’avais jamais mangée de hamburger ? »

« Non. J’en ai souvent vu à la télévision, mais c’est la première fois que j’en mange un. Je suis émue ! C’est délicieux ! »

« Oh. Mais tu manges quoi d’habitude ? »

« Principalement du pain et de la soupe. Je mange aussi des légumes et des plats à base de pâtes. »

Quelle nourriture simpliste. C’est vraiment ça l’église ?

« C’est si bon ? Dans ce cas mange le lentement comme ça tu te souviendras du goût. »

« Oui. Je vais le manger avec joie. »

Asia commença à le manger d’un air ravie. Mais pourquoi était-elle dans ce parc ?

Elle disait avoir du temps libre, mais elle semblait vouloir fuir quelque chose.

Quand elle m’a vue, elle a semblé soulagée.

Je voulais lui demander mais ça aurait été indélicat. Je devrai attendre jusqu’à ce qu’elle se sente l’envie de me le dire.

Je l’aiderai n’importe quand.

Il y a aussi cette chose à propos de Buchou et des autres. Je ne peux pas lui dire.

C’est tellement énervant.

Très bien, puisque elle apprécie manger son hamburger, je me sentirais mal de la question sur quelque chose qui la ferrait déprimer.

Ouai, c’est ça. Juste pour une journée, on devrait tout oublier.

C’est la conclusion à laquelle je suis arrivé.

« Asia. »

« O-Oui. »

« On va sortir et aller s’amuser »

« Hein ? »

« Allons aux arcades. »

« Le légendaire meilleur pilote, Ise ! »

Booooom !

J’ai appuyé à fond sur l’accélérateur, et ai rapidement changé de vitesse vers la courbe !

J’ai ensuite doublé deux voitures !

« …Rapide ! Tu es si rapide Ise-san ! »

Hihihi, tu me regardes Asia ? Maintenant tombe amoureuse de ma technique de pilotage.

Juste comme ça, j’étais en train de jouer a un jeu de course au game center.

Même si j’en ai l’air, je n’avais rejoint aucun club avant de rejoindre le club d’occultisme.

Nous trois, Motohama, Matsuda, et moi allions dans tous les games centers alentours.

Jeu de course ou pas, je peux battre n’importe quel jeu !

[YOU WIN !]

Le signe de ma victoire apparut sur à l’écran.

Ouai, on dirait que j’ai encore battu le record sur cette piste… C’est comme si je tombais amoureux de moi-même.

Soudain, je m’apperçus que j’avais perdu de vue Asia. Quand j’eus regardé autour de moi je la vis en face d’une machine attrape peluche.

« Qu’est-ce que c’est ? »

« Euh ! N-Non… C’est-C’est rien. »

Il y avait quel que chose qu’elle essayait de me cacher.

« Y’a-t-il quelque chose que tu veux ? »

Puis j’ai regardé dans l’attrape peluche. Il y avait des peluches de « Rache-kun » à l’intérieur. C’est une petite mascotte basée sur une souris. Si je me souviens bien c’est un personnage venant du japon, mais il est populaire dans le monde entier. C’est pour ça qu’Asia le connaît.

« Asia, tu aimes Rache-kun ? »

« Hein ? N-No, c’est-c’est … »

Asia devint écarlate, et elle hocha timidement la tête.

« Okay. Je vais l’attraper pour toi ! »

« Hein ? Mais… ! »

« C’est bon je vais l’avoir. »

Battons le fer a chaud. Je mis immédiatement la pièce et commençait à dirigé la main métallique.

Mais si je n’en ai pas l’air, je suis plutôt bon à ce genre de jeux.

Enfin, c’est ce que je pensais, mai j’ai galéré pour l’attraper.

À mon premier essai, j’ai lâché la peluche a un bon emplacement, a mon second je l’ai complètement ratée.

À mon trois et quatrième aussi, mais quand Asia commençait a s’inquiéter pendant ma cinquième tentative. J’ai finalement réussi à l’attraper.

« Ouai ! »

Je pris une pose victorieuse et pris Rache-kun qui venait juste de sortir de la machine. Je l’ai ensuite donné a Asia.

« Voilà pour toi, Asia ! »

Elle devint si joyeuse qu’elle étreint la peluche contre sa poitrine.

« Merci beaucoup, Ise-san. Je prendrais soin de cette peluche. »

« Hé Hé, si une peluche te rend heureuse je t’en attraperai plus la prochaine fois. »

C’est ce que je lui dis mais elle secoua la tête.

« Non, ce rache-kun que tu m’as donné représente le magnifique jour de notre rencontre. Comme aujourd’hui est le seul jour ou nous nous sommes rencontrés. Je prendrai grand soin de cette peluche. »

…Ses mots me rendirent timide.

Bien, peu importe !

« Okay ! On en a pas encore finis ! Asia, on va jouer (s’amuser) la journée entière ! Suis-moi ! »

« O-Oui ! »

Je pris Asia par la main et partis plus loin dans le game center.

« On a beaucoup joué aujourd’hui. »

« O-Oui…Je suis un peu fatigué… »

On marchait dans la rue en riant.

C’est déjà le soir.

Hahaha, je ne suis pas allé en cours aujourd’hui et je me suis amusé jusqu’au crépuscule.

On a eu de la chance de ne pas ce faire arrêter par la police. Si ça avait été le cas j’aurais été embarqué sur le champ.

On a finit par être tout deux fatigués, Asia et moi.

C’était fun de voir la réaction d’Asia face au game center et au autres magasins.

Finalement, les plans que j’avais faits pour mon rendez-vous avec yuma-chan ont montrés leur utilité. Comme quoi on ne sait jamais de quoi l’avenir seras fait.

« Oh »

J’ai failli tomber à cause de la sensation bizarre dans ma jambe.

« Ouch. »

Tout à coup, je ressentis de la douleur également.

C’est cette blessure d’hier. L’endroit ou j’ai été touché par cet enfoiré de prêtre me fait encore mal.

On dirait que le jour ou ça sera guéris n’est pas près d’arrivé.

« …Ise-san, tu es blessé ? Ça date d’hier… »

Je crois que j’ai merdé. On passait un bon moment et je lui ai fait se souvenir de quelque chose de douloureux. Mais Asia se baissa et commença a examiner ma blessure.

« Peut-tu remonter ton pantalon s’il te plait ? »

« B-Bien sûre. »

J’ai remonté mon pantalon afin de montrer ma blessure. La marque de la blessure était encore là.

Asia y plaça sa paume.

Une lumière chaude et douce brilla sur mon mollet.

C’est vraiment une lumière chaude. Une lumière verte. Ça ressemblait aux yeux d’Asia et c’était si beau.

On aurait dit que la gentillesse d’Asia était dans cette lumière.

« Comment c’est ? »

Asia arrêta sa lumière et elle me poussa à bouger.

Je bougeais ma jambe un peu.

Oh ? Wow. C’est génial !

« C’est génial, Asia. Se pouvoir de guérison, c’est un pouvoir incroyable… C’est un Sacred Gear c’est ça ? »

« Oui, c’est ça »

C’est ce que je pensai.

« A vrai dire j’ai aussi un Sacred Gear. Bien que il ne soit pas très utile. Pour l’instant. »

Asia prit un air choqué après avoir entendu mon aveu.

« Ise-san, tu as aussi un Sacred Gear ? Je ne m’en étais pas du tout rendu compte. »

« Hahaha, je ne connais même pas son utilité. Et à comparer, Asia, ton pouvoir est extraordinaire. Il peut soigner les humains, les animaux, et aussi les démons comme moi, non ? » Elle prit un air compliqué qui devint un air triste.

Peut après, une première coulé de larme descendit de ses yeux.

Ensuite, de plus en plus de larmes se mirent à déferler de ses yeux.

Elle tomba et commença à pleurer.

Je ne savais pas quoi faire, alors je l’ai amenée a un endroit pour qu’elle puisse s’asseoir.

On s’est assis sur banc au bord de la route.

Alors, elle me raconta une histoire à propos d’une fille qui fut nommé « Holy Maiden »

Dans une certaine région d’Europe, il y avait une fille qui avait été abandonnée par ses parents.

Elle fut élevée dans une église proche par une none avec d’autres orphelins.

La fille qui était une grande croyante reçut a l’âge de huit ans un pouvoir spécial.

Elle guérit un chiot et par chance un clerc en fut témoin.

À partir de ce moment, sa vie changea.

La fille fut emmenée à la plus grande église catholique et fut surnommé par beaucoup « Holy Maiden » à cause de son pouvoir de guérison.

Elle utilisa son pouvoir pour soigner beaucoup de croyants et il était dit que son pouvoir était une protection divine.

Une rumeur en engendrant une autre elle fut nommé « Holy Maiden ».

Même si c’était un titre qu’elle n’approuvait guère.

Elle n’était pas insatisfaite de la manière dont elle était traité. Les gens de l’église était gentil et elle ne détestait pas soigner les gens.

Elle était contente que son pouvoir puisse être utile.

La fille était reconnaissante envers le pouvoir qui lui avait été conféré par dieu.

Mais elle était un peu seule.

Elle n’avait aucun ami auprès de qui se confier.

Tout le monde la traitait bien et était gentil avec elle. Mais il n’y avait personne voulant devenir son ami.

Elle comprenait pourquoi.

Elle savait qu’ils regardaient ses pouvoir comme quelque chose d’anormal.

Il ne la voyait pas comme une humaine mais comme une créature pouvant soigner les humains.

Mais un jour, ça a changé.

Par coïncidence il y avait un démon aux alentours et elle l’a soigné.

Un démon blessé. La fille ne pouvait l’ignorer.

Elle pesait que même si c’était un démon, elle devait le soigner si il était blessé.

C’était sa gentillesse qui lui fit accomplir une telle action.

Mais ça changea sa vie pour toujours.

Un partisan de l’église vu cet incident et le notifia aux autres.

Le ministère de l’église fut choqué.

« Un pouvoir qui peut soigner les démons !? »

« Quelque chose d’aussi absurde ne peut se produire ! »

« Le pouvoir de guérison peut seulement guérir les croyants ! »

Oui, il y avait plusieurs personnes possédant le pouvoir de guérison.

Mais il était hors de question d’avoir un pouvoir pouvant soigner les démons. Les personnes appartenant à l’église croyait que c’était du bon sens que le pouvoir ne puisse pas fonctionner sur les anges déchus et les démons.

Apparemment, un incident similaire c’était déjà produit par le passé.

Le pouvoir de guérir les anges déchus et les démons qui ne sont pas sous la protection de Dieu. Mais ce pouvoir était craint comme le pouvoir appartenant à une sorcière. Alors les gens la virent comme une hérétique.

« Foutu sorcière qui soigne les Démons ! »

La fille qui était respectée comme « Holy Maiden » fut crainte comme une sorcière et l’Église catholique l’abandonna.

Elle n’avait nulle part ou aller et l’organisation des exorcistes égarés la « recueilli ».

En d’autres mots elle dut chercher la protection divine auprès des anges déchus.

Mais la fille n’oublia jamais de prier Dieu. Elle n’oublia jamais non plus de la remercier.

Même elle fut abandonnée.

Dieu l’a sauvée.

Ce qui la choqua le plus c’est que pas même une seule personne à l’église ne voulu la défendre.

Il n’y avait personne qui se souciait d’elle.

« … C’est parce que je ne pris pas assez. C’est parce que je suis maladroite. Je suis si stupide que je ne peux même pas manger un hamburger toute seule. »

La fille, Asia, essuya ses larmes en riant.

Je ne savais pas quoi lui dire.

Je ne savais pas quoi dire après avoir découvert son terrible passé.

Comme elle venait de me le montrer elle est en possession d’un Sacred Gear permettant de guérir même les démons.

« C’est encore une épreuve que le seigneur m’envoie. Comme je suis une none maladroite, le seigneur me met à l’épreuve. Alors je dois la supporter. »

Elle riait comme si elle se parlait à elle-même.

Tu n’as plus besoin de rester…

« Je suis sûre que je me ferais beaucoup d’amis un jour. J’ai un rêve. Je veux aller acheter des fleurs avec un ami, acheter des fleurs et… discuter… »

Elle était pleine de larmes.

Je ne pouvais plus la regarder a présent. Elle a dû endurer ça depuis toujours.

Elle à toujours attendu que Dieu la sauve et a cachée ses sentiments tout ce temps.

Eh.

Eh Dieu !

Qu’est-ce que ça veut dire !? Pourquoi tu ne sauves pas cette fille !

Elle a envie de t’aider ! Elle te respecte plus que n’importe qui !

Qu’est-ce que tu fais !? Pourquoi tu ne fais rien !?

Je ne sais rien sur toi et je ne crois pas non plus a aucune religion. Et par-dessus tout, je suis un démon !

Mais même les démons comme moi peuvent lui parler !

N’était-tu pas celui qui nous a donné les Sacred Gear ?

Ça ! Ça c’est mal !

Ah, je sais. C’est ce que je vais faire ! Regarde-moi, Dieu !

J’ai pris sa main. Je lui ai dit en la regardant droit dans ses yeux encore pleins de larmes.

« Asia, je vais devenir ton ami. Non, nous sommes déjà amis. »

Asia se tenait la le regard perplexe.

« Je suis un D-Démon, mais c’est pas grave. Je ne vais pas te prendre ta vie, je ne veux rien en retour ! Tu peux m’appeler quand tu le désir ! Ah, et je vais aussi te donner mon numéro de portable. »

Je mis ma main dans ma poche et attrapais mon portable.

« …Pourquoi ? »

« Il n’y a pas de pourquoi ! Asia, tu as joué avec moi toute la journée, non ? On a discuté ? On a ris ensemble, non ? Alors toi et moi sommes amis ! Humain, Démon ou Dieu peu importe!Nous sommes amis ! »

« …Est-ce un pacte avec un démon ? »

« Non c’en est pas un. Toi et moi allons devenir de vrais amis ! On mettra le reste de côté ! On parlera quand on le voudra, et oui, j’irais aussi faire du shopping avec toi ! Peu importe que se soit pour des fleurs ou des livres j’irais faire du shopping avec toi autant que tu le voudras ! Okay ? »

Même moi je sais que je suis nul pour laconcersation. C’est même pas romantique. Kiba sait sûrement quoi dire a des moments comme celui-ci.

Mais Asia mis ses mains sur sa bouche et recommença à sangloter.

Mais cette fois ses larmes ne semblait pas triste.

« …Ise-san. Je n’ai aucune jugeote. »

« On pourrait apprendre en visitant la ville ! Si tu vas visite différent endroit tu vas apprendre. »

« … Je ne peux pas parler japonais et je ne connais pas votre culture. »

« Je t’apprendrais ! Je vais même t’apprendre à parler avec des proverbes ! Laisse-moi faire ! On pourrait même aller au musée et regarder les différents trésors du japon ! Les Samurais ! Les Sushis et les geishas ! »

« Je ne sais pas non plus de quoi parler avec un ami. »

J’étreins fortement la main d’Asia.

« Tu m’as parlée normalement toute la journée. C’était bien. On parlait comme des amis. »

« …Tu vas devenir mon ami ? »

« Ouai, alors commençons maintenant, Asia. »

Elle hocha la tête et souris.

Ouai, c’est bon.

Asia et moi sommes amis ! Mais cette situation me fait rougir.

Je vais probablement trembler d’embarras une fois au lit après tout ça.

Mais, peu importe.

Asia va sourire alors c’est bon.

L’incident de son triste passé. Je ne sais pas combien c’était douloureux.

Mais je sais que je peux continuer à la faire sourire à partir de maintenant !

Même un humain et un Démon peuvent être amis ! Au début je pensais que c’était impossible mais maintenant je m’en fous.

Je vais dès à présent la voir comme mon amie. Je ne laisserai personne se mettre en travers de notre route.

Je vais protéger Asia !

« C’est impossible ! »

Une voix rejeta toutes mes pensées.

Lorsque j’eus regardé dans la direction d’où venait ces paroles je restai sans voix.

La personne se tenant là m’était familière.

Une fille svelte avec des cheveux noirs soyeux.

Amano Yuuma-chan se tenait là.

« Y-Yumma-chan… ? »

Elle rie d’amusement en entendant ma voix trembler.

« Hé Hé. Tu as survécu. En tant que démon ? Sérieux, c’est la meilleure. »

Sa voix n’était plus celle de Yuuma-chan elle sonnait plus comme celle d’une charmante adulte.

« …Raynare-sama… »

Asia l’appela par ce nom.

Amano Yuuma-chan est un ange déchue. C’est vrai. Je l’avais presque oublié.

Je vois alors c’est l’ange déchue Raynare. C’est ça son vrai nom.

« … Qu’est-ce qu’un ange déchue dans ton genre nous veux ? »

Elle ricana en entendant ma question.

« Je ne veux pas parler a une saloperie de démon de bas rang. »

Elle me dévisagea comme si elle regardait quelque chose de vraiment dégoûtant.

« Cette fille. Asia, elle nous appartient. Puis-je la récupérer ? Asia, tu sais que c’est inutile de t’enfuir ? »

S’enfuir ? Mais de quoi elle parle.

« … Non, je ne veux pas retourner dans cette église. Je ne veux pas retourner chez des meurtriers. … Et puis, vous m’avez fait des choses… »

Asia répondit avec dégoût.

Que c’est-il passé ? Que c’est-il passé dans cette église ?

« S’il te plaît ne dis pas ça Asia. Ton Sacred Gear est essentiel à nos plans. Alors s’il te plaît rentre avec moi. En plus j’ai pris le temps de te chercher. Ne m’attire pas d’ennui. »

Raynare s’approcha de nous. Asia se cacha derrière moi. Son corps tremblait de peur.

Je fis un pas en arrière pour la protéger.

« Attends. Tu ne vois pas qu’elle ne veut pas ? Yu-, non Raynare, qu’est-ce que tu vas faire d’elle après l’avoir ramenée ? »

« Ne m’appelle pas par mon nom, démon de bas rang. Tu vas le salir. Ce qu’il y a entre nous ne te regarde pas. Si tu ne rentres pas chez tes maîtres rapidement tu vas mourir tu le sais ? »

Raynare généra de la lumière dans sa main.

C’est une lance ?

Ça a déjà causé ma mort une fois.

Je dois agir en premier.

« S-Sacred Gear »

Lorsque que je criais au ciel, de la lumière rouge recouvrit mon bras et forma un gantelet rouge.

Ouai ! J’ai réussi !

On dirait que mon entraînement pour faire apparaître mon Sacred Gear sans faire la posture a été payant ! En voyant mon Sacred Gear Raynare montra un air choqué un moment puis commença a rire.

« Les hautes autorités m’avait dit que ton Sacred Gear était dangereux, mais on dirait qu’ils se sont carrément trompés ! »

L’ange déchue commença à rire comme si elle trouvait ça amusant.

Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a de si drôle ?

« Ton Sacred Gear est commun. C’est un Twice Critical. Il double le pouvoir de son possesseur pendant un temps limité, mais même doublé ton pouvoir n’est pas une menace pour moi. C’est vraiment un objet approprié pour un démon de bas rang comme toi. »

La capacité de doubler le pouvoir de son possesseur ? C’est ça le pouvoir de mon Sacred Gear ?

Comme elle l’a dit il est commun…

Mais c’est suffisant pour l’instant.

J’ai besoin de me débarrasser de Raynare et de m’enfuir quelque part avec Asia !

Mais où ? À l’école ?

Impossible. Je ne peux pas causer du tort a Buchou et au autres.

Ma maison ? Comment je vais l’expliquer a mes parents ?

… Fait chier. Même si je suis son ami je ne sais pas ou l’emmener !

Merde ! J’y penserais plus tard ! D’abord, je dois battre l’ange déchus en face de moi.

‘tain ! C’est vraiment la pire des situations. Devoir affronter mon ex !

Pourquoi il faut toujours que je me foute dans un de ses merdier ?

« Sacred Gear ! Activation ! Tu peux doubler mon pouvoir non !? Alors fait le ! »

Alors la gemme sur mon gantelet commença à scintiller.

[BOOST!]

Un son retentit. L’instant suivant je ressentis un sentiment de puissance couler dans mes veines.

C’est ça doubler son pouvoir ?

Ouai ! Avec ça… !

[FRAPPE]

Un bruit horrible. Quelque chose a transpercé mon estomac.

Cette lance de lumière, elle me l’a lancée. Encore.

« Même avec ton pouvoir doublé tu ne peux même pas évider une de mes petites lance. Même si ton pouvoir est de 1, doublé il sera seulement de 2. Tu ne peux pas réduire l’écart entre nos pouvoirs. Tu comprends ça, Démon de bas rang ? »

Je suis tombé a terre.

C’est mauvais signe. La lumière est un poison. C’est un poison pour les démons. Et j’ai été touché à l’estomac. C’est-

Je me préparais pour une douleur intense suivie d’une mort certaine, mais je ne sentis pas de douleur du tout.

C’est grâce a une lumière verte enveloppant mon corps.

Quand je regardais, Asia soignait ma blessure.

La lance de lumière devint de plus en plus petite jusqu’à disparaître.

Je n’ai pas ressenti ne serait-ce que la plus infime douleur. A la place je sentais la chaleur d’Asia.

« Asia. Si tu ne veux pas que ce démon meurt, vient avec moi. Ton Sacred Gear est indispensable à nos plans. Ton pouvoir, le Twilight Healing, est un Sacred Gear rare contrairement à celui de ce démon. Si tu ne viens pas avec moi je vais avoir a le tuer. »

Raynare donna un bien cruel dilemme.

Je suis l’otage !? Bordel de merde, je le suis !

« T-Ta gueule ! Je peux te battre ! »

« Oui, je comprends »

Sans m’écouter, Asia accepta le marché de l’ange déchue.

« Asia ! »

« Ise-san. Merci pour aujourd’hui, c’était vraiment fun ! »

Elle fit un grand sourire. Mon estomac était complètement guérit.

Après s’en être assurée, elle pris la direction de Raynare.

« Gentille fille, Asia. C’est bon. Problème résolut. Avec le rituel d’aujourd’hui tu vas être libérée de ta souffrance. »

Raynare pris un sourire lubrique.

Merde ! Elle ne ressemble en rien à la Yuuma-chan que je connais !

Et puis elle veut dire quoi par rituel ? Ça ne peut être que quelque chose de mauvais !

J’ai alors crié a Asia.

« Asia ! Attends ! On est amis, non ? »

« Oui. Merci d’être ami avec quelqu’un comme moi. »

J’ai promis de protéger Asia.

« J-Je dois te protéger Asia ! »

Elle se retourna, mais elle me souriait toujours.

Je suis devenu fasciné par son sourire un moment.

« Adieu ! »

Elle a dit ses adieux.

Raynare recouvrit Asia de ses ailes noires.

« Démon de bas rang, on dirait que tu viens d’être sauvé par cette fille. Si tu te retrouves encore sur mon chemin, je te tuerais. Au revoir, Ise-kun. »

L’ange déchue qui se moquait de moi s’envola en emportant Asia.

Puis disparut dans le ciel.

La seule chose qu’il me reste c’est des plumes noires et Rache-kun qu’Asia a laissé.

…Je n’ai rien pu faire.

« Je vais protéger Asia. » Quelle blague.

Je me mis a genoux et commençait à frapper le sol.

Je serais les dents et pleurais ma frustration.

Putain. Putain.

Boooooooooooordel !

« Asia… »

Je criai le nom de mon amis au ciel.

Il n’y eut aucune réponse.

« Asiaaaaaaaaaaa ! »

Pour la première fois de ma vie, je maudis ma faiblesse.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *