Infinite Competitive Dungeon Society – Chapitre 111

« Le Maitre du 50ème Étage est plus faible que la Sinistre Faucheuse, donc je suis certaine que tu peux le vaincre facilement. »

49ème étage, à la boutique d’Étage. J’avais plissé mes yeux en entendant les mots de Loretta.

« Je viens de te donner 50.000 pièces d’or pour des informations sur le boss, non ? »

« Et je t’ai dit que ça sera facile pour toi de vaincre ce faiblard. »

« C’est qui déjà qui a dit que ça serait la technique à la fois la plus simple et la plus difficile pour obtenir le sort ? »

« Je voulais dire pour les autres Explorateurs. En aucun cas tu ne serais pas capable de défoncer cette boule de poil. »

Elle avait annoncé ça comme si c’était évident avant de s’allonger sur le lit-banquette qu’elle avait préparé derrière le comptoir de la Boutique. Bien qu’elle soit allongée, une certaine partie de son anatomie se tenait bien dressée… J’avais rapidement détourné mon regard. Heureusement, elle semblait ne pas s’en être aperçue. (NdT : on ne parle bien évidemment pas de sa gaule matinale)

« Donc dépêche-toi. Si ta vitalité tombe à zéro, tu ne seras surement pas en mesure d’aider ton amie, non ? »

« Ce genre de remarque ne fait que rajouter de la pression sans aider pour autant ! »

Cependant, si Loretta disait que c’était facile, ça devait vraiment l’être. Je doutais du fait que ses paroles valent réellement 50.000 pièces d’or, mais en considérant qu’elle m’avait déjà fait des remises monstrueuses plusieurs fois, je ne m’étais plaint qu’un petit peu avant de me diriger vers le 50ème étage.

Le plus tôt je pouvais devenir Mercenaire Dimensionnel et me diriger vers le continent de Luka, le mieux c’était. La clé de la victoire était d’attaquer l’ennemi lorsque ses forces étaient au plus bas ! Lorsque j’étais arrivé au 50ème étage, j’avais immédiatement matérialisé Ruyue tout en mettant une Potion de Mana dans ma bouche.

[Uhuhu, quel merveilleux humain.]

[Viens jouer avec moi.]

Au 50ème étage, un monstre étrange qui n’était ni un ver de glace ni un pingouin gelé ou un ours de glace était apparu. C’était la femme des neiges des contes japonais, Yuki-onna. Alors que je les observais, j’en étais venu à me demander si des monstres coréens comme le dokkaebi feraient leur apparition dans les étages supérieurs. Elles portaient toutes des robes blanches, avaient de longs cheveux noirs et elles exhibaient leur magnifique apparence.

[Vous résistez au statut de charme.]

[Vous résistez au statut de charme.]

Alors même que je ne faisais rien, des alertes sonores sonnaient à mes oreilles. Je me demandais pourquoi elles se contentaient de rester-là, mais en fait elles utilisaient des attaques mentales ! Pendant une seconde, je m’étais demandé comment mon père avait fait pour traverser cet étage tout en me disant que je devrais peut-être en parler avec ma mère. Puis, j’avais percé les pingouins gelé et les ours de glace qui s’étaient approchés de ma lance. (NdT : pour le détail, il y a bien les mêmes monstres que dans les étages précédents, c’est juste qu’il y en a un nouveau qui n’est pas l’un d’entre eux.)

[Cet homme est fort.]

[Kuk, il n’a pas succombé à mon charme ? Quelle humiliation !]

[Mais je, j’aime cet homme !]

[Le sort Pupille de Succube reflète le statut de charme. La femme des neiges a été charmée.]

[Mon enfant, pourquoi tu ne viendrais pas jouer avec moi ? Viens ! Hey, vous, arrêtez de vous mettre sur mon chemin !]

[Kyak, elle est devenue folle ! Elle nous attaque !]

[Son regard a changé ! Défendez-vous !]

Alors que les Yuki-onna s’attaquaient les unes les autres, j’avais tranquillement éradiqué les autres monstres avant de me mettre à percer ces dernières.

[Kuk, tu oses nous tuer sans la moindre hésitation ?!]

« Désolé, mais les apparences ne me choquent plus comme avant. »

Bien qu’elle soit charmée, ce n’était qu’un statut. Comme elle n’était ni apprivoisé ni contrôlé, le statut finirait pas s’évanouir. C’est pourquoi j’avais décidé de toutes les tuer par prévention avant d’avancer dans le donjon. J’avais dépassé le stade où ce genre de chose me gênait depuis bien longtemps.

Les étages entre le 46ème et le 50ème consistaient en des terrains enneigés. Ainsi, la plupart des Explorateurs devaient faire attention à leur environnement en plus des monstres. Mais du fait de mon contrat avec Ruyue, le froid ne m’atteignait plus. Mais le 50ème étage était étrange. Plus je m’enfonçais dans le terrain, plus il faisait froid.

[Shin, tu vas bien ? Je vais faire plus d’efforts !]

« Non, Ruyue. Je ne pense pas que ce soit ta faute. »

Était-ce dû à la présence de la Chambre du Boss qui se rapprochait… ? Ou quelque chose d’autre ? J’avais resserré ma prise sur la hampe de ma lance. L’espace d’un instant, un frisson m’avait parcouru. Si moi, qui étais en contrat avec Ruyue, je pouvais sentir un frisson, ça ne pouvait dire qu’une chose.

[Le sang sur ta lance. Il provient de mes sœurs.]

« Es-tu le capitaine des femmes des neiges ? »

J’avais levé mon arme vers le ciel. Des milliers et des milliers de cheveux noirs avaient envahis celui-ci, comme si la nuit était tombée sur le champ enneigé. Flottant au milieu se trouvait une femme exceptionnellement belle.

[Humain vaniteux qui rêve des terres au-delà de celles-ci, je vais collecter la dette de sang de mes sœurs…kuk !]

Désolé, mais je n’ai pas le temps de t’écouter déblatérer des conneries !’ Après avoir utilisé Vitesse Divine, j’avais couru directement vers elle avant de creuser un trou dans sa poitrine avec mon Coup HéroïqueVitesse Divine, qui multipliait ma vitesse en pourcentage, devenait de plus en plus efficace au fur et à mesure que ma vitesse augmentait. Comme celle-ci avait augmenté de 45% par rapport à mes débuts, je donnais l’impression de me téléporter sous son effet. Un simple monstre du 50ème étage ne pouvait pas bloquer mon attaque.

[Kuk…f-fort…tu, Elle… !]

« Désolé, pas le temps d’écouter tes dernières paroles non plus. »

J’avais tranché son cou sans une once d’hésitation. Une petite fanfare avait retenti, indiquant que j’avais tué un monstre nommé. Avant ça, cependant, un message d’alerte indiquant l’amélioration de mon sort avait retenti.

[Vitesse Divine est passé niveau 6. En utilisant 15% de votre mana, vous vitesse est multipliée par 700% pendant 1 seconde.]

« Vitesse Divine est passé niveau 6 maintenant… »

700% pendant 1 seconde. Avec ma vitesse de base augmentée de 45%, je pouvais bouger 1015% plus vite lorsque je l’activais. Peut-être qu’il serait intéressant que je me concentre sur l’amélioration de ce sort. En tout cas, j’avais reçu quelque chose dans mon inventaire.

[Vous avez obtenu le Cristal de Glace Infusé du Souffle de la Femme des Neiges (Unique)]

[Cristal de Glace Infusé du Souffle de la Femme des Neiges (Unique)

Objet consommable.

Activé lorsqu’il frappe la cible. Ignore complètement la résistance de la cible et la gèle. Après 5 secondes, la cible peut se dégeler, selon sa résistance.]

Ça sonnait à mes oreilles comme un objet totalement fumé. Je l’avais regardé dans mon inventaire tout en m’agenouillant et en priant devant. Puis je m’étais relevé afin de me diriger vers la Chambre du Boss avec vigueur. La température était aussi de retour à la normal, donc j’avais été capable de me rendre à ma destination au bout de quelques heures sans trop de soucis.

La porte était faite de glace. Je pouvais ressentir une aura féroce s’en échapper. Elle semblait me donner un avertissement, comme de ne pas l’affronter seul.

J’avais ouvert la porte d’un grand coup de latte sans la moindre hésitation.

« Combats-moi ! »

[Guooooooooooooo !]

Le Maitre d’Étage n’avait pas trahi le thème des étages du 46ème au 50ème. Je me trouvais à nouveau sur un terrain enneigé.  Je pouvais voir des arbres et des rochers couverts de neige et même le plafond était absent. Seule de la neige qui tombait en continue emplissait l’espace au-dessus de moi.

Mais le plus important, c’était l’énorme créature qui rugissait du haut d’une colline un peu plus loin. C’était un géant d’au moins 7 mètres de haut. Il avait sa peau desséchée qui était tiré sur ses os, d’une couleur gris pâle, et une énorme tête qui ne correspondait pas à son corps. Ses yeux étaient enfoncés dans ses orbites. En voyant ses lèvres sanglantes, j’avais réalisé de quoi il s’agissait.

« Wendigo ! »

C’était une créature des légendes Amérindiennes et Canadiennes. Il était connu pour sa nature cannibale. Y avait-il une méthode connue pour le combattre ?

Non.

[Guooooooooooooooooooooooo !]

Le Wendigo s’était mis à me charger à une vitesse incroyable. Bien qu’il ait l’air décharné, son énorme taille était suffisante pour faire trembler le sol et causer des chutes de neiges et micro-avalanche dans les environs.

J’avais resserré ma prise de ma Lance Gloutonne tout en le regardant de haut en bas. Qu’elle était la meilleure cible à atteindre sur lui ? Quel type de capacité possédait-il ? Quelles étaient ses armes ?

« Hu, tout d’abord, combattons ! Lance de Foudre ! »

Peika, qui devenait de plus en plus forte chaque jour, avait alors créé une lance d’éclair dans les airs avant de l’envoyer vers le grand monsieur tout nu. Étonnamment, l’éclair lui avait percuté le front. Autant dire que son niveau d’esquive était proche de celle d’un nourrisson neurasthénique ! Il n’avait que sa vitesse de déplacement pour lui.

[Guooooo !]

« Ramènes-toi ! »

Je m’étais aussi lancé en avant sur le dos de Ruyue. J’avais rencontré Ruyue pour la première fois dans un terrain neigeux ! Elle pouvait utiliser ses capacité au maximum dans ce genre d’environnement. Sa vitesse avait augmentait de plus en plus, jusqu’à ce qu’au moment où on avait enfin atteint le boss, la vitesse de Ruyue avait largement dépassé celle de ce dernier.

[Guoooo !]

Le mana alentours avait commencé à vibrer lorsque je m’étais rapproché. Au même moment, du gel avait commencé à apparaître sur mon armure. Autrement dit, il avait la capacité absurde de pouvoir geler toute chose située autour de lui !

[Auuuuuuu !]

Cependant, il avait rencontré le mauvais adversaire. Ruyue était une élémentaire de glace ! Alors que le Wendigo relâchait constamment de l’énergie de glace autour de lui, Ruyue avait commencé à grandir tout en renforçant sa propre énergie. Le gel qui s’était répandu sur mon armure avait aussi disparu sans que je le remarque.

[Je me sens puissante ! Pourquoi est-ce que tu me donnes de la force, idiot?]

[Guoooooo !]

Le Wendigo avait semblé désarçonner devant cette situation avant de levé son énorme bras pour nous frapper avec. Mais ce n’était pas son tour de nous attaquer mais mon tour de lui donner l’assaut.

« Ruyue, tu peux te concentrer sur la défense ? Peika, on y va sans retenue ! »

[Okay !]

[Compris, Maître !]

J’avais réduit la quantité de mana que j’avais mise à disposition de Ruyue avant de la rediriger vers ma lance dans laquelle Peika se trouvait. L’énorme visage du Wendigo était tourné vers moi, ses petits yeux globuleux me regardant d’un air bovin. Son bras avait raté sa cible avant de frapper le sol, créant une petite tempête de neige autour de nous, mais je lui avais calmement retourné son regard.

[Guooooo… !]

« Désolé, mais je n’ai pas le temps de jouer avec toi. Je suis pressé. »

Je souriais. Ma lance s’était transformée en un trait blanc lumineux crépitant d’éclairs au milieu d’un décor d’un blanc immaculé. Elle avait ensuite percé l’œil du Wendigo tout en continuant de s’amplifier.

« Allez, on emballe le tout ! Explosion de Sombre-Tonnerre ! »

Avant qu’il ne puisse voir l’aura blanche sur mon arme et me sortir le sempiternel « Quoi ? Ce gars est un Héros ? », je lui avais sorti la totale.

Apprécie le festival d’éclair renforcé par le pouvoir d’un élémentaire de foudre !’

B-B-B-B-Boom !

[Kuaaaaaaaaaaaaaaaa !]

Admirant le cri strident du Wendigo, j’avais continué avec Enchainement d’Éclairs Blancs. Ma cible était son bras droit ! La meilleure façon d’affronter un grand monstre était de le démembrer, un membre à la fois. Après ça, non seulement il serait dans l’incapacité de m’attaquer, mais ses HP et sa résistance diminueraient grandement, rendant sa décapitation plus facile. C’était quelque chose que j’avais appris en affrontant le Loup Géant.

[Guaaaaaaaaaaaaaa !]

« Je ! Vais ! Continuer ! A ! Te ! Percer ! La ! Couenne ! Jusqu’à ! Ta ! Mort ! Enchainement d’Éclairs Blancs ! »

En exactement 26 minutes après mon entrée dans la Chambre du Boss, le Wendigo s’était effondré sans avoir pu utiliser tous ses sorts. Ça s’était terminé tellement rapidement qu’il n’avait même pas utilisé un sort spécifique de Maitre d’Étage. Il était juste trop faible…

[Vous êtes passé niveau 51. Vous obtenez la qualification pour avancer au 51ème étage.]

[Vous obtenez 5 points de stats bonus.]

[Vous êtes passé au Rang Or 9. Vous êtes maintenant un Explorateur de Rang Or ! Vous pouvez désormais désigner une nouvelle personne pour devenir Explorateur du Premier Donjon. Vous pouvez renforcer votre classe actuelle et vous pouvez obtenir une nouvelle sous-classe !]

[Incroyable ! Vous êtes le premier Explorateur de l’histoire du Premier Donjon à vaincre le Wendigo en solo du premier coup ! Le donjon se souviendra de vous en tant que Grand Explorateur. Vous obtenez 2 points de compétences en récompense. Vous pouvez choisir le nom véritable d’un dieu qui correspond à votre ligue ! Points à dépenser : 20]

[Votre ligue d’existence s’élève, renforçant l’autorité d’Hermes. La durée de Talaria passe à 30 minutes par jour. Vous obtenez une nouvelle compétence d’Hermes, Caduceus.]

[Vous obtenez le titre, Maître du Wendigo. Toutes vos stats augmentent de 2. Cet effet s’applique même si le titre n’est pas équipé.]

[Vous avez vaincu le Wendigo seul. Vous obtenez la récompense spéciale ‘Chapeau de Fourrure du Wendigo’.]

[Vous obtenez 250.000 pièces d’or.]

[Vous recevez la dernière récompense cachée du Premier Donjon. Félicitations ! Votre Chance augmente de 1.]

[Secret. Livre Magique de Voyage Dimensionnel.]

[Vous pouvez choisir un de ces deux noms véritables de dieu. Choisissez le nom désiré : Le Dieu de la Foudre, Thor ou le Dieu Céleste, Zeus. Une fois choisi, vous ne pourrez plus obtenir le nom véritable du dieu rejeté, donc choisissez avec soin !]

« …Hein ? De quoi ? … Un nouveau nom véritable de dieu ?! »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *