HP9999999999 – Chapitre 12

“Bref, ça résume tout. Tu as tout compris ?”

“O-Oui. Je suppose que la réalité peut être plus étrange que la fiction…”

Au moins, on dirait que Rina croit à ce que je lui ai dit. Et moi qui pensais qu’elle ne croirait pas un mot de ce que je disais.

“…Tu es sûre ? Alors tu ne penses pas que je fais semblant d’être humain et que je te piège avec une histoire inventée de toutes pièces ?

“Huh ?! C’est ce que vous faisiez ? !”

“Qu- Non, non ! Je ne faisais qu’une hypothèse !”

Rina doit être une de ces personnes au cœur pur.

“Mais… Tu comprends que je n’essaie pas de détruire l’humanité ou de te transformer en une sorte de sujet d’essai, n’est-ce pas ? Je suis un ancien humain ; je ne pourrais jamais faire ça à personne”.

“B-Bien sûr. Je suis tout à fait d’accord”.

“Eh bien… Anri et les autres sont encore vraiment déterminés à rayer l’humanité de la carte. Ça m’inquiète un peu, tu sais ?”

Un profond soupir se mêle à mes paroles.

“Mais je ne suis pas tout à fait sûr… Pourquoi avez-vous choisi de partager votre histoire avec moi ?”

“…”

Je me donne un peu de temps pour réfléchir à la question. Elle a raison ; il n’y a pas vraiment d’avantage à faire la lumière sur mon histoire personnelle. Bien sûr, cela m’a aidé à gagner sa confiance, mais pourquoi ai-je pris la peine de lui dire tout cela ?

“… J’en avais juste envie.”

Je suppose que j’avais juste été un peu excité. C’est la première fois depuis ma réincarnation que j’ai eu une conversation réelle et décente avec un être humain réel et décent. J’ai dû nourrir un désir inconscient de voir Rina apprendre à me connaître aussi bien qu’elle le pouvait.

Mais les mots doux et les réflexions profondes n’ont plus vraiment d’importance maintenant. Cela ne m’aide en rien à résoudre le plus grand problème qui se pose : que faisons-nous maintenant ? Convaincre Anri et son groupe de haine des humains semble être une tâche presque impossible.

“Oh, ça me rappelle.”

C’est là que j’ai une idée, et celle-ci n’est pas mauvaise. Si je me souviens bien, la dernière fois que j’ai parcouru les incantations que j’avais dans mon arsenal, un certain sort appelé Contrat Démon avait surgi. Si je me sers de cela pour transformer Rina en démon, les autres n’ont pas vraiment le droit de se plaindre. Et cela, bien sûr, si Rina est même prête à aller jusqu’au bout de cette idée.

J’annule ma transformation et retrouve ma forme de Grand Roi.

“Ecoute bien, Rina. Vous devez faire très attention à ce que je vais dire… hm ?”

Je ne peux m’empêcher de remarquer qu’en parlant, Rina avait pressé sa main sur ses lèvres et avait éclaté en petits rires.

“Qu’est-ce que c’est ? Y a-t-il quelque chose que tu trouves amusant ?

“Oh, je suis désolé. C’est juste que la façon dont vous vous exprimez semble changer quand vous le faites, alors je n’ai pas pu m’en empêcher… Fuhuh.”

“…Bien sûr. Je vois”.

Je n’avais même pas remarqué cela jusqu’à présent, alors je ne peux pas m’empêcher de sourire un peu moi-même. Rina est tellement plus adorable quand elle sourit. Je me sens tout chaud et flou à l’intérieur.

“Maintenant, je dois te demander d’écouter à nouveau ce que j’ai à dire. J’aimerais que tu formes un contrat avec moi. Il te transformera en démon, et tu deviendras une de mes subordonnées”.

“… ! Je me transformerais en… un démon ? !”

L’expression de Rina devient tendue et rigide. Je m’attendais à ce qu’elle ait ce genre de réaction. Après tout, combien d’humains seraient en extase lorsqu’on leur dirait de devenir des démons ?

“Mais s’il te plaît, ne t’inquiètes pas. Il s’agit d’un contrat relativement simple. Si tu souhaites rompre le contrat et redevenir un être humain, tu peux le faire à tout moment. Bien sûr, tu n’auras absolument rien à offrir en compensation”.

“…”

Rina pose les yeux sur le sol à ses pieds, sans prononcer un seul mot.

“En tout cas, devenir un démon n’est pas une décision que l’on peut prendre du jour au lendemain. Néanmoins, je crois sincèrement que ce contrat serait essentiel pour te garder dans ce château”.

“Ça vous dérange si je suis celle qui fait ce choix ?”

“Bien sûr que non.”

“…”

Une courte période de silence prend le dessus. Enfin, Rina relève la tête. Elle semble déterminée.

“Je comprends. Je vais établir un contrat. Je veux dire… permettez-moi d’en former un.”

“…Tu en es certaine ?”

“Je le suis. Si notre conversation m’a fait comprendre une chose, c’est ceci : vous êtes une personne très gentille, Maître. Si mon Maître croit vraiment que c’est si important, alors j’obéirai volontiers sans poser de questions”.

Pendant qu’elle parle, les yeux de Rina brillent d’une détermination secrète.

“Je suis une esclave, pas digne d’être choisie. Si les sympathies de mon maître me permettent de prendre mes propres décisions, alors je suis profondément reconnaissante”.

“… Très bien. Maintenant, j’aimerais bien former ce contrat immédiatement. Cependant…”

Malgré mon apparente hésitation, Rina se met la tête sur le côté.

“Qu’est-ce qui se passe ?”

“Eh bien… comment dire ça. Avant que ce contrat puisse commencer… Tu dois te déshabiller. Il te faut être nue”.

“… ! Nue… ?!”

Le visage de Rina devient rouge. C’est, de toute évidence, le visage d’une fille qui est devenue assez âgée pour se marier. Je ne pense pas devoir le dire clairement, mais être nu est vraiment une exigence pour passer ces contrats. Je n’avais certainement pas menti pour la voir nue.

“Bien sûr, je comprends que tu puisses avoir quelques réticences à t’exposer devant un homme. Si tu ne te sens pas à la hauteur, alors nous pouvons laisser le contrat de côté pour l’instant et -”

“N-Non, je peux le supporter ! J’ai pris ma décision, je suis prête pour cela !

“Je vois. Eh bien alors… Déshabille-toi, si tu le désires.”

“…Ok.”

Bien que maladroitement, Rina commence à enlever ses vêtements de son corps. Je m’assure de garder mon regard fixé au sol et je me force à ne pas regarder dans sa direction pendant un certain temps.

Cela n’augure rien de bon pour moi. Le bruit de ses vêtements qui bougent n’aide pas non plus à étouffer mes fantasmes. Rien que l’idée d’avoir une fille à proximité… C’est du striptease… !

“J’ai… j’ai fini maintenant.”

En silence, je lève la tête. Juste devant moi se tient Rina, sa main gauche couvrant sa poitrine tandis que sa droite couvre ses autres vertus.

“…!”

Pendant un seul instant, je peux presque sentir ma conscience m’échapper. Mais je l’endure. C’est la première fois que je voyais une jeune fille de mon âge entièrement nue, du moins en chair et en os.

“C’est la première fois qu’un homme voit mon corps nu… C’est tellement gênant…”

Son visage est rouge comme une pomme, et ses mots sont à peine audibles. Sa gêne la rend encore plus hors de ce monde. Très bien, finissons-en avec ce contrat. Avant que je ne perde le dernier morceau de ma contention.

“Commençons le contrat ! D’abord, tu dois fermer les yeux !”

“O-Ok !”

Rina ferme les yeux, conformément aux instructions. J’ai sorti mon index et je l’ai laissé toucher son front.

“Incantation : Le contrat du démon !”

Presque instantanément, une coque d’aura violette s’enroule autour du corps de Rina. Après environ une minute, l’aura commence à s’effacer progressivement jusqu’à ce qu’elle disparaisse enfin.

“Eh bien, cela règle le problème du contrat. Tu es devenu un démon.”

“Huh… C’est déjà fini ?”

” C’est effectivement le cas. Tu vois, n’était-ce pas simple ? Tu n’as peut-être pas l’air différente à l’extérieur, mais toutes tes capacités physiques devraient avoir subi une formidable montée en puissance. A-Aussi… tu te rends compte que tu peux te rhabiller, n’est-ce pas ?”

“… ! Bien sûr !”

Rina, bien que bouleversée, commence à se rhabiller.

C’était moins une. J’ai failli mettre à rude épreuve toutes les raisons que j’avais pour en atteindre les limites. N’étant rien d’autre qu’un jeune homme dans l’âme, la puberté ne semble pas moins problématique qu’elle ne le mérite.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *