Himekishi ga Classmate! ~ Isekai Cheat de Dorei ka Harem – Chapitre 3

« Odamori-kun, voici les pamphlets d’information pour le voyage scolaire. »

« Ah… o, ok »

« Très bien, s’il te plaît distribue la moitié de ces pamphlets. »

« Ahh, d’accord »

C’est ça le gars au-dessus ses moi, Odamori Tooru et c’est l’étendu de la conversation entre moi et la présidente de classe Himeno Kirika.

Je suis dans la première rangé dans le coin gauche de la pièce. Par conséquent c’est devenu naturel, quand il est temps de distribuer les pamphlets cette tâche mes donner. C’est le genre de conversation que nous avons.

Un simple écolier sans aucune caractéristique spéciale et la fille la plus belle de l’école qui a d’excellentes notes et une des plus hautes popularités dans l’école.

Avec ce genre de scénario, c’est la plus grande interaction que je peux avoir avec elle.

Cependant, quelque chose d’inattendu est sur le point de se produire… « La condition, c’est l’Ancien Monde » avec cette remarque, tout ce que je connais est sur le point de changer.

De ma perspective, je redoute allez au voyage et évènement scolaire.

Quoi qu’il en soit, la raison que je déteste partir en voyage, est naturellement parce que je n’ai pas d’amoureuse et qu’il n’y a personne que je peux appeler un ami.

Ce n’est pas comme si je me fais intimider ou quoi que ce soit, mais tout le monde se fiche de moi et mon existence est comme l’air. (il n’a aucune présence)

Depuis le moment que je suis entré à l’école secondaire, ce fait n’a pas changé et la relation avec mes camarades de classe non plus.

Pour moi qui ai toujours été seul, le plus que je peux faire est jeter un coup d’œil aux étudiants qui apprécies le paysage ou prennent une randonnée.

C’est pourquoi à l’intérieur du bus, il y a une personne qui sans la moindre motivation ou tension, regarde distraitement à travers la fenêtre…… C’est à ce moment que « l’accident » arrive.

Il n’y a aucune explosion ou aucun son, un puissant impact et les cries de mes enseignants et camarade de classes.

Puis ma vision s’assombrit.


À ce moment, je pense, a moi-même, « Ahh a la fin, bien que je n’ai pas accompli une seule chose, au moment de ma mort ma position avec tout le monde est finalement égale… » j’ai ce genre de penser vide d’émotion.

Quand je reprends connaissance, je suis à l’intérieur de ce qui ressemble à un bureau, en étant assis sur ce qui semble une chaise bas de gamme.

Devant mes yeux, il y a un bureau et un homme habillé en costume gris portant des lunettes, il semble nerveux.

Il semble être dans la trentaine et semble être d’origine occidentale ou orientale.

Qu’est-ce que tout ceci, y a-t-il une entrevue même en après-vie ?

« … Ummmm, concernant cet évènement c’est avec nos plus sincères excuses que notre direction générale a fait une énorme erreur.

Il y aura bien sûr “compensation” sous peu, soyez à l’aise. »

Comme dans ces séries étrangères, il tend ses deux bras de manière vraiment exagérés, tout en portant un sourire forcé.

… Excusez-moi, mais je ne vois pas vraiment comment ça va marcher.

« C’est une plainte raisonnable, dans ce cas permettez-moi de vous expliquer brièvement. Premièrement, je suis le directeur de cet endroit. Dans le concept que vous humain avez je m’apparenterait a dieu, si vous voulez, vous pouvez me comparer a un terminal. »

Hmm… dans tous les cas, son identité reste mystérieuse et les vêtements qu’il porte semblent n’avoir aucun lien avec cet endroit non plus.

Au moins il aurait pu faire de cet endroit un temple/église comme fond ou quelque chose.

« Aussi, s’il vous plaît comprenez que cet évènement était un “accident”. Une collision partielle des dimensions… Bien, on s’attend à ce que ce genre de choses arrive tous les deux ou trois siècles. Oui, bien sûr je vais faire mon possible pour prévenir d’autre apparition… »

Pour être bref, il fait plein d’excuses mélangées à du jargon technique.

Les dieux sont seulement capables d’agir dans les limites de leurs domaines.

De toute façon, afin de résumer ce que le « directeur » vieil homme a dit, ça se passe comme suit.

  1. Tout le monde dans l’Ancien Monde est mort instantanément, et ceci ne peut être renversé ou réparé.
  2. En compensation pour ceci, notre âme sera transférée dans un autre monde et sera autorisé a se « réincarné ».
  3. Le Nouveau Monde dans lequel nous serons réincarnés sera un monde de fantasie, le monde se déroulera au moyen-âge.
  4. Au lieu de renaître comme un bébé, nous renaîtrons dans le même corps que nous possédions avant de mourir.
  5. Notre profession et statut social dans lequel nous renaîtrons sera aléatoire.
  6. Dernièrement nous sommes autorisés à faire tout ce que nous désirons dans ce Nouveau Monde.

« Sans plus tarder, comme les explications sont terminées nous allons bouger à la loterie ou nous déterminerons la profession et statut social de chaque individu. Veuillez prendre un coupon. »

Une boîte miteuse qui semble avoir été ramasser dans le garage d’un voisin est présentée, la boîte a un seul trou dans lequel tu peux mettre ta main pour obtenir un coupon.

Tout en pensant a comment ridicule c’est, je mets avec réticence ma main dans la boîte et attrape un coupon. Regardons… « Subordonné démoniaque/Magie d’Esclavagisme utilisateur Manipulateur d’Esclave » ??

« Hein, c’est pour vrai ? Une telle chose dangereuse était mélangée dans la loterie ? Sérieusement ? Bien, c’est bizarre… »

Hé hé, reprend toi dieu/terminal.

Pour commencer, qu’est-ce qu’un Manipulateur d’Esclave ? Une profession ? Ou un titre ?

« Enfin, puisqu’il est déjà sorti on ne peut rien y faire… Alors, faites de votre mieux dans votre prochaine vie comme Manipulateur d’Esclave. Et bien, je dois assister la prochaine personne. Au~ revoir~ »

Hé, attend une minute, il y a toujours tellement de choses que je veux demandé… Je n’ai même pas eu le temps d’arrêter et de ne penser a rien.

Ma vision s’assombrit de nouveau.


« … Dans un petit village, d’étranges évènements se produisent, tout commence au début du printemps.

Au commencement c’est seulement les jeunes femmes qui vont dans la forêt pour ramasser des plantes médicinales, mais maintenant une par une tout les jolies filles disparaissent.

Ils pensent que c’est le fait d’Orc ou de Goblin, cependant il n’y a pas une seule trace ou même des témoignages de celle qui ont disparu.

Des groupes de recherche sont envoyés dans la montagne et tous reviennent sans résultat, même les groupes d’aventurières qui ont accepté une demande d’enquête ont perdu tout contact et disparu.

Arriver a ce point, le royaume se décide finalement à envoyer des renforts directement de la capitale.

Les précédents groupes d’aventurières sont tenus en haute estime, le royaume perçoit ainsi la menace à un niveau plus élevé.

De ce fait, décide d’envoyer une chevaleresse d’élite triée sur le volet dans l’escadron.

Et, le nom de la chevaleresse qui s’est portée volontaire est…


« La troisième salle piégée est également conquise Maître. »

Une lumière sombre brille dans la partie la plus profonde de la grotte.

Utilisant la magie de clairvoyance sur ses lunettes, elle est capable de regarder dans le champ de bataille et observer, la sorcière porte une robe, elle a les yeux vides et me reporte la situation.

En terme vulgaire, elle a le regard d’une femme qui a été violé jusqu’à ce qu’elle est les yeux ternes… Ooops, ce n’est pas le moment de penser à ce genre de choses.

Tout en étant assis avec les jambes croisées sur mon trône fait simplement de pierre, je lui demande, qui est mon « esclave magique » comme question.

« Le Missile magique et le gaz paralysant ont tous été traversés si facilement ? Qu’en penses-tu, est-ce que l’intruse est-ce une aventurière comme toi ? »

« Non, c’est vraisemblablement une chevaleresse envoyée de la capitale… De plus, il semble que cette chevaleresse soit spécialisée en combat d’asservissement solo et capture de labyrinthe, une chevaleresse d’élite. »

« Hein, alors il y a de telles choses dans ce pays. Bien, comme j’ai été beaucoup trop voyant, il devait y avoir un grand tumulte dans le pays. »

La série de disparition des jeunes femmes.Le coupable derrière tout ceci est bien sur moi, la personne qui a été réincarnée dans ce monde.

En construisant divers pièges à l’intérieur de cette grotte, j’ai réussi à asservir les aventurières qui erraient à l’intérieur avec le but de compléter le donjon.

Tout ceci a été possible, grâce à la capacité dont j’ai obtenu la classe Manipulateur d’Esclave.

Les détails complexes seront éventuellement expliqués… Présentement je dois penser à une manière de gérer cette intruse.

« À ce rythme, elles vont arriver ici à tout moment. Que devons-nous faire mon maître, devons-nous préparer une contre-attaque ? »

« Seras-tu capable de gagner ? Supposant qu’il s’agisse d’une chevaleresse d’élite. »

« Ça sera difficile, la puissance de l’ennemie surpasse notre force individuelle. Cependant, nous pouvons au moins blesser l’ennemie. »

La stratégie de sacrifier des pièces pour un futur gain, dois-je le faire ou non ?

Naturellement si elles reçoivent l’ordre, les esclaves magiques vont abandonner leur vie avec plaisir pour moi.

Je réfléchis pendant un moment… Penchant ma tête pour penser.

« Non, arrête cette pensée. L’ennemie est déjà arrivée si loin, nous devons rencontré le chef ennemie ici et maintenant. »

Oui, les femmes saluent tout en reconnaissant avec obéissance mes ordres.

Je les envoie immédiatement se préparer pour l’arrivée de l’ennemie.

Juste quand je finis de mes préparations… la porte de la salle s’ouvre.

« T’es jours de tyrannie son terminé, toi vil magicien noir ! Arrête de résister et rend toi, autrement —– »

Celle qui apparaît est une femme qui porte un manteau bleu, de longs cheveux noirs qui voltigent, tout en portant une armure et un casque scintillant.L’épée scintillante qu’elle porte est pointée directement vers moi.

« Moi Princesse Chevaleresse Kirika jure par mon épée que tu va mourir —— »

………. Hein ?

Cette voix, ce visage et ce nom.

« Je ne m’imaginais pas. Que même après qu’elle soit affectée par ma magie d’asservissement qu’elle garderait toujours sa conscience.

… Est-ce l’effet secondaire de sa haute résistance magique ? »

Intérieur de la grotte, endroit : Chambre privée.

Assis sur le lit, je regarde avec grand intérêt la Princesse Chevaleresse Kirika qui est agenouillée.

Elle a définitivement été affectée par ma Magie d’Asservissement. Ce fait est irréfutable.

La raison est qu’elle est venue ici sans aucune résistance et obéit à toutes mes instructions.

Auparavant, quiconque étant affecté par mon sort agissait et me répondait comme une poupée. Cependant, seulement elle a conservé sa personnalité et conscience.

« Tsu… … … …”

Ces longs cils qui voltigent, Kirika continue d’endurer mon regard patiemment et silencieusement.

Elle ne peut pas contrôler son propre corps et se sent humilier par cela, aussi la pensé de ce que va arriver la fait trembler.

« Bien, ne t’inquiète pas. Ce qui va t’arriver maintenant, tu peux l’imaginer n’est-ce pas ? Même quelqu’un d’aussi sérieux que toi Himeno-san, devrait en être capable. »

« Odamori-kun, tu es… … Kyaa!? »

Quand mon pénis est sorti et poussé devant ses yeux, elle est surprise et détourne le regard.

Ce genre de réaction naturel est vraiment excitante de Tooru. Son pénis entre en érection et son prépuce est tiré vers l’arrière.

C’est parce que les personnes qu’il a asservies jusqu’a maintenant sont toutes obéissante et avec leur volonté prise par la magie noire, elle se comporte comme des poupées, des personnes vides d’émotions.

« Non, arrête ! Éloigne cette étrange chose de moi ! »

« C’est impoli de ta part de l’appelé étrange. Hé, regarde par ici Himeno-san. »

Répondant à l’ordre qui lui est donné, elle tourne son visage vers moi.

Son visage qui est complètement rouge, se tourne graduellement et avec réticent vers mon pénis.

« Himeno-san, je suis juste curieux, mais as tu déjà embrassé avant ? »

« U, uu… … Je, je n’ai pas »

À cause du sort que j’ai placé sur elle, elle peut seulement répondre avec une honnêteté totale quand je lui pose directement une question.

« Vraiment, dans ce cas Himeno-san ton premier baisé, laisse-moi voir… … Est dédié à mon pénis. »

« Hein, non, impossible !? Iya, je ne veux pas….. nnnn. »

Bougeant selon la volonté de Tooru, ses mignonnes lèvres roses s’approchent de plus en plus et touchent son gland.

C’est chaud, encore un peu humide.

Himeno Kirika, la fille la plus belle de toute la classe, tout en portant son costume de Princesse Chevaleresse, elle dédie son premier baiser à mon pénis.

Ça me rend tellement enthousiasme que j’éjacule juste avec le sentiment d’accomplissement que ça donne.

« U,uuu… … Un, un goût bizarre… … ! Ça sent aussi mauvais… … ! »

« Félicitation pour ton premier baiser Himeno-san. Maintenant, juste comme ça, continue à servir ma bite. Tu dois connaître quelque chose d’aussi simple qu’une fellation, n’est-ce pas ? »

Même si une personne reçoit un ordre direct en utilisant mon sort, s’ils ne savent pas comment exécuter l’acte, il ne sera pas possible pour eux de le faire.

Avec des yeux larmoyants Himeno-san utilise timidement sa langue rose et la tend vers mon gland.

« Haha, alors même Himeno-san qui est si innocente sait ce qui signifie faire une fellation. Cependant, ça doit être la première fois tu fais une telle chose, n’est-ce pas ? Tu n’as jamais eu de rendez-vous avec des garçons avant ? »

« C, c’est ma première fois… … oui, je n’ai même jamais tenu la main de personne avant… … »

« C’est ce que je pensais, mais je suis soulagé de l’entendre. Alors, je suppose que je suis ton premier. »

« Tsuu… … ! Tu, tu es vraiment le pire… … ! »

« C’est exact. C’est bon, d’être regardé avec ses yeux haineux tout en étant sucé, ça m’excite vraiment. »

Tout en me regarde, elle enveloppe mon bâton dans sa bouche et continue de lécher mon gland, c’est ce genre de fellation.

Bien, avec une fille aussi pure qu’elle, c’est probablement l’étendue de ses connaissances de vierge.

Bien que ça me donne la sensation suprême d’accomplissement de conquérir sa camarade de classe, cette idole de mon précédent monde. Si ça continue à ce niveau de service, ça va vite devenir ennuyant.

« Hé, Nina. Viens ici un moment. »

« Oui, mon Maître. »

Une femme vêtue qui est ma magicienne entre dans la chambre et se tient juste à côté de moi.

Elle est entraînée pour s’agenouiller et servir ma bite. Comme mon esclave ensorcelée est utilisée pour montrer l’exemple à Kirika. Quand Kirika voit la silhouette de mon esclave performant une fellation, elle commence à se dandiner en réponse.

« Pour la Princesse Chevaleresse-sama complètement incompétente qui ne peut même pas faire une fellation correctement, je vais t’enseigner la bonne technique pour servir un homme. Va là-bas et utilise cette chose. »

« Je comprends. »

Un dildo qui est placé sur la côte du lit est ramassé par Nina qui s’assoit dans la position seiza à côté de Kirika.

Nina enlève la capine de sa robe et ce qui se révèle est des cheveux blonds semi-longs et un visage qui est un peu terne, mais dont les traits sont agréablement agencés.

Son âge est environ le même que le mien.

Juste comme elle prend le dildo et enroule sa langue humide autour.

« Uwa… Im, impressionnant… … ! »

Un son de clapotement comme si de l’eau s’infiltre et elle utilise et utilise sa langue et ses lèvres obscènes pour commencer a léché le dildo, Kirika regarde la scène en laissant sortir une voix d’étonnement.

Comme il a fait de Nina son esclave ensorcelé, il a pris le temps de lui enseigner petit à petit la bonne technique de fellation.

« Maintenant, essaie de l’imiter. Fais-le aussi sincèrement que possible, d’accord ? »

« Hein !? Ah, use iyaa… … … … nnnchu, nnbububu!? » (lècheslurp)

Écoutant mes ordres, Kirika regarde Nina et commence à imiter ses mouvements.

Peu importe comment embarrassée elle est, elle ne peut pas aller à l’encontre des ordres d’imiter Nina.

Sa langue est tendue d’une manière vulgaire, ses lèvres bougent d’avant en arrière et sa salive dégouline comme elle continue à sucer ma bite, c’est mon ancienne présidente de classe.

« U, ohh… ..! C’est impressionnant Himeno-san, comme prévu tu apprends vite… Ku ! »

« Nooon, je ne veux, pas faire ce genre de… … … nnnbu!!? » (avale)

Nina commence à plonger le dildo profondément dans sa gorge.

Similairement Kirika commence à ajuster ses mouvements à ceux de Nina et je peux sentir les tissus mous de sa bouche, pressé contre mon pénis comme il va plus profondément dans sa gorge.

« Kuuuu! C’est bien, commence par le haut et descend jusqu’en bas, Himeno-san ! »

« Nbu, Njyupu, Jyusububu!? Bua, Nooon ! Habubu !! »

Ses longs cheveux noirs qui sentent bon sont décoiffés, les cliquetis de son armure sont entendus, et pendant qu’elle est agenouillée elle me donne une fellation intense, ma Princesse Chevaleresse qui est ma précédente camarade de classe et est vraiment magnifique.

Le sentiment agréablement insoutenable que j’ai de la conquérir me pousse à mes limites comme mon pénis s’approche de l’orgasme.

« Ça arrive, je le laisse sortir ! Prends mon sperme dans ta bouche et garde le Kirika ! »

Dokun ! Un torrent de fluide blanc jailli.

Nnn, mnnn elle gémis comme une grande quantité de sperme est versée directement dans sa bouche.

« Uu, kuu… !, Su, suce-le complètement, ensuite ouvre ta bouche et montre-moi… … »

« Ahh, auuu… … … !”

Tout en se séparant lentement de mon pénis, elle ouvre sa jolie petite bouche, comme ordonnée.

Les fluides sont mélangés avec sa salive qui devient un liquide brumeux, le sperme est si chaud que de la vapeur sort de sa bouche.

« Très bien… … Avale-le lentement. »

« Tsu… … … ! Mnnnn… … … ! »

Gokun (avale) sa gorge devient blanche, comme Himeno-san commence a prendre la grande quantité de sperme qui a été versé par moi dans son ventre.

Un mois plus tard, c’est vraiment quelque chose que même moi n’aurais pas pu imaginer.

« Haa, Haa… … Tousse… … ! Es-tu satisfait avec ça… … … ? »

Elle parle à travers des respirations déconnectées avec sa même vieille attitude autoritaire.

Je penche naturellement ma tête et fais un sourire maléfique.

« Nina, je te laisse le soin d’effectué t’es tâche habituel sur mon pénis. »

« Oui, mon Maître. »

Nina sépare finalement le dildo de sa bouche et elle commence un chant magique spécifique.

Une lumière violette commence à tourner autour de mon pénis.. … … Et quand c’est fait, ma bite retourne finalement a sa forme glorieuse et est encore une fois complètement en érection.

« Ça, ça ne se peut pas… … Ce n’est pas encore fini, alors que nous l’avons déjà fait une fois !? »

« Nina m’applique quelques enchantements physiques. Apparemment beaucoup d’aventuriers utilisent aussi cette méthode, n’en étais-tu pas consciente ? Tu manques d’étude Princesse Chevaleresse-sama. »

Je ris comme son visage devient pâle et commence à lui donner mes prochaines instructions.

« Maintenant, c’est le moment de l’attraction principale Himeno-san. Non, je dois t’appeler Princesse Chevaleresse Kirika. »


“Kuu… … Ne, ne me regarde pas… … ! S’il te plaît… … »

« Ça a l’air bon, tu es belle. C’est la meilleure vue que je puisse avoir. »

Je suis allongée nue sur le lit et me repose calmement.

Quand on parle de Kirika, elle porte toujours son armure, mais la moitié inférieure de sa culotte est disparue bien que sa jupe soit toujours intacte, elle est assise au-dessus de moi sur ses deux genoux et elle étend ses jambes alors ses parties féminines sont complètement visibles, c’est une apparence sans vergogne à afficher.

« Écarte les lèvres de ton vagin et montre-le-moi clairement. » C’est l’ordre que je lui donne.

« T’es poil son fin ici, Himeno-san. Ton vagin et sa chair environnants sont impeccables, c’est vraiment beau. »

« Iyaa, je suis, tellement embarrassée… … ! »

Elle essaie d’écarter la partie la plus profonde de son trou afin de me le montrer, et à l’intérieur il y a une chair de couleur saumon, qui continue de frémir et de se contracter.

Profondément à l’intérieur, je peux voir sa membrane vaginale qui indique que sa virginité est toujours intacte.

« Très bien, tu peux arrêter maintenant, je pense a te faire mettre ma bite dans ton vagin, qu’en penses-tu ?. »

« Non, impossible… … … Je, je ne peux pas faire une telle chose par moi-même… … !? »

Peu importe comment elle le déteste, en utilisant le pouvoir de contrainte, elle doit obéir à mes ordres.

Kirika se lève et positionne juste au-dessus de mon énorme pénis.

Remarque, il semblerait que le classe nommé Princesse Chevaleresse, soit un titre qui représente seulement une chevaleresse d’élite qui a force et nobleté et une beauté incomparable.

La Princesse Chevaleresse qui est pleine de fierté et mon ancien camarade de classe qui était tout simplement pur et magnifique je veux complètement brisé son image majestueuse et digne. Alors je la fais me monter comme un cheval.

« Oups, avant ça… … Pour que ça soit plus facile de te pénétrer, je vais te rendre plus mouillé. »

« Hein… ah, qu, qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce que tu fais !? »

031

Son corps tremble comme elle frotte la fente de son vagin contre mon pénis afin de le lubrifier avec ses fluides.

Une instruction donnée avec ma magie, peut directement contourné la partie logique du cerveau et ça peut faire bouger inconsciemment le corps a ma volonté dans une certaine mesure.

« Comme ça ta première fois ne sera pas tellement douloureuse, j’ai fait quelque ajustement. Tu peux l’appeler la considération de l’homme affable. »

« Ku, ce, ce genre de chose… … … Peu importe comment tu le vois, tu es le pire. Une personne comme toi qui contrôles autres contre leurs volontés. »

« C’est une bonne réaction, j’apprécie vraiment comment tu te frottes contre ma bite et encore tu es toujours capable de raisonner, montre-moi combien de temps tu pourras garder cette résistance. Maintenant… Voilà mon ordre ! Kirika insère mon pénis dans ton vagin ! »

« Non… … … Nooooooooooooon!!! »

Elle glisse sa taille vers le bas sur un homme qu’elle n’aime même pas et agrippe fermement mon pénis.

Bien que j’ai utilisé la magie pour la contraindre à devenir mouillée, son vagin est toujours vraiment serré et elle peut à peine insérer mon pénis, et puis…

« Ça… … … Ça fait mal, ça fait mal… … ! »

« Hahaha ! la virginité d’Himeno-san, la pureté de la Princesse Chevaleresse, c’est moi ! C’est moi qui l’ai prise ! Hahahahahah!! »

Ma tête devient engourdie comme je suis submergé par le sentiment de grande réussite dans ma subjugation d’Himeno.

Avec un bruit de claquement, je passe sa membrane vierge et mon pénis pénètre à l’intérieur de sa chatte.

Bien que j’étais aussi ému quand je prenais la virginité des villageoises et des aventurières, mais ça ne peut pas être comparé a ce que je ressens présentement.

« Maintenant, nous devons aussi demander à quelques spectatrices de nous rejoindre. Nina, Amelia! »

Répondant a mon appel, la magicienne et la guerrière qui me protégeait précédemment, viennent sur le lit et s’aligne devant moi.

La personne qui enlève son armure est Amelia, elle a la peau bronzée et de longs cheveux roux sauvages, elle comme une belle et exotique amazone.

Elle semble avoir 2 ou 3 ans de plus que Nina

« Non, ne… … ! Ne me, regardez pas… … ! Naaaaaa! »

Elle vient juste de perdre sa virginité et porte toujours son armure, et bien que ce soit sa première fois avec un homme, elles bougent ses hanches d’une manière vraiment érotique.

Un filet de sang coule sur ses cuisses.

Les deux spectatrices regardent fixement, leur camarade qui est contrôlé par la magie noire.

Elle est extrêmement gênée et avec un visage écarlate qui se déforme comme elle continue à bouger ses hanches.

« Haha, ton vagin se serre depuis que les deux te regardent, tu sais ? Ne me dis pas que tu es une masochiste qui prend plaisir à être regardée ? Que dis-tu mon ancienne camarade de classe Himeno-san ? »

« Ce, ce genre de chose… … Je, je ne sais pas, je ne comprends pas… … ! »

Il semblerait que c’est à cause de la manière que j’ai formulé la question, mais elle répond honnêtement qu’elle ne le sait pas et c’est vraiment amusant pour moi.

Regardant son visage en pleur, je deviens encore plus excité et je commence à bouger mes propres hanches.

« Hi, higuu!? Iya ah ahh !? uu. Ne bouge pas… … nnnnaaaaaA!? »

Normalement quelqu’un hésiterait due a la gêne, cependant mes ordres sont absolus.

Elle bouge ses hanches dans un grand mouvement, profondément, sa taille se courbe librement d’avant en arrière et si tortille contre ma bite, m’enveloppant dans sa chatte.

Il y a le cliquetis de son armure qui résonne. Sa jupe volante et ses longs cheveux noirs bougent selon ses mouvements.

« Kuu… .. ! Ton intérieur commence vraiment à chauffer et mon pénis est pressé comme dans un étau par ta chatte, Himeno. »

« Non, non, non, je ne fais pas ce genre de chose… … Ohfuu !? Afu, HyaaaAAnA… … Ah !? »

Son armure qui essaie de contenir ses seins commence à trembler et grandir.

Si je me souviens bien, j’ai entendu une rumeur d’une des camarades de classe que Himeno-san cache ses énormes seins en portant des vêtements serrer.

Confirmons son authenticité un peu plus tard.

« Tu agrippe mon pénis tellement fort que je ne peux pas croire que tu soir vierge, même dans le sexe tu es une étudiante exemplaire Himeno-san… … ?! En passant l’ordre que je t’ai donné pour devenir moulue c’était juste une partie de ton imagination. »

« Higuuu, Hein ? Qu, quoi, hein !? »

« Si je t’en donne l’ordre, tu va, sans être capable de te contrôler jouir encore et encore, en d’autres mots tu va atteindre l’orgasme. Qu’en penses-tu, dois-je te faire jouir comme je vais éjaculer à l’intérieur de toi, n’est-ce pas une expérience que tu ne peux pas vivre dans des circonstances normales ? »

« Tsuuuu !?, Que, que dis-tu, Non, nooon ! Je ne veux pas jouir, plutôt que jouir je voudrais… … ! »

Même si elle pleure ou qu’elle déteste ça, il est trop tard.

Ses hanches tremblent comme je lui pilonne sa chatte.

Par conséquent, je lui donne l’ordre d’ajuster son niveau de plaisir avec mon besoin grandissant d’éjaculer.

« Maintenant, jouis, Himeno Kirika !! De concert avec mon éjaculation, quand mon sperme atteindra la partie la plus profonde de ton utérus, tu va jouir incontrôlables et résolument, Himeno !! Quand tu jouis, sois sûre de me le dire ! »

« Nooooooon, arrêêêêêête!! Non non, arrête arrête, Hiii… … … !? »

Je fais un très long coup au moment où elle baisse sa taille, je plonge mon pénis dans sa partie la plus profonde.

Le moment ou mon gland embrasse son utérus.

« Hii… … … Nyahhh ahhhhh !!? Je, joui, jouiiii, je vais jouir, jouiiiiiiiiiiiiiiiiir !!! »

Doku… … Dokun, Byururuuu… .!!

La partie la plus importante de la Princesse Chevaleresse qui est couverte par son armure et des vêtements de soies, cet endroit est…

Palpite et se contracte, comme mon sperme explose avec une telle vigueur et se verse en elle.

« Uuu… Kuu, ohhh… … ! »

« Aah, Ahhn… … … Ha, ahhhh… … ! Qu, qu’est-ce que c’est… … … Je, je n’ai jamais ressenti ce sentiment avant… … ! »

Nina et Amelia qui sont toutes les deux contrôlées par ma magie noire, regardent obéissament la scène devant leurs yeux.

Kirika tombe sur mon torse, vraisemblablement parce que c’est le premier orgasme qu’elle a de toute sa vie et qu’il la fait sentir si bien, elle tremble toujours de réverbération et ses cheveux noirs tremblent légèrement.

Son utérus est rempli à ras bord avec mon sperme… … … …


« … … Odamori-kun, je ne te pardonnerais pas. »

Kirika qui est toujours allongé sur le lit me regarde avec ces magnifiques yeux remplis de dagues.

Elle récupère toujours du choc d’avoir perdu sa virginité, son premier orgasme violent et sa première éjaculation a l’intérieur, sa respiration est toujours erratique comme elle dit ceci.

Entendre de tels mots, j’en tremble.

Ce n’est pas parce que j’ai peur.

Au contraire, c’est parce qu’il y a une femme qui possède une volonté assez forte pour résisté aux effets de ma magie est finalement apparu.

C’est probablement la première fois qu’elle a des émotions si intenses pointé sur quelqu’un.

Et seul moi… … … Seul moi ai une telle relation unique avec Himeno.

En d’autres mots, je sens un sentiment d’accomplissement qui est encore plus grand que quand j’ai pris sa virginité.

« C’est exactement ce que j’espérais de toi, Himeno. Si tu veux essayer, alors essaie de me résister par tous les moyens. »

« Oui, présentement je n’ai pas de méthode pour le faire, cependant, je vais définitivement… … … Définitivement, trouvez un moyen de te résister. Si tu me gardes a t’es coté, soit préparé quand ce moment viendra. »

Des choses comme essayées de me faire du mal d’une manière ou d’une autre, séparant une certaine distance de moi sans mes ordres et essayé de prendre sa propre vie.

Toutes ses choses, même sans mes ordres, selon la magie d’esclavage « Principe de base de l’interdiction » mes esclaves sont incapables de faire ces actions.

De plus, une fois qu’une personne est pièges sous ma magie d’esclavage, leur domination va continuer indéfiniment sans perdre son effet.

Bien qu’il y a toujours quelque règles un peu plus compliquer a discuté, nous allons les laisser pour une prochaine fois.

À tous les coups, si elle dit qu’elle peut rompre mon emprise, ce sera un spectacle à voir.

« J’ai hâte d’y être, vraiment beaucoup en fait. »

Je suis sur le dessus du lit et j’ouvre et ferme la paume de mes mains.

« Bien, c’est comme ça que ça se passe. Merci, je veux t’offrir ma gratitude Himeno-san. »

« À propos de quoi… … ? »

Une sensation qui semble bouillir du plus profond de mon âme augmente.

C’est une sensation que j’ai ressentie à mainte reprise jusqu’à présent.

« C’est mon aptitude professionnelle… … Tu sais ce que ça prend pour monter de niveau, n’est-ce pas ? C’est d’utiliser les compétences efficacement et d’accumuler des points d’expérience, afin d’augmenter le niveau de ces compétences.. … Tu ne peux pas juste jouer et les lancer aléatoirement. »

L’expérience accumuler quand je fais face à de formidables ennemis et surpasser un tel obstacle ne peut pas être comparer a la petite quantité d’expérience gagner quand j’utilise simplement mes compétences durant l’entraînement.

Avec la magie, il s’agit d’utiliser une magie plus complexe qui entraînera un gain d’expérience plus élevé, additionellement avoir un adversaire avec une haute résistance magique et invoquer une magie avec succès sur cet adversaire est un facteur important.

« En invoquant ma magie d’esclavage, sur un adversaire avec une grande résistance magique et le plus j’ordonne a cette personne avec une grande résistance a faire des choses pour moi, plus je pourrais accumuler de points d’expérience a un rythme élevé. Encore plus peuvent être gagné, si l’ordre donné est complexe ou étrange. »

« Tsuu !? Ne me dis pas… … … ! »

« Oui. Les nombreux ordres indécent et obscène que je t’ai donnés avant ont produit une quantité d’expérience au-delà de mes attentes. »

Un sourire apparaît instinctivement sur mon visage.

Je découvre deux choses : l’ultime pièce d’échec et une manière extrêmement efficace d’augmenter mes capacités de niveau.

De plus.. … Elle était une de me belle camarade de classe, qui a obtenu une des classes les plus rares : Princesse Chevaleresse, j’ai pu la dominer comme je souhaite, car elle est maintenant ma fidèle esclave sexuelle.

« Ce genre de chose, comment est-ce possible… … ! »

« Je te remercie pour cette rencontre riche en évènements. Maintenant, Princesse Chevaleresse Kirika. J’ai toujours beaucoup de puissants magiques emmagasiner, aujourd’hui durant toute la nuit tu va m’accompagner afin de collector encore plus de précieux points d’expériences. »

« N, Nooon… …”

“J’ai une liste illimitée de choses que je veux t’ordonner, et le genre de comédie que je veux que tu joues. Je te garantis que tu ne seras pas déçu.”

Non, pas pluuuuuuus —— ce genre de Crie sort de la Princesse Chevaleresse.

La prochaine fois que l’aube arrivera, je serai déjà…

J’ai réussi à passer au niveau supérieur ma magie de subjugation et ma classe manipulatrice d’Esclave au prochain niveau.

 

Manipulateur d’Esclave Tooru (monté de niveau!)

Classe : Manipulateur d’Esclave NV 6→7

Compétence : ‘Magie d’Asservissement’ NV5→6 ???

Princesse Chevaleresse Kirika

Classe : Princesse Chevaleresse NV 5

Compétence : ‘Éclat Brillant NV 3’ ‘Résistance Magique NV 2’ ???

Ça ne se peut pas, je me lève instinctivement.

Au même moment, l’autre côté remarque aussi.

“Hi… Himeno… san?”

…… Ouais.

C’est moi, Odamori Tooru, je suis le Manipulateur d’Esclave Tooru.

Et c’est Himeno Kirika, qui est connue comme la Princesse Chevaleresse Kirika,

C’est la première conversation que nous avons dans le Nouveau Monde.

Manipulateur d’esclave Tooru

Classe : Manipulateur d’Esclave NV 6

Compétence : Inconnu

Princesse Chevaleresse Kirika

Classe : Princesse Chevaleresse NV 5

Compétence : Inconnu

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *