Infinite Competitive Dungeon Society – Chapitre 125

Le matin suivant, je m’étais réveillé dans le lit temporaire que j’avais installé à côté de mon lit. Comme Ludia souhaitait rester avec moi-même pendant qu’elle dormait, je n’avais eu d’autre choix que de lui laisser mon lit et d’installer ce dispositif. En plus, comme je n’avais besoin de dormir que deux ou trois heures, ça ne m’avait pas gêné de lui fournir mon lit.

En tout cas, comme je voulais dormir un peu plus longtemps, j’avais fermé mes yeux à nouveau, mais ils s’étaient rapidement rouvert suite à la légère chatouille que j’avais ressentie dans ma main. Au même moment, j’avais réalisé que ce qui m’avait réveillé, c’était la main de Ludia qui s’était hissé hors de la couverture pour attraper la mienne.

« Ludia, tu es réveillée ? »

« …Oui. »

« Okay, tu peux te changer en premier. Je vais me tourner et… Hm ? »

Elle avait sorti la tête de sous la couette. Lorsque ses yeux avaient rencontrés les miens, son visage avait rougi soudainement avant qu’elle ne replonge dans les profondeurs du lit. Mais même ainsi, elle n’avait pas lâché ma main. Qu’est ce qui se passait ?

« Qu’est-ce qui ne va pas, Ludia ? »

« Ri…Rien… ! »

« Dis-moi. Je m’inquiète. Allez. »

« C’est rien…Je viens juste de me rendre compte que j’étais la pire être humaine au monde… ! »

Qu’est-ce qui avait bien pu se passer la nuit dernière ?!

« Ce n’est pas ‘rien’ ! »

« S-Sort. Je ne peux pas réfléchir convenablement si je suis à côté de toi actuellement. »

« Okay, je sors… Mais il faut que tu me lâche pour ça. » (NdT : Haha, quand j’ai traduit ça, j’ai écrit lêche au lieu de lâche au début, ça donné un tout autre sens ^^)

J’avais retiré ma main de force à sa poigne. Cette fille, quand était-elle devenue si forte ?

Mais après avoir essayé d’attraper l’air, sa main avait de nouveau attrapé la mienne. Au lieu de me laisser partir, elle avait tiré encore plus fort et j’avais failli tomber sur la couverture avec elle. J’avais réussi à résister car mon corps était plus fort que celui d’une prêtresse, mais j’avais tiré la couverture tout en regardant le visage rougit de Ludia.

« Hey ! »

« Désolé… reste avec moi. Je suis désolé, s’il te plaît, reste. »

« … Okay. »

Au final, j’avais dû rester à une distance de bras de Ludia. Pendant que ma tête se tournait dans l’autre direction, elle s’était changée. J’avais l’impression que j’allais mourir d’embarras.

Elle portait une robe blanche. Bien que le ruban décoratif ou la matière de la robe change de temps en temps, elle portait toujours des robes blanches quand elle était chez moi. Tout en attirant mon attention avec ses longues jambes blanches sous sa robe, elle avait dit de façon détachée quelque chose de complètement choquant.

« Je crois que je viens de m’Eveiller. »

« Quoi ?! »

L’Éveil n’était pas juste quelque chose que les Terriens pouvaient faire ?! Les gens d’autres mondes pouvaient le faire aussi ?! Alors que je la regardé avec un air perdu, elle m’avait rendu mon regard avec un sourire ravi.

« Que tu es vilain avec cette tête. »

« Ce n’est pas la question. »

« Huhu, tu es vraiment vilain… Viens plus près. »

« Mon air n’a rien à voir. Ce qui est important, c’est ta capaci… »

« Ô Terre. »

J’étais resté immobile mais le sol s’était mis à trembler et j’avais été déplacé en face d’elle. J’étais de nouveau choqué. Quelle ‘Terre’ ? On était au deuxième étage ! Des choses choquantes apparaissaient depuis que je m’étais réveillé.

Ludia s’était mise sur la pointe des pieds pour caresser mon visage. Avec sa main sur mon visage sans défense, je m’étais senti étrange. Je m’étais efforcé au mieux de ne pas lui mordre les doigts et j’avais ouvert la bouche.

« Ludia, c’est ta capacité de Manieuse de Talents ? »

« Oui. Je peux contrôler la terre et utiliser son pouvoir. C’est un pouvoir basé sur l’animisme. C’est peut-être mieux de dire qu’il est basé sur la foi en la nature. »

Elle ne mentait pas. Même si je n’avais pas été sur mes gardes, je n’avais pas du tout ressenti qu’elle m’avait fait bouger. Peut-être que sa capacité Éveillée était plus puissante que ses sorts de soins en tant que prêtresse.

« Hm. Si j’avais eu ce pouvoir quand j’étais encore sur le continent de Luka… Non, ça ne sert à rien de penser comme ça. »

« Oui, je ne pensais pas que tu t’Eveillerais sur Terre non plus. Au fait, tu vas continuer à me toucher ? »

« Dans mon rêve… J’ai rencontré beaucoup de gens que je ne connaissais pas. »

« Quand est-ce que tu vas retirer ta mai… Ton rêve ? »

« Oui. »

Elle avait facilement ignoré l’histoire de la main tout en répondant à ma question d’une voix légèrement ensommeillée. Un rêve ? Elle voulait sûrement parler du rêve prémonitoire. Le rêve qui servait de déclencheur pour éveillée une capacité et montrer le futur de quelqu’un… Bien sûr, avec ce qui s’était passé sur le continent de Luka, j’avais confirmé que ce rêve n’était pas absolu, mais c’était vrai que quelque chose de similaire se passerait. J’étais donc devenu curieux du rêve qu’elle avait fait.

« Étais-je dans ton rêve aussi ? »

« Oui, tu y étais. C’est pour ça que j’ai du mal à me contrôler. »

« Qu’est-ce que l’un a à voir avec l’aut… Attends, tu as dit contrôler ? »

« Oui. Est-ce que… tu peux te pencher un peu plus ? »

« Ludia, ta respiration est un peu rude. Tu es malade ? »

Sentant un malaise, j’avais levé ma main pour retirer celle de Ludia. A ce moment, la porte s’était ouverte. Ma mère, qui se tenait dans l’encadrure, avait parlé avec un grand sourire.

« Fils, c’est bien d’être en forme aussi tôt le matin, mais est-ce que tu peux attendre jusqu’à ce soir pour les actes reproductifs ? »

« Quoi ?! Quels actes reproductifs ?! » (NdT : Eh Bim ! Maman a encore frappé !)

« Chère nouvelle fille, je m’efforcerais de créer la bonne ambiance ce soir, donc fais de ton mieux. Allez, descendez et venez prendre le petit déjeuner. »

« …Oui, Mère. »

« Nouvelle fille ?! Pourquoi est-ce que ma mère t’appelle nouvelle fille ? Ludia, est-ce que tu sais au moins ce que ça signifie ? Hm ? »

Moi, Kang Shin, un homme parmi les hommes, avait failli être marié à l’âge de 21 ans.

*

« Bon à plus tard. »

« A plus tard, Prince Couronné ! »

« Oui, Ludia, Shuna, on se voit plus tard… J’ai dit ‘ à plus tard’. »

« Mais… »

Dans le Jardin de Marianne, qui était devenu un Hall de Guilde, j’avais dit au revoir à Shuna et Ludia. Cette dernière avait trouvé cela difficile de se séparer de moi, et se retournait à chaque fois pour revenir m’attraper le bras ou la main. Elle avait répété le processus plusieurs fois mais je n’avais pas pu me résoudre à la voir continuer comme ça, donc je l’avais détaché de moi pour la donner à Shuna.

« Shuna, prends soin d’elle. »

« O-Oui ! Au fait, Prince Couronné… Tu sors avec Ludia… ? »

« Non, on est juste amis… Ow ! »

« Va mourir ! »

Étonnamment, elle avait réussi à se séparer de moi ! Hélas, je ne connaissais pas les raisons de ce succès. (NdT : Je me suis rendu compte il y a peu que j’ai écrit ‘étonnamment’ ‘étonnement’ assez souvent. J’étais persuadé qu’il y avait un double m qui transformé le ‘e’ en ‘a’. Donc je corrigerais ça au fil de l’eau sur les anciens chapitres ^^)

Shuna avait fait un sourire amer en nous regardant, puis elle avait serré les poings et avait parlé joyeusement.

« Donc j’ai encore une chance… »

« Shuna, on part… pour toujours. »

« Kyak ! L-Ludia ! Non, désolé, je suis désolé ! »

Tout en parlant fort, elles s’étaient rendues dans le donjon. On aurait dit que Ludia essayait de battre Shuna, mais j’étais persuadé que c’était juste une marque d’affection entre elles. Une fois qu’elles étaient parties, je m’étais dirigé vers le donjon.

Le temps passe lentement quand on s’ennuie. Je n’avais qu’à chasser trois fois le Wendigo et m’entrainer à la lance. Bien que je sache à quel point c’était important, j’avais dû me forcer à le faire tellement c’était ennuyeux.

S’il y avait un côté positif, c’était que j’étais persuadé que j’avais rattrapé le niveau de Maîtrise de la Lance et de Circuit Peruta que j’avais forcé à monter de niveau avec les points de compétences. J’avais considéré d’utiliser des points de compétences pour les améliorer encore une fois, mais comme je ne pouvais pas être certain de mon approvisionnement en points de compétences, j’avais décidé de les garder de côté pour le jour où mes sorts seraient vraiment de haut niveau.

[Gravir le donjon seul devient ennuyeux.]

« Oh ? Je ne m’attendais pas à ce que tu aimes être en groupe tant que ça. »

Tout en courant sur le bras du Wendigo, j’avais répondu au message que j’avais reçu.

[Je veux rapidement être en groupe avec toi. En plus, tu ne viens plus à l’école ces temps-ci.]

« Désolé, mais je priorise l’avancée en solo. »

La raison qui m’empêchait d’aller à l’école était la difficulté de séparation avec Ludia.

[Je sais que c’est parce que tu es embarrassé.]

« Non, ce n’est … »

En répondant sincèrement, j’avais frappé l’œil du Wendigo tout en relâchant un éclair. J’avais alors fait un salto arrière pour éviter la main du Wendigo hurlant.

« Tu es à quel étage ? »

[Au 40ème. La Faucheuse m’a tué deux fois.]

« Eh bien, je ne pensais pas que tu la passerais aussi facilement. »

[Ugh, la première fois, elle est soudainement apparue derrière moi et m’a tué. La seconde fois, je faisais de mon mieux pour mémoriser ses mouvements mais soudainement, une faux est sortie de son estomac et m’a tué. Quand mon Maître a découvert que j’étais morte, je me suis fait engueuler…]

« Je ne t’ai pas déjà donné la stratégie pour la vaincre ? »

[Je ne suis pas un monstre, contrairement à toi !]

Il semblerait que le Maître d’Étage du 40ème étage ne pouvait pas facilement être vaincu avec juste ses capacités et son talent naturel. C’était logique qu’il soit un des boss les plus difficiles. Une fois vaincu, Ye-Eun n’aurait aucun problème jusqu’au 50ème étage. En plus, elle pourrait commencer à se renforcer à partir du 50ème étage.

… Bien sûr, c’était si tant est que Ye-Eun puisse gérer l’énergie de froid du Wendigo. Alors que je me demandais si elle pourrait, j’avais esquivé les mains blanchâtres du boss tout en atterrissant sur sa tête.

« Certains de mes amis sont sur le point d’atteindre le 40ème étage. Pourquoi tu n’essaierais pas de chasser la Faucheuse avec eux ? »

[Des amis ? Ouais ! Tes amis doivent être bons, non ?]

« Mm, eh bien, ouais. »

C’était un bon timing. Même si Ludia était devenue plus forte avec sa nouvelle capacité, rajouter un puissant allié comme Ye-Eun dans son groupe serait comme rajouter des fleurs à de la broderie.

[Héhé, je veux les rencontrer aussi vite que possible. N-Ne t’inquiète pas ! Ça veut juste dire qu’il me tarde de les rencontrer en tant que camarade. Je ne veux pas dire qu’il me tarde de rencontrer d’autres hommes !]

« L’une d’entre elles est la grande sœur de ton ancienne chef de groupe. Elle s’appelle Palludia. Si possible, ne parle pas de sa jeune sœur. »

[… Une fille ?]

« Oui, d’où le fait qu’elle soit sa sœur. »

J’avais appliqué un Coup Héroïque thérapeutique au front du Wendigo. Ignorant celui-ci en train d’essayer de me faire tomber, j’avais utilisé Enchaînement d’Éclairs Blancs.

[Une amie… fille ? Une petite-amie ?]

« C’est juste une amie. Comme toi et moi. »

[Je te hais, Shin.]

« En tout cas, traite la bien, okay ? Elle a perdu sa petite sœur il n’y a pas longtemps… »

[Oui, okay.]

Après avoir parlé avec Ye-Eun, j’avais fini mon combat avec le Wendigo. Perdu sa petite sœur, hein… Venant de celui qui l’avait tué, cette phrase m’avait donné envie de vomir. Même si Shina avait essayé de me tuer en premier, même si elle avait trahi son monde pour rejoindre le Seigneur Démon, elle avait autrefois était mon amie et elle était la petite sœur de Ludia. Ça ne changeait pas le fait que je l’avais tué.

[Choisissez votre récompense.]

[1. Bottes de Fourrure de Wendigo.] | [2. Cristal Gelé]

« Putain, faut aussi que j’apprenne à lâcher prise… *crunch* »

[Vous avez consommé des Cristaux Gelés jusqu’à leur limite, augmentant ainsi grandement votre résistance et votre affinité au froid ! Votre Magie augmente de 6 ! Consommer plus de cet objet n’aura vraisemblablement aucune effet.]

« …Hein ? »

Soudain, j’avais réalisé qu’un mois était passé depuis que j’avais commencé à farmer le Wendigo !

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *