I Want To Enjoy A Country Life! – Chapitre 5

[Aine]

Après cela, je ne me souviens plus combien de saisons sont passées. Ma peau blanche brûla et devint de la même couleur que la terre, mes doigts qui n’ont servis qu’à utiliser des plumes sont aussi devenus rugueux.

J’ai coupé mes longs cheveux parce qu’ils gênaient donc personne ne me croirait si je disais que je suis un prince.

C’est ce que je pensais en regardant le miroir.

Devrais-je aller au lac pour pêcher aujourd’hui ? J’ai considéré en sortant de la maison.

Sur le lac, j’ai vu des ondulations. Il semble que je puisse avoir une bonne prise aujourd’hui.

J’aime le poisson parce que j’étais un japonais, donc je vais souvent pêcher dans le lac. Bien sûr, j’ai été prudent de sorte à ne pas pêcher les jeunes poissons pour préserver l’équilibre de la nature.

J’ai lancé ma canne à pêche en regardant Daigorou qui m’a accompagné.

Ouaaa! J’ai quelque chose ! “Daigorou, c’est un poisson !” J’ai crié, mais je n’ai pas eu de réponse. Hein ? Où Daigorou est-il allé ? Pour l’instant, j’ai décidé de me concentrer sur le poisson en face de moi. Il est énorme ! J’ai pensé en me léchant les lèvres.

Après un certain moment, j’ai entendu Daigorou aboyer et revenir avec quelque chose.

-“Daigorou, que s’est-il passé ?”

J’entendis le bruit de quelque chose qui se faisait trainé. Confus, je me suis tourné vers la direction du son. C’était Daigorou entrain de traîner un homme sans mouvement.

-“c’est un appât !” C’est un appât ! Félicite-moi ! Félicite-moi !” Daigorou avait l’air de me communiquer ce message avec ses yeux.  Daigorou, ce n’est pas un appât … Pour l’instant, je lui ai caressé la tête en regardant l’homme qu’il a traîné.

Ces cheveux argentés et cet uniforme militaire … Ce ne serait pas par hasard …

J’ai confirmé son visage et j’avais parfaitement raison. C’était mon petit frère, Yuan.

Le visage de Yuan a été blessé de partout. En plus, j’ai aussi réalisé que son abdomen était taché de sang. J’ai appris que Yuan est devenu le général quand j’ai regardé l’insigne attaché au col de son uniforme. Je vois, il est allé en guerre et s’est blessé.

Sur ce, j’ai décidé de le faire transporter par Daigorou pour que je puisse le traiter à la maison.

[Yuan]

Ma conscience revint faiblement.

C’était vraiment une bataille très intense. Bien que mes troupes aient miraculeusement triomphé, j’ai subi une blessure au niveau de l’abdomen en combattant le général ennemi…

Quand j’ai ouvert les yeux, j’ai été étonné d’être dans un espace inconnu. Est-ce la maison d’un fermier ? J’ai essayé de me lever, mais la blessure à l’estomac me faisait mal, alors je n’ai pas pu. À ce moment-là, une personne nostalgique apparut.

-“Yuan, ce n’est pas bon que tu te lèves, puisque tu as reçu une blessure profonde.” Ta blessure se rouvrira.”

C’était grand frère Aine qui s’est enfui du château il y a plusieurs années. Sa peau anormalement blanche a été brûlée et est devenue brune, ses cheveux longs sont également devenus courts. Toutes les qualités de prince qu’il avait, ont toutes disparues !

-“Espèce de bâtard !” Que diable êtes-vous- ?!”

-“Ugh ! Je t’ai dit de rester tranquille, ta blessure se rouvrira !

Il s’approcha et me poussa sur le lit. C’est mortifiant d’avoir été poussé par un type si faible. J’ai fixé du regard l’homme devant mes yeux.

-“Je vous ai sauvé la vie alors pourquoi me regardé-vous ainsi ?”

-“je ne me souviens pas avoir demandé votre aide.”

-“Ça fait longtemps que j’ai entendu ce genre de choses. Ça ne fait rien. “Je vais m’occuper de toi jusqu’à ce que tu puisses te lever.”

-“J’ai dit que je ne me souviens pas- !”

-“Donc tu veux dire que tu voulais mourir dans la forêt ? Si tu veux mourir, va le faire dans un endroit dont je ne me soucie pas.”

-“Daigorou, allons-y.” Grand frère Aine appela et sortit de la chambre. Un chien apparut à mes pieds, aboya dans ma direction et quitta la chambre.

C’est quoi cet endroit ?!

Mon cerveau s’est court-circuité devant ce spectacle incroyable.

[Aine]

-“Ce Yuan, il est toujours le même.”

Je me suis mis à me plaindre en faisant la bouillie dans la cuisine. Juste quand je pensais qu’il s’était réveillé, il m’a jeté son dégoût au visage. Il hait la personne qui l’a sauvé. Quand j’ai soupiré, Calicot s’est blotti contre mes pieds pour me réconforter.

-“Merci, Calicot. Je vais m’occuper de Yuan jusqu’à ce que ses blessures guérissent. Après tout, il est mon frère.”

Même Daigorou s’est blotti contre mes pieds quand je l’ai dit. Je suis vraiment aimé, n’est-ce pas ?! J’étais déprimé jusqu’à ce moment, mais maintenant je fais faire de la bouillie porridge en fredonnant.

[Yuan]

-“… an, Yuan.”

Il semblerait que j’ai eu de la fièvre due à ma blessure. J’ai la tête un peu lourde. Reflété dans mon champ de vision était, mon abominable grand frère Ainé, mais je n’avais pas de force.

J’ai ressenti quelque chose de froid sur mon front. Ça fait du bien. Quand j’ai inconsciemment fermé les yeux, ma tête a été légèrement caressée. Je veux m’en débarrasser mais malheureusement je ne peux pas bouger mon corps.

-“Yuan, prends ton temps et reposes-toi aujourd’hui.”

La présence de grand frère Aine disparut après qu’il ait dit ça. Je me suis souvenu de notre enfance, au moment où nous n’avions pas encore eu de lutte pour la succession.

J’ai souvent dormi avec grand frère Aine. J’ai toujours dormi avec lui avant…

Je me demande quand est-ce que notre relation s’est dégradée…

Je me suis endormi en réfléchissant.

 [Aine]

En fin de compte, j’ai mangé la bouillie que Yuan n’était pas capable de manger. Il a eu une fièvre et il semblait avoir mal … Je dois changer la serviette sur son front plus tard, pensais-je.

[Yuan]

Quand je me suis réveillé, ma température était tombée. Une serviette mouillée est tombée de mon front quand je me suis levé.

Et sur la chaise à côté de mon lit, grand frère Aine dormait.

Est ce qu’il s’est occupé de moi toute la nuit ?

Il s’est réveillé quand il a senti ma présence, m’a regardé, puis m’a souhaité le bonjour avec un sourire aux lèvres.

Boum boum, mon cœur s’est mis à battre la chamade. Il a rapproché son visage du mien pour prendre ma température sans remarquer mon état. S’ll te plait arrête, ne t’approche pas de moi ! J’ai pensé, mais mon corps ne m’obéissait pas, donc je suis resté comme ça.

-“Je suis heureux que ta température ait baissée.” Je vais préparer le repas alors attend ici, ok ?

Grand frère Aine m’a encore caressé la tête avant de sortir de la pièce. C’est quoi ce bordel ? J’ai placé ma main sur la partie qu’il a caressé.

-“Ici, dit Ah ~”

Grand frère Aine a apporté du porridge et a essayé de me nourrir.

-“Arrête ! C’est inapproprié !”

-“Ce n’est pas inapproprié, c’est une urgence. Allez, tiens.”

-“mmh~!

Il m’a nourri de force !

Cependant, la bouillie qui entra dans ma bouche était douce. C’était épais et faisait du bien à mon estomac vide. Je veux manger plus, j’ai exigé avec mes yeux et grand frère Aine me tendit la cuillère à nouveau en riant.

C’est vrai, c’est une urgence, c’est une urgence donc … J’ai ouvert la bouche tout en me persuadant.

De la fenêtre près du lit, j’ai vu l’état de grand frère Aine pendant qu’il cultivait. Il a mis un chapeau, mais cette apparence va sûrement lui donner un coup de soleil. Même si cette peau blanche n’était pas mal, pourquoi se bronze-t-il sans permission ?! Je suis allé sous le drap en étant irrité.

-“Prend ça, de l’udon.” c’est délicieux.”

N/A

N/A N/A

Ce qu’il tenait, était un bol de nouilles plus épaisses que les pâtes. Qu’est-ce que c’est ?

-“C’est bon, alors vas-y, mange.”

Après avoir fusillé grand frère Aine du regard, j’ai mangé ce soi-disant udon. C’est quoi cette texture ?!

-“J’ai récolté ces légumes aujourd’hui donc ils sont délicieux. Ce sont les œufs de Gen, ils sont naturels !”

Est-ce que grand frère Aine a également fait cette nourriture qui ressemble à de l’herbe verte ? Quand j’en ai mangé, un goût sucré s’est rependu dans ma bouche. Les légumes étaient-ils aussi délicieux ?

Je n’ai plus prêté attention à grand frère Aine et je me suis mis à manger passionnément l’udon.

-“Je vais essuyer ta sueur.” Tu te sens mal à l’aise n’est-ce pas ?”

Grand frère Aine m’a dit après que j’ai fini de manger l’udon.

-“je peux m’essuyer tout seul. Donne-moi ça.”

-“Une personne blessée ne devrait pas faire d’effort. Allez, déshabilles-toi”

Dès qu’il l’a dit cela, il me déshabilla rapidement. Hé, n’est-ce pas une perte complète de dignité ?! J’ai essayé de lutter.

Mais c’était inutile, il enleva tous mes vêtements. Grand frère Aine s’est mis à essuyer mon corps.

-“Yuan … tu as un magnifique corps, huh …tu es vraiment musclé …” dit-il avec le visage tout rouge. C’est normal qu’il soit fasciné. Je suis soudainement devenu de bonne humeur et aie ri dédaigneusement.

-“Pour un général, ce n’est rien.”

-“Tu es vraiment devenu un général, n’est-ce pas ? Félicitations.”

-“Alors, quand allez-vous revenir ?” Il n’y a pas de chance que vous ayez oublié la lutte pour la succession, non ? Je suis actuellement déjà en tête.

-“Hein ? Tu n’as pas entendu ? Je me suis retiré de la lutte.”

-“Quoi ?!”

J’ai accidentellement saisi les épaules de grand frère Aine.

-“Qu’est-ce que vous voulez dire ?” N’êtes-vous pas en train de vivre de cette manière pour cette raison?”

-“Tu as tort. J’ai été captivé par l’histoire du révérend sur l’agriculture, je voulais vivre cette expérience alors je me suis enfui. Ce n’est pas pour le plaisir de devenir successeur, je l’ai fait juste parce que je le veux.

Grand frère Aine a recommencé à essuyer mon corps de nouveau après avoir dit cela.

-“Aa-alors, pourquoi ne voulez-vous pas retourner au château ? Vous avez dû acquérir assez d’expérience maintenant.”

-“Pas question. La vie que j’ai maintenant est amusante. En plus, personne ne veut que je retourne au château de toute façon.

D’accord, c’est fait ! Sur ces mots, grand frère Aine me laissa seul et quitta la chambre. Quand est-ce que grand frère Aine est devenu comme ça ? Je ne le reconnais plus. Mes pensées étaient chamboulées.

Il ne reviendra pas au château …

Même si je suis celui qui a rejeté grand frère Aine jusqu’à maintenant, comment se fait-il que je me sente blessé lorsqu’il m’a rejeté ?

Quand j’ai soupiré, le chat blanc se mis à rire comme pour se moquer de moi.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *