HP9999999999 – Chapitre 2

« Anri, écoute bien. J’ai une petite requête à te demander, cela te dérange ? »

« Pas du tout ! Dites-moi ce que vous voulez ! »

« Amène moi tout les démons qui sont sous mes ordres. Laisse-les se rassembler dans ce hall. »

« Tout… Les démons ? »

Anri avait l’air confuse pendant qu’elle parlait.

« En effet. Il y a quelque chose que je veux leur dire. »

« …Je comprends. Mais se serait-t-il possible d’en laisser quelques uns dehors afin qu’ils continuent leur patrouille ? »

« Fait ce qu’il te semble bon. Je n’ai rien à dire. »

Après environ 30 minutes. C’était le temps que les démons ont prit avant de se rassembler dans ce hall, chacun d’eux s’agenouillèrent.

….Il y en a beaucoup.

Il devrait en avoir des dizaine de millier, au minimum. Il y en avait tellement, que le grand hall n’était pas assez vaste pour tous les contenir. De ce fait, certains d’entre eux se sont résigné a entrer et se sont agenouillaient dehors. J’avais compris qu’il y en avait beaucoup a cause des différentes lumières a l’intérieur du château, mais je n’aurais jamais imaginé que mes troupes avaient autant de tête.

Eh bien, j’imagine que ce n’est pas important. Pour l’instant, je dois me cantonner à mes plans.

« Vous tous, levé votre tête. Il y a quelque chose d’important que j’aimerais partager. »

l’unisson, les démons positionnèrent leurs attention vers moi. Dans ma vie passé, j’étais juste le pire pour parler a une foule. Je carburais quasiment uniquement a l’instinct, mais je n’y arrivais quand même pas. J’ai rassemblé chaque once de courage que j’avais et je me suis levé du trône.

« À partir d’aujourd’hui, les troupes du Haut Roi se verrons dissoute. »

Pendant un moment, le hall entier était silencieux. Donner à ces démons leur liberté ; c’est ma première tache en tant que dirigeant suprême.

« Y-Yuuto-sama ?! Vous ne pouvez pas être sérieux, n’est-ce pas ?! »

Anri, qui était agenouillée dans les rangs de devant, demanda avec un ton bouleversé.

« Je le suis. À partir d’aujourd’hui, vous êtes votre propre maître. Vous vivrez votre vie de mortel comme vous le voudrez. »

Bon, ils ne sont pas humains, donc je ne suis pas vraiment sûr que l’idée de « vie mortelle » s’applique pour eux… Mais cela devrait régler le problème. Ces démons devraient être bien plus que content avec ça.

Une seconde suffit pour qu’une explosion de murmure se produisent dans le hall.

« Pourquoi Yuuto-sama dirait quelque chose comme ça aussi soudainement… ?! »

« Peut-être que nous avons fait quelque chose pour attirer sa colère…?! »

« Oh ! Est-ce que vous pensez que Yuuto-sama est en train de tester notre loyauté ? »

« C’est ça, ça doit sûrement être ça ! »

Vous autre, vous réfléchissez beaucoup trop a ce problème. Est-ce que ça vous tuerez de juste accepter les choses comme elle le sont ?! »

« Eh bien… Je vais rester ici dans le château ! »

« Moi aussi ! Rien ne nous ferez plus plaisir que de rester a vos côtés ! »

« Moi aussi ! »

Les démons se levèrent un par un. C’est quoi cette atmosphère ? Ce n’est vraiment pas la façon que j’avais imaginée. Finalement, tous les démons s’étaient levés.

« Les troupes du Haut Roi se sont réunies… !!! »

« Gloire à Yuuto-sama ! Gloire à Yuuto-sama ! »

« Uooooooooooh…!! »

Les démons éclatèrent de joie. On dirait que vouloir donner la liberté à ces gars était un retour de flamme assez violent. Juste, A quel point peuvent ils être loyaux ?

« Je ne peux rien faire si ce n’est briser le silence après avoir réalisait vos véritables intention. Mais comme vous pouvez le voir, Yuuto-sama, chaque démon ici présent vous voit comme la plus formidable des bénédiction. Cela m’inclut, bien entendu. »

Anri baissa sa tête. Non, tu as totalement choisi ses « véritables intentions » n’est ce pas ?

« De ce fait, je vous en supplie, restez celui qui règne sur l’élite des démons. C’est le vœu de chacun d’entre nous, un vœu venant du plus profond de notre cœur. »

« …Je peux voir ça. »

Je dis cela avec une résignation complète. On dirait que peu importe ce que je dis, cela se finira avec un autre « gloire à Yuuto-sama ».

« Yuuto-sama ! J’ai un rapport à soumettre ! »

En tournant mon regard vers la voix émanant de la fenêtre, je vis un démon avec des ailes. Probablement un des démons patrouillant dehors, afin de me contacter directement.

« Sale chien ! Appeler Yuuto-sama à partir de ce genre d’endroit est le paroxysme de l’irrespect ! Prends ta propre vie en guise de punition ! »

« Calme toi, Anri. Est-ce que ton rapport est urgent ? »

Le grand hall est situé dans un endroit assez haut du château, après tout. Faire le chemin normalement prendrais un temps incroyable.

« O-Oui ! Une armée conséquente située au sud-ouest en train de ce diriger vers le château ! Il y a environ 50 000 hommes !

« Une armée… ? »

Je me levai de mon trône et me rapprocha de la fenêtre. D’ici, je pouvais voir des personnes sur des chevaux, engendrant des nuages de poussière au fur et à mesure qu’ils approchaient.

« Anri, est-ce que tu peux les voir toi aussi ? »

« Je peux. L’armé des huma- des vermines on dirait. »

Ta correction est à l’envers au cas où, tu sais…

« Ils doivent certainement vouloir prendre votre règne en tant que Haut Roi, Yuuto-sama. Quelle stupidité… ! »

Son visage se tordait et ses dents se grinçaient entre elles. (NDT : pas sûr)

Pas bon. Super effrayant.

Anri se tourna pour faire face aux autres démons

« Vous tous, c’est un ordre ! Les troupes du Haut Roi doivent détruire ces vermines, et aucun os ne devrait être épargné ! Nous devrons leur apprendre que se battre contre nous n’est que pure folie ! »

« Uoooooooooooooooooooooooh!!! »

Détruire ? Ne laissait aucun os ? Merde, calmez vous un peu ! »

« Arrête-toi, Anri. Est-ce que tu prévois de les massacrer ? »

« Bien sûr, seigneur. La vermine est peux être nombreuse en nombre, mais avec la force de nos troupes, ce sera comme tuer un nouveau-né. »

« Non,non. C’est pas vraiment ce que je voulais dire… »

« S’il vous plaît, Yuuto-sama, soyez tranquille. Ce sera aussi dur que d’utiliser un insecticide. »

Les coins de sa bouche se levèrent de manière machiavélique. Non, c’est impossible qu’elle ait compris. Je m’en fiche qu’il veulent ma tête sur un plateau ; à l’origine, j’étais un humain. Je ne peux pas rester assis et regarder le massacre de 50000 hommes.

« Venez, nous bougeons maintenant ! Nous devons honorer les attentes de Yuuto-sama ! »

« Uooooooooooooooooooh !!! »

Non,non ! Personne n’attend quoique se soit ici !

« Silence ! »

La minute ou mon cri fut entendu par les démons, ils se turent tous.

« Vous tous, ne bougez pas. Je vais m’en occuper personnellement. »

Un autre problème éclata encore.

« Vous voulez faire ça vous-même, Yuuto-sama ! Il n’y a aucun besoin pour vous de le faire vous-même ; nous pouvons -«

« Je veux simplement faire un peu d’exercice. Cela fait assez longtemps. Vous pouvez rester ici et apprécier la vue. »

« À-À vos ordres ! »

Mes yeux se dirigèrent vers l’horizon. Il y avait encore quelques kilomètres entre nous et l’armée. Je dois l’admettre ; c’est la première fois que j’utilise une incantation depuis ma réincarnation. Je ne peux rien faire si ce n’est être nerveux.

Je n’ai aucunement l’intention de ne serais-ce que faire du mal à un de leurs cheveux. Je veux être le roi des dirigeant suprême qui ne fait même pas de mal à une mouche après tous. Je veux garder mes mains propres. Envoyer une petite explosion à côté d’eux devrait être suffisant pour les effrayer.

Mon doigt pointa vers la zone devant l’armée

« Incantation : Canon des calamités ! » (NDT : j’ai volontairement changé le nom pour faire plus fluide)

Je ne peux rien faire si ce n’est pensé que cette incantation été vraiment quelque chose qu’un adolescent aurait pus imaginer, mais peu importe, un rayon fin de couleur violet fus tiré du bout de mon doigt. Je n’utilise même pas un seul pour cent de mon pouvoir, de ce fait, l’armée devrait être…

BOOOOOOM !!!

« …Eh ? »

Je n’ai plus les mots. Une explosion énorme déblaya la zone, elle était tellement forte qu’elle aurait pus être comparé avec une bombe nucléaire. Le vent de l’explosion atteignit le château, et les démons a l’intérieur ne pouvaient rien faire si ce n’est hurlé à cause de la surprise. Une fois revenu à mes sens, l’entièreté de la zone du sud-ouest n’étais plus qu’un champ carbonisés complètement vide, et il n’y avait aucun singe de l’armée.

Ma bouche fut restée ouverte bien trop longtemps à mon goût. Je…Je ne pensais pas que se serait aussi puissant….

« J’ai un rapport à faire ! Nous avons reçu la confirmation que les 50000 hommes ont été décimés ! Aucun d’entre eux n’est vivant ! »

« …Oui. Merci »

Je parlais avec ma tête dans mes mains. Ne même pas faire de mal à une mouche ? Alors pourquoi 50000 hommes…. !

« En voyant ce baptême du feu, nous en attentions pas moins de vous, Yuuto-sama. Notre race les appelle « vermine », mais pour le dirigeant suprême, notre Haut Roi, ils ne méritent même pas l’appellation « êtres vivants » ! Moi, Anri, peut seulement être envahi par de l’admiration. »

« …Heh…..Hehahahahaha ! Bien sûr ! »

Je rigolais. Suivre le mouvement était ma seule option pour le moment.

« Yuuto-sama est incroyable, tu ne penses pas ? »

« Penser qu’il utiliserait autant de pouvoir malgré le fait qu’il se retenait… »

« Il est vraiment celui qui se situe au sommet ! »

« Avec Yuuto-sama de notre côté, même la conquête du monde n’est pas un rêve éphémère ! »

« Gloire à Yuuto-sama ! Gloire à Yuuto-sama ! Gloire à Yuuto-sama ! »

Entourée par des appels glorieux, la seule chose que je pouvais faire était de lâcher un long soupire.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *