Himekishi ga Classmate! ~ Isekai Cheat de Dorei ka Harem – Chapitre 11

Devant mes yeux, cinq de mes esclaves sont alignés comme elles projettent leurs hanches vers moi.

 

Elles se tiennent encore debout et comme les mains sont contre le mur de la chambre, c’est une vue superbe.

 

C’est le rêve d’un homme, la romance d’un homme !

 

« Je suis sûr que tu comprends déjà, mais tu es vraiment le pire ! De plus pourquoi portons-nous tous nos armures et vêtements !? »

 

« Exactement. Quand tout le monde pour ses vêtements habituels, il semble presque que nous somme toujours dans un groupe, et voir vos membres d’équipe être violé ne vous excite pas encore plus ? »

 

« C’est impossible de comprendre une telle logique….. ! Cette camarade est beaucoup trop faible….. ! »

 

Seulement Kirika qui porte sont armure chevaleresque et Palmyra qui porte sa robe gothique-lolita, sont les seuls que Tooru à a forcer par compulsion pour qu’elles tiennent leur hanche vers lui. »

 

Les trois personnes restantes secouent déjà leur hanche comme leur pied tremble petit à petit, elle attend impatiemment pour que mon pénis les pénètre.

 

« Maintenant 〜 alors, qui va être la première personne, je me – d-e-m-a-n-d-e……. »

 

« Ah, c’est si chaud……. !? »

 

« Nnh……………. Uu………. »

 

« Nahnnn, maître votre énorme pénis me touche ! » (Amelia parle)

 

« Hyaaa……. Je ne sais pas vous aller l’insérer, et cela fait battre mon cœur comme un fou. »

 

Mon pénis complètement en érection frotte contre l’arrière des filles comme je pousse lentement le bout de mon pénis, construisant lentement leurs anticipations.

 

De gauche à droite, c’est Kirika, Sierra, Amelia, Nina et Palmyra.

 

Je glisse mon pénis d’avant en arrière, et le sentiment de leur différente forme de fesse sont vraiment doux, mon pénis commence à fuité ses fluides et petit à petit laisse une marque sur le fesse comme il passe sur elle.

 

« C’est vrai Sierra je t’ai promis que j’allais te récompenser pour ton service de la dernière fois. Veux-tu être la première à être pénétré par moi ? »

 

« Ah………… »

 

Quand je trace mon pénis lentement sur la fente de son vagin, son cul d’elfe qui n’a pas une once de gras superflu, commence à frémir et ses hanches minces frissonnent de plaisir.

 

« M….. Mais, Sierra à causer tellement de trouble à tout le monde c’est pourquoi…….. Ça serait mal si……… Hyaa !? HniyaaaaaaaAAhn !!? »

 

Nuchun……… Nurugugunn……. !! »

 

Quand j’insère mon pénis à l’intérieur d’elle dans une attaque-surprise, son vagin étroit d’elfe est déjà mouillé, et elle engloutit joyeusement mon pénis en entier.

 

« C’est vraiment bien que Sierra est un grand sens des responsabilités, mais à un moment comme celui-là, tu dois seulement accepter obéissement ma générosité…… Toh ! »

 

« C’est vrai, personne ne te blâme…….. Ahhh, je suis si jalouse cependant…….. ! » (Amelia parle)

 

« Je suis heureuse pour toi 〜, Sierra-chan. » (Nina parle)

 

Être regarder par ses deux camarades aventurières, Sierra bouge ses grandes oreilles de haut en bas (battement) comme elle se sent heureuse d’être pénétré par mon pénis.

 

Le plaisir de forer mon chemin à travers ses parois extrêmement serrées, mais douces est si intense qu’un picotement de douleur vient à mon pénis.

 

Le véritable sentiment de conquérir cette chatte d’elfe est le fait que j’ai formé son trou étroit dans la forme de mon pénis.

 

« Ahh, mon seigneur…… ! C’est si soudain, vous poussez si profondément en moi……… Ah 〜, Nhaaa, Ah, Ah 〜〜 !!!? »

 

« Eh, c’est un mensonge……. Elle laisse sortir ce genre de voix……. !? »

 

Même au travers ses vêtements, tout le monde peut voir que Sierra à des seins gigantesques, normalement elle est une personne tranquille,mais maintenant elle agit comme une personne totalement différente, cela cause que Kirika devient abasourdie.

 

« Ahh, Kirika c’est probablement la première fois que tu entends une telle chose. Sierra qui est pilonnée par ma bite, c’est un véritable spectacle à voir n’est-ce pas ? »

 

Les elfes sont biologiquement plus maigres que leur homologue humain. Homme et femme semblent de petite taille en termes de leur partie privée.

 

Bien qu’il y a une variation de taille individuelle, quand elles ont du sexe avec les mâles humains, il ne peut être comparé avec avoir du sexe avec leur propre espèce, et il y a cet endroit extrêmement sensible qui leur est insupportablement agréable, et il peut seulement atteint quand l’utérus des elfes est vigoureusement stimulé.

 

Il semble que c’est une des raisons pourquoi les demi-elfes sont apparus dans ce monde c’est pour une telle raison pathétique……… Je sympathise vraiment avec les hommes elfe.

 

« Qu, quelle misérable voix obscène jya. C’est si honteux que nous ne pensons pas que tu es de la race d’êtres fiers de la forêt…… ! »

 

« Heh, critiques-tu vraiment les autres démone-sama ? Même si tu as laissé sortir une telle voix précédemment ? »

 

« C’est, c’est à prévoir jya ! Nous ne serions pas heureuses si la chose d’un humain sale pénètre en nous, et nous ne laisserions pas sortir de tel son bestiau……….. HaaaaooooUmyuuuuuu !!? »

 

Biku Bikuuu ! (convulse, convulsee) la fioriture noire de Palmyra qui ressemble à une rose flotte comme son dos se penche en arrière dans une arche.

 

Quand l’intérieur de sa jupe est regardé……… De la cyprine peut-être vue coulée sur ses cuisses minces.

 

« Oioi, tu te sers vraiment de t’es lèvres n’est-ce pas ? Laisser sortir une telle voix obscène, ta voix est comme un chat ou animal en chaleur en quelque sorte. »

 

« Ehh, ehh ? Qu’y à t-il si soudainement avec toi Palm-cham ? »

 

« Qu, que-ce passe-t-il, Haah….. !? Quelque, quelque chose sent comme s’il entre……….. C’est presque comme si quelque chose d’épais nous pénètre…… Higuuuuu !? »

 

Le fait qu’elle est confuse est en fait assez raisonnable. C’est parce que, mon pénis est toujours dans le vagin de Sierra, et je n’utilise même pas mes mains pour toucher Palmyra.

 

Cependant, ce que Palmyra ressent maintenant est, sans aucun doute la sensation agréable d’être violé par mon pénis.

 

« Tu vois, la chose est que j’ai une utilisation pour la nouvelle capacité que j’ai obtenue dans l’après-midi. Quand je fournis de l’énergie magique à mes esclaves, un réseau est créé entre vous, et juste comme ceci je suis capable de connecter vos sens ensemble. »

 

« Qu, que….. dit-tu ?…… Hii, Hiiahyaaaa !? Notre, notre vagin est……… Cède automatiquement comme si quelque chose le pénètre !? Nnaaaahyaaa !! »

 

Bien qu’il n’est pas capable de partager les sensations de leur corps à 100 %, au moins dans la mesure que Palmyra est capable de ressentir le sentiment d’intoxication de son intérieur qui est pénétré par mon pénis similairement à la façon dont Sierra se fond actuellement dans le plaisir. De plus la chatte de Palmyra qui reçoit mon attaque-surprise pulvérise des fluides chauds et avant qu’elle le sache elle abandonne déjà son corps à moi.

 

« C’est, c’est impressionnant…….. S’il, s’il vous plaît maître, ne me feriez-vous pas la même chose ? »

 

« Non, n’est-ce pas mieux pour toi de te donner la vraie chose, Amelia ? »

 

Pour le moment, Sierra se sépare à contrecœur de mon pénis comme je le sors lentement d’elle. Amelia la peau bronzée le cul qui secoue depuis un moment d’anticipation pour mon pénis, les lèvres de sa chatte qui sont déjà mouillés et s’ouvre pour me recevoir comme je plonge en elle.

 

« Ahhhh, Nnnnhaaaaaaaa !! Kitaaaa (c’est ici) ! Maître pénis-sama est finalement en moi ! Je suis si heureuse, je suis si heureuse que ça soit finalement mon tour !! »

 

En comparaison au vagin serré de Sierra, la chair d’Amelia est épaisse, sa cyprine qui déborde et ses muscles tempérés qui sont fermes et souples et elle étrangle mon pénis.

 

C’est aussi, insupportable dans sa manière.

 

« Normallement, tu es assez garçon manquer, mais en ce qui concerne ceci, tu deviens rapidement tellement adorable n’est-ce pas, Amelia…….. Hora, Hora !! Même si tu es pilonné par derrière cela ne te rend-il pas heureuse ? »

 

« Oui, Ouuuiiiiiii !! Je me moquais de tous les garçons, ils disaient que j’étais faible ! Mais, mais, j’ai perdu et on m’a appris comment merveilleux est pénis-sama par maître !! Maintenant être entraîné par-derrière est ma chose favorite, j’aime çaaa !! »

 

Ses désirs les plus sombre et profond sortent comme elle halète de plaisir.

 

Sierra et Palmyra aussi bouge en conformité avec le mouvement de mes hanches et elles élèvent un grand gémissement…….. Je m’assure de régler leur sensation de plaisir afin qu’elles puissent partager la sensation agréable d’Amelia.

 

Et Kirika qui regarde le changement soudain d’Amelia, commence à rougir d’embarrassment et de surprise.

 

« Bien, la prochaine dans la ligne est Nina ! Lève fermement t’es hanches et essaie de supplier pour ceci ! »

 

« O, oui mon maître ! Ni….. Nina ne peut plus attendre pour ceci plus longtemps, s’il vous plaît plongez dans…… entendre les sons de mes camarades sortir ces gémissements érotiques, mon vagin commence à mouillé ! S’il vous plaît je vous supplie mon maître punissez mon trou sale qui est dédié juste pour vous……. ! »

 

Elle est complètement en chaleur, quelle mignonne et érotique supplication c’est.

 

Pour récompenser son excellente performance, je sors mon pénis d’Amelia et me tiens debout entre le cul doux de Nina, ma cible est sa fente de couleur rose qui tremble légèrement.

 

Sa chair dansante accepte volontiers mon pénis comme il s’enfonce dans sa partie sa plus profonde, chacun de nous laisse sorti un gémissement de plaisir.

 

« Haaaam Ahhhhh……. ! Je me sens heureuse, mon maître….. il est profondément en moi, je me rappelle complètement la forme de votre pénis…… ! »

 

« Ahh, j’aime aussi comme le vagin chaud et doux de Nina convient parfaitement à mon pénis……. ! »

 

Sa paroi intérieure continue lentement de changer de forme, comme si elle déguste et se dévoue à la forme de mon pénis, je broie lentement mon pénis en elle.

 

Bien sûr j’ai déjà lié les sensations sur les trois filles qui sont camarades avec les autres, les trois élève leur voir dans une harmonie exquise comme si elle joue d’un instrument, et la chambre est teinté d’une atmosphère rose.

 

« Mon seigneurr…….. Mon seigneurrr !!! Sierraa, l’intérieur de Sierra est complètement rempli avec la chose de mon seigneur, je suis si heureuuse…… !! »

 

« Ahhh maître, je vous aime maître ! Je suis aussi vraiment heureuse, être soumise à pénis-sama est vraiment une chose chanceuseeee !! »

 

« Je, j, Fooond……. Mon cerveau se fondd dans le plaisir, c’est si profond à l’intérieur de Ninaaa…….. Ah, ah, Ahhhn ! »

 

Leur nerveux est complètement rempli du plaisir donner par mon pénis. Ce sentiment de domination est totalement incroyable.

 

Quand je regarde dans la direction de Kirika, ses joues rougissent d’être exposées à l’atmosphère obscène, et son armure secoue légèrement, et son corps qui est incapable de bouger librement commence à trembler.

 

Je me suis assuré que seul Kirika soit incapable de ressentir les sensations de plaisir….. Mais je pense que c’est le temps maintenant.

 

« Hé, Himeno-san, le réalises-tu ? La vérité est que je partage lentement la sensation des trois filles et te les envoie. »

 

« Eh ? ……. M, maintenant que j’y pense je sens une étrange sensation….. Alors, alors c’est toi depuis tout ce temps n’est-ce pas…… !? »

 

J’adepte mes mouvements avec le balancement de ses hanches et profondément dans ses yeux noirs je peux voir qu’elle essai de réprimer le plaisir de son corps comme il devient lentement insoutenable pour elle. Je ris à l’intérieur de ma tête, car je sais que je ne lui ai rien fait, cependant je garde mon calme et hoche sérieusement ma tête pour sa question.

 

« Himeno-san, pendant que tu partages les sensations partielles du plaisir tout le monde…….. Je ne t’autorise pas à jouir, ce sera comme une démangeaison tentante qui ne peut jamais s’effacer, comme il continue d’augmente le plaisir. »

 

« Ce…… Ce genre de chose, humph, ce n’est pas comme si je veux jouir………. uu, auuu…… ! »

 

« Oh, c’est ça alors ? Dans ce cas, profite de cette sensation insupportable. Si tu ne veux pas jouir, alors cette fois-ci je te ne forcera pas. Je vais directement vers Palmyra, je les passe tous ensemble et termine avec elle, d’accord ? »

 

« Ahh………… »

 

Sans attendre la réponse de Kirika, je sors mon pénis du vagin de Nina et va vers le cul de Palmyra.

 

Palmyra qui continue d’expérimenter les sensations partager des filles, va finalement recevoir ma bite nue comme je l’insère dans son vagin qui ne perd pas son étroitesse, je submerge complètement dans sa partie la plus profonde, comme elle laisse sortir un souffle et un gémissement.

 

« Kuu, comme d’habitude ce vagin est vraiment petit….. Oh ! si je me rappelle correctement j’ai dit que je devais te punir, n’est-ce pas ?…….. Très bien, prends ceci !! »

 

« TsuunnnHiiiiii !!? Comment oses-tu, mes fesses !? »

 

Pachiiiinn !! (tape) !! Un son de claquage résonne dans la pièce.

 

J’enroule sa jupe gothique-lolita et tape le cul blanc de Palmyra avec la paume de mes mains.

 

« Hora, Hora, ta punition pour agir hautainement est d’avoir ton cul frappé pendant que mon pénis pénètre en toi ! Cela semble vraiment efficace pour quelqu’un comme toi avec une grande fierté, n’est-ce pas ?! »

 

« Nonnnn, Nhaaaaaa, Hii……… Att, attendd, penses-tu que nous te pardonnerons pour nous traiter d’une telle manière grossière……… Ahyuuuuuuiiiiiiii !!!? »

 

J’ignore sa protestation comme elle commence à pleurer, et continue de tape, tape ! (fesser) ce petit cul a plusieurs reprise.

 

Chaque fois je tape son cul, elle presse vraiment fermement, et son petit trou, attrape mon pénis comme si elle essaie de mordre ma bite.

 

« Kuu ! Quand je tape ce cul, tu presses sérieusement si fort…………. Ne me dis pas que tu es en fait une masochiste ? Ne te sens-tu pas bien d’être tourmenter par l’humain mépris tellement Princesse Palmyra-sama ? Étonnamment tu es assez maso à l’intérieur, n’est-ce pas ?! »

 

« Cela, cela ne ce peut pas, nous ne somme pas comme ça……. Nhyaaaa ! Nous ne sommes pas heureuses quand tu frappes notre cull, ce genre de chose……… Pour moi avoir un tel fétiche honteux est impossible, Hiiiiii s’il te plaît pardonne nouss !! »

 

Son cul de démone comme à rougir sous ma fessée constante, c’est évident que la douleur et l’humiliation se transforment en plaisir pour Palmyra et elle jouit continuellement.

 

Bien je pense que c’est seulement un peu, mais je pense que Palmyra a les moyens de devenir masochiste à part entière.

 

« Uu…… Auuu, tout le monde semble se sentir incroyablee…… ! Haaam Haaah……. Pour, pourquoi aie je ce plaisir insoutenable……… Tu fais mon corps, sentir si bizarre avec cette étrange compétence…… Qui est tienne…. ! »

 

Voyant comment les quatre autres personnes jouissent-elles même, Kirika comme prévu est la seule qui manque.

 

La princesse Chevaleresse qui porte son costume argenté et digne. Kirika ne peut sentir qu’une petite quantité de plaisir, et elle commence à frotter l’intérieur de ses cuisses afin de chercher plus de plaisir.

 

« A re re (qu’avons-nous ici) qu’est-ce qui ne va pas avec Himeno-san ? Qu’est-ce qui ne va pas avec ton corps ? »

 

« ……… Eh ? Ahh !? »

 

Je sors rapidement mon pénis de l’intérieur de Palmyra (pendant que je lui donne une dernière grosse fesser), je m’approche de Kirika et elle comment remarquer que je m’approche.

 

Si je ne contrains pas Kirika à projeter son cul avec ma magie d’asservissement, et reste dans cette pose, très probablement elle aurait déjà commencé à se toucher, c’est comme vigoureusement elle frotte ses cuisses.

 

« Ne semble-t-il pas que tu as un peu de douleur ? Comme je le pensais, tu ne veux pas être la seule laisser derrière ? »

 

« Ce……. Ce n’est pas vrai……. ! »

 

Ses mots de déni sont beaucoup plus doux que normalement.

 

Être exposé à cette énergie sexuelle constante, le corps de mon ancienne camarade de classe est humide et en sueur, et tout son corps semble libérer une odeur de jeune femme en chaleur.

 

« Te retenir est comme du poison pour ton corps desuyo, Kirika-chan ? » (Nina parle)

 

« Ahhaa……… Arrête d’être si obstiné et abandonne-toi à maître, Kirika » (Amelia parle)

 

« Tout le monde…………. Tous ensemble c’est mieux ainsi……… ! » (Sierra parle)

 

Avec une respiration exténuée et une expression, fasciner les trois aventurières tente Kirika de les rejoindre.

 

Même alors, elles ne peuvent pas influencer l’obstiner Kirika en lâchant prise.

 

Elle a des sentiments compliqués devant moi, de plus elle essaie de résister au tabou de se noyer dans le plaisir en gardant distance, comme elle est en conflit avec ses anciennes morales. Ceci lui empêche d’être honnête à la douleur de son corps.

 

Himeno Kirika est une fille avec une telle morale.

 

Bien que, j’ai préparer le scénario d’avance…… Bien au moins j’essaie toujours le la convaincre en faisant de telles choses.

 

« …… Ahh ce n’est pas bien, je voulais juste te taquiner au début, mais voyant comment mignon est ce cul, je deviens incapable de me retenir, Himeno-san. C’est d’accord, si j’insère mon pénis ? »

 

« Eh ?…… C…. C’estt……. Ce genre de chose n’est-ce pas……… ?! Ce n’est pas comme si je peux résister même si je le veux, n’est-ce pas Odamori-kun…… ?! »

 

Pendant un bref moment, vraiment juste pendant un instant.

 

Je peux voir ses longs cils flotter, et elle hésite pendant une seconde et je peux voir dans ses yeux qu’elle anticipe l’entrer de ma bite dans son vagin désespérer et le soulagement dans ses yeux.

 

Il est peu probable que Kirika réalise elle-même ses véritables sentiments, cependant, c’est un énorme pas……….. Tout pour le but de la faire soumettre sincèrement corps et âme à moi.

 

« Merci, dans ce cas je ne vais pas me retenir…… Ah, c’est vrai. Il y a une chose que je ne t’ai pas encore dit. »

 

Son vagin est déjà mouillé avec son propre nectar et j’utilise mon gland pour presser pour taquiner comme je commence à parler…………… Je révèle finalement mon plan et le mets en mouvement.

 

« Désolé, désolé, je pense que j’ai fait une méprise dans ma déclaration plus tôt. “Seulement Himeno-san, n’est pas encore accordé aux sentiments des autres” »

 

« Eh……. ? Ah…………. !? Qu, que veux-tu dire……. Tu mens, ne me dis pas !? »

 

« Oui, c’est pourquoi si la chatte de Himeno-san est mouillée à ce point, alors en réalité c’est parce que Himeno-san est érotique et pense à des choses sales…………. Une telle chose n’est pas possible pas vrai ? »

 

« Ahh, Ehh ehhhh !? At, attend une minute Odamori-kun, Att…….. »

 

Nyguuguuu…………. Zunyuuuuruuururuurnnnnn !!

 

« ….. AhhaHhhAhhhh !?………. NhaaaaaaaaaHyaaaaaaaaaaAA !!!? »

 

Comme elle hésite toujours et est confuse par ce qui est dit par moi, j’interromps son train de pensée et je la coupe en plongeant ma bite profondément en elle.

 

C’est surprenant comment facilement elle me laisse glisser mon pénis complètement en érection dans sa zone la plus profonde, sans résistance et obéissance, mon pénis glisse de plus en plus profondément et m’insiste, elle engloutit mon membre.

 

Pendant qu’elle porte toujours son armure complète de Princesse Chevaleresse, Kirika est connecté à moi par le dos, étant complètement en extase sans être capable de dire un mot de plainte son corps entier secoue comme elle est pénétrée par moi si profondément et elle laisse sortir un gémissement de plaisir.

 

« Ouuu, c’est impressionnant, dans les cinq personnes, tu es celle avec le vagin le plus glissant et mouillé, Himeno-san honnêtement, vouloir mon pénis est si mauvais ? »

 

« Hyaguuuuu, ce, ce n’est pas vraii, ce genre de chose oooo !? Je n’at, n’attend pas……… Arrête de me demander ces chosee je ne sais pass !! »

 

Je la fais répondre avec la force de ma compulsion, il semble qu’elle même n’est pas consciente de ses désirs et n’est pas capable de le dire clairement.

 

Dans ce cas, je continue de la coincer jusqu’à ce qu’elle comprenne. Utilisant mon pénis.

 

Je pelote son cul potelé, et attaque son vagin débordant sans pitié.

 

« Afuu, Hyaahyuuuuu !? C’est complètement différent de quand nous le faisions avanttt………. Nyaaaaam AhyiiiiiiiI !!? »

 

« De l’entré aux milieux à la partie la plus profonde de ta vulve……. Les trois endroits se contracte graduellement quel vagin impressionnant tu as Himeno-san……. Ta (honneur d’étudiante) chatte est vraiment bonne à satisfaire mon pénis. »

 

« Iyaa, yaaadaaa, ne dit pas de telle chose, si tu me compliment pour de telles choses c’est embarrassant !! »

 

« N’est-ce pas bien comme ça, tu devrais seulement te laisser aller et montrer a tout le monde comment tu te sens bien Himeno-san……………. Hora, laisse-moi te donner le véritable goût du plaisir que ce soit de partager le plaisir avec tout le monde !! »

 

Je transmets le plaisir que Kirika ressent à mes fidèles esclaves et les lie ensemble.

 

Immédiatement, les personnes courbent leur dos d’extase comme elles laissent sortir un cri simultanément.

 

« Hyaaaa !? C’e, c’est impressionnant……… Kirika-chan je peux sentir l’électricité courir à travers la partie la plus profonde de mon intérieur. » (Nina parle)

 

« C’est un sentiment plus intense que tout je le ressens jusqu’ici ! » (Amelia parle)

 

« Kirika………….. Tu n’es pas honnête avec toi même……… ! Si tu te sens bien, tu dois être honnête et juste le dire………….. Ahh, Hyaaaa ! » (Sierra parle)

 

« Uuuuu, Aguuuuuu !? S’il, s’il vous plaît……. Frappez notre misérable cul encore…… ! » (Palmyra parle)

 

Kirika qui a le fait qu’elle se livre aux plaisirs accordés par le pénis de Tooru est partagé avec tout le monde, sanglot avec des larmes. Ses longs cheveux noirs sont ébouriffés comme elle continue de dire « iyaaa iyaaa ».

 

De l’autre côté du spectre, Palmyra supplie pour être abusé par moi, et au lieu de cela je la punis en ne lui donnant pas ce qu’elle veut le plus.

 

« Hyaaa Usoo (c’est un mensonge) Usoo, Iyadaa Yadaaa, tout le monde s’il vous plaît ne me regarde pas, je ne me sens pas bien !! »

 

« Le moment quand tu atteindras l’Orgasme, sois sur de partager complètement l’expérience avec tout le monde tout en faisant l’étalage. Himeno-san ! »

 

« Naaaaaahyaaaaam je ne vais pas jouir, je ne vais pas jouirr juste avecc ceciii Ahhhhhhaaaa ahh 〜〜〜〜!? »

 

Contrairement à ses mots, Kirika serre son vagin violemment et elle devient de plus en plus proche du gros orgasme extrême.

 

Expérimenter le formidable vagin de cinq filles vraiment uniques, même pour moi je commence à approcher de ma limite.

 

Ma main gauche est sur ses hanches pendant que ma main droite attrape son manteau bleu qui est enveloppé autour de son cou. De l’arrière vers l’avant, je gouge le corps de la princesse chevaleresse et creuse son vagin jusqu’aux profondeurs.

 

« Maintenant Kirika, ceci n’est pas un ordre !! Utilise ton corps et ton esprit, expérimente le plaisir ultime de mon pénis et atteins l’orgasme !!! Kuuuuo !! »

 

« Dame dame dame dameee (basiquement pareil que iyada)……… Ahh, Ahh, Ah………. NnnooooahyaaaaaaaaaAAAAnnnAAAhh〜〜〜〜〜〜 !!!?? »

 

Biku Biku……………. Dobyuuuruuruuruuuu !! Dobyuu, Byukunn Dokunnnn !! (convulse, convulse, gicleeeee, gicle, splish splash)

 

Je perce son utérus et commence vigoureusement ma dernière giclée diriger dans elle et creuse son intérieur dans un mouvement de piston.

 

Je verse mon sperme dans son point faible au point sensible et le corps de Kirika ondule dans un grand mouvement de vague comme si elle est balayée par un tsunami, elle expérimente un orgasme qu’elle n’a jamais senti avant dans sa vie comme elle crie ses poumons.

 

L’intense sensation d’extase qu’elle sent, est naturellement transmise à tous mes autres esclaves.

 

« Ahh〜〜, Nhaaaahhh〜〜〜 !? M, mon seigneurr, c’est………. I.incroyableeee……. ! » (Sierra parle)

 

« Higuuu, Nhaaaaooooo…… !! Haa haaa, même moi je jouis………… ! » (Amelia parle)

 

« Buaaaahh !? Ah, Ahhaaaaa……… Mon maître vôtre pénis est tellement booon………… ! » (Nina parle)

 

Je déborde de plaisir et comme un dernier service pour Palmyra, au même moment Kirika presse la dernière goûte de mon éjaculation dans son utérus, je tape les fesses potelées de Kirika deux fois.

 

« Igiiii, Hiiiiiii !? Nous allons jouir encore juste de cette sensation d’avoir nos fesses tapées !? »

 

Je profite des voix mignonnes de tout le monde et le fait est que je décharge ma charge pleine dans le vagin d’Himeno-san qui est maintenant imprégné de mon sperme, rempli moi du sentiment de conquête et le bien-être général.

 

La quantité de sperme que je sors est plus que je n’ai jamais giclé avant, mais Kirika semble n’avoir aucun scrupule à accepter ma charge plein sans rien laisser.

 

« C’est le meilleur, Himeno-san…… ! A re (oh ?)…… Pourquoi essaies-tu désespérément de cacher ton visage ? »

 

« T, taiss-toii…………. Taiss-toiii……………… Idioot……….. ! »

 

Mon ancienne présidente Princesse Chevaleresse Kirika utilise désespérément le manteau et ses longs cheveux noirs pour couvrir son visage.

 

Bien qu’elle saisit toujours ma bite qui est inséré en elle, elle est heureuse en train de se tortiller autour de lui.

 

« Kirika je suis si jalouse de toi………. Ce, cette fois, est-ce que ça va si vous venez à l’intérieur de Sierra……… ? » (Sierra parle)

 

« Je ne veux aussi pas perdre une telle expérience, maître aimez moi beaucoup aussi. » (Amelia parle)

 

« Vous n’avez pas besoin d’être inquiète, je suis capable d’en verser dans chacune d’entre vous autant que vous voulez. »

 

« Fufu, c’est parce que Nina a parfaitement préparé l’énergie de renforcement et magie de renforcement physique〜 »

 

« Cela, cela ne se peut pas, vous allez toujours le faire ?……… Comme nous avons fait tout à l’heure, encore et encore………….. ? Si vous continuez comme ceci, je, je…………… Uwaaa Auuuu…….. ! »

 

« S’il, s’il vous plaît……… Notre cul, plusss, plusss…….. ! »

 

C’est vrai, notre festin amusant n’est pas encore terminé. Nous venons juste de commencer !

 

Dans ce cas, mes esclaves et moi avons une longue nuit devant nous………..

 

« Vous geez, Nana ne comprend vraiment pas la raison………. Comme pourquoi tout le monde aime jouer à un tels jeux étranges. » (Nana naïve parle)

 

Nana a un corps qui n’a pas besoin de dormir et elle est mise en garde pour rester à l’extérieur de notre chambre.

 

Si elle pouvait soupirer, maintenant elle sortirait un soupir vraiment énorme.

 

« Ou peut-être……. Si je change mon corps pour être comme tout le monde, je serais capable de comprendre……… ? »

 

Nana l’être magique, grogne ses pensées comme elle regarde vers le ciel de ce monde qui à deux lunes à la différence de la terre.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *