Infinite Competitive Dungeon Society – Chapitre 213

Sur Terre, certains pays avaient été détruits par les monstres et plusieurs îles inhabitées croulaient sous le nombre de monstres. Je me souvenais avoir vu un rapport indiquant que 30% des petites îles avaient été annexées par les monstres.

Ce n’était que grâce aux Gardiens et aux Ailes de la Liberté que les populations civiles pouvaient espérer avoir une vie normale. En effet, ces deux entités allouaient constamment 50% de leurs forces afin de stopper l’avance des monstres sauvages. C’était grâce à ces actions que les deux organisations continuaient d’exister malgré la mauvaise presse qu’elles recevaient.

Après tout, leur but premier lors de leur fondation avait été de protéger l’humanité.

Mais malgré ça, ils ne pouvaient pas se permettre de déployer des troupes afin de réclamer ces morceaux de terres du fait de leur manque de main d’œuvre.

Tous les jours, des monstres à la force imprédictible apparaissaient dans des lieux totalement inattendus. A ma connaissance, seule Ciara avaient la capacité de prédire leur apparition. Mais même elle ne pouvait pas tout prévoir, la portée de sa capacité étant limité à une faible zone géographique. Au final, le devoir de protéger l’humanité revenait donc aux Gardiens et aux Ailes de la Liberté. Comme cette tâche était alloué à la majorité de leurs forces, ils n’avaient pas d’autre choix que de fermer les yeux sur les territoires occupés par les monstres.

Dans ces territoires, la vitesse d’apparition des monstres était bien supérieure. C’était un peu comme lorsque les monstres étaient dans un Donjon Ouvert. Au début, je pensais que les monstres se reproduisaient, mais en fait ce n’était pas le cas.

La reproduction signifiait la création d’une nouvelle vie. Pour les monstres envahisseurs, du fait qu’ils n’avaient plus le pouvoir de leur monde, cela était impossible. De plus, même chez les races monstrueuses, il était impossible de donner naissance à un être adulte directement. Le fait qu’aucun enfant monstre avait été découvert jusque-là signifiait qu’ils ne se reproduisaient pas dans les donjons. Dans ce cas, la seule réponse restante à leur apparition était le Passage.

J’avais fait l’hypothèse que lorsque la population d’envahisseurs dans une zone atteignait une certaine taille, le Passage d’un monde à l’autre s’élargissait, permettant l’arrivée de nouveaux monstres. Cela semblait logique, tout particulièrement du fait que je savais que lors d’une Double Crise, la vitesse d’invasion accélérait de façon exponentielle.

En tout cas, il était avéré que les territoires envahis par les monstres contenaient plus de monstres que les autres zones. Actuellement, la démographie des monstres dans ces zones était choquante. Les Philippines, Madagascar, la République d’Afrique du Sud et la République Dominicaine étaient déjà perdues. L’Allemagne, l’Angleterre, les États-Unis et la Corée ainsi que d’autres pays avaient déjà perdus une bonne partie de leurs terres et même si chacun voulait les réclamer, aucune action n’était prise en ce sens.

Maintenant que j’y pensais, Joshua Brightman, qui avait tenté de créer une organisation indépendante pour se dresser face à Revival, était vraiment un enculé. Il aurait dû continuer à faire son devoir plutôt que de perdre son temps comme ça. Bien sûr, maintenant qu’il devrait passer le reste de sa vie à boire sa nourriture et se faire torcher par quelqu’un d’autre, je ne pouvais pas vraiment l’accabler de nouveau.

En tout cas, c’était suite à cette réflexion que les Succubes étaient apparues. Comme elles n’étaient pas restreintes par le donjon, bien qu’à cause de ça elles avaient failli mourir de vieillesse en étant toujours vierges, elles avaient été capable de conserver leurs forces et elles pouvaient aussi se partager leurs expériences de combat. (NdT : il dit ça comme s’il les avait « sauvé » de leur virginité. Méchant Shin ! Faut pas se moquer !)

212 Succubes dont la puissance individuelle était proche d’un Manieur de Talents de Rang SS, et Mirei, dont la force était située entre SS+ et SSS, sans oublier Licorice dont la force était estimé au Rang SSS+. Ce ne serait pas un mensonge que d’affirmer que ce groupe pourrait écraser n’importe quel groupe sur Terre à ce moment.

Pour être franc, si les membres de Revival combattaient les Succubes sans moi, le résultat serait clair. A moins que cinq autres membres reçoivent un nom véritable de dieu, ils perdraient sans aucun doute.

Bien que les Succubes ne puissent pas gravir le donjon, je ne pouvais pas les laisser sans rien faire. De plus, Licorice avait dit que le mana et la vitalité d’une succube, nécessaires pour vivre, pouvaient être volées aux monstres. Ainsi cette offensive pourrait s’avérer vitale pour leur survie.

« Oh, pas besoin de s’inquiéter, nous ne le ferons avec personne d’autre que Cher Mar-Kyak ! »

Super Pichenette de la Mort !’

« Je sais, tu m’as déjà dit que vous aviez un type de magie particulière pour cela. »

« Cher Mari, tes manières de montrer ton affection est trop violente… snif. »

J’avais jeté un coup d’œil aux succubes dans le manoir avant de dire.

« Nous avons préparé des robes pour chacune de vous. Honnêtement, votre façon de vous habiller est trop obscène. »

« Wow, notre Cher Mari nous a préparé des vêtements ! »

« Ouaiiis ! »

Toutes les 182 succubes avaient sauté de joie. Elles étaient incroyablement bruyantes, au point que j’avais considéré l’utilisation de Hurlement Gelé, mais comme elles étaient devenues mes alliées, je savais que je n’aurais pas pu les congeler. D’un autre côté, Licorice est les autres succubes qui n’avaient pas été choisies pour la mission semblaient déprimées. ‘Tu mentais quand tu disais que vous partagiez vos émotions, non ?’

« Licorice, arrête de faire la tête. Il y a une tenue pour toi aussi. C’est notre robe de guilde. »

« Robe de guilde ? »

Oui, les vêtements que j’avais préparé pour elles étaient des robes de guilde de Revival. L’emblème de la guilde, suggéré par notre vice-maître de guilde, Hwaya et accepté par la majorité de nos membres, avait été brodé sur chacune d’elles. En donnant presque tous les matériaux que j’avais récolté des monstres que j’avais chassé au meilleur forgeron que je connaissais, il avait été possible d’en préparer environ 300. Pour être honnête, lorsque j’avais passé la commande à l’époque, je m’étais demandé si elles trouveraient réellement propriétaires…

Merci, Lin. Je t’inviterais à boire un verre la prochaine fois.’

J’avais alors distribué les robes à tout le monde, mettant de côté mon image mentale de Lin qui m’insultait. Les succubes avaient examiné leurs robes en sautant de joie.

« Elles ont toutes de la magie infusée dedans ! »

« Wow, elles collent à la peau ! Exactement comme j’aime ! »

« De la broderie dorée sur une base noire, elles sont magnifiques ! »

« Mais c’est quoi dans le dos ? On dirait un trait de foudre enveloppant une lance ! »

« C’est… L’emblème de la guilde. »

Comme j’avais l’impression que cet emblème ne représentait que moi, j’avais voté contre, mais Hwaya avait repoussé mon refus en gardant un ton sérieux. D’après elle, j’étais actuellement le représentant de Revival. Après avoir obtenu confirmation que l’emblème changerait plus tard, j’avais finalement accepté. Pour tout dire, même si je n’avais pas donné mon accord, comme la majorité des membres de la guilde avaient accepté, je n’aurais rien pu dire.

« Mm, je n’aime pas que ça soit aussi peu révélateur. »

« Tu as quel âge ? De nos jours, plutôt que de montrer de la peau, la mode est portée sur des vêtements moulants épousant les formes du corps ! »

Les succubes continuaient à discuter des tenues en mettant les mettant directement. Comme elles pouvaient les porter directement au-dessus de leurs vêtements actuels, qui, du fait de leur manque de matière, pouvait difficilement être considéré comme des vêtements, c’était assez simple. Le résultat avait été 182 femme portant d’élégantes robes noires.

Lorsqu’elles portaient leurs tenues originelles, je ne savais pas où poser les yeux. Mais maintenant qu’elles avaient des tenues décentes, elles avaient l’air d’une troupe d’élite. Même si leurs formes étaient parfaitement révélées, ce qui n’était pas étonnant du fait que Lin les avait faites, elles n’en dégageaient pas moins un sentiment de noblesse et d’élégance plutôt que de vulgarité.

De plus, l’emblème, plutôt embarrassant, de la lance enveloppée d’éclairs, était assez remarquable. Il serait donc impossible pour quiconque de ne pas penser à moi en le voyant.

« Je vais vous répartir en plusieurs équipes. Chaque unité sera composée de 30 succubes, et en ajoutant un membre à l’Unité 1 et l’Unité 2 vous formerez un total de 6 unités. »

Une fois les unités formées, la seconde partie du plan était relativement simple. Il s’agissait de leur attribuer des zones géographiques à nettoyer. De tous les territoires envahis par les monstres, certains ne pouvaient pas être nettoyé, même par 30 Manieurs de Talents de Rang SS. C’est pourquoi, j’avais limité leurs premières misions à certains types de territoires.

« Nous allons frapper les îles, zones côtières et îles inhabitées. Les îles inhabitées sont pratiquement des paradis pour monstres, donc souvenez-vous d’être prudentes. Après ça, nous avancerons dans les terres. »

« Oui, Cher Mari ! »

Avec près de 200 succubes criant ‘Cher Mari’, je n’avais pas pu m’empêcher de frissonner. Cependant, j’avais décidé de leur donner les ordres moi-même pour leur première mission. J’avais réussi à résister à m’enfuir en les entendant avant d’assigner les unités à 6 territoires différents. Il y avait des centaines de milliers d’îles inhabitées sur Terre. Bien que leur nombre aurait pu être réduit de moitié en retirant celles qui étaient isolées, cela représentait quand même un montant considérable.

« Ne vous précipitez pas. La sécurité avant tout. Compris ? »

« Oui, Cher Mari ! »

Pitié, arrêtez ça !’

Elles pouvaient toutes utiliser la magie. Bien sûr, elles étaient aussi très douées en magie de charme et de transformation. Lorsque ces qualités étaient utilisées ensembles, peu importait le niveau technologique de la Terre, il était impossible de les traquer. Autrement dit, elles n’avaient pas besoin de se retenir.

Elles avaient immédiatement commencé leur mission une fois mes ordres donnés. Elles allaient aider à protéger la Terre tout en se nourrissant. Une fois qu’elles étaient toutes parties, le manoir était devenu étrangement vide et les membres de la guilde étaient retournés à leurs occupations.

Avec la trentaine de succubes qui étaient restées au manoir, Ilayda et Sumire n’avaient plus besoin de rester non plus. Lorsque j’étais arrivé pour la première fois avec les Succubes, Ilayda était restait silencieuse mais avec une expression surprise. Ce n’était qu’après qu’elle avait finalement parlé.

« Le Maître de guilde est vraiment incroyable. Tu en as tellement, tu… »

Elle semblait avoir mal compris la situation, et plus je tentais de lui expliquer la situation, plus elle devenait confuse. J’avais donc fini par abandonner.

Avec toutes les Succubes assignées à leurs devoirs, je n’avais plus rien à faire que d’attendre de recevoir les rapports périodiques sur l’avancement de leurs missions.

Grâce à l’adoption des Succubes par Revival, les humains avaient obtenus une chance de nettoyer leur monde des monstres. Bien que j’avais effectué tout ça sans trop y réfléchir, j’avais tout de même considéré que les résultats seraient encore meilleurs qu’on ne pouvait l’espérer.

Bien sûr, je ne pourrais le découvrir que plus tard. Comme j’avais fait ce que je pouvais, j’étais retourné dans le donjon sans regrets.

« Mm, je me sens mal à l’aise de chasser des succubes. Est-ce que je peux me retirer pour cet étage, Cher Mari ? »

« Bien sûr, c’est probablement mieux. Aussi longtemps qu’elle n’est pas plus forte que toi, je n’aurais aucun problème à vaincre n’importe quelle succube. ? »

Lorsque Licorice avait découvert que j’allais farmer la Reine des Succube, qui était le Maître d’Étage où j’étais, elle avait décidé de se retirer avec un sourire mal à l’aise. Je l’avais installée dans le hall de guilde dans la Zone Résidentielle avant de retourner dans le donjon pour affronter le boss.

« Quel humain charmant. Cela faisait longtemps que je n’en avais pas vu un aussi beau. »

Bien qu’elle était définitivement le Maître d’Etage, la Reine des Succubes qui était apparue seule face à moi était incroyablement plus faible que Licorice. J’avais remarqué après avoir été en contact avec mon clan de Succubes, mais celles du donjon avaient beaucoup moins de charmes, de force et de vitalité. La Reine des Succubes n’était pas différente.

« Approche-toi, vient jouer avec moi. »

« Ouais, jouons ! »

J’avais prétendu succomber à son charme en courant vers elle. Dès qu’elle avait ouvert ses bras en utilisant un sort, je l’avais frappée avec un Coup Héroïque. Du fait de son apparente faiblesse, je n’avais pas hésité.

[Coup Critique !]

« Kuk, Kuhuk… ! »

« Tempête de Lance Foudroyante ! »

« Kyaaaak ! »

« Et voilà un bonus ! Rage du Roi du Vent ! »

« T-Tu n’es pas un homme ?! Kyaaaak ! »

Lorsque j’avais fini par la frapper quatre fois avec la Rage du Roi du Vent, elle s’était désintégrée en particules de lumières. En seulement 2 minutes, je l’avais vaincu.

« Hu, bon combat. »

J’avais essuyé ma sueur non-existante sur mon front en murmurant en me demandant pourquoi la Reine des Succubes avait volontairement montré autant d’ouvertures en essayant d’utiliser son charme qui ne fonctionnait pas. A ce moment, des messages avaient retentis dans mes oreilles. C’était vraiment un son plaisant.

[Incroyable ! Vous êtes le premier de l’histoire du Premier Donjon à vaincre la Reine des Succubes en solo du premier coup ! Le donjon se souviendra de vous comme d’un grand Explorateur ! Vous obtenez 2 points de compétences comme récompense. Points à dépenser : 7]

[Vous avez obtenu le titre de ‘Maître de la Reine des Succubes », toutes vos stats augmentent de 2. Cet effet s’appliquera même si le titre n’est pas équipé.]

[Vous avez vaincu la Reine des Succubes seul. Vous avez obtenu la récompense spéciale ‘Veste en Cuir de la Reine des Succubes’]

[Vous avez obtenu 450.000 pièces d’or]

[Vous avez reçu la dernière récompense cachée pour les Explorateurs du Premier Donjon. Félicitations ! Votre Chance augmente de 1.]

J’étais donc le premier du 65ème étage ! Après avoir joyeusement lu les messages une seconde fois, je m’étais figé en voyant la récompense. Le Loup Géant, le Scarabée Dorée, l’Ogre à Deux-Têtes, et maintenant, comme quatrième tatouage… Pourquoi…Pourquoi… ?

[Secret. Tatouage de la Reine des Succubes.]

Le Tatouage de la Reine des Succubes… ? Pourquoi est-ce que je sentais que ça allait foutre la merde ?!

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *