Infinite Competitive Dungeon Society – Chapitre 209

Alors que je venais d’enlever mon haut pour aller prendre une douche, je m’étais retourné torse-nu vers Hwaya avec un air effaré.

« Quoi ?! Pourquoi est-ce qu’ils sont morts subitement ? »

« Ils avaient signé le contrat avec moi. »

« Le contrat ? Tu veux dire… »

Je lui avais demandé avec un air choqué.

« Tu veux dire qu’ils sont morts car ils ont rompu une clause du contrat ? »

« Ouais. J’ai installé mes familiers sur les Manieurs de Talents que l’on a recrutés. Comme tu peux le voir… »

« Tu peux leur attribuer des familiers sans te faire repérer ? »

« J’ai obtenu un peu d’aide du donjon grâce à un objet. Ce n’est pas comme si le donjon n’avait que des objets de combat. »

Désolé, je n’ai que des objets de combat…’ Alors que je pensais amèrement à ça, oubliant totalement le Secret d’Otus et d’autres objets, Hwaya avait fait bouger ses doigts de façon mystique et une petite boule était sortie de son inventaire. C’était à ce moment-là que je m’étais aperçu de quelque chose.

« Pourquoi est-ce que tu es dans ma chambre ? »

« Ta mère m’a laissé rentrer. Au fait, tu n’es pas réellement fiancé à Ludia, n’est-ce pas ? Elle est en train de faire la cuisine. »

« Ne pose pas ce genre de questions en créant des boules de feu. La réponse est non. Aussi, arrête de me mater comme si c’était normal ! »

« Quoi ? Tu n’as pas forgé ton corps pour te la péter devant les filles ? Ce n’est pas comme si tu perdais quelque chose en me montrant tes muscles. »

« Je suis devenu comme ça naturellement en m’entraînant ! »

J’avais rapidement invoqué Ruyue pour qu’elle utilise son pouvoir pour nettoyer mon corps et mes vêtements de la sueur et de la poussière. Pendant que j’y étais, j’avais pris un nouveau set de vêtements, propres, bien évidemment. Bien que je n’aime pas me nettoyer comme ça, car prendre une douche était bien plus relaxant, je ne pouvais pas rester torse-nu devant les yeux affamés de Hwaya.

Elle avait claqué la langue en me voyant mettre des vêtements avant de faire flotter la boule qu’elle avait sorti de son inventaire en l’agrandissant jusqu’à ce qu’elle fasse la taille d’un ballon de foot. A l’intérieur, une vidéo était en train de passer. C’était comme une boule de cristal de bonne aventure.

« C’est juste un dispositif qui me lie aux yeux de mes familiers. Je peux aussi le faire avec mes propres yeux mais je n’aime pas la sensation, ça me donne le vertige. »

« Et je ne serais pas capable de voir non plus. »

Dans la boule de cristal, un des deux Explorateurs que nous avions choisi était apparu. Il parlait avec une autre personne.

« C’est un autre Manieur de Talents de son pays. »

« Donc la clause du contrat qu’il a violé est… »

Tout s’était passé incroyablement rapidement. Lorsque l’autre Explorateur avait tendu la main pour toucher le Manieur de Talent, toutes ses forces avaient abandonné son corps et il s’était effondré. Le témoin avait hurlé à ce moment-là. La vue avait alors changé vers le second Explorateur. La situation s’était déroulée de façon similaire. Ils étaient morts de la même façon.

« Suite à leur mort, j’ai obtenu deux objets appelés Cristaux d’Âme. C’est vraiment dégueulasse. »

« Je te comprends… »

J’étais interloqué. Ils ne nous avaient pas crus du tout ? Ils pensaient réellement que le contrat était un morceau de papier ? Je pensais que nous avions pris les mesures nécessaires pour éviter que ça ne se produise, nous permettant ainsi de facilement augmenter le nombre d’Explorateurs… Apparemment, je n’avais pas prêté suffisamment attention à la connerie humaine.

« Huu… Si ça arrive de nouveau, la puissance de la Terre va… Peut-être que nous devrions abandonner le Contrat d’Âme. »

« Non, Shin. » Avait répondu Hwaya en secouant la tête. Elle avait ensuite continué.

« Nous ne leur avons demandé qu’une seule chose. De ne pas désigner d’autres Explorateurs sans permission. Qu’est-ce que tu penses qu’ils essayaient de faire en allant contre notre volonté ? C’est simple. Ils essayaient de créer leur propre groupe d’Explorateurs pour diminuer notre puissance. Si nous abandonnons les contrats maintenant, ça deviendra bien pire. Pense aux problèmes que pourraient engendrer des milliers d’Explorateurs qui souhaiteraient nous faire tomber. A ce moment-là, le problème ne serait plus de trouver comme sauver la Terre. Soit ferme. Ils n’ont fait que payer le prix de leur trahison. »

Elle avait raison. S’ils ne pouvaient pas accepter une simple condition, cela voulait dire qu’ils ne se souciaient pas du devoir d’un Explorateur de donjon pour commencer. Malgré que Revival leur ait expliqué minutieusement les dangers à venir, ces gars avaient décidé de continuer à jouer pour leur équipe plutôt que pour la Terre. Pour être honnête, j’étais dégouté.

J’avais serré les dents et fermé les yeux avant de les rouvrir. Puis, j’avais demandé à Hwaya, qui me regardait fixement.

« D’où venaient-ils ? »

« Allemagne et… Angleterre. »

« A partir de maintenant, nous ne … Angleterre ? »

J’avais retenu mes mots et le silence s’était installé. Hwaya avait ensuite continué ma phrase là où je l’avais laissé.

« Nous ne choisirons plus d’Explorateurs venant d’Allemagne ou d’Angleterre à partir de maintenant. »

« Attend, Hwaya ! »

« C’est ma décision avec mon autorité de vice-maître de guilde. »

« Hey ! »

Lorsque j’avais explosé, elle avait collé son front contre le mien en disant d’une voix menaçante.

« C’est bon ! Aussi longtemps que nous nous occupons des ennemis de mondes, il n’y aura pas de problèmes ! Ou alors, c’est parce que tu n’es pas satisfait avec cette décision ? Tu va attaquer l’Angleterre ? »

« Non, pas du tout. Mais l’Angleterre reste ton pays de naissance. Je sais que tu veux protéger… »

« J’ai déjà rempli mon devoir en les incluant dans la première vague de recrues. Ce sont eux qui m’ont trahi. Fais juste ce que j’ai dit ! »

Elle avait repris sa boule de cristal avant de la fourrer dans son inventaire. Ensuite, elle avait reniflé en disant d’une voix digne.

« On va manger ! Il faut se remplir l’estomac quand on est en colère ! »

« Ouais, ok. »

Ce jour-là, nous avions révélé les vidéos des deux Manieurs de Talents morts aux médias du monde entier et avions annoncé que l’Allemagne et l’Angleterre ne verraient plus leurs Manieurs de Talents recrutés pour être des Explorateurs. Cela signifiait aussi que les Explorateurs sous contrat ne pourraient pas non plus désigner d’Explorateurs venant de ces deux pays. Pour résumer, les Allemands et les Anglais ne pourraient devenir des Explorateurs qu’en étant choisis par le donjon lui-même.

Bien sûr, une vague de protestation s’était dressée face à notre décision, et les médias avaient commencé à critiquer Revival, disant que nous avions « tué » des gens. Bien que ceux nous supportant ne soient pas un petit nombre, le montant de critiques que nous avions reçu de la plupart des pays me faisait penser qu’ils avaient prévus de faire ça depuis le début. Je croyais vraiment qu’ils avaient sacrifié deux personnes pour pouvoir nous dénoncer comme des criminels.

Mais nous savions que nous étions dans notre droit. J’avais alors fait une annonce. C’était chiant de devoir tenir une conférence de presse à chaque fois, donc j’avais préféré envoyer un enregistrement à une chaîne d’info.

« Nous avons prévenu plusieurs fois sérieusement que ceux qui violeraient le contrat mourraient. Maintenant que deux personnes sont mortes, vous pensez que nous les avons tués ? Êtes-vous donc en train de dire que vous aviez prévu de violer le contrat depuis le début ? A partir de maintenant, toute personne ne disant que de la merde et nous accusant à tort recevra le même traitement que l’Allemagne et l’Angleterre. Si vous accepté les conséquences, continuez à déblatérer vos conneries. Vous ne verrez même pas l’ombre d’un Explorateur venant de votre pays. Aussi, les Donjons Évènementiels et les Raids Évènementiels que vous ne serez pas capable de gérer. Que pensez-vous que nous ferons concernant ceux qui apparaîtront dans vos pays ? Nous n’avons pas l’intention d’aider des gouvernements qui nous traitent de meurtriers. »

Une fois l’annonce diffusée, toutes les critiques avaient disparues rapidement. C’était un sentiment agréable. Vraiment, nous aurions dû les menacer depuis le début.

Cela dit, je n’appréciais pas particulièrement la manière dont les choses s’étaient déroulées. Les menacer avec des Donjons Évènementiels était vraiment bas. J’avais murmuré avec frustration.

« Je n’aime pas ça. »

« Mais ils ne nous écoutaient pas quand nous avons joué les gentils. Ne t’inquiète pas, je suis sûre qu’il y a des gens qui pensent comme nous. Pour le moment, les gens qui nous supportent et les gens qui nous détestent doivent se battre en eux. »

« Lorsque le Seigneur Démon sera face à nous, tu penses qu’ils réaliserons que leurs chamailleries sont inutiles ? »

« Les autres Explorateurs de rang S+ s’en sortent bien, donc ne soit pas triste. Ce n’est pas comme si nous ne nous y étions pas attendus. »

« Courage, Papa ! »

Ina avait sauté dans mes bras et avait enfoui sa tête dans mon torse. Est-ce qu’elle essayait de me remonter le moral ?! C’était super efficace ! Je l’avais serré dans mes bras en retour.

« Merci, Ina. Je vais bien, je me sentais juste un peu frustré. »

« Tu te sens mieux maintenant ? »

« Oui, grâce à toi. »

« Tu te sens peut-être mieux, Shin, mais j’ai une drôle de sensation. » Avait dit Hwaya en nous regardant, Ina et moi. Puis après nous avoir vu croiser un regard étonné, elle avait dit.

« Non, ce n’est rien… Je ne peux pas être jalouse d’une enfant. Je suis une femme pleine de confiance… »

« Maman est bizarre. »

« Oui, Maman est bizarre. »

Voyant Hwaya se parler à elle-même, ma fille et moi avions éclaté de rire.

Grâce à elle, j’avais été capable de chasser ma morosité. Suite à cet incident, j’avais réalisé à quel point les gens pouvaient être stupides. Si je ne pouvais pas résoudre les choses diplomatiquement, je n’avais qu’à utiliser la force. Après tout, je n’aurais pas révélé mon identité si je n’avais pas eu la puissance suffisante pour enterrer toute personne s’opposant à moi.

Au final, nous étions ceux qui avaient le droit de désigner des Explorateurs, et les autres pays étaient ceux qui étaient dans le besoin de ce droit. Et en même temps, Revival était le rassemblement des personnes les plus puissantes sur Terre. Aussi longtemps que ces deux faits étaient avérés, personne ne pourrait nous affronter. Nous augmenterions petit à petit le nombre d’Explorateurs pour les bénéfices de notre monde.

L’Allemagne et l’Angleterre avaient perdus leurs qualifications et les autres pays avaient utilisé cette opportunité pour mettre en avant leurs propres Manieurs de Talents sur la liste des futurs Explorateurs. Bien que je trouve ce comportement écœurant, du moment qu’ils étaient diligents dans leurs devoirs d’Explorateurs, je n’avais pas d’autre choix que de les utiliser.

Nous avions alors désigné cinq nouveaux Explorateurs. Il n’y avait pas eu d’autre raison que leur besoin de grandir pour renforcer leur pouvoir et d’acquérir le droit de désigner de nouvelles personnes. J’avais bien mis en avant les dangers que notre monde devait affronter et je m’étais assuré qu’ils voient bien comment les deux Explorateurs morts étaient morts suite à la rupture du contrat.

« J’espère que vous ne ferez pas quelque chose d’aussi stupide et que vous ferez de votre mieux dans le futur. »

« Oui, chef ! »

« Je ne l’oublierais pas ! »

« Pour la Terre ! »

« Je ne crois qu’en vous, Maître de Revival. »

Après ça, j’étais retourné dans le donjon. Bien que les succubes du 65ème étage aient essayé de me séduire sur tout le chemin, je les avais transformées en statues avant de les détruire.  Ce passage avait été une simple promenade de santé.

[Maître ! Le Maître va trop vite !]

[Shin est en colère.]

[Vous êtes trop bruyantes ! Vous n’avez qu’à suivre le Maître !]

J’avais éclaté tous les ennemis sur mon chemin sans une once d’hésitation. En juste 30 minutes, je m’étais retrouvé devant les portes de la chambre du boss. A ce moment, la porte avait ondulé comme si c’était une illusion et une étrange fanfare avait retenti.

[Incroyable ! Vous avez rempli les conditions pour ouvrir le Donjon Évènementiel du Maître d’Étage que personne n’a ouvert depuis la création du donjon !]

[Le Champ de Bataille du Maître d’Étage se transforme en Donjon Évènementiel !]

[Le Donjon Évènementiel de Rang SSS pour 1 personne, Château de la Succube, est ouvert ! Vous ne pouvez pas refuser d’entrer, donc soyez prudent ! Ce Donjon Évènementiel est une dimension partiellement extérieure au donjon. Les règles du donjon sont partiellement inapplicables. La mort dans cette dimension signifie une mort réelle. Si vous pensez manquer de force, il est recommandé que vous utilisiez immédiatement Retour pour vous échapper !]

La dame des messages est vraiment trop gentille ! Attends un peu, qu’est-ce qu’elle vient de dire ?!’

« Même les chambres des Maîtres d’Étage peuvent avoir un niveau suivant ? »

Je n’avais réalisé ça qu’au 65ème étage ? Quel gâchis !

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *