Infinite Competitive Dungeon Society – Chapitre 54

Combien de temps m’étais-je entrainé ? Lorsque j’avais remarqué le message d’Ellos disant qu’il était arrivé devant la porte, j’étais couvert de sueur.

[Merci de m’avoir attendu, mon ami.]

« Bah, je n’ai pas attendu tant que ça. »

[Je vais créer le groupe maintenant.]

Lorsque j’avais réussi à trouver le groupe d’Ellos et que je l’avais sélectionné avec mon doigt, les environs avaient changé. En face de moi se trouvait Ellos, que je voyais pour la première fois depuis 4 ans.

« Ellos ! »

« ….Qui es-tu ? »

Ellos avait beaucoup grandi depuis la dernière fois qu’on s’était vu. Son corps frêle était maintenant musclé et son visage était beaucoup plus mature. Si je l’emmenais sur Terre, il pourrait devenir un acteur sans problèmes.

Cependant, le Ellos devant moi avait penché la tête et me regardait fixement.

« Désolé mais ce groupe est complet. Pouvez-vous en chercher un autre… ? »

« C’est Kang Shin. De quoi tu parles ? »

« Hahaha, vous rigol… Eh,mais c’est ta voix ! »

L’expression d’Ellos s’était figée. Le guerrier au bouclier derrière lui, dont j’étais quasi sûr que le nom était Paul, s’était avancé.

« Pas possible, le monstre d’il y a 4 ans est devenu aussi beau gosse ? Qu’est-ce que tu as mangé pour te transformer comme ça ? » (NdT : c’est une expression ‘traduite’ mais qui normalement ne veut pas forcément dire que c’est dû à son alimentation.)

« Héhé, techniquement, j’ai effectivement mangé quelques choses, mais… »

Beau gosse ?’ Il me flattait beaucoup trop. C’était simplement que, de monstre, j’étais devenu un être humain à nouveau. Sortant l’Énorme Orteil du Golem de Chair de mon inventaire, je le plaçais dans les mains d’Ellos en disant : « Tiens, un cadeau de retrouvailles. »

« Eck ? C’est quoi, un orteil ? Ah, un totem ? Flippant ! »

J’avais obtenu la réaction que je voulais et j’étais donc satisfait. J’avais ensuite regardé les compagnons d’Ellos. Il y avait Paul que j’avais rencontré au 5ème étage et une femme que je n’avais jamais vu avant. Si ma mémoire était bonne, il aurait dû y avoir un homme du nom de Celtine…Hein ? Où était-il ?

« Qu’est-il arrivait à Celtine ? »

« Il est mort. C’était une mort héroïque durant une bataille contre un grand nombre d’envahisseurs. »

« … »

L’expression calme d’Ellos alors qu’il parlait de la mort d’un de ses camarades m’avait fait froid dans le dos. Ellos avait ensuite fait apparaître un sourire amer sur son visage tout en me tapotant l’épaule.

« Ne t’inquiète pas. Dès l’instant où nous devenons des guerriers, nous sommes préparés à mourir. Il a utilisé sa vie pour protéger tout le monde. Même s’il n’est plus parmi nous, il vit dans nos cœurs. J’ai décidé d’honorer sa mort en chassant les envahisseurs hors de notre continent. » (NdT : vous noterez qu’il a juste fallut qu’un de ses potes crève pour qu’il décide de repousser les envahisseurs… Parce qu’avant ils jouaient tous à la belote ensemble.)

« Si c’est ton sentiment, je ne dirais rien. »

« Oui, merci. En tout cas, c’est bon de te revoir Shin. L’aura venant de toi m’a surprise. J’avais entendu les rumeurs mais tu es vraiment un Héros. »

« Désolé, mais je ne sais pas vraiment ce que c’est ce machin de Héros, même si je l’ai beaucoup entendu. »

J’étais allé serrer la main de Paul puis avais fait face à la femme se tenant derrière Ellos. C’était la première fois que je la rencontrais. C’était une belle femme avec des cheveux d’un violet profond, attachés, et une paire d’yeux calmes de la même couleur que ses cheveux. Elle portait des vêtements légers n’entravant pas ses mouvements et un énorme arc dans une main avec un carquois dans le dos. Étrangement, un anneau en argent avait attiré mon attention sur sa main.

J’avais regardé Ellos. Il portait aussi un anneau à son doigt.

« Ainsi, c’est ta fiancée ! »

« Oh, tu as l’œil. En effet, c’est ma fiancée, Baruela Atuna. N’est-elle pas magnifique ? » (NdT : ‘Vous avez vu ma femme ? Elle est belle hein ?’)

« Bonjour, je suis Baruela Atuna. Ellos m’a beaucoup  parlé de toi. »

Baruela avait mis sa main libre devant sa poitrine avant de légèrement se pencher en avant. En voyant son salut formel, je n’avais pas pu m’empêcher de lui retourner le même.

« Nous sommes tous les deux membre de l’Armée de la Résistance. »

« Bien joué Ellos. Tu as réussi à capturer une telle beauté… »

A mes mots, le visage d’Ellos s’était mis à porter une expression étonnée.

« Tu peux parler. Tu as l’entière attention de la princesse couronnée qui est célèbre, même à travers tout le Premier Donjon. »

« Si tu parles de Palludia, je ne peux qu’être déçu par ta mauvaise perception des gens… »

A ce moment, une zone vide s’était soudain animée, faisant apparaître quatre Exploratrices de donjon. Ah, deux d’entre elles avaient des visages que je reconnaissais. L’une était la femme aux longues oreilles, que je savais être une elfe, portant un arc et un carquois comme Baruela, et l’autre était l’escrimeuse à la rapière qui avait dit que j’avais un visage mignon. Je savais que les elfes vivaient longtemps et montrait des signes de vieillesse très tard, mais j’étais choqué par le fait que l’escrimeuse n’avait pas du tout changée !

Cependant, je n’avais jamais vu les deux autres. Elles étaient toutes les deux magnifiques. L’une d’entre elle avait un bouclier assez long pour couvrir tout son corps et faisait dans les 175cm.

Elle avait des cheveux roses qui bouclaient sur ses épaules, et avait des yeux roses, brillant qui étaient étrangement charmants. Cependant, sa façon de porter le bouclier et la façon dont elle tremblait comme un bébé faon qui contrastait avec son air mature paraissaient tous les deux familiers.

Où l’avait-je vu avant … ? Ah !

« Ah, c’est Mademoiselle Shuna ! Vous êtes devenu magnifique ! »

« B-Bonjour, Prince Couronné ! C-C’est un honneur. Prince Couronné est aussi très beau… Uuu qu’est-ce que je fais, je lui ai parlé. Ludia, j’ai parlé au Prince Couronné ! »

« Pourquoi tu ne reconnais que Shuna ?! Je suis celle que tu as rajoutée en amie ! »

Alors que j’échangeais mes salutations avec Shuna, Palludia, qui se tenait à côté d’elle, m’avait frappé. Comme je m’y étais attendu, je l’avais bloqué avec mon bras. Voyant Palludia rouler au sol, je m’étais senti très satisfait.

Bien que je ne les aie pas reconnues, je savais qui elles étaient lorsque j’avais vu les deux autres. Si quatre personnes du continent de Luka étaient ici, Palludia et Shuna seraient forcément parmi elles. J’étais simplement embarrassé de lui faire face. C’est pourquoi j’avais agi ainsi. (NdT : intelligence : 20, interactions avec les filles : 1)

Palludia s’était relevée, retenant ses larmes. Elle était complètement différente d’avant. Quatre ans avant, elle était une petite gamine qui ne faisait même pas 140cm, mais maintenant, elle était comme devenue assez grande, une femme de 170cm.

Ses cheveux, autrefois attachée en deux couettes enfantines, étaient maintenant une cascade de blond allant jusqu’à sa taille, scintillant avec des reflets dorée. Ses yeux de saphir étaient assez profonds pour s’y noyer. De plus, sa peau blanche semblait aussi douce que la plus douce des pêches. Elle avait un nez ni trop grand, ni trop petit, faisant penser qu’un sculpteur lui avait dévoué sa vie et son âme. Pour finir, ses lèvres étaient de la couleur d’une pêche mûre.

Son apparence était tellement belle qu’elle semblait attirer tous les regards vers elle. C’était le type de beauté que je n’aurais jamais imaginé rencontrer dans ma vie. Si quelqu’un avec un cœur fragile en venait à la regarder, il ferait sans aucun doute une crise cardiaque. Qu’est-ce qu’elle avait mangé durant ces quatre années pour devenir comme ça ? Je n’en croyais pas mes yeux.

Attendez, non. Je me souvenais que Shina m’avait dit, une fois, que les gens du continent de Luka subissaient une soudaine poussée de croissance. Même si je n’y avais pas prêté attention à l’époque, Shuna et Palludia étaient toutes les deux de Luka. Je ne pouvais pas croire ma propre stupidité. C’était pour ça que Palludia avait dit qu’elle n’était plus une petite fille.

Cela dit, c’était prématuré de dire qu’elle avait fini sa croissance. Tandis que sa robe lui collait au corps, je pouvais voir que sa poitrine était plus ou moins la même. Avait-elle fini sa croissance ? Ou bien avait-elle encore du chemin à parcourir ? Si je devais faire un jugement hâtif, je dirais qu’elle était comme Yua !

Bien sûr, même sans trop de poitrine, la combinaison de ses courbes la rendait excessivement charmante. Je m’étais bien évidemment abstenu de le dire à haute voix.

« Ahahahaha, tu as bien grandi, en taille. »

« Pourquoi c’est la première chose que tu dis, espèce d’O…Or…Orc ? »

Bien que sa beauté me rende la tâche de la fixer longtemps difficile, je me souvenais de la Palludia de quatre ans auparavant et je savais que je n’avais jamais pu attraper son regard. Au même moment, Palludia m’avait regardé de la tête aux pieds avec une expression hagarde.

« T-Tu es vraiment Orc ? »

« Non, je ne suis pas un Orc, mais je suis Kang Shin. Tu restes toujours aussi vexante. »

« ….C-C’est vraiment toi. »

Palludia était figée sur place comme si elle avait été victime d’un sort de glace. Pour une raison inconnue, Shuna, qui se tenait derrière elle, n’arrêtait pas de se couvrir le visage avec son bouclier. Je m’étais tourné pour faire face à l’escrimeuse tout en lui demandant.

« Elles ont mangé quelque chose d’étrange en grandissant ? »

« Ahaha, le Prince Couronné est celui qui est étrange. J’avais entendu des histoires mais que tu finisses par devenir comme ça… Mm, excellent. Mes yeux ne s’étaient pas trompés. Wow, regardez-moi ces pecs. » (NdT : oui, c’est une vicelarde….mouhahaha)

« Um, tu pourrais éviter de m’approcher ? Et éviter de me toucher comme ça ? »

Lorsque je lui avais dit ça tout en reculant, l’archère elfe avait tiré l’escrimeuse vers elle par les oreilles. Comme je le pensais, tous les elfes, à l’exception de Loretta, connaissaient les bonnes manières !

« A-Attends. Tu n’as rien d’autre à me dire ? A moi ?! »

S’échappant finalement de son état de gel, Palludia m’avait posé cette question. Il me semblait qu’elle n’avait que grandi en apparence, puisque sa façon de parler n’avait pas changé le moins du monde. Tant qu’elle n’ouvrait pas la bouche, elle était comme une princesse de conte de fée. Quel dommage. (NdT : Mysogyne, en avant les histoires ! (Air de Playmobil) )

Tout en la regardant j’avais penché la tête.

« Mm…Comme quoi ? »

« P-Plein de choses ! Comme à quel point tu voulais me voir, ou à quel point je suis mignonne ! »

« Mm ? Eh bien, je me suis effectivement demandé occasionnellement comment tu allais et je pense effectivement que tu es devenue très belle. Mais pourquoi je devrais le dire ? »

« … »

Palludia était devenue silencieuse. Son visage était devenu rouge à tel point que j’avais peur qu’elle explose. Que devais-je faire à propos de cette atmosphère étrange ? Est-ce que j’avais fait quelque chose qui avait irrité Palludia ?

Puis je m’étais soudain souvenu. Le Ruban de Sagesse que j’avais eu au 19ème étage ! J’avais prévu de lui donner. En espérant que ça diminuerait sa colère, j’avais sorti l’accessoire de mon inventaire. Lorsqu’elle l’avait vu, ses yeux s’étaient élargis et elle avait demandé.

« Q-Qu’est-ce que c’est ? »

« Un accessoire. Je l’ai récupéré sur un monstre nommé et je m’étais dit qu’il t’irait bien. C’est un cadeau. Tu sais, un cadeau de retrouvailles. »

« U-Un cadeau ? »

Son visage était maintenant plus rouge que le Ruban de Sagesse. Est-ce que j’avais de nouveau fait quelque chose de mal ?! Est-ce qu’elle haïssait les rubans ? J’avais pensé qu’il serait parfait pour sa classe, puisqu’il augmentait la magie et l’intelligence. Je ne comprenais pas où je m’étais trompé.

Mais même ainsi, lorsque j’avais placé le ruban dans sa main, elle l’avait pris calmement et l’avait lentement mis dans ses cheveux. Mm, apparemment elle ne haïssait pas les rubans à ce point. Lorsque j’avais souris avec satisfaction, Palludia avait couvert son visage avec ses mains.

« Uuu, t-tu es juste, Orc… ! »

« Ellos, il… »

« Ne dis rien, Paul. Ne dis rien… »

Hein… ? C’était différent des retrouvailles que j’avais imaginé… Voyant Ellos et Paul secouer leur tête alors qu’ils me regardaient de façon consterné et Palludia, qui regardait toujours le sol en couvrant son visage cramoisi, mon esprit s’était plongé dans une spirale chaotique. Est-ce que j’avais besoin d’utiliser le Cri de Guerre d’Orc Lord ? Apparemment Baruela semblait aller bien, j’étais donc allé lui parler. Elle avait juste couvert sa bouche tout en riant doucement. Après avoir entendu ce que j’avais dit, les autres membres du continent de Luka m’avaient regardé avec des yeux froids et chacune avait dit un mot.

« Imbécile. »

« Idiot. »

« Le Prince Couronné est stupide. »

« Uuuu…Orc stupide. »

Hey, je ne suis plus stupide ! Mon intelligence est au-dessus de 20 maintenant ! Je ne suis plus un Orc non plus !’ Incapable de comprendre ce que j’avais fait de mal, je me retrouvais de nouveau confus.

Le Continent d’Edias, le continent de Luka et deux autres du continent de Pilos. Un total de 10 personnes, moi inclus, se tenaient devant la porte du 25ème étage. Sauf Baruela, qui remplaçait Celtine, les autres 9 membres étaient les même que 4 ans auparavant. Ça ne semblait pas si différent. Ellos semblait avoir pensé la même chose et avait fait un petit speech en tant que chef de groupe.

« Ne pensez pas que ça sera aussi facile qu’il y a 4 ans. Je suis sûr que vous avez tous eu votre lot d’expérience alors que vous avez gravi chaque étage jusqu’au 25ème, mais les Maître d’Etages ne font que devenir de plus en plus forts. C’était particulièrement le cas concernant le Chevalier Lézard. Cependant, je suis persuadé qu’avec les membres présents, il est parfaitement possible de vaincre ce Maître d’Étage en 5 essais. »

Il déblatérait vraiment des choses bizarres.

« Cinq essais ? Ne serait-il pas difficile de réussir en cinq essais même en connaissant la stratégie dès le début ? »

Un guerrier maniant la hache du continent de Pilos avait dit en souriant amèrement. Bien qu’il ne soit pas très proche de moi, les deux membres de Pilos semblaient avoir gardé contact avec Ellos. C’était pour ça qu’ils avaient pu nous rejoindre aujourd’hui. Cependant, il déblatérait des conneries lui aussi.

« Haha, mais cette fois ci, on a le Prince Couronné ! »

« Ah, c’est vrai, le Prince Couronné. »

« Si on réussit en cinq essais, nous pourrons vraiment prendre de l’avance par rapport aux autres. »

« On est nous même si mauvais. »

Les autres membres du groupe avaient aussi commencé à dire de la merde. Tout le monde semblait dire des choses avec un sentiment de défaite. Je pensais dans ma tête que c’était une équipe de rêve au départ, mais à ce moment-là, je ne ressentais qu’un sentiment d’impuissance.

« Ellos, est-ce que le Maître d’Étage du 25ème est dur ? »

« J’ai entendu dire que c’était une Goule Géante. »

« Donc c’est là qu’il apparaît ! »

Essayait-il de se venger pour avoir été incapable d’apparaître dans le Donjon Évènementiel ? A mon cri, les autres membres du groupe avaient penché leur tête. Je me doutais que je recevrais que des regards envieux si je leur parlais du Donjon Évènementiel donc je m’étais tus.

« Comme tu peux t’y attendre après avoir traversé les étages entre le 21ème et ici, des tonnes de zombies vont certainement apparaître. Comme Mademoiselle Palludia, la prêtresse de Mitarus, est ici, nous n’aurons pas à nous inquiéter d’être infecter, mais pour être plus sûr, nous allons devoir garder de côté quelques Eaux Bénites au cas où. Aussi, les zombies sont connus pour ne pas attaquer selon un modèle fixe, dont restez toujours sur vos gardes et aidez-vous les uns les autres. Paul, Mademoiselle Shuna, je peux compter sur vous pour tanker la Goule Géante ? »

« Pas de soucis ! »

« Oui, bloquer est ma compétence principale ! »

Je ne savais pas pour Paul, mais voyant Shuna, qui était une fillette non confiante quatre ans plus tôt, hocher la tête avec confiance avec ses cheveux et ses yeux roses, je me sentais touché. Cependant, ses yeux avaient une touche d’insécurité… Ah. Lorsque j’avais rencontré ses yeux, son visage était devenu rouge et elle avait baissait les yeux. C’était assez blessant.

Je pensais m’être assez amélioré physiquement pour ne plus heurter la vision d’autrui… Qu’est-ce c’était ? Mon visage ? Ma mère m’avait toujours dit que mon visage venait d’elle et elle était très belle… (NdT : pauvre Shinou, il est pas aidé^^)

« Shin, toi. »

« Je m’occuperais des minions. Je n’ai pas besoin de support donc vous pouvez vous concentrer sur la Goule Géante. »

« C-C’est rassurant. »

Ellos semblait avoir été choqué par mon discours confiant. Tous les autres montraient des signes d’anxiété, mais Palludia était silencieuse, contrairement à 4 ans auparavant. Plutôt que dire qu’elle n’avait pas de complaintes, il semblait surtout qu’elle respectait le nom que je m’étais forgé.

« Il doit y avoir une raison au fait qu’on t’appelle Prince Couronné. Tu as intérêt à faire ton boulot correctement. »

« Tu as intérêt à bien soigner les gens aussi. »

« Hmph ! Je me concentrerais sur les tanks, donc ne te blesse pas pendant que tu seras distrait ! »

« Mademoiselle Palludia, c’est tellement mignon. Huhu. »

« Je suis d’accord. C’est trop mignon. Kuku. »

« Q-Quoi ! Pourquoi tout le monde rigole ?! Arrêtez ! »

Qu’est ce qui était mignon à propos des actions de Palludia ? Je ne pouvais que voir son air grognon… Ces gens, comme je le pensais, étaient bizarres !

« Aujourd’hui, nous allons nous essayer de nous habituer aux mouvements de la Goule Géante et à ses sorts. Il faut qu’on évite de mourir sans gains. Faisons de notre mieux. Je crois en les capacités de chacun, car elles vous ont tous aidé à grimper jusqu’au 25ème étage. »

Avec ça, Ellos m’avait regardé. En réponse, j’avais hoché ma tête avec confiance. Après tout, je pouvais la tuer seul, donc pourquoi serais-je incapable de tuer cette saloperie de goule avec 9 autres personnes ?

« Dans ce cas, allons-y ! »

Ellos avait ouvert la porte de la Chambre du Boss. La vision qui nous avait accueillie était un cimetière géant.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *