Instant Death – Chapitre 6

« Eh bien, Allons les tuer. »

Quand Yogiri compris que ce qui était en train de voler vers eux était ses camarades de classe, il décida tout de suite quoi faire.

« Ah, bien sûr. Qui ne choisirez pas le meurtre lorsque que cette personne découvre ses camarades volant…– De quoi es-tu en train de parler !? » (NDT : Pas sûr de la tournure)

Tomochika fit un/une Noritsukkomi, en désaccords avec la proposition de Yogiri. (NDT : Noritsukkomi ça a l’air d’être le fait qu’elle soit énervée.]

« Et puis, quoi ? Prévois tu d’avoir une petite conversation avec eux et de leur demander de faire équipe alors qu’ils nous ont laissés pour mort ? »

« Hein ? Attends, tu étais sérieux pour ce qui était de les tuer ? »

Elle pensait qu’il avait fait une blague, mais ayant réalisée ce qu’il voulait dire, elle était consternée.

« Nous laisser seuls ici revient à nous tuer. Toute la classe partage le même péché, ils ne peuvent pas vraiment se plaindre si on leur rend la pareille, non ? »

Ce n’était pas comme-ci Yogiri ressentait un tel ressentit, il sentait juste qu’il avait le droit de se venger.

« Je ne peux pas vraiment être d’accord avec toi, mais si tu ne parlais pas de les tuer… »

« Eh bien, je ne pense que l’on puisse éviter une confrontation même si on les approche de façon pacifique. »

« Hein ? »

« Pourquoi penses-tu que seulement trois d’entre eux reviennent ? »

« Il y avait quelque chose avec la détection d’ennemie, peut être qu’ils ont appris que le dragon était mort ? »

« Donc ils reviennent pour voir si on est en vie afin de nous sauver ? N’y avait-il pas une règle comme quoi il fallait laisser les incapables derrière ? »

« Ah, il y en avait une. »

Tomochika se rappela des mots de Yazaki et relâcha ses épaules.

« C’est pourquoi je pense que ses gars bougent de leurs pleins gré. Ils essayent probablement d’avoir un avantage sur le reste de la classe et font des bagages restant leurs cibles, dans tous les cas, je doute qu’ils ne nous voient comme de vulgaire obstacle. »

« C’est juste de la spéculation…. N’est ce pas ? »

« En effet, mais il y a beaucoup de chance que se soit vrai. Puisque que j’ai pensais à te protéger, j’aimerais éviter de potentiel risque. Mais je compte quand même ton opinion; voyons voir ce qu’ils on prévus au moins. »

« S’ils sont juste après les bagages, pourquoi ne nous cacherions pas ? »

« On a probablement déjà étaient vue, et je doute que l’on puisse s’enfuir de quelque chose qui vole. D’ailleurs, peux-tu me dire qui est qui ? »

À présent, il était assez proche pour que Yogiri puisse voir leur visage. Selon Tomochika, le « bon ayant un charisme superficiel » à gauche était Ryouda Higashida.

Le petit au milieu avec des cheveux bruns « Sadaaki Fukuhara. »

Et a droite se trouvé le grassouilé, Daimon Hanakawa.

Après peu de temps, tous les trois atterrirent a quelques mètres devant eux.

« Tomochika-tan, tu es vivante ! Comment ?! Quelle surprise ! Mon plan de transformer ton corps en zombie puis en esclave obéissant a tous mes désires est un échec ! »

La voix théâtrale d’Hanakawa était vraiment dégoûtante. De penser que quelqu’un pouvait donner une impression aussi déplaisante en seulement quelques mots, Yogiri ne pouvait rien ne faire si ce n’est être impressionné.

« Tu vois ? Je t’avais dit qu’ils pouvaient être vivant. Avec la courte durée de [Augmentation du charme] Il y a une grosse chance que le dragon soit juste parti. (NDT : me rappelle plus si j’avais déjà traduit cette compétence, donc désolé si le nom diffère)

Maintenant, Higashida était en train de parler. Il semblerait que leur détection d’ennemie ne détecter pas les monstres morts. Les restes du dragon étaient de l’autre côté du bus, en dehors de leur vue.

« De quoi est-ce que tu parles de toute façon, ce n’est pas mieux comme ça ? Les marionnettes zombie sont dégueulasse. »

La voix moqueuse appartenait à Fukuhara. Il avait un petit gabarit et une apparence de gamin en général, mais il y avait quelque chose de vaniteux à propos de lui.

« Pardon ?! Fukuhara-dono, ton pouvoir est gâché ! Donne-le-moi, je serais l’utiliser de manière approprié afin de créer un harem de zombies ! »

Tuer quelqu’un juste pour que je le transforme en zombie est assez débile. »

« Aha ! Comme attendu, j’avais prévu ce genre de scénario ; c’est pourquoi tu transportes un collier d’esclavage en permanence ! Si elle est vivante, alors je n’aurai pas besoin de ton aide, Fukuhara-dono ! »

« C’est dégueulasse mec. Ne transporte pas ce genre de truc comme ça. »

« Il n’a pas tort, si au début elle est contre puis qu’après elle deviens obéissante, cela doublera le fun. »

« Ah,non, je ne suis pas le genre de gars à violer, Fukuhara-dono. »

« Dans ce cas la, barre toi ou fait un truc non ? »

« Hmm, mais j’aime bien le « netorare ». Mon amour, devant mes yeux…. Il y a quelque chose avec ça, n’est ce pas ? Oh, cela ne te dérange pas que je te donne le rôle de « l’épaule sur laquelle pleurer » après cela, hein ? » (NDT : Netorare, le fait que t’aime bien perdre ton.ta bien-aimé(e) pour quelqu’un d’autre ?)

« T’es tellement dégueulasse. »

« Vous pouvez arrêter vous deux ? Regardée le pauvre visage choqué de Dannoura-san. »

« Cela me rappelle, Takatou est ici aussi. Regardez comment il se tient, essayant de la protéger, n’est ce pas si courageux ? »

« Se pourrait-il que Takatou-shi a déjà endossé le rôle du petit ami netorare !? Je ne le permettrait pas ! Tomochoki doit être mienne ! »

« Oh, j’aime ça. J’avais prévu de le tuer directement mais faisons ça a la place. C’est le gars qui fait que dormir, non ? Je veux voir la tête qu’il va faire au moment ou il va perdre cette fille. »

« N’es-tu pas chanceux, Takatou-kun ? Tu vas pouvoir vivre un peu plus longtemps. »

La façon qu’ils ont d’agir comme-ci tous se passer comme ils l’avaient prévu est assez perturbante et agitante. Yogiri commençais doucement à revenir a son idée initiale, les tuer.

« Hum, je sais pas vraiment ce qu’il se passe, mais ce que j’ai compris c’est que faire équipe avec eux ne semble pas très profitable. »

Tomochika se rapprocha de Yogiri et lui dit cela en murmurant.

Yogiri réfléchit a quoi faire à partir de maintenant.

Les tuer était assez simple, mais cela n’apporterait pas grande chose de bénéfique en considérant leur situation actuelle. Il préférait pouvoir d’une manière ou d’une autre soutirer des informations.

‘Eh bien, essayons de parler avec eux.’ Yogiri avait préparé son esprit, mais Higashida fit quelque chose avant lui.

Il leva sa main droite.

Yogiri remarqua qu’il n’y avait aucune hostilité dans sa conduite. Higashida n’avait aucune intention de tuer et son poing ne visait ni Yogiri ni Tomochika.

« Boule de feu ! »

Sa main droite commença à briller et juste après cela, quelque chose passa juste a côté de Yogiri.

Normalement, quelqu’un devrait s’attendre a un globe volant lorsqu’il entend « boule de feu », mais Yogiri ne vient rien de cela. Il y aurait dû avoir un son d’impact « étant donnée que cette boule de feu devait toucher le bus, mais il n’entendit rien de cela.

Boom

Après un petit moment, le bruit de quelque chose de lourd tombant parcouru les plaines. Yogiri se retourna et assista à une scène étrange. Le bus avait perdu sa moitié arrière et le bruit qu’il venait d’entendre a été provoqué par les débris retombant sur le sol.

Une ligne parfaite vu dessiné sur la plaine remplis d’herbe, continuant pendant toute la forêt. Mais il ne s’était pas arrêté ici ; là ou la route remplis de néant entra dans la forêt, un trou sans fond apparus. Peu importe ce que Higashida avait fait, cela avait effacé absolument tout dans sa trajectoire sans le moindre bruit.

« Ta boule de feu est toujours aussi débile, Higashida-dono ! Sois honnête, combien de fois fait tu « Ah, mais ce n’est pas les flammes de l’enfer, c’est une boule de feu !! »

Higashida accepte avec suffisance les éloges de Hanakawa. C’était le genre d’attitude désinvolte qui faisait comprendre qu’il ne s’attendait absolument pas a une contre-attaque. Puis encore, avec ce genre de pouvoir, les environs doivent ressembler à des détritus.

« Je ne peux utiliser que la magie basique, après tout. La seule chose ce que j’ai entraîné en augmentant de niveau était ça, maintenant c’est assez puissant pour tuer un seigneur démoniaque. Oh ouais, devine qui a explosé le haut du Mont Karuone ? »

« Non ! C’était toi, Higashida-dono ?! C’est ce que j’appelle une invocation héroïque ‘comment attendu du héro’ comme ils disent ! »

« Higashida est chanceux d’être venu ici en tant que héros, j’ai commencé en tant que « Manipulateur d’âme » (NDT : « Soulmancer »), au fin fond de l’armée du roi démon.

Yogiri n’avait aucune idée de ce qu’il était en train de parler.

De ce qu’il pouvait dire, ils semblaient assez familier avec le ‘Système’ qu’ils avaient reçu du sage, mais selon Tomochika, cela ne faisait pas longtemps qu’ils étaient partis pour leur première mission. Fukuhara continua.

« Bref, est-ce que cela établi la différence de force entre nous ? Toute résistance est futile. Dannoura va venir ici, Takatou va rester et regarder sans bouger. »

Ils ont sûrement du penser que faire une démonstration de leur puissance allez régler les problèmes ; l’idée de Yogiri et Tomochiak de résister ne traversa même pas leurs esprits.

« C’est une puissance de feu impressionnante »

Yogiri parla avec admiration tout en inspectant les restes du bus ? La boule de feu devait sûrement être une sphère avec un diamètre d’une dizaine de mètres. Tout ce qui la touchait était réduis en cendres, même évaporés, et ce qui était le plus impressionnant était le fait que tout ce qui était en dehors du diamètre était difficilement affecté, un coup d’un niveau chirurgical. Il essaya de toucher le châssis du bus– seul une chaleur était présente.

« Higashida-kun ! Pourquoi fais-tu ça !? »

« Eh bien, nous avons décidé de vivre comme bon nous semble si la chance venait vers nous. Faire ce que tu dois faire, tu vois le genre ? »

« Et mon corps se trouve dans cette catégorie !? »

Tomochika parlait avec ses bras enveloppant son corps.

« Je suis impressionné que tu puisse parler dans une situation comme celle-là, Dannoura-san. Tu as l’air de pouvoir survivre par toi-même dans un univers différent. »

Yogiri s’attendait a ce qu’elle soit terrifiée après avoir entendu leur discussion, mais étonnamment, elle était énergique.

« Super, a quel moment êtes vous devenus de si bon amis ? »

Fukuhara parla d’une manière moqueuse, mais ses paroles était remplis de jalousie. Peu importe comment on le voit, il avait une certaine affection envers Tomochika.

« Pour l’instant, je vais essayer de les rendre plus coopératifs. »

Dit Yogiri a Tomochika sur un ton calme.

Elle donnait peut-être une impression de confidence, mais elle était probablement remplie d’anxiété.

Les réduire au silence et apaiser Tomochika étaient la première chose qu’allait faire Yogiri

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *