HP9999999999 – Chapitre 23

Si… Si faible…

C’est ce que j’avais pensé au début, quand Uriel me montra ses statistiques. Je pensais qu’étant donné qu’il était un Ange des étoiles et tout ça, ses statistiques auraient été au moins plus proches des miennes.

Mais la réalité est bien en dessous de ce que j’avais prévu. Et c’est censé être l’une des entités les plus puissantes parmi tous les Anges… La peur que mon esprit avait évoquée est maintenant complètement dissipée.

“Hmph. Je vois qu’une simple crainte vous a rendu sans voix.”

Uriel parle avec un triomphe flagrant sur son visage. Il n’a pas tort ; la crainte m’a en effet rendu sans voix.

“Pouvez-vous maintenant saisir mes mots ? Cela aurait dû être clair comme le jour ; la différence de pouvoir entre nous est énorme.”

Il n’a pas tort ; la différence de pouvoir entre nous est en effet énorme. D’où lui vient cette confiance ? Je commence à penser qu’il ne fait que jouer pour rigoler.

“Yuuto-sama !”

Anri se précipite devant moi. Elle jette un coup d’oeil à Uriel, et ses yeux s’élargissent.

“C’est l’un des sept anges des étoiles… ! Yuuto-sama, je vais me battre à votre place ! Trouvez un abri pendant que je le fais !”

Pour l’amour de Dieu, Anri est le souci habituel. Si elle s’inquiète pour moi à propos de quelqu’un de sa trempe, alors j’ai vraiment du chemin à faire. Bien que pour être juste, même Anri, que je considère comme mon plus proche collaborateur, ne connaît pas mes statistiques. C’est compréhensible.

“Anri, mets-toi à l’aise. Laisse-moi m’occuper de ça. Toi et les autres démons pouvez rester en arrière et me regarder me battre.”

“Mais – !!”

“Vas-y maintenant, ne perds pas de temps. A moins que vous ne vouliez être pris dans tout ça.”

“…Compris.”

Alors qu’elle montre de la réticence, Anri se retire. Voyant cela, Uriel s’autorise un gloussement de gorge.

“Je dois dire, Grand Roi, vous prenez certainement soin de vos sous-fifres. Mais sachez que j’ai l’intention de m’occuper de tous les démons de ce château une fois que vous aurez été pris en charge. Cela ne fera que changer l’ordre dans lequel vous périrez.”

“Assez de ces plaisanteries inutiles. Commençons, voulez-vous ?”

“Je suppose que oui. C’est ici que commence l’exécution du Grand Roi. Vous pouvez réfléchir à votre manque de pouvoir pendant que vous tombez aux enfers !”

“…Hmph.”

Me sentant quelque peu amusé, j’ai inconsciemment laissé échapper un sourire. L’affronter dans un combat régulier ne sera pas une grande bataille. Ce serait plus ennuyeux dans l’ensemble. Je pourrais tout aussi bien le faire rire un peu.

“Je vous laisse trois options !”

Je lève trois de mes doigts pendant que je parle.

“… options ?”

“Un : Je ne me défendrai pas contre une seule attaque. Deux : Je ne bougerai pas d’un pas de là où je suis. Trois : Je n’utiliserai pas plus de trois sorts. Vous pouvez choisir n’importe lequel de ces trois sorts. Ce sera mon handicap lorsque je me battrai contre vous.”

Il est facile de remarquer la veine palpitante qui était apparue sur le front d’Uriel.

“Qu’est-ce qu’il y a ? Dépêche-toi, choisis. Vous avez encore cinq secondes.”

“Misérable… Tu oses te moquer de moi, n’est-ce pas ? !”

Uriel lève sa main droite, et ce qui semble être des lances de glace se matérialisent au-dessus de sa tête par douzaines.

“Goûtez-moi ça ! Incantation : Jugement des Lances Glaciaires !”

Des dizaines de lances glacées s’envolent, se dirigeant vers moi. Je n’ai même pas de spasmes, subissant de plein fouet chacune des attaques d’Uriel.

“Yuuto-sama !”

J’entends les cris des démons, Anri m’atteint en premier.

“Hahahahah ! Comment vont-ils, Grand Roi ? ! Quel goût ont mes lances glaciaires ?!”

Une fois que les attaques d’Uriel cessent, je jette un oeil à mes propres statistiques.

HP – 9,999,999,998 / 9,999,999,999

“Ohoooh !”

Je lance un appel à l’émerveillement. C’est la première fois que je suis réellement blessé depuis ma réincarnation. Je suppose que je devrais louer le pouvoir des Sept Anges des Étoiles.

“C’est ridicule ! Il n’y a aucune chance que quelqu’un puisse se tenir debout après avoir fait face à mon Jugement des Lances Glaciaires !”

Uriel porte maintenant une expression de choc total.

“Oh, allez, ils étaient splendides. Je n’aurais jamais pensé que vous puissiez faire des dégâts d’une telle importance. Ton titre n’est pas seulement pour le spectacle.”

“Un seul… point… ?”

“Vous êtes les premiers à me nuire depuis ma renaissance dans ce monde. Vous pouvez en être fier.”

“…Fuh… Huhuhuh…”

Uriel laisse échapper un rire plutôt désagréable.

“Alors vous avez l’intention de semer le trouble chez moi, n’est-ce pas ? Il est tout simplement impensable que vous preniez mon assaut de front et que vous n’en sortiez qu’avec un point de dommage. En vérité, vous devez à peine être capable de vous tenir debout.”

Cet ange a un don pour les fortes illusions. Il doit avoir une confiance absolue en ses propres capacités.

“Ne pensez pas que ce faux témoignage tiendra encore longtemps ! Incantation : Saluts glaciaux frénétiques !”

Cette fois, plusieurs icebergs titanesques obscurcissent tout mon champ de vision, puis se dirigent vers moi. Ce Uriel semble être un utilisateur de sorts de type glaciaire.

HP – 9,999,999,995 / 9,999,999,999

Je vérifie à nouveau mes statistiques. Trois points entiers de dégâts cette fois. Au moins, c’est un peu mieux que sa dernière tentative.

“Qu’est-ce que c’est que ça ? ! Pourquoi tu ne tombes pas ? ! Est-ce qu’une sorte de sorcellerie vous protège ? !”

“Ne vous inquiétez pas. Je n’ai pas encore utilisé un seul sort.”

“Qu’est-ce que tu as… ?!”

Le visage d’Uriel commence à se tordre et à se déformer fortement. Ses statistiques étant bien trop… eh bien, vous savez, j’avais joué avec l’idée qu’elles pourraient être compensées par une sorte de puissante magie spéciale qu’il avait en réserve. Cette idée est tombée à plat, il semble. Je me sens comme un idiot d’avoir pris la plus petite des précautions.

“Incroyable… Même les attaques d’un Ange des étoiles ne signifient rien pour lui !”

“Yuuto-sama est tout simplement incroyable… !”

C’est le genre de bavardage que j’entends des démons entre eux.

“Me… Merde !”

Maintenant bien conscient que les sorts n’ont pas eu l’effet désiré sur moi, Uriel crée une lame de glace dans sa main droite, se tourne vers moi, et se précipite en avant.

“Crève !!!”

“Guh… ?!”

La lame d’Uriel frappe ma poitrine.

“Hah… Hahahaah ! Je le savais ! Tout ce qui n’est pas un sort est assez efficace !”

“…Votre vision doit-elle être vérifiée ?”

L’épée de glace n’avait même pas percé ma poitrine. Les dégâts sont de zéro au total, bien sûr. Au lieu de cela, des fissures commencent à se propager le long de la lame jusqu’à ce qu’elle se brise complètement.

Et là, j’ai lâché un “guh”, ne serait-ce que par pur instinct. C’est peut-être la faute de ma nature intérieure, qui est encore en vie, mais je n’arrive pas à m’y habituer, quelle que soit la fréquence à laquelle j’en fais l’expérience.

“Cela… Cela ne peut pas être… !”

“Même vos lances de glace et vos glaciers étaient plus agréables. Maintenant, que comptez-vous faire ?”

” P-Putain ! Merde !”

Uriel crée une autre épée et me coupe, pour en créer une autre et me couper encore. Toujours pas de dégâts. A ce stade, ce n’est rien d’autre que son pitoyable et désespéré combat.

Je laisse échapper un souffle. Puis, comme on chasse un moustique, j’ai légèrement agité la main droite.

“BUGYAAAAAH !!!”

Uriel est envoyé à une grande distance, s’écrasant contre le mur à côté de l’entrée. Peu de temps après, le corps d’Uriel se détache du mur et tombe à terre avec un bruit sourd.

“M… Maudit sois-tu… !”

Instablement, titubant et chancelant, Uriel se relève. D’une certaine manière, cela ne fait que le rendre encore plus pathétique.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *