Instant Death – Chapitre 1

« Aller ! Réveille-toi, Oh ! »

Yogiri Takatou se réveilla à cause des cris.

Ayant les yeux qui tombaient parce qu’il venait juste de se réveiller, il fixa la fille qui était en train de secouer son épaule. Elle portée un uniforme scolaire semblable au sien.

« Tu es qui déjà ? »

Yogiri était confus. Afin qu’il se soit endormit, le siège à côté de lui, celui qui était au fond du bus, appartenait à un garçon, pas à une fille.

« Tomochika Dannoura ! »

Les cris de Tomochika semblaient désespérés. Yogiri se souvenait qu’elle était une de ses camarades de classe, mais à part son nom, il ne savait quasiment rien d’elle.

« On est déjà arrivé ? »

Demanda-t-il tous en se frottant les yeux, se souvenant qu’ils étaient en train d’aller vers une station de ski à Nagano. C’était étrange pour Tomochika, qui ne pouvait même pas être appelé une connaissance, de le réveiller. La situation devait vraiment être importante.

« Non ! Oublis ça ! Que devrions-nous faire !? »

« Pardon, de quoi ? »

« Comment tu as fait pour dormir jusqu’à maintenant !? Il ya eu tellement de grabuge ! »

Yogiri regarda tranquillement l’avant du bus, recherchant la cause de la panique de Tomochika.

Son champ de vison semblait distordu.

Ce n’étaient pas ses yeux fatigué qui lui jouaient des tours, le châssis du bus était écrasé.

De plus, quelque chose de blanc était en train de percer à travers les parois du bus, empalant par la même occasion un garçon de la classe.

« Ouais, je peux comprendre comment ça peut causer du grabuge. »

Yogiri, ayant enfin compris la raison derrière la panique de Tomochika, il continua d’inspecter le bus depuis son siège.

Il était bosselé et le plafond ainsi que les parois était troués. Au sol, se trouvait une fille effondrée, couverte de sang. À en juger par le trou béant dans sa poitrine, elle devait être morte.

Étant donné le vide à l’intérieur du bus, la majorité des étudiants ont sûrement réussis à s’échapper. À part Yogiri et Tomochika, le seul survivant potentiel avait l’air d’être leur camarade de classe empalé, mais on dirait qu’il ne va pas tenir longtemps.

Ce qui l’empalait ressemblait à une lance blanche qui avait des épines. Cependant, ce n’était pas une arme sans vie; elle se tortillait.

Avec des tremblements à peine remarquables, ça s’étirait et se contractait – c’était très certainement un membre d’une créature vivante, mais Yogiri n’étais pas familier avec un animal possédant un organe aussi long et aussi désagréable à regarder.

« C’est quoi ça ? »

« Ne me demande pas, comme si je savais ! »

Tomochika le perdit.

Yogiri regarda à travers la fenêtre et il vit quelque chose d’énorme avec une peau blanche s’accrocher au bus.

« On dirait un serpent. Oh, peut-être que c’est un lézard ? »

Dans tous les cas, c’était flippant.

Yogiri ramassa un micro de karaoké qui avait roulé jusqu’à ses pieds et le lança vers la chose blanche.

GIAAAaAAaAaaAAA

Le micro toucha l’organe et la créature lâcha un cri qui pourrait briser un tympan. La partie qui était enfoncée dans le bus se retira rapidement et laissa tomber le garçon sur le sol. Le monstre imposant prit rapidement de la distance, laissant finalement Yogiri avoir un bonne aperçu de ce dernier.

« Donc c’est une wyverne, je vois. »

Un monstre ailé à deux jambes étant considéré énorme même parmi les dragons.

L’organe de tout à l’heure était en train de s’agiter à coté de l’entre-jambe de la wyverne, se doit être un organe reproductif. On dirait qu’ils furent attaqués par un dragon, et comme ci ce n’était pas déjà assez difficile à comprendre, la scène à l’extérieur surpris encore plus Yogiri.

Une plaine remplie d’herbe s’entendait devant lui.

« Je suis quasiment sûr que la dernière fois que j’ai regardé à travers la fenêtre, c’était une route enneigée en pleine nuit. »

« Qui s’en préoccupe maintenant ? Pourquoi tu la énervé ! »

Tomochika, contrôlée par sa panique, attrapa le col de Yogiri et le secoua.

Dans son champ de vison tremblant, il remarqua le regard du dragon et des flammes coulant de sa bouche pour manifester sa rage.

« Ah ! »

Ses yeux toujours sur le dragon, Yogiri lâcha une voix de compréhension.

« Quoi ? Tu as trouvé un moyen de nous sauver ? »

Tomochika le fixa avec des étoiles dans les yeux.

« Hein ? Euh, non. Je pensais juste à ‘Donc c’est a ça que ça ressemble un dragon faisant l’amour à une voiture.’ »

« Tu parles de quoi !?

Des dragons faisant l’amour à des voitures était quelque chose qui suscitait de l’engouement à notre époque, mais avant que Yogiri puisse commencer son explication, il se fit interrompre.

RooOoOOO

Le dragon rugit et fit bouger ses ailes gigantesques, élevant son corps ridiculement massif dans les airs et après avoir gagné assez d’altitude, il fit un piqué vers eux.

Yogiri exprima ses pensées.

« Maintenant, ça à l’air mauvais. »

L’intérieur du bus était incliné, l’allée était étroite et en plus de ça, il y avait des corps en pleins milieu. S’échapper était impossible.

Bon, dommage.

Le dragon qui était en train de plonger semblait être une métaphore du rideau se fermant sur la vie d’une personne, pensa Yogiri. Il n’étais pas vraiment attaché à la vie.

« On est fini ! »

Tomochika cria désespérément alors qu’elle s’accrochait à Yogiri, qui avait déjà abandonné.

Sa poitrine assez volumineuse changea de forme lorsque cette dernière se fit pousser contre Yogiri.

On ne pouvait pas dire que ce n’était pas confortable.

Il était peut-être insociable, mais Yogiri était toujours un homme. Il devait l’admettre, il sentait plus ou moins le devoir de protéger Tomochika dans cette situation.

De plus, Yogiri avait changé d’avis à propos du fait de ne pas utiliser sa compétence.

[MEURS]

Il détermina sa cible et libéra son pouvoir.

Ses ailes se stoppèrent immédiatement.

La perte de l’équilibre fit tourner le corps gigantesque du dragon et augmenta sa vitesse pendant qu’il tombait du ciel jusqu’au moment où il se cracha dans la plaine. De la terre et de l’herbes s’envolèrent dans l’air pendant que ce dernier glissait sur le sol.

Boom !

Le bus trembla à cause de la collision avec le dragon.

Heureusement, la friction du sol le fit perdre de la vitesse, de ce fait, Yogiri ne sentit pas vraiment l’impact.

« Maintenant, comment devrions nous faire pour partir d’ici. »

Ils avaient échappé au danger pour l’instant, mais la situation était toujours loin d’être comprise par Yogiri.

« Dannoura-san. On dirait qu’on est sauvés. »

« …Vraiment ? »

Elle continua à s’accrocher à lui pendant un moment, mais après avoir réalisé que les choses s’étaient calmés, elle leva sans hésitation sa tête et se sépara de Yogiri.

« Huh ? Mais pourquoi ? Que s’est-il passé ? »

Tomochika regarda à travers la fenêtre avec un regard examinateur;

« C’est ce que j’aimerais demander, mais pour l’instant, arrête de paniquer veux tu ? Repose-toi un peu et nous parlerons de ça après.

Avant de pouvoir décider quoi faire après, ils avaient besoin de comprendre la situation actuelle. La coopération de Tomochika était nécessaire pour ça, mais vu comment elle était désemparée, il décida d’attendre qu’elle se calme avant.

Il sorti sa console portable de son sac et l’alluma. C’était un jeu de chasse populaire qu’il avait commencé il y a peu de temps.

« Tu crois vraiment que c’est le moment de jouer à Monster Hunter ? »

Tomochika fut étonnamment rationnelle.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *