Infinite Competitive Dungeon Society – Chapitre 115

« Je suis Kang Shin, un Explorateur de la Terre. Ravi de vous rencontrer. »

« La Terre ? Jamais entendu parler avant. »

« Pareil pour moi. »

« Putain, comment il a fait pour devenir Mercenaire Dimensionnel depuis un monde sans fondation… »

La plupart des Mercenaires Dimensionnels me jetaient des regards glacés. Contrairement au traitement que j’avais reçu en tant que Prince Couronné, ils m’avaient ignoré juste après avoir appris d’où je venais. Ils n’avaient jamais entendu parler de moi avant ? Est-ce que leur canal de communication de leur monde était éteint ?

« Quel niveau tu penses qu’il est ? »

« Son équipement à l’air assez bon. »

« Tu es stupide ? Tu demandes son niveau alors que tu es Mercenaire Dimensionnel ? Tu es nouveau ou quoi ? »

Il y avait 13 Mercenaire Dimensionnels autre que moi. Deux personnes de plus avaient accepté la requête après moi. Il n’y avait que 57 Mercenaires Dimensionnels dans le Premier Donjon, et 14 d’entre eux avaient accepté cette mission. Tout le monde semblait très actif.

Un jeune chevalier avec de long cheveux noirs s’était approché de moi.

« Je suis Bellode Iraus. Comme la requête le spécifié, je suis le commandant des Chevaliers de Kiros et un Explorateur de Rang Or dans le Premier Donjon. Merci d’être venu, Kang Shin. La première princesse nous a parlé de vous. Si vous faites de votre mieux pour sauver la seconde princesse, vous ne serez pas déçu par la récompense. »

« Merci de me recevoir. »

Le chevalier nommé Bellode m’avait donné une excellente première impression. Il avait l’air gentil et brave. Peut-être était-ce dû à la pression derrière le sauvetage de Shina, mais il avait une expression un peu voilée. Après avoir salué le chevalier, je m’étais tourné vers les autres Mercenaires Dimensionnels pour les salués à leur tour, mais ils avaient évité mon regard. Cela signifiait qu’ils me considéraient comme ennuyeux, et ce malgré qu’ils aient discuté de moi entre eux à mon arrivée. Leur message était clair, ils ne voulaient pas gaspiller leur énergie pour des présentations inutiles. Je trouvais ça absurde.

Bellode avait un sourire amer sur les lèvres en me regardant avec mon expression stupéfaite, et il avait dit d’une voix calme que seul moi pouvais entendre.

« S’il vous plaît, ne leur en tenez pas rigueur. J’ai entendu dire que les Mercenaires Dimensionnels deviennent irritables avant une mission. »

Vu le danger qui accompagné l’occupation, je n’étais pas surpris. En plus, j’étais nouveau. Si je faisais un faux pas, ce serait facile pour eux de me critiquer et de me traiter comme une jeune recrue qui ne sait pas ce qu’il dit. J’avais donc soupiré avant de tourner ma tête. Bellode nous avait ensuite dirigé vers une énorme table dans le hall.

Ludia ne se tenait pas loin. Lorsque nos yeux s’étaient rencontrés, elle avait fait mine de bouder tout en tournant volontairement sa tête de l’autre côté. A sa réaction à laquelle je m’attendais plus ou moins, j’avais fait un sourire amer.

Sur la table, il y avait une grande carte du Palais Impérial en son centre. Bellode avait pris un bâton court et l’avait pointé sur la carte.

« Avec Kang Shin ici présent, tous les Mercenaires Dimensionnels sont arrivés. Nous allons faire un briefing avant de partir. Nous allons prendre le chemin le plus court vers la garnison du Seigneur Démon. Comme il est blessé, l’Armée de Démons est en pleine retraite, mais si on se déplace rapidement avec un groupe d’élite, nous serons capables de les rattraper avant qu’ils arrivent dans le territoire du Seigneur Démon. »

« Le territoire du Seigneur Démon, hein. J’ai entendu dire que tous les démons de haut-rang s’y trouvaient. »

« C’est vrai. Jusqu’à ce qu’ils assurent leur suprématie sur un territoire, les démons de haut rang préfèrent ne pas sortir de leur territoire. Comme le Héros est mort… Ils attendent peut-être que le monde s’écroule avant d’apparaître. »

« Hmm, mais quand même, le Seigneur Démon est… »

« Le Seigneur Démon a reçu une blessure grave. Tout ceux présent peuvent en attester. Bien que nous soyons dans l’incapacité de le tuer, il ne sera pas capable d’entraver notre mission de sauvetage. Si vous préférez, je peux même parier mon âme. »

J’avais écouté silencieusement la conversation entre Bellode et les Mercenaires Dimensionnels tout en mémorisant le chemin que Bellode nous avait montré. Au cas où tout le monde se retirait, il faudrait que j’aille sauver Shina seul.

Soudainement, quelqu’un m’avait tapoté l’épaule depuis derrière. Lorsque je m’étais retourné, j’avais vu Ludia dont le visage était entièrement rouge.

« Quoi ? »

« M-Mon Père et ma Mère… veulent te rencontrer. »

« L’empereur et l’impératrice ?! »

« Suis-moi. »

J’avais quitté le hall avec Ludia. Je pouvais sentir le regard perçant des mercenaires derrière moi. Ces gars, pourquoi émettaient-ils une aura aussi meurtrière… ?

« Maintenant que j’y pense, j’ai entendu dire que cette belle princesse avait un petit-ami. »

« C’est vrai, j’ai entendu dire que c’était une foutue recrue. Je ne pensais pas qu’il deviendrait un Mercenaire Dimensionnel. »

« J’espère qu’il crèvera ici. »

Vous êtes tous célibataires, non ?! Et toi, pourquoi tu me mets comme ça ?! T’es une fille, merde !’

L’empereur et l’impératrice m’attendaient tous les deux ensembles. En plus, l’empereur portait une armure dorée et l’impératrice portait une robe de soie dorée semblable à celle d’une prêtresse. Ils portaient sans aucun doute ces vêtements à dessein. Ils voulaient que l’ennemi se concentre sur eux.

« Oh, Ludia ! Est-ce le jeune homme que tu as mentionné ? »

Dès l’instant où l’empereur nous avait aperçus, il s’était exclamé. J’étais surpris. Il avait l’air d’avoir la fin de vingtaine tout au plus. C’était étrange de voir quelqu’un qui apparaissait si jeune tout en sachant que c’était un empereur. Sans parler du fait qu’il était fort. Donc il était un Explorateur avant d’être un empereur.

Les joues de Ludia s’étaient mises à rougir violemment aux mots de son père et elle avait crié.

« Je, je n’ai rien dit à son sujet ! Shina était celle qui n’arrêtait pas d’en parler ! »

« Mais à chaque fois qu’elle abordait le sujet, tu devenais toute excité et tu levais la voix. Peux-tu me montrer ton visage ? »

Cette calme et belle voix était celle de l’impératrice. Tout comme son mari, elle avait l’air d’avoir moins de 30 ans. Elle semblait être une prêtresse du Mitarus, comme Ludia, puisque sa robe possédait les mêmes signes.

L’empereur était beau, mais l’impératrice était l’incarnation de la beauté. Elle et Ludia se ressemblaient tellement que je l’imaginais facilement comme étant l’image de Ludia une dizaine d’années plus tard. S’il y avait une différence, c’était que l’impératrice avait une voluptueuse…

« Ludia, il y a une chance pour toi aussi ! »

« Idiot ! »

« Huhu, vous vous entendez bien tous les deux. Je suis soulagée. »

J’étais alors sorti de mon observation très minutieuse de l’impératrice lorsque celle-ci avait ri.

« Ah, désolé. Je suis … Kang Shin, un Explorateur de la Terre. »

« J’ai entendu dire que tu étais venu pour Ludia et Shina alors même que tu es un Héros. En tant qu’un empereur qui dirige un pays et qui est maintenant en charge d’un monde, je peux dire que c’est insensé. Mais… »

Il avait alors souri en me tapotant les épaules.

« C’est ce qu’un homme devrait faire ! Ton ambition, j’aime ça ! Alors ? Qui veux-tu ? Prendras-tu les deux ? Je doute que Shina ou Ludia refuse ! »

« Quoi ?! »

« P-Papa ! Je t’ai dit que ce n’était pas comme ça ! Je ne sais pas pour Shina, mais pas moi ! »

« Tu devrais apprendre à mentir mieux que ça, ma fille. Mais je comprends, tu ne veux pas partager ton mari avec Shina. Dans ce cas, je dois laisser le choix à mon beau-fils. Tu préfères Ludia ? »

« Um… Ludia et Shina sont mes précieuses amies. »

C’était tout ce que je pouvais dire pour le moment. L’impératrice avait alors parlé avec un léger sourire.

« J’étais aussi amie avec mon mari. Avec mes yeux, j’avais vu un avenir pour nous deux mais je m’étais persuadé que ça n’arriverait jamais. Et me voilà aujourd’hui. »

« J’aimerais tenir une cérémonie pour vous deux… mais comme tu peux le voir, nous sommes dans une situation où ce n’est pas possible. Je m’excuse, mon cher beau-fils. »

« … »

Avant que je ne m’en rende compte, il s’adressait à moi avec le terme ‘beau-fils’. Ayant perdu mes mots, j’avais regardé en direction de Ludia mais elle était trop occupée à couvrir son visage rouge. Pendant que nous étions tous les deux dans un état de panique, l’empereur m’avait indiqué de m’approcher. Je m’étais donc rapprocher de lui. (NdT : je ne sais pas comment se passe la scène pour l’auteur car à un moment l’empereur tape sur les épaules de Shin et l’instant d’après il lui dit de se rapprocher…)

« Je vais devoir te demander une faveur… Si la situation devient dangereuse, s’il te plaît, fuit avec Ludia. Shina est ma précieuse fille et je veux la sauver autant que faire se peut… mais je ne peux pas me permettre de perdre Ludia aussi. »

« … Je comprends. »

Bien que je fusse décidé à sauver Shina dans tous les cas, je ne pouvais pas dire quelque chose que je ne pouvais pas garantir en face de cet empereur et de son air extrêmement sérieux. Il avait ensuite dit avec une expression encore plus sérieuse, si c’était possible.

« Aussi… ne fais confiance à personne autre que Ludia et Bellode. »

« Que voulez-vous dire ? »

« Tu ne penses tout de même pas que le Seigneur Démon a été capable de conquérir le monde juste grâce à la force brute, non ? »

« Vous voulez dire… »

« Tous ceux de l’expédition sont des élites parmi les élites, mais il se peut qu’il y en ait qui soient de mèche avec le Seigneur Démon. Autre que ma fille, Ludia, Bellode est le seul en qui je puisse croire. N’oublie pas ça. »

Maintenant qu’on me le disait, c’était évident. Le Seigneur Démon avait vaincu le Héros. Bien qu’il soit gravement blessé, il restait le vainqueur. Dans ce genre de situation, il serait étrange que personne ne se range dans le camp du vainqueur. Je ne pouvais m’empêchait d’être amer après m’être rendu compte de cette soudaine vérité.

Lorsque je m’étais reculé après avoir entendu les paroles de l’empereur, il nous avait parlé, à Ludia et à moi.

« Le Héros est mort et le pouvoir du monde a été volé. La vie ne peut plus naître dans ce monde. Celui-ci va lentement mais sûrement se faner. Mais même ainsi, je ne veux pas abandonner. Il y a trop de poids sur mes épaules pour que je jette tout et que je ploie… Shina est ma précieuse fille. Je vous en supplie, mon beau-fils et ma fille. S’il vous plaît, sauvez Shina. »

« Oui, Papa. Je sauverais Shina. »

« … Je comprends. »

Le pouvoir du monde avait été volé et la vie ne pouvait plus naître… c’était donc ça. C’était pour ça que le Héros était le cœur du monde. Je comprenais finalement tout à propos des Héros. Si la vie ne pouvait plus apparaître, c’était équivalent à la fin du monde.

J’avais mordu mes lèvres en essayant de repousser cette image sinistre de mon esprit. Dès la fin du discours de l’empereur, l’impératrice m’avait fait signe. Lorsque je m’étais approché d’elle, elle avait pris un objet de cinq couleurs dans son inventaire et me l’avait tendu.

Après l’avoir reçu, j’avais réalisé que c’était une épée brisée en deux. Étonnement, l’épée émettait toujours une lueur arc-en-ciel. Bien que j’ignore qu’elle était la gemme enchâssée dans la garde, j’avais le sentiment que je serais incapable d’en acheter une, même en vendant mon manoir. Même brisée, la valeur de cette épée était certaine.

[Epée Sacrée Brisée de Mitarus (Divin)

Durabilité – 0/560

Attaque – 15.000

Prérequis – Niveau 90, Héros

Options – Toutes les stats +100, dégâts contre tous les démons, comprenant le Seigneur Démon, x3. Peut acquérir tous les sorts. Force +20%, Vitesse +20%

Capacité Spéciale – Jugement de Lumière : Collecte toute la lumière du monde, soignant les alliés sur le champ de bataille et infligeant de gros dégâts d’attribut de lumière à tous les ennemis sur le champ de bataille ou infligeant un coup mortel à une cible unique.

Description – L’épée sacrée d’un Héros, fabriquée en utilisant le métal de plus précieux du continent de Luka, le Lukadion, et infusé avec le pouvoir de Mitarus. Elle a perdu son pouvoir et s’est brisée durant la bataille avec le Seigneur Démon et ne peut être réparée.]

L’arme la plus puissante de ce monde était soudainement apparue ! Mes mains tremblaient par le simple fait de tenir cette arme !

« Je m’excuse. Elle est brisée et ne pourra plus être utilisée. Cependant, je pense qu’elle peut être utilisée autrement, donc je te la confie, à toi, un Héros d’un autre monde. L’acceptes-tu ? »

« Puis-je réellement l’accepter ? »

« Huhu, qui d’autre que toi pourrais bien l’accepter, cher beau-fils ? »

« Kuk. »

« Maman ! »

J’avais entendu l’expression ‘c’est une chance d’avoir un bon ami’, mais de là à penser que j’obtiendrais une arme de ce genre grâce à mon amitié avec quelqu’un ! En plus, lorsque j’avais vu cette épée sacré, j’avais immédiatement pensé à une utilisation. Après avoir reçu de façon incongrue ce cadeau inestimable, j’avais fait la révérence à l’empereur et l’impératrice avant de quitter le palais. Avec son visage encore rouge, Ludia m’avait suivi comme un chiot.

« N-Ne te méprends pas sur ce que mes parents ont dit ! C’est juste que je n’ai jamais montré d’intérêts pour les hommes, donc ils disent ça car j’ai dû parler de toi une fois ou deux, c’est tout ! »

« Oui, je sais. Je doute que tu m’ai vu, ne serait-ce qu’une fois, en tant qu’homme de toute façon. »

« … » {Crack}

Hm ? Quelque chose s’est cassé ?’ J’avais commencé à regarder autour de moi mais tout avait l’air ok. Ludia était juste en train de serrer les points fermement.

Après avoir confirmé que personne n’était aux alentours, j’avais pris la Lance Gloutonne.

« Hm ? Qu’est-ce que tu fais ? »

« L’épée sacrée que ta mère m’a donné, je ne peux plus me retenir. »

« Qu’est-ce que tu veux dire ? »

« Là, regarde. »

J’avais pris les morceaux brisés pour les poser contre la Lance Gloutonne sans hésitation.

La Lance Gloutonne avait émis une aura rouge démente tout en avalant l’épée.

[La Lance Gloutonne Cramoisie a absorbé l’Epée Sacrée de Mitarus. Croissance : 47%]

« Kyaaaaaaaaaaaak ! L’Epée Sacrée à disparue ! »

« Ne sois pas bête, Ludia. L’Epée Sacrée n’est pas morte ! Elle est dans ma lance ! Dans mon cœur ! Elle vit à travers moi ! »

Cette foutue lance de malade n’avait subi qu’une croissance de 44% après avoir absorbé une épée sacrée de rang Divin, mais j’avais l’impression d’avoir entraperçu son futur. J’avais lâché un soupir satisfait en déclarant à Ludia. « Souviens-toi, Ludia. L’Avarice dévore tout. »

« N’essaie pas de la jouer cool en disant des trucs stupides… ! »

C’était la conversation que nous avions eu avant notre départ.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *