I Want To Enjoy A Country Life! – Chapitre 6

[Yuan]

J’ai atteint le point où je peux enfin bouger mon corps, mais j’ai encore mal à quelques endroits, alors j’aide grand frère Aine dans ses tâches quotidiennes comme une forme de réhabilitation.

Je puise de l’eau du puits, je trais la vache, je récolte et laboure le champ. Après avoir déjeuner, je me suis mis à m’entrainer avec mon épée. Grand frère Aine boit du thé tout en me regardant, ensuite il pris son linge et le plia.

Quand le soleil se couche, on dîne ensemble, prenons un bain et allons nous coucher.

Je suis le général, mais qu’est-ce que je fais à passer du temps tranquillement dans ce genre d’endroit?! Il y a un conflit dans mon esprit, mais mes blessures n’ont pas encore guéri. C’est une réhabilitation, une réhabilitation.

Surtout, je me sens calme quand je suis près de grand frère Aine. C’est très confortable. Est-ce parce que nous sommes frères? Non, c’est probablement parce que j’étais précédemment en danger. Quand je suis face à grand frère Leichel, l’atmosphère est encombrante donc je ne peux vraiment pas me calmer.

Après le dîner, j’ai discrètement approché grand frère Aine qui lavait la vaisselle.

-« Grand frère … »

-« Yuan, qu’est-ce qui ne va pas? »

Les mains lavant les plats se sont arrêtés, et grand frère Aine s’est tourné vers moi. Quand ses yeux noirs se sont posés sur moi, les inquiétudes que j’ai eues jusqu’ici sont devenues insignifiantes.

-« Grand frère, tu as changé. »

-« Yuan …? »

-« Avant, vous étiez un ignoble être humain ignoble doublé d’un être cupide. Pourquoi étiez-vous comme ça … »

-« Ignoble être humain, tu dis … »

Grand frère Aine riait en disant cela. Il était vraiment un ignoble être humain. Il était un incompétent qui ne pouvait rien faire d’autre que demander des faveurs, un homme représentant pratiquement l’incarnation du mal prêt à tout pour gagner du pouvoir …

« Tu vois, j’étais un enfant. Un enfant qui pensait pouvoir tout faire. Mais soudainement, j’ai compris quel genre de personne j’étais. J’étais aussi inutile à l’intérieur, juste un être humain ordinaire. Je ne pouvais participer à la succession dans mon état. Quand le moi qui vivait dans le château de cette façon entendit l’histoire du révérend, je l’ai senti ce que je devais faire. Je me suis donc enfui et j’ai vécu de cette manière depuis. »

C’est insensé, n’est-ce pas? Le sourire de grand frère aine était si beau que j’ai été captivé. Je me demande si cette personne est une déesse …?

Comprendre le genre de personne qu’il vient à partir d’un seul événement, et réaliser immédiatement ses rêves par lui-même. Le Aine qui s’est fixé son but, l’atteint tout en restant modeste, était insupportablement éblouissant.

-« J’ai grandi. J’ai appris à connaître mes limites. Mais tu sais, Yuan, tu as encore une chance. De ne pas grandir et de rester un enfant.

Grand frère Aine m’a serré très fort en le disant.

Il m’a pris dans ses bras, avec son corps qui était plus court que le mien par quelques centimètres. Mon cœur battait violemment la chamade. J’ai inconsciemment répondu à son étreinte en le serrant plus fort.

Cet homme est une personne à part entière de la famille royale. Il est … mon frère.

Yuan, ça fait mal~, j’ai entendu sa voix pendant qu’il tapait fortement mon dos. Même ça c’était charmant.

-« Grand frère »

A ce moment-là, j’ai entendu Daigorou aboyer. Grand frère Aine s’est glissé hors de mon étreinte une fois ma garde baissée.

-« Crash, tu es rentré! »

C’était la voix de quelqu’un qui avait l’air très heureux. C’est qui, ce Crash? J’ai serré mon poing. S’il y a quelque chose entre eux… je ne l’accepterai pas. J’ai pensé à utiliser mon nom de général de ce pays pour l’éliminer.

-« Yo, Aine. Tu es en vie?

-« Oui! »

-« C’est génial, Ugh. »

-“Yuan! Qu’est-ce que tu fais?! »

Parce que ce vieil homme a grossièrement tapoté la tête de mon précieux grand frère Aine, j’ai serré fortement sa main. Dégagez, vieux sénile!

-« Pourriez-vous ne pas toucher mon frère? »

-« Hé, hé. N’êtes-vous pas le général? J’ai été impoli. »

-« Ne le touchez plus jamais. »

-« Hé, qu’est-ce que tu dis?! » Désolé, Crash. Touche moi autant de fois que tu veux. »

-« Frangin! Qu’est-ce que tu-?!

-« Mon corps m’appartient. Et pas à Yuan, donc c’est bon.

-« QUO-!? »

Pour que mon frère l’explique comme ça! Est-ce parce qu’il est l’incarnation d’une déesse ?

Ce n’est pas agréable, mais je n’avais pas le choix, j’ai donc laissé la main du vieil homme. Le vieil homme a frotté sa main sui lui faisait mal. Bien fait pour toi, pensais-je en ricanant.

-« Alors Crash, que s’est-il passé? N’étais-tu pas parti pour un long voyage? »

-« C’est vrai. Je suis parti au Royaume de Roland. L’alcool là bas était vraiment délicieux. Je bois toujours de l’alcool pendant un voyage. J’ai aussi apporté un souvenir. »

-« De l’alcool?! »

-« Faux, c’est des graines. J’ai décidé de ne pas te laisser boire de l’alcool. Tiens, ce sont des graines de fraises. »

-« De fraise?! »

Après avoir été si surpris qu’il a sursauté, son visage est devenu rouge de plaisir.

S-Si mignon … Cependant, je ne peux pas accepter que ce regard soit dirigé vers le vieil homme. Aine qui change rapidement d’expression en face de moi est franchement adorable, mais ce gars là est détestable. Ouaip, je vais tuer ce gars après tout.

-« Les fraises existent aussi, huh. Je suis vraiment heureux. Crash, merci pour chaque fois!

-« Ma récompense sera d’être défendu par vous parce que son excellence le général à côté de vous d’après son expression en veut à ma vie. Je pense qu’il ne va pas tarder à passer à l’action. »

-« Yuan! »

Le moment où Aine s’est tourné pour me faire face, le bâtard a sorti sa langue et s’est mis à rire. Donc ce vieil homme n’est pas une personne ordinaire! En plus, il a voyagé jusqu’au royaume de Roland?

-« En parlant du royaume de Roland, n’est-ce pas le pays qui était en conflit avec nos militaires dans la guerre précédente? »

-« C’est bien ça. Votre excellence, des choses comme celles-ci arrivent aussi. »

Crash a dit et en sortant une feuille de papier de son sac.

C’était un affiche de recherche à mon égard. Mon visage a été dessiné et les mots «à la recherche d’informations sur son excellence le général» ont été écrits.

-« Ceci est affiché partout dans le pays. Le premier prince commence à être impatient. Maintenant, que diriez-vous de vous préparer et de rentrer à la hâte ?

-« Grand frère Leichel est … »

-« Après tout, Yuan, tes blessures se sont déjà fermées et tu peux effectuer une réhabilitation au château. Les citoyens aussi t’attendent. »

Aine m’a regardé droit dans les yeux et j’en ai perdu les mots.

J’ai comparé Aine avec grand frère Leichel et les citoyens. Néanmoins, j’ai pensé que je voulais être avec Aine.

-« A-Aine, il y a quelque chose que je veux te demander … »

-« Yuan … »

-« Serait-ce possible de vivre ensemble au château? »

Si tu veux cultiver, tu peux faire un champ dans les environs du territoire du château.

Aine souriat gentiment et sécoua la tête pour exprimer son refus.

-« Je … ne retournerai pas au château. J’aime cette manière de vivre. Si tu veux me revoir, tu pourras venir me rendre visite quand tu voudras, n’est-ce pas. Je resterai ici. »

Dit Aine en touchant ma joue, ressemblant à la déesse décorant l’église. J’ai saisi cette main, me suis agenouillé et ai embrassé le dos de la main d’Aine. Crash a sifflé bruyamment.

-« A toi, je consacre mon épée, mon bouclier et ma vie pour l’éternité. »

C’est le serment qu’un chevalier fait normalement envers sa bien-aimée. Le visage d’Aine est devenu rouge en un instant.

-« Aine, je reviendrai te voir bientôt, je le jure. »

-« Yuan, c’est quelque chose que tu fais à ta bien aimée ou à ta femme … annule le … il ne me convient pas … »

-« Ça va! » En ce qui me concerne, mon éternité est Aine. Maintenant… »

J’ai saisi mon manteau après avoir déclaré ça. J’ai attrapé Crash et on a quitté la maison d’Aine. Il sera mon guide.

Je n’oublierai jamais les jours passés dans cette maison. Je te reverrai sans faille!

J’ai pensé en marchant dans la forêt pendant la nuit.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *