J’ai Seulement Besoin D’être Présent Pendant Les Cours Du Sage Pour Gagner Un Niveau ! – Chapitre 11

« Grâce à toi, nous avons été sauvé. »

Après avoir délivré le convoi à leur destination, nous sommes retournés à la Guilde dans Gordon

Les autres avaient été presque complètement annihilés, et apparemment nous sommes les seuls à l’avoir escorté jusqu’au bout.

La réceptionniste nous à accueilli et à exprimé sa gratitude.

« Il y aurait eu des problèmes si vous n’aviez pas été la . »

« Vraiment ? »

« Vraiment. C’est un convoi marchand – si il y avait eu un problème avec les marchandises, vous auriez dû dédommager les propriétaires. »

C’était plutôt sérieux, n’est-ce pas ?」

« Ce n’est pas seulement à propos de l’argent, notre crédibilité était également en jeu. C’est pourquoi je suis si heureuse. Je vais augmenter votre récompense. Je vais payer 10,000 Bonds pour l’instant. »

10,000 Bonds, combien ça vaut au juste ?

« T, Tant que ça ? »

Claire était grandement surprise.

« Est ce que c’est beaucoup ? »

« C’est beaucoup. Plus que ce à quoi j’ai le droit chaque mois. »

« Ah d’accord. »

Je ne sais pas si c’est beaucoup ou pas. Déjà, c’était la première fois que j’entendais parler de cette monnaie.

Bon, je vais juste l’accepter.

« Je vous demanderais également votre coopération future. »

« Pas de problème. »

J’ai acquiescé, reçu la récompense et je suis parti.

« On la partagera plus tard. »

« Non, Senpai tu devrais l’avoir! »

« Je pense aussi. Si Callus-kun n’avait pas été la, nous aurions été fichu. Parce que Callus-kun à fait tout le travail, Callus-kun devrait l’avoir. »

« À ce point la ? »

Une semaine c’est déroulé sans que rien ne se passe de particulier.

Comme d’habitude, je me suis levé le matin et je me suis mis en route en direction de la maison du grand-père. Nous écoutions sérieusement, même si Charlotte n’arrêtais pas de poser beaucoup de question.Après ça nous allions chasser des monstres.

Chaque jour n’était qu’une répétition du précédent.

Mais si je devais citer quelque changement, Claire a gagné un niveau, même si c’est sur Chenille Poilue, et notre groupe de trois c’est habitué à chacun des membres.

J’ai également arrêté de leur donner des indications en combat récemment.

Avec moi comme support, Claire et Charlotte travaillaient ensemble pour vaincre des monstres.

Je réussissais à communiquer les tactiques avec seulement un contact visuel.

Oh oui, le Niveau de Dragon a augmenté de 7, et j’ai appris 2 compétences, mais laissons ça pour plus tard.

« Charlotte-chan, tu voudrais du riz aujourd’hui ? »

« Tu es sure, Claire-senpai ? Je suis désolé de te déranger tous les jours. »

« Puisque c’est Charlotte-chan qui vient il n’y à pas de problème. »

La chasse d’aujourd’hui c’est fini, et nous sommes rentrés au village.

Claire et Charlotte devenait de plus en plus proche. Récemment Claire appelait Charlotte par son surnom et l’invitait à dîner tous les jours.

« Et toi Callus-kun? »

« Moi aussi ? »

« Hun, ça ne me gêne pas. »

« Si ce n’est pas des feuilles, je vais m’inviter alors. »

« Mais ! Je ne vais pas servir ça à des invités! »

En discutant, nous sommes retournés dans le village.

En arrivant, le village a semblé agité.

C’était un village calme d’habitude donc quelque chose de grave devait être arrivé.

J’entendais l’agitation de la foule. Nous avons évitez tout contact visuel et traversé la mer de gens.

Nous avons atteint le centre du village et la place qui était d’habitude utilisée pour les festivals.

La,on a pu apercevoir des gens que je ne connaissais pas.

Il y avait environ dix personnes lourdement armés qui occupée toute la place.

« Bram-san ! »

Claire a crié.

Il y avait quelques personnes au sol derrière les brutes, elles étaient en sang.

L’une d’elle était familière. C’était l’artiste martial le plus fort du village, Bram-san, qui était Niveau 15.

Il y avait des traces du combat. Je suppose qu’il s’est battu et qu’il a perdu.

En plus, certaines femmes étaient retenues en otages. Les bandits malaxaient leurs seins comme ils en avaient envie.

« C’est un gosse ? »

L’un des hommes c’était retourné vers nous et ils se sont mis à rigoler.

« Un gosse n’a rien à faire la. Ah, appelle le chef de ce village ! »

L’homme a crié et après un bref moment un vieil homme seul c’est approché.

Je ne l’avais pas beaucoup vu mais cela devait être Daryl le chef du village.

« Qu’est ce que ça veut dire? »

« C’est toi le chef du village ? »

« Oui, c’est moi, mais …qu’est ce que … »

« Bon, on ne va pas tourner autour du pot. À partir d’aujourd’hui nous allons défendre ce village. »

« Défendre ? »

« C’est ça. Des monstres et des bandits. »

Quand il a dit ça tous les autres se sont esclaffés.

Il racontait n’importe quoi. Les mots se sont coincés dans ma gorge.

« Mais bien sur, je ne fais pas ça par charité. On défend un village quand même. »

« …………….. »

Le chef avait la même tête que si il s’était fait mordre par un insecte.

En résumé, il fallait les payer.

« Chef… »

« Chef-san…. »

Des voix mal a l’aise se sont élevées des alentours.

Le chef du village a regardé à côté des pieds de l’homme.

Bram était allongé là, en sang et certainement très souffrant.

Le chef c’était résigné en voyant que l’homme le plus fort du village n’avait rien pu faire.

Tout les villageois portaient le même masque de résignation.

« Je compr- »

« Attendez. »

Je me suis brusquement exprimé, déstabilisant le chef qui était sur le point d’accepter la proposition du voyou.

« Haa ? C’est quoi le problème du gamin ? »

« Callus-kun… arrête, ce n’est un endroit pour les enf- »

« GUOOOO ! »

Dragon Niveau 13 [Rugissement du Dragon 2]

Le rugissement a fendu les cieux.

Le chef s’est éloignée, les villageois ont commencé a crié et on pouvait entendre un bébé pleurer quelque part.

Les bandits étaient sous le choc.

C’était une attaque préventive et un signal.

A ce moment, Claire et Charlotte sont arrivé derrière moi.

Les bandits, étourdis par le rugissement se sont fait mettre KO par Claire et Charlotte pendant qu’ils étaient encore sous le choc.

Les femmes capturées ont été relâchées, et on a porté secours aux hommes, dont Bram.

Même si sa blessure était terrible, sa vie n’était pas en danger .Le médecin du village a dit qu’il serait sur pied dans un mois.

« Merci Callus-kun, Claire-kun. »

Le chef du village a exprimé toute sa gratitude envers nous. Il y avait également Charlotte, mais comme il ne la connaissait pas beaucoup, il n’avait dit son nom.

« Grâce à vous, nous sommes sauvé. »

« Vraiment, nous avons été sauvé. »  « Merci. »

« Quand est ce que vous êtes devenu si fort  vous deux? »

Les villageois nous ont remerciés les un après les autres.

Et c’est comme ça, que nous sommes devenus les héros du village.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *