Instant Death – Chapitre 3

Tous les étudiants brillaient d’une couleur différentes, on aurait dit qu’un arc-en-ciel se propageait dans le bus. Donnant l’air d’êtres un conte de fées moderne.

« Votre pouvoir se différencie par sa couleur, mais pour faire plus simple, dites vous que plus la lumière est forte plus votre pouvoir est puissant. La lumière qui vous entoures disparaîtra dans un petit moment, je vous recommande de garder en tête les personnes qui ont l’air puissantes. Être sur le « bon côté » de compagnons puissant est une méthode efficace pour survivre. »

En prenant en compte le conseil de Sion, les étudiants se mirent a scanner leurs camarades.

Tomochika n’était pas la seule à ne pas briller, mais c’était seulement une minorité.

« Version 02.87.05.11 de Battle Song vient juste d’êtres installés à l’intérieur de vous. Si l’installation a bien marché alors vous devriez pouvoir voir le logo de la licence. C’est contraignant, je le sais, mais c’est seulement pendant la phase d’activation, alors s’il vous plaît endurait le. »

Tomochika, qui était encore debout, s’asseyait et fixa devant elle. Tout ce qu’elle pouvait voir était le siège devant elle.

Peu importe de quoi parlait Sion, elle ne pouvait pas le voir.

« Mikochi, est-ce que tu vois quelque chose ? »

Avec un sentiment croissant de malaise, Tomochika demanda à Romiko, qui était assise sur le siege a coté d’elle.

« Ouaip. Un pelleté de texte coloré est en train de flotter, je ne suis pas sûr de savoir ce qu’il se passe. Ce « truc » est en train de dire « Statut ». Oh, c’est dans notre langue. C’est étrange, n’est ce pas ? »

Alors c’était vraiment visible pour les autres.

Tomochika hésitait, il semblait que ce fût vraiment un mauvais signe après tout. Le sentiment d’être rejeté ne voulait pas la laisser en paix.

« Avec cela, vous allait gagner des compétences qui vous serviront pour utiliser différents pouvoirs. Utilisaient les et travaillaient afin de devenir un sage. Vous avez un mois. »

« E-Excusais-moi ! »

Tomochika, remplis de détermination, se leva et s’adressa directement à Sion.

« Oui ? »

« Euh, c’est bon si je pose une question ? »

« Bien sûr, vas-y. »

Sion sourit gentiment.

« Um, je n’ais pas brillé tous à l’heure ; et je ne vois aucun logo ou quelque chose du genre… »

« Oh mon dieu. »

Le sourire affectueux de Sion se transforma rapidement en une scène théâtrale pitoyable.

« C’est regrettable, mais de temps en temps, il arrive que des personne soit incompatible ; il n’y a rien à faire dans ce cas là, tu ferais mieux d’abandonner. »

Ayant entendu ses mots, Tomochika eut un visage perplexe. La prémonition qui lui disait qu’elle étais en train d’aller dans une situation désespéré était en train d’augmenter.

« Passons. Vous faites tous partit du même clan, une communauté en quelque sorte. À partir d’ici, vous devais produire un sage à l’intérieur du clan. Vous pourriez travailler ensemble pour transformer une personne en sage, ou vous séparer afin de devenir un sage vous-même. Je vous laisse choisir la suite. »

« Une autre question ! Pourquoi nous !? »

Le désespoir de Tomochika donna naissance à la belligérance

En réponse de ça question, elle fut poignardée avec des regards, le même message se propager à travers ces derniers : « Ne fais pas quelque chose de stupide ! » (NDT : mauvaise tournure ?)

« Oh, juste une question de statistiques. Les calculs ont suggéré que ce groupe avec de grosses chances de produire un sage.

« Encore une ! Dites nous ce qu’il se passera si personne ne se transforme en sage ! »

« Hm, que se passera t’il, en effet. Je suppose que vous serrait transformés en pâturages et privés de votre pouvoir magique. Vous serait enfoncés et bloqués dans un réservoir magique sombre ou vous passerait l’entièreté de votre vie a l’intérieur. Travailler dur, c’est comprit ? »

C’était un futur encore plus misérable que ce que Tomochika pouvait imaginer.

C’étais ça dernière question.

« De l’autre côté, si vous arriviez à produire un sage, le reste d’entre vous deviendront des acolytes de sages, une position influentes dans ce monde. Bref, votre mission commencera dans une heure. Ne mourrais pas sous ma supervision. »

En disant cela, Sion sortis du bus. Les étudiants qu’elle avait laissés derrière elle, ont enfin relâché leurs hystérise et l’intérieur du bus devint chaotique.

« C’est quoi le bordel, je ne comprends vraiment pas ce qu’il se passe. »

Tomochika s’effondra dans son siège.

« Ah-, la description de la mission est arrivée. »

Romiko parla avec ses manière habituelle, n’ayant pas vraiment l’air perturber. Selon elle, le contenu de la mission était le suivant :

Première mission :

Objectif : S’échapper de la plaine aux dragons et rejoindre la ville au nord !

Ennemi principal : Dragons (Niveau moyen : 1000)

Conseil : Les dragons préfèrent quand la nourriture est humaine. De ce fait, être attaqué après être sorti du bus est certain. De plus, battre un dragon est très loin de vos capacités actuelles. Vous avaient une heure avant que la mission commence, durant ce temps, une barrière est érigé autour du bus pour garantir votre sécurité. Utiliser ce temps pour penser a une stratégie.

« Pas possibles, des dragons ? »

Tomochika regarda à travers la fenêtre.

La seule chose qu’elle pouvait voir était une plaine idyllique remplie d’herbe. C’était difficile de s’imaginer un montre comme par exemple un dragon apparaître soudainement. Cependant, elle réussis à trouver des murailles d’un château loin à l’horizon.

On aurait dit qu’il s’agissait d’une ville.

« Tout le monde, écoutaient! »

La panique continua jusqu’à ce qu’une personne éleva la voix et s’avança.

C’était un garçon, Suguru Yazaki.

Après son cri, tout le monde se tue.

« Nous sommes dans une situation confuse, mais pour l’instant, on dirait que l’on a pas d’autre choix que de finir la mission, et afin d’accomplir cela, nous aurons besoin de la coopération de tout le monde. »

Une action soudaine d’un leader

Tomochika s’attendait que quelqu’un émette une objection, mais, bizarrement, tout le monde était d’accord.

« Hey, c’est vraiment bon de laisser tout à Yaziki-kun sans réfléchir ? »

Demanda-t-elle a Romiko avec une voix tremblante.

« Eh bien, avoir quelqu’un qui agis comme médiateur est raisonnable, non ? »

« Je veux dire, ouais, mais… »

Il y avait quelque chose à propos de ça qui la mettait mal a l’aise.

« Premièrement, j’aimerais avoir une connaissance des compétences de tout le monde. Est-ce que tout le monde peut marquer son nom ainsi que son statut sur un papier et me l’amener ? »

Bizarrement, personne ne s’opposa à la proposition de Yazaki

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *