Himekishi ga Classmate! ~ Isekai Cheat de Dorei ka Harem – Chapitre 4

« Prendre un bain juste après un exercice est quelque chose de spécial, tu ne penses pas ? »

Tooru est à l’intérieur d’un bain en pierre et de la vapeur s’élève de l’eau, il éclabousse son visage avec de l’eau claire.

Il y a une source chaude qui jaillit dans la partie la plus profonde de la grotte et il en profite pour apprécier un bon bain.

Avoir découvert cet endroit dans la base était vraiment un hasard

« Que veux-tu dire par exercice… … Bien que, pour le moment tu as ma gratitude, seulement parce que tu m’autorises à prendre un bain. »

Après avoir dit une telle chose, Kirika se submerge dans l’eau jusqu’aux épaules, a une petite distance de moi et examine avec précaution mes mouvements.

Elle essaie de laver toutes les parties de son corps qui sont sales parce que nous avons u de sexe toute la nuit.

Bien sûr, il est probable que le sperme que j’ai injecté à l’intérieur de son utérus y reste.

« Tu fais partie de mon harem d’esclave maintenant et je vais prendre soin de toi comme un bon maître est censé le faire.

« Bien merci pour ça… … mais tu n’as pas l’air d’être quelque de bien a mes yeux. Bien que ça doit être inutile pour moi de dire de telle chose. »

Quand son armure est enlevée de son corps, elle perd la personnalité de Princesse Chevaleresse et prend l’apparence de « Himeno-san la camarade de classe qui est nue. »

Son corps blanc immaculé contraste avec ses cheveux noirs qui se nichent parfaitement où l’eau immerge ses épaules, elle est magnifique.

Son corps n’a aucun excédent de graisse, mais c’est aussi un corps très doux et féminin, c’est assez stimulant à voir.

« Nous en sommes déjà là, de quoi d’autre as-tu honte ? On était entrelacé toute la nuit et l’avons fait sauvagement. »

« Co, comme j’ai dit arrête avec ce genre de langage vulgaire ! »

Bien que c’était afin d’augmenter mon expérience, j’ai veillé à profiter pleinement de son corps hier soir, elle est vraiment pudique et timide et ses réactions sont vraiment mignonnes.

Bien qu’elle fait de son mieux pour cacher sa poitrine, regardant la situation, conformément à ce que je m’attendais, son volume est massif.

Ses seins ne sont-ils pas au moins de la taille d’un Bonnet E ?

Bien que ce soit vraiment simple pour moi de lui faire enlever ses mains, cela lui enlèverait le plaisir d’être timide, donc je décide de la laisser agir de cette manière pour le moment.

« Bien, retournons au sujet principal. Je veux en savoir plus sur la princesse Sistina… … En d’autres mots, je veux connaître la personne que tu servais quand tu agissais comme sa chevaleresse. »

Naturellement, je ne suis pas venu ici juste pour partager un bain.

Je veux rassembler des informations importantes concernant le royaume de Ranbadeia… … j’ai besoin de connaître les affaires internes du royaume pour lequel elle travaillait.

Le nom que j’ai réussi a lui faire cracher est précisément, la troisième princesse du royaume, princesse Sistina Ranbadeia.

C’est le nom de la jeune fille qui fait partie de la famille royale qu’elle servait.

Peu de temps après s’être réincarné dans ce Nouveau Monde, pendant que Kirika traversait incognito dans la banlieue de la ville pour explorer, elle a rencontré par hasard princesse Sistina, qui était attaqué par un monstre.

Additionnellement elle a sauvé la princesse du dilemme et dans le processus a été capable de lui montrer ses prouesses. Impressionnez la princesse et devenant sa bienfaitrice, elle a été capable d’obtenir une position aussi près que la proche aidante de la troisième princesse.

« Tu as eu un parcours de carrière impressionnant. Alors quel genre de personne est princesse Sistina ? »

« Elle est… … vraiment gentille, sage et de bonne nature. Nous sommes environ du même âge et elle me traite comme une vraie amie. »

« Je vois, je vois. Et, elle est belle ? »

Je souris comme je lui pose cette question, Kirika semble contrarié comme elle fronce les sourcils.

Hé hé, n’es-tu pas d’accord, n’est-ce pas une question extraordinairement importante a posé ?

« … … … C’est une personne extrêmement belle. Cheveux blonds platine et des yeux bleus, elle est exactement comme les princesses que tu peux voir dans les peintures… … Elle est même surnommée le plus grand trésor du royaume de Ranbadeia. »

« Hein, alors tu servais ce genre de princesse comme sa chevaleresse ? Quelle scène pittoresque ça a du être. »

Maintenant, je suis son seul maître

Cependant, pour que la princesse soit connue comme le « plus grand trésor » de Ranbadeia… … … Si c’est dans cette mesure, même moi je vais m’intéresser à elle.

« Très bien, j’ai décidé. Cette princesse Sistina, je vais la faire devenir mon esclave magique. »

« Quoi… … !? »

Comme prévu Kirika devient sans voix.

Ah, pendant un instant, le bras qu’elle utilisait pour couvrir ses seins glisse et je peux avoir un léger aperçu de ses tétons.

« Tu, tu n’es pas sérieux. Même avec t’es pouvoirs, faire ce genre d’action imprudente… … Peu importe si tu réussis ou échoues, ne réalises-tu pas que tu vas seulement contrarier le pays et qu’ils te verront comme un ennemi !? »

« Est-ce vraiment ce que tu crois ? Même si ses seulement les gardes de la ville ou s’ils sont de la royauté, je pourrais faire de toutes les personnes importantes du pays mes esclaves magiques et à partir de la, on ne sait jamais. Je pourrais même usurper le royaume. »

Quand je prononce ces mots provocateurs, Kirika semble réfléchir et me répond avec prudence.

« Non… … Même avec t’es pouvoir, il doit y avoir une limite. Par exemple, une limite a la quantité de personnes que tu peux soumettre, ou en analysant le nombre de personnes qui te sert comme ton potentiel militaire, une prédiction peut être faite. »

« Heiiiiiin… …”

Elle est tellement intelligente que je suis impressionné.

C’est vrai, peut importe comment surpuissante la classe de Manipulateur d’Esclave semble être, je ne suis pas capable de posséder une quantité illimitée d’esclaves magiques.

Le nombre de personnes qui peuvent devenir mes fidèles esclaves est équivalent à mon niveau de « Magie d’Asservissement ».

En d’autres mots, la plus grande quantité de personnes que je peux asservir avec ma magie est limitée à six.

Peut-être qu’une fois mon niveau de « Magie d’Asservissement » aura atteint un niveau suffisamment élevé, le rapport en nombre de personnes que je pourrai asservir augmentera aussi. Cependant il n’y a rien qui indique qu’une telle chose va arriver.

Et il y a la possibilité que lorsque j’aurais asservir la quantité maximale de personnes, si une personne n’est pas libérée par moi ou par un lanceur de sort, il pourrait être possible que je ne puisse pas être capable de crée de nouvelles esclaves.

C’est un inconvénient auquel je dois faire face même si cela demande un peu plus d’effort.

C’est la raison pourquoi, je fais assez de place pour une personne, à tout moment.

Quand je me battais contre Kirika ma magie d’asservissement était au niveau 5, le nombre d’esclaves que j’avais, Nina la magicienne, Amelia la guerrière, et les deux autres aventurières (elles ont reçu un ordre différent, alors, elles ne sont pas ici).

Les villageoises qui ont été faites mes esclaves magiques étaient utiliser pour tester mes capacités. Cependant, je les ai libérés du sort, et pour le moment, elles sont cachées dans une chambre secrète à l’intérieur de la grotte et sont actuellement enfermées.

Aussi longtemps que mes capacités sont restreintes et qu’il y a une limitation sur le nombre d’esclaves que je peux posséder, la qualité des esclaves devient un facteur extrêmement important.

C’est grâce à cela que j’ai pu obtenir un as dans ma manche, si je n’avais pas laissé de place pour plus d’esclaves, je n’aurais jamais été aussi chanceux et obtenu la Princesse Chevaleresse Kirika.

« Ton potentiel militaire semble seulement être à une petite échelle. De plus, il y a plein de chevalier et de gardes qui ont haut niveau de résistance magique, non seulement ça, il y a plein de magiciens qui sont capables de briser les sorts qui ont été invoqués sur les autres. »

« Alors tu me dis que même si je t’utilise pour infiltrer le château, ça ne fonctionnera pas si j’y vais par des moyens normaux. »

« C’est vrai, c’est mieux que tu gardes de telles ambitions outrageuses dans ta tête pour te tenir à l’écart du mal. »

« Hein, serais-tu inquiète pour moi ? »

« Qu, qui s’inquiéterait pour quelqu’un comme toi… ?! Celle dont je m’inquiète est la princesse Sistina ! »

Bien que je la taquine, je prends aussi en considération ce qu’elle dit.

Certainement, il semble nécessaire de renforcer mes plans et d’aborder la question avec prudence.

« Hé bien, ne t’en fais pas pour ça. Ahh c’est vrai, Himeno-san. Je le dis seulement en passant, mais. Même si tu me prêches les avantages et désavantages du bien ou du mal, ça n’affectera pas le moins du monde mes décisions. »

« Hein… … ..?”

Elle a un visage déconcerté.

Je mouille mes cheveux et les peigne, je continue à parler.

« À partir du moment où je suis arrivé dans ce monde, j’étais déjà déterminé. Pour ma seconde vie, je la vivrais pleinement.

« Me dis-tu, que tu planifies de faire de toutes les femmes de ce monde t’es jouets !? »

« Si tu penses que je suis un voyou sordide c’est bien, par que moi aussi je le pense. Cependant, auparavant dans le monde précédent je n’avais absolument rien… … … Aucun pouvoir, aucune motivation et il n’y avait rien que je voulais accomplir. »

Même au moment ou je suis mort dans l’accident de bus, tout ce que je pouvais penser était comment inutile j’avais été durant ma vie. Ça a laissé un arrière-goût amer dans ma bouche.

Je ne veux plus jamais expérimenter ce genre de vie.

Je n’ai rien accompli dans ma précédente vie et je le regrette profondément.

« C’est pourquoi. Cette fois je décide de vivre en accomplissant tout mes désirs. Et pour ce but, peut importe comment difficile ça devient, je vais le surpasser. Non, je vais le conquérir. Juste comme j’ai fait pour t’obtenir. »

La Princesse Chevaleresse est sous mon contrôle. Et la princesse de Ranbadeia va aussi tomber dans la paume de ma main.

C’est l’objectif idéal que je veux accomplir et ça m’excite rien que d’y penser.

En tant qu’homme et en tant qu’être vivant, le nombre de personnes qui tenterait de défier la puissance d’un royaume comme moi, il n’y en a probablement pas beaucoup.

« Odamori-kun, tu es… ! »

Réalisant quel genre de personne je suis, Kirika a un mélange d’émotion compliqué qui se peint sur son visage.

Je sors du bain et m’allonge sur le lit de pierre.

Suivant mes ordres elle sort aussi du bain et se tient à côté de moi, elle a une expression d’appréhension comme elle se demande ce qui va arriver en suite.

« Bien que la plupart des saletés ont été lavées. Parce que c’est une opportunité rare, pourquoi ne pas faire connaissance en me laissant t’apprendre “une manière amusante de se laver l’un l’autre”. Premièrement, je veux que tu couvres le devant de ton corps avec du savon. »

Hein, n… … Nooon. Pourquoi devrais-je faire une telle chose !? »

Peu importe l’ordre, c’est impossible pour mes esclaves de désobéir.

Purun, son corps qui est entièrement exposé montre ses seins qui semble extrêmement doux et la ligne de son ventre mince… … De ses propres mains elle fait mousser son corps avec du savon.

« Tu vas devenir mon outil pour laver mon corps. Maintenant, essaie d’utiliser ton corps pour t’enrouler autour de moi comme de la colle.

« Heeein !? C, C’est définitivement bizarre… … Kyaa, nn… !? »

Squishhh, je sens deux montagnes très tendres se presser contre mon torse, c’est une sensation incroyable.

Elle enveloppe son corps autour de moi et je peux sentir ses cuisses fermes autour de mon bras.

Diverse partie douce de son corps sont enduite de savons et coller contre ma peau.

« Ohhh, c’est vraiment impressionnant… … ! Juste comme ça, utilise tout ton corps pour te frotte contre moi… … … … Ohhhh !? »

« Noon, AhAhn!? C, c’est si glissant que je glisse vers le vas… … … NooooN!? »

Elle glisse bizarrement son corps de haut en bas, utilisant son corps juteux elle devient une éponge humaine comme elle continue de polir mon corps.

Son corps nu est couvert de savon et de mousse, et ses petits mouvements de glissement de haut en bas me font du bien.

« Je n’aurais jamais imaginé, que la Himeno-san si pure viendrait me servir comme une sorte de prostitué travaillant pour me servir et nettoyer mon corps… … Je suis profondément touché. »

« Qu, qu’est-ce que tu dis, je ne suis pas consciente d’une… … auuu, ça, ça frotte contre moi… … … ! »

Parfois c’est la sensation de ses seins énormes doux et toujours changeant qui se frotte contre moi et d’autres fois c’est une sensation ferme et dure que je sens.

À l’intérieur du savon blanc mousseur, je peux voir un aperçu de ses mignons tétons roses entrant et sortant de ma vue.

« Oh, Himeno-san, ça ne se peut pas, est-ce que t’es tétons durcisse ? »

« Hein !? Ce, ce n’est pas… … … O, oui, mes tétons deviennent si durs… … !? »

Elle n’est pas permis de mentir quand moi, son maître lui pose une question.

Bien que ce soit une réaction naturelle, elle frotte érotiquement ses mamelons durs contre mon corps et cette action la rend très embarrassée, faisant son visage rougir de honte.

« Ce n’est pas quelque chose dont tu dois avoir honte. Même le mien réagit de la même manière. »

« U, uuuu… … Mê, même si tu ne me le dis pas, ça me touche depuis un petit moment. »

Avoir la plus belle fille de l’école faire un « lavage au corps » sur toi, il n’y a aucun garçon dans ce monde qui ne deviendrait pas en érection.

Mon pénis qui est couvert de savon bouillonnant touche l’intérieur de ses cuisses douces et de son ventre mince et plus il frotte les parties délicates de son corps, plus je deviens chaud et dur.

« C’est le moment, la prochaine chose que je veux que tu fasses, est de te concentrer à laver mon pénis en érection. Cependant… … Tu es seulement autorisé a utilisé t’es seins. »

« Hein, Heiiiiiiin !? »

Son corps bouge et la partie supérieure se blottit entre mes deux jambes qui sont sur le lit de pierre.

Et juste comme ça, utilisant ses énormes seins qui ont beaucoup de volume, elle… … … preeeeeese ! mon pénis brûlant et l’enveloppe.

« Kuu, Ohhh… … C’est, c’est au-dessus de mes attentes. l.. ! »

« Non, c’est chaud… … … !? Mes seins font ce genre de… … … !? »

Mon ancienne camarade de classe qui a d’énormes seins commence à me faire une branlette espagnole mousseuse.

C’est une gigantesque guimauve qui me presse, comme une baloune qui est faite de soie remplie d’eau chaude..

Il s’agit d’une sensation de bien-être extrême indescriptible, qui ne s’explique pas vraiment par des mots et elle enveloppe très doucement ma bite complètement érigé.

« C’est impressionnant, tu as complètement enveloppé mon pénis et l’a fait disparaître. Comment gros sont t’es seins ? »

« U… … … Qua, quatre vingt-dix… … … 90 Bonnet E… … ! »

Sous la contrainte de répondre en tant qu’esclave, elle confesse embarrasser sa taille.

Bien qu’elle était célèbre pour cacher ses énormes seins utilisant des vêtements, serrez, je n’ai jamais pensé qu’il serait si gros, quelle heureuse erreur de calcul.

« Auuuu… … … C’est le pire… ! Je suis, tellement embarrassé. »

« Maintenant, soit certaine que mon pénis ne puisse s’échapper de t’es vallées, utilise ces Bonnet E et commence a le caresser tout en le lavant. »

Je lui donne de telles instructions comme avec joue avec ses cheveux noirs qui sentent bon utilisant le bout de mes doigts.

Nupu, Papu, Nyuruuun (*slip*, *smack*, *slosh*)… … Ce genre de son érotique fait écho à travers la pièce, comme Kirika est obligé de me servir avec ses seins.

« Forcé a me faire de tel cho, choses, je ne comprends pas ce qu’il y a d’amusant a faire ça… ?! »

« Tu ne comprends pas le cœur des hommes n’est-ce pas〜. Même si ça était notre ancienne école ou la court impérial, tous les hommes regardent t’es seins avec les yeux remplis de désir. »

« Tu mens ! La seule personne qui a de telles pensées indécentes sur mon corps, c’est seulement toi… … Auu ! »

Les vallées jumelles de la fille que j’ai tellement désirées dans ma vie précédente est maintenant complètement dédiées à moi.

Le sentiment d’accomplissement que j’obtiens en étant capable de monopoliser ses seins pousse mon pénis à devenir encore plus vif, il gonfle rouge de sang comme il continue de s’approcher de son visage et il secoue comme un animal sauvage. Ça la fait trembler de peur.

« Uuu… … C’est, c’est chaud et la chose collante, c’est presque comme si ce n’était pas une partie de corps humain, c’est dégoûtant…… ! »

« Je suis content que tu aimes ce que tu vois. Ahh, c’est vrai… … Laisse-moi te dire un petit secret. C’est à propos de la durée de ma “Magie d’Asservissement”. »

À mon changement abrupt de conversation, Kirika fait un visage de perplexité comme elle continue sa dévouée branlette espagnole.

Comme une femme qui est tombée sous mon contrôle total, c’est le genre d’information qu’elle ne peut pas se permettre de manquer.

« La durée est inversement proportionnelle à la quantité de résistance magique que l’esclave magique possède. Pour une personne sans suffisamment de résistance magique, j’ai le contrôle total sur leur libération et sans ma permission elles vont restées dans leur était asservi éternellement. Cependant… … … Pour quelqu’un comme toi qui a une résistance magique assez haute, il y a la possibilité de brisée le mon contrôle direct par la force de ta volonté. »

Entendant une telle chose venant de moi, elle a une expression remplie d’espoir sur son visage.

Elle bouge toujours ses seins de haut en bas de mon pénis tout en ayant une expression pleine d’espoir, ça m’excite encore plus d’une façon ou d’une autre.

« Es-tu certain de vouloir me révéler un tel grand secret ? »

« Je ne m’en soucie pas vraiment, si ce n’est qu’à la hauteur de cette norme. Bien sûr si je réapplique ma magie, ils retourneront à leur état d’esclave et de plus, je ne te révèle pas vraiment tous les détails complexes de ma magie. »

« Même alors… … C’est assez pour que j’en ai l’utilité. Si par chance il y a un moment où tu n’es pas capable de réappliquer la magie sur moi pour une raison ou une autre. Je m’assurerais de dissiper la “Magie d’Asservissement” et de m’en débarrasser une fois pour toutes. Je ne vais jamais abandonner… … … En ce qui concerne princesse Sistina, je ne t’autorise pas a poser la main sur elle… !! »

Ahhh, comme je le pensais, cette femme est vraiment intéressante.

Bien qu’elle soit sous la règle absolue de ma « Magie d’Asservissement » et est constamment violé, elle ne perd pas espoir et continue de me confronter avec toute sa force.

Son titre de Princesse Chevaleresse est vraiment mérité.

Et précisément à cause du fait qu’elle est si têtue, j’ai déjà décidé qu’un jour je vais la faire se soumettre a moi du plus profond de son cœur, de tels sentiments jaillissent en moi.

« Je ne m’attendais a rien de moins venant de la Princesse Chevaleresse Kirika. Dans ce cas, sans plus attendre, commençons à fortifier ma magie d’asservissement en “réappliquant le sort”. »

Un sourire traverse mon visage, pendant que Kirika se méfie de ce que je vais faire.

« Autre que chanté un sort magique, il y a d’autre façon d’invoquer une magie, par exemple, en utilisant les fluides corporels. Le sang est l’un des médiums les plus courants cependant, par rapport à la “magie d’asservissement” il y a quelque chose d’encore plus idéal que d’utiliser mon propre sang. »

« Hein… … Im, impossible, ne me dit pas… … !? »

« C’est littéralement “réappliquer la magie”. Peut importe comment Himeno-san est innocente, tu comprends la signification derrière ces mots, n’est-ce pas… … … ?! »

Mon pénis qui atteint l’apogée du plaisir divin est sur le point de relâcher ses liquides comme une arme dangereuse.

Je pointe le bout de ma bite qui fuit de présperme juste devant son visage et mon pénis tremble de plaisir et d’excitation comme je commence à bouger mes hanches. Himeno-san comprend finalement le sens derrière mes paroles et a un visage rempli de peur.

« Ne, ne me dit pas que tu va tirer cette chose, sur mon vi, visage !? No, Non c’est un mensonge !! »

« Tu ne peux pas y échapper, je vais te coller une grosse et épaisse quantité de sperme sur le visage… … … C’est maintenant la dernière poussée, presse t’es seins comme si tu voudrais écrasé mon pénis ! Regarde-moi, je vais aussi faire ça !! »

! Non, Noon, auuuuu !? Hein, m, mes mamelons, ne les pince paaaaaaaas !!? »

En attaque-surprise je pince ses deux mamelons et Kirika crie d’une voix mignonne.

Bien que je les écrase, pince et joue avec ses mamelons en érection, elle n’arrête toujours pas ses mouvements.

Bien qu’elle me déteste, avec des mouvements passionnés elle continue toujours à servir mon pénis avec ses seins, même si elle veut arrêter, elle ne peut pas.

« En synchronisation quand je vais éjaculé, je vais te donner l’ordre de jouir juste avec t’es mamelons étant pressé… … Kuuuu !! »

« Non, non, nooooooon !!? Je ne veux pas jouir, ce genre de manière indécente de jouir n’est pas booooooooone ! Nyaa, Ahaaaaaaaa !! »

Les seins d’Himeno de la taille de 90 centimètres tiennent mon pénis directement au milieu comme elle presse agressivement tout en bougeant ses seins de manière érotique.

Son visage rougi dû a la chaleur de la salle de bain et mon pénis palpitant vise directement son visage qui a quelques mèches de cheveux collées dessus.

Je balance mes hanches d’avant en arrière comme une sorte d’animal ajustant mes mouvements pour bouger de plus en plus vite comme mon impulsion d’imploser approche.

Giyuuuuuuuuuu !! Tout en pinçant et pressant ses deux tétons qui sont complètement en érection je les soulève haut et commence à lui donner un ordre.

« Uuu, je vais le relâcher ! Accepte la marque de ton maître sur ton visage !! Avoir mon sperme coller partout sur ton visage et au même moment avec t’es mamelons presser, tu va jouir, Himeno Kirika !! »

« No, non Ah Ahaa Ahhh… … … … … … Je jouiiiiiiiiiiiiiiiii〜〜〜〜〜〜 !!!? »

Dobyuruu, Dopu Dobyuruuuruuuu !!!!

Jetant sa tête et son corps en arrière Kirika obtient son premier orgasme avec ses mamelons. Ses énormes ses doux étant toujours pressée.

Avec une force incroyable, mes fluides collant et brumeux collent partout sur le visage d’Himeno par mon pénis palpitant.

Un après l’autre, une quantité surprenante de sperme que je n’avais pas prévu, couvre entièrement son magnifique visage, même ses cheveux noirs deviennent souillés avec mes spermes.

« Haa… … … Hapuaaa !? Aaaa… … … AhhhnHA, nooon… … … … ! »

Ku, Ukuu… … … ! Uu, Ohh… … … J, J’y vais toujours ! Tu es mienne, tu es complètement mienne, mon esclave sexuel personnel Kirika… … Ohhh !! »

« Non, noooon… .. … ! Je, ne deviendra pas ta chose… … … ! »

« Jusqu’à ce que ton corps et ton esprit soient miens, à partir de maintenant, chaque jour je graverais dans ton corps intérieur et extérieur, la preuve de ma propriété… ! »

Mon fluide visqueux et collant qui est utilisé comme un intermédiaire pour mon pouvoir magique fait apparaître une nouvelle marque sur son corps comme si ça signifie qu’un nouveau genre « d’esclave magique » est née.

Kirika a une respireront lourde et tremble toujours de réverbération d’avoir eu un orgasme juste avec ses mamelons et son corps tremble de honte pour être complètement sale avec mon sperme, surplombant Kirika, un sentiment incomparable de pur bonheur dans sa conquête submerge mes sens.

Et puis… … … Comme si c’est le bon moment.

Dans la salle de bain qui est maintenant remplie d’une odeur indécente de sexe, les silhouettes de deux personnes apparaissent.

« Vous avez augmenté votre “magie d’asservissement” et amélioré au prochain niveau n’est-ce pas mon Maître !! »

« Ah — Ah —, après avoir l’avoir fait si fort avec la Princesse Chevaleresse elle montre maintenant une telle expression mignonne… … … Vous avec beaucoup trop éjaculé, Maître. »

Les deux personnes qui arrivent de l’autre côté du brouillard ont des cheveux blonds semi-longs et de longs cheveux roux sauvages.

« Hein, vous, vous êtes ici… !? »

Kirika qui est prise aux dépourvus devient confuse comme elle a toujours les fluides brumeux sur son visage.

Je n’y peux rien.

Les deux personnes qui apparaissent sont ma magicienne Nina et ma Guerrière Amelia… … .. les deux sont mes fidèles esclaves.

Cependant, les filles semblent un peu différentes.

De leur expression faciale à leurs actions, elles n’agissent plus comme des poupées robotique sans émotion.. … C’est presque comme si elles sont des personnes normales, vivant et respirant, des personnes vivantes avec leurs propres consciences.

Manipulateur d’Esclave Tooru

Classe : Manipulateur d’Esclave NV 7

Compétence ‘Magie d’Asservissement NV 6’ ???

Princesse Chevaleresse Kirika

Classe : Princesse Chevaleresse NV 5

Compétence : ‘Éclait Brillant NV 3’ ‘Résistance Magique NV 2’ ???

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *