Infinite Competitive Dungeon Society – Chapitre 53

[Vous avez invoqué Talaria. Pour les 10 prochaines minutes, vous pouvez librement voler ou marcher dans les airs. Si vous volez, vous recevrez un bonus additionnel de 100% d’augmentation de votre vitesse de déplacement. Temps restant : 09 :59 :99]

Mes bottes avaient soudain émis une lumière blanche radieuse. Lorsqu’elle s’était dissipée, des petites ailes étaient attachées à mes bottes. D’un coup de talon, je m’étais lancé dans les airs. Depuis le sol, le cri de mon père m’avait atteint.

« Whoa, c’est super cool ! Donne m’en une paire aussi ! »

Je l’ignorais tout en montant toujours plus haut. Bien sûr, comme le Golem de Chair faisait 7 mètres de haut, je n’avais pas besoin de montrer très haut. Mes yeux étaient à présent en face des siens…enfin des cavités dégoutantes qui lui servaient d’yeux. Étonné, il avait levé son bras, mais mon Coup Héroïque était plus rapide.

« MEURS ! Coup Héroïque !

La Lance en Terre Noire avait quitté ma main et s’était envolée vers lui comme une flèche. Telle un éclair, elle irradiait d’une lumière brillante. Même si le boss était maintenant un Golem de Chair, il ne pouvait pas esquiver mon Coup Héroïque, que même les goules super rapides ne pouvaient pas éviter.

[GUOOOOOO !]

A l’instant à ma lance avait pénétré sa tête, la force contenue en elle avait explosé, brisant ses os et éparpillant sa chair et son sang dans toutes les directions. J’avais vite gagné en altitude avant de regagner ma balance. Comme c’est ma première fois avec Talaria, je n’étais pas encore habitué et je ne pouvais pas m’empêcher d’être déséquilibré.

[K-Kuooooo !]

« Huu, comme je le pensais, tu ne vas pas mourir pour si peu. »

A quel point ce serait jubilatoire si un seul et unique Coup Héroïque pouvait finir un boss ? Même si sa tête avait explosé, le Golem de Chair semblait parfaitement bien tandis qu’il essayait de m’attraper avec ses deux bras. Bien sûr, avec moi-même volant librement dans les airs, il n’avait aucune chance de m’attraper.

« Papa, on dirait qu’on va devoir le Gulliver ! On le fait tomber et on le tabasse ! » (NdT : Si vous ne connaissez pas, tapez juste Les voyages de Gulliver sur wikipédia^^)

« Ouais, je commence ! »

Après avoir partagé mon plan avec mon père, j’avais sorti ma Lance en Argent du Chevalier Lézard libéré une Tempête vers les bras démesurés. A chaque fois que la petite tempête de mana frappait, sa chair explosait, le déséquilibrant. Énervé par cela, il était devenu enragé à l’idée de m’attraper. Il avait même commencé à lancer des morceaux de lui-même sur moi ! J’avais besoin de toute ma concentration pour éviter les morceaux de chairs volants.

« Dégueu ! Tellement sale ! »

[Maître, calmez-vous.]

Je n’aurais jamais dû venir dans un Donjon Évènementiel comme celui-là ! Regrettant mes actions, je continuais à attaquer. Pendant que le Golem de Chair se concentrait sur moi, mon père avait lancé son sort.

« Prends-ça ! Je l’ai appelé Toile de Choc ! »

« Toile ? »

Lorsque j’avais regardé vers le bas, quelque chose était en train de ligoter les deux énormes jambes du Golem. Curieux, j’examinais la chose avant de me rendre compte que c’était de la soie. Des fils de soie pour être exact. Ils étaient connectés au bracelet que mon père avait au poignet. (NdT : Spider cochon, spider cochon, il peut grimper au plafond ! Est-ce qu’il peut faire une toile ? Bien sûr que non, c’est un cochon!)

« Est-ce que c’est… ? »

[KUAAAAAAA !]

Au moment où mon père avait tiré son bras en arrière, les fils de soies attachés aux jambes du Golem de Chair avaient commencé à trembler. L’instant suivant m’avait choqué. Ses énormes jambes avaient été découpées ! J’avais compris que mon père avait transmis des onces de chocs à travers les fils de soies, mais je ne pensais pas que c’était aussi fort !

Le Golem de Chair était aussi choqué que moi tandis qu’il émettait un cri de rage tout en tombant en arrière. Lorsque son corps gigantesque avait touché le sol, un son d’explosion avait retenti. Observant la scène depuis les airs, j’avais crié aussi fort que je pouvais.

« C’est de la triche, Papa ! »

« Ça se marie bien avec ma capacité, hein ? »

Merde, c’était encore plus puissant que les toiles d’araignée qu’Arachne nous avait crachées dessus !  J’aurais dû ramasser ça ! La Lance en Terre Noire d’Arachne que j’aimais énormément était soudainement devenu tellement fade. Cependant, je connaissais mes priorités. Il fallait que je m’occupe du Golem de Chair en premier. Avec ça en tête, je m’étais dépêché d’atterrir et de ramasser la Lance en Terre Noire qui était tombée au sol. En voyant Talaria, les yeux de mon père étincelaient.

« Fils, tu n’en as vraiment pas une autre paire ? Les bottes ailées. »

« Comment pourrait-il y avoir une deuxième paire de quelque chose d’aussi rare ? Et toi, Papa ? Pourquoi ne pas faire don de cet accessoire à ton précieux fils ? »

« Je te l’échange contre les bottes ailées. »

S’il n’était pas mon père, je lui aurais jeté des ramens au visage. Quel dommage.

« Dépêchons-nous de le finir. »

« C’est mon rêve de voler depuis tout petit… Quel fils ingrat. »

Mon rêve est de ne pas être impliqué avec toi ! Je te croirais plus facilement si tu me disais que ton rêve était d’exploser un ptérodactyle en plein vol avec ta lance !’

[Vous avez vaincu le boss du Donjon Évènementiel, Golem de Chair !]

[50.000 pièces d’or sont distribuées parmi les participants. Vous obtenez 25.000 pièces d’or.]

Après avoir perdu ses jambes, le Golem de Chair s’était tortillé, essayant de les régénérer, mais mon père et moi ne lui en avions pas laissé le temps. Au final, il avait fini brûlé, explosé, découpé et poignardé jusqu’à ce que re-mort s’en suive. Le donjon avait déterminé que mon père avait la plus grosse…contribution. Je suspectais que le fait de lui avoir coupé les jambes était l’évènement déterminant.

C’était la première fois que quelqu’un m’avait volé la première place en termes de contribution depuis que j’avais obtenu du mana. Bien évidemment, les fois où j’avais regardé Ren combattre le Chevalier Lézard ne comptaient pas.

En tout cas, ne pas connaître la liste complète n’était pas forcément une mauvaise chose. Ça me donnait un sentiment d’anticipation assez rafraichissant. Qu’est-ce qu’il resterait ? Comme nous avions complété une sous-quête, peut être qu’un accessoire super puissant apparaîtrait.

Alors que j’attendais avec impatience, mon père avait soudain dit.

« Hm, fils, entre un doigt et un orteil, qu’est-ce que tu veux ? »

« Aucun ! Ne me dis pas que c’est ce qu’on a eu ?! Même avec la sous-quête ? Papa, réponds ! »

« Okay, je vais prendre l’orteil alors. »

« Papa ! »

[Choisissez votre récompense.]

[1.Deuxième doigt du Golem de Chair.]

« Merde ! »

J’étais curieux à propos de l’orteil que mon père avait eu, mais ce n’était pas important à ce moment. Toujours incapable de croire que c’était la récompense, j’avais pris le doigt avec un sourire vide de sens.

Sincèrement, quel était l’intérêt de tuer les mages noirs, collecter leurs foutus objets maudits et éradiquer tous les zombies ? Ne venez pas me dire qu’on aurait reçu autre chose si on avait ignoré la sous-quête ?

Cependant, lorsque l’objet était apparu, mon air renfrogné s’était adouci. C’était appelé un doigt mais en réalité c’était un anneau en métal noir qui émettait une aura sinistre. Mm, mon Esprit du Collectionneur avait fonctionné ! Me sentant soulagé, j’observais la description.

[Deuxième doigt du Golem de Chair. (Unique) | Durabilité – 60/60 | Pré-requis  – Avoir vaincu le Golem de Chair | Option – Force +7, Constitution +7 | Sort – Régénération : Utilisable une fois par semaine. Régénère complètement toutes les zones endommagées.]

« Cool, trop bien ces options. »

En vérité, les mots ‘zones endommagées’ étaient un peu vagues. Pour un Explorateur de donjon, s’ils étaient impliqués dans une bataille où leurs membres étaient coupés, ils mourraient. C’était parce que peu importait à quel point un membre était attaqué, il ne serait pas séparé du corps avant que les HP ne soient très bas. Cela dit, c’était différent dans le monde extérieur. Donc cet anneau serait parfait pour lorsque mes membres seraient endommagés en dehors du donjon. Ça serait une bonne assurance santé.

Même sans ses capacités régénératrices, cet anneau était excellent avec ses 7 en Force et en Constitution. Ça valait presque 3 niveaux de stats ! J’étais heureux suite à ce coup du sort.

« Et toi, Papa, comment est ton…. Huk ! »

« Comme je l’avais dit, c’est un orteil. »

Mon père avait pris un Énorme Orteil du Golem de Chair depuis son inventaire et m’avait regardé. C’était vraiment un orteil !

« Apparemment, c’est un totem. Je peux l’installer à côté de mes alliés pour augmenter leurs stats de 2%. »

« C’est vraiment un montant faible »

« Je peux aussi l’installer près de mes ennemis et le faire exploser. Il est écrit qu’il infligerait alors d’énormes dégâts. »

« C’est un objet à utilisation unique alors ! »

Si mon père avait été celui qui ramassait le doigt, cet orteil aurait été à moi ! Je remerciais ma chance. Maintenant que j’y pensais, ma lance et cet anneau… Les objets dont j’avais besoin semblaient toujours me revenir. Peut-être était-ce l’influence de l’Esprit du Collectionneur.

« Fils, échangeons. »

« Ce qui est fait est fait. »

[Vous avez fini le Donjon Évènementiel et gagnez 1 point de stat bonus.]

[Vous allez maintenant être renvoyé chez vous.]

Juste avant que nous commencions un match à mort pour les récompenses, nos alentours avaient une fois de plus changés. Nous nous étions retrouvés tous les deux dans le Premier Donjon. Comme il n’y avait pas eu de Boss de Raid, je ne pouvais que cacher ma déception. Mais comme j’avais déjà eu une bonne récompense, j’avais décidé que ce n’était pas grave.

« Si tu ne veux pas échanger, dans ce cas prend le juste, fils. »

« NON ! Cet orteil me fout la gerbe ! »

Mais même ainsi, mon père me l’avait jeté, avait quitté le groupe et était retourné dans le donjon d’où il venait. Laissait seul en face de la porte du 25ème étage, j’avais les yeux rivés sur cet orteil ignoble.

« Ah… Je pourrais toujours le donner à Ellos, non ? »

C’était le début d’une ‘chaîne’ dans le Premier Donjon. (NdT : la ‘chaîne’ en question fait référence aux chaîne de lettre du genre « si tu n’envoies pas ce mail à 10 personnes, alors tu mourras d’une hémorragie de l’anus, etc etc)

Le jour suivant était la 9ème manifestation de Peruta. Manifestation Divine avait initialement un temps de rafraichissement d’un mois. Avec un jour en moins, il était maintenant de 29 jours. Cela dit, ça ne voulait pas dire que je devais attendre 29 jours pour le réutiliser. C’était une sorte de cycle qui devait être réglé par rapport aux mouvements des marées où je ne savais quelle connerie. Toujours était-il que si j’attendais le dernier jour du cycle pour l’utiliser, je pouvais le réutiliser le lendemain qui correspondait à la nouvelle période.

Autrement dit, je pouvais le ‘sauver’ en cas de situation dangereuse et l’utiliser le 29ème jour si rien ne se passait.

Et comme évidemment, rien de dangereux ne m’arrivait jamais, je l’utilisais de cette façon. Bien sûr, à l’intérieur du donjon je pouvais mourir mille fois sans perdre un cheveu sur ma tête. Apparemment, Peruta n’aimait pas ma façon de faire, mais je refusais de revenir sur cette décision. Mon ascension du donjon était pour augmenter ma force. Je pensais donc que si je me reposais sur sa force pour le donjon, je ne grandirais pas vraiment.

De l’autre côté, je n’aurais pas de seconde chance si je mourrais sur Terre. C’était pourquoi je sauvais Manifestation Divine. Peu importait à quel point je voulais devenir fort, je n’aurais plus de force si je mourrais. Donc je passais 28 jours à m’occuper de mes propres affaires et je ne l’appelais que le 29ème jour.

[Comment vas-tu ?]

« Bien, Peruta, et vous ? »

[Je vis dans un endroit sombre. Je médite toujours silencieusement de mon côté.]

Comme nous parlions tous les deux avec ma bouche, n’importe quelle personne voyant cette scène trouverait ça bizarre. Bien que j’aie le contrôle de mon corps à ce moment-là, je pouvais le transférer à Peruta à n’importe quel moment. Maintenant que mon mana et ma constitution étaient élevés, je pouvais maintenir cet état pendant 10 minutes.

« Ah, au fait, j’ai obtenu le nom véritable d’Hermes cette fois-ci. »

[Un dieu ? C’est un nom que je n’ai jamais entendu, mais je peux sentir sa sainteté. Tu as déjà obtenu un nom véritable de dieu. Comme attendu de mon disciple.]

« Ahaha, merci. »

[Mais ne te repose pas sur tes lauriers car tu as obtenu son pouvoir. N’oublie jamais, la fondation de ta force repose dans le Circuit Peruta et ta maîtrise de la lance…. Quels sont leurs niveaux ?]

« Circuit Peruta est niveau 4 et ma Maitrise de la Lance de Haut Rang est toujours niveau 4. » (NdT : j’ai switché Technique à la Lance par Maitrise de la Lance parce que ça sonne mieux. Donnez-moi votre avis dans les commentaires^^)

Peruta avait frotté son menton, enfin mon menton. C’était un peu bizarre.

[Comme je le pensais, le problème est que tu n’as pas d’adversaires suffisamment forts. J’ai demandé à d’autres, mais apparemment il semblerait que les autres Explorateurs de donjon ne commencent à apprendre de techniques de Haut Rang qu’après le niveau 50. Après tout, il y a une limite à l’entrainement que l’on peut pratiquer seul. Tu as uniquement pu monter aussi haut car ton maniement de la lance est particulièrement noble.]

« Oui, je compte sur vous aujourd’hui aussi. »

Avec mes yeux fermés, j’avais donné le contrôle total de mon corps à Peruta.

« Dans ce cas, commençons. Monde Imaginaire. »

Quelqu’un d’autre qui glisserait une oreille par ici pourrait penser que j’avais le syndrome de Peter Pan, mais c’était la seule magie que Peruta utiliser lorsqu’il se manifestait en moi. Peut-être était-ce un sort inhérent à Manifestation Divine.

Au moment où il avait prononcé Monde Imaginaire, lui et moi nous étions retrouvés face à face. Nous étions comme deux jumeaux, puisqu’il partagé mon corps.

« Je n’ai pas beaucoup de temps alors dépêchons-nous. »

« Oui, merci pour la leçon ! »

Bien sûr, ce n’était pas nos vrais corps. Le vrai moi était assis en tailleur sur le sol, les yeux fermés. Nous étions dans un monde illusoire. J’avais entendu dire qu’en atteignant le sommet de l’art de la méditation, il était possible d’y entrer librement.

Bien sûr, je n’avais aucune idée de comment atteindre cet état. Tout ce que je faisais était apprendre des techniques à la lance transmises par un lancier bien plus fort que moi. A chaque fois que nous combattions, je pouvais sentir ma maîtrise augmenter à une vitesse affolante. Donc je ne pouvais pas m’empêcher d’être entièrement absorbé par la situation.

« Dans ce cas, je commence. »

Après cette courte introduction, Peruta s’était approché. Sa lance s’était précipitée vers mon front comme si elle n’avait aucun obstacle. Je n’avais aucune idée de quand il avait lancé son attaque, ni de quand elle m’atteindrait. Je m’étais dépêché de parer avec ma lance et de me concentrer sur les attaques à venir.

« Ta vitesse de réaction est plus rapide. »

« C’est grâce à Hermes…Haat ! »

Même s’il me complimentait, Peruta continuait à augmenter la vitesse de sa lance. Chiasse, Hermes s’appliquait à lui aussi ! Comme je lui avais rapidement montré la croissance de mes capacités physiques, il s’était vite adapté.

« Tu ne pourras pas gagner juste en esquivant ! »

« Hap ! »

Sa lance semblait rapide et puissante et en même temps lente et faible. C’était ce qui me semblait le plus inconcevable. Avant même de le remarquer, j’avais eu la sensation qu’elle me percerait la tête ou le cœur. Sans parler du fait de quand il avait commencé à utiliser du mana, chaque attaque contenait une aura de Tempête. Ça semblait logique puisque le Circuit Peruta était une méthode de cultivation basé sur l’utilisation d’une puissante force rotationnelle.

Ce qui était effrayant, c’était que la lance de Peruta ne tremblait même pas malgré l’énergie qu’elle véhiculait. Comme il possédait une puissance destructrice et un degré de précision aussi grands, ses attaques ne pouvaient qu’être fortes. Contre lui, mon maniement de la lance ne ressemblait qu’à des tentatives ridicules de frapper et trancher.

« J’essaie toujours de mon mieux ! »

« Bien, c’est le bon état d’esprit ! »

Peruta avait facilement évité ma lance tout en utilisant la sienne pour frapper la mienne. J’avais failli m’agenouiller sous la soudaine pression de cette force, mais j’avais serré les dents et continué à charger plus loin.

« Haaaaap ! »

« Essaye toujours de ton mieux. »

Comme je connaissais la différence entre nos forces, je pouvais agir aussi violemment et sauvagement que je voulais. Je savais que Peruta était le seul dans ce monde qui pouvait recevoir ma lance sans changer d’expression !

[Maîtrise de la Lance de Haut Rang passe niveau 5 ! Le mana extérieur est naturellement absorbé par vos attaques sans que vous n’ayez à utiliser le vôtre, les rendant plus puissantes. Vous vous dirigez vers le sommet de la manipulation de la lance. Plus de force est ajoutée à vos assauts.]

« Arrêtons-nous là. »

« Huu…Okay. »

Lorsque Peruta avait donné le signal, j’avais fermé mes yeux et les avaient rouverts. La vue familière du donjon m’avait accueillie. Cependant, Manifestation Divine n’était pas terminée. Il restait encore une minute.

[Tu es devenu plus compétent.]

« Entendre ça de votre part ne me remonte pas vraiment le moral. »

Même si nous avions passé 90 minutes dans le Monde Imaginaire, seulement 9 minutes s’étaient écoulées dans la réalité. Durant ce temps, lui et moi avions échangés un nombre incalculable de coups. Bien sûr, j’avais complètement perdu. Même si nous utilisions le même corps, il était toujours le seul et unique vainqueur. Ça montrait le gouffre entre nos deux compétences.

Avec mon père et Peruta dans ma vie, je ne pouvais pas me reposer sur mes lauriers même si je le voulais.

[Je n’essaie pas de me vanter mais mon maniement de la lance a autrefois atteint les sommets. Être capable d’échanger des coups avec moi prouve que ton talent est infini. Continue à te dévouer au renforcement de tes techniques. Le temps te renforcera et deviendra ta force.]

« Oui… Circuit Peruta niveau 7 et Maîtrise de la Lance de Haut Rang niveau Maître, c’est ça ? »

« Huhu, continue à travailler dur. J’ai beaucoup apprécié cette manifestation. »

Après quoi, Peruta avait disparu. De nouveau seul, j’avais fermé mes yeux afin de me repasser dans ma tête ces 90 minutes de combat.

« Maîtrise de la Lance de Haut-Rang de niveau Maître… c’est une tâche difficile. Cependant. »

Avec l’avancement que j’avais expérimenté avec ce combat, il ne restait plus que 5 niveaux pour atteindre cet objectif. Bien sûr, ça commençait à devenir vraiment difficile d’augmenter.

Même si ça semblait aussi lointain, je savais que je finirais par l’atteindre. J’étais confiant. Je n’avais jamais cessé de l’être. J’avais toujours mis un pied devant l’autre en regardant droit devant moi. C’était qui j’étais.

Je me relevais avec l’aide de ma lance. Ce que j’avais appris aujourd’hui, il était temps que je le pratique.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *