Je Scellerais Les Cieux – Chapitre 131

Le Domaine du Sud était en émoi. Huit colonnes de sang s’élevèrent vers les Cieux, envoyant des ondulations dans les airs. Le char de guerre fantasmatique formé par l’Ancien Temple du Destin provoqua l’étonnement de tous ceux qui pouvaient le voir.

Au même moment, Meng Hao entra dans la zone de l’Héritage Immortel Sanguin. Lorsque son pied toucha la plate-forme à l’extérieur de la sixième matrice, un tremblement parcourut le monde entier et un puissant grondement emplit l’espace.

La plateforme continua de trembler, toutes les matrices de sorts commencèrent à émettre de la lumière et une brume bouillonnante commença à remplir les environs. D’innombrables faisceaux de lumière verdâtre jaillirent de l’autel sacrificiel, tourbillonnant et puis tirant vers Meng Hao. Les rayons scintillants semblaient être remplis d’excitation et d’espoir alors qu’ils attendaient que Meng Hao choisisse l’un d’entre eux pour devenir sa Divinité Sanguine.

Certains des faisceaux verdâtres émettaient des auras qui semblaient être encore plus puissantes que celle du Dragon de Sang ou du Lutin de Sang.

Il était encore plus difficile de décrire comment l’énergie spirituelle de cet endroit déferlait vers Meng Hao alors qu’il inspirait. Elle entrait dans son corps, faisant circuler sa base de Cultivation. À chaque respiration, son corps se renforçait.

Le vent et les nuages déferlèrent, et toute la zone trembla. Des rugissements tonitruants résonnaient de toute part.

Un sentiment étrange émergea dans le cœur de Meng Hao; C’était comme si l’Héritage Immortel Sanglant l’appelait. La matrice des sorts, la plate-forme, l’aura, tout semblait différent!

Bien sûr, les gens du monde extérieur du Domaine du Sud ne pouvaient rien voir de tout cela. Ce qui se passait à l’intérieur était maintenant coupé d’eux; pas la moindre image n’était visible. La seule personne qui pouvait voir quoi que ce soit était Li Daoyi. Après avoir chargé à travers la septième matrice, il se tenait maintenant sur la plate-forme. Son visage était sombre, et ses yeux brillaient d’une lumière intense. Il jeta un regard noir à Meng Hao qui se tenait sur la plateforme à l’extérieur de la sixième matrice.

À côté de lui se trouvait le Dragon de Sang de trois mille mètres de long possédé par le Patriarche du Clan Li. Lui aussi regardait Meng Hao, ses yeux rayonnant à la fois d’une jalousie intense et d’une expression difficile à décrire.

– «L’héritage lui appartient donc…» Li Daoyi leva la tête et laissa échapper un petit rire. «Il n’y a rien de plus excitant dans la vie que de voler l’héritage légitime des autres. Quel sentiment merveilleux.» Son rire retentit alors qu’il avançait dans la huitième matrice.

Lorsque le rire atteignit les oreilles de Meng Hao, celui-ci leva les yeux et fixa Li Daoyi avec une intense intention meurtrière.

Il ne courait pas à sa poursuite. Au lieu de cela, il agita sa main droite, faisant reculer tous les faisceaux de lumière verdâtres devant lui. Il n’en avait pas choisi pour être sa Divinité de Sang.

«Je n’ai qu’une Divinité de Sang!» se dit-il, les yeux rayonnant d’entêtement.

Il n’était pas entré dans la septième matrice. Il avait fait quelque chose qu’aucun concurrent n’avait jamais fait dans l’histoire du Tournoi de l’Héritage Immortel du Sang. Il… se retourna et retourna dans la sixième matrice!

– «Je vous promets de vous retrouver et de vous emmener avec moi», dit-il doucement avant de disparaître. Quand il réapparut, la foudre remplit le ciel. D’innombrables bras s’étiraient de la boue qui recouvrait le sol. Au loin, la silhouette immobile et figée de la gigantesque statue se trouvait toujours à côté de la forme noire de l’ancien Temple du Destin.

C’était le même monde, mais Meng Hao n’était pas la même personne.

Il n’avait plus de Fondation Sans Défauts. Son Pilier du Dao à la guérison rapide l’avait propulsé dans le domaine légendaire de la Fondation Absolue!

Dès qu’il s’avança dans la sixième matrice, il vola dans les airs, émettant du pouvoir depuis sa base de Cultivation. Il prit une grande inspiration et tout trembla. Tonnerre et éclairs s’écrasèrent, et la terre trembla. En raison de sa Fondation Absolue, Meng Hao ne pouvait pas absorber la moindre énergie spirituelle dans le monde extérieur, mais cet endroit était rempli d’énormes quantités d’énergie spirituelle qui se précipitaient vers lui. En respirant, Meng Hao pouvait sentir qu’il était… le Seigneur de ce monde!

La foudre et le tonnerre s’écrasèrent dans le ciel, et les longs cheveux de Meng Hao se mirent à voler dans le vent. Il leva sa main droite et l’écrasa vers le sol.

Alors que sa paume descendait, la boue se mit à trembler. Les bras qui en sortaient cessèrent soudainement de bouger et les innombrables visages étaient tous figés sur Meng Hao. Leurs expressions n’étaient plus hostiles, mais plutôt emplies de vénération et même d’excitation.

Soudain, une fissure massive fendit la terre et la boue. Elle devint plus large et plus profonde, séparant les mains et les visages avec elle. Meng Hao vola vers elle.

Alors qu’il s’approchait, la boue glissa, n’osant pas s’approcher de lui, comme si une peur profonde existait en son sein.

Meng Hao se précipita à l’intérieur, son corps étincelant comme un éclair et avec une détermination rayonnante. La fissure devint de plus en plus large, et dans l’espace de quelques respirations, il s’arrêta. Alors même que la fissure grossissait, il vit là… un corps.

Il ne faisait pas trente mètres de long. C’était le dogue, mais de la taille d’une paume. Ses yeux étaient fermés, et des tâches de fourrure étaient visibles à travers la boue qui le recouvrait. Sa fourrure n’était pas rouge, mais gris mortel. Elle ne semblait plus féroce et sauvage. Et le chiot mignon qu’il avait été, n’existait plus que dans les souvenirs éternels de Meng Hao.

Beaucoup d’images se déployèrent dans son esprit. Il pensa à la façon dont lui et le dogue s’étaient précipités ensemble dans la bataille dans la troisième matrice. Il se rappela la façon dont il faisait joyeusement des cercles autour de lui dans le désert de la quatrième matrice.

Il se remémora aussi la façon dont la poussée de poison l’avait réduit à un peu plus qu’un mortel dans la cinquième matrice, et comment le dogue l’avait protégé malgré tout. Il se demanda pourquoi après chaque combat, il se repliait contre lui pour lui lécher la main, montant la garde avec vigilance.

Il avait essayé de le faire partir, mais l’animal avait choisi de rester.

Au final, dans la sixième matrice, ce dernier avait choisi d’aider son maître à s’échapper, même au prix de sa propre vie. La dernière chose dont Meng Hao se souvenait était cette myriade de mains agrippantes l’éloigner de lui, sans même lui donner une chance de lui lécher la main.

«Je ne te permettrai pas de mourir ici. Tu n’as pas le droit de fermer les yeux!» Les yeux de Meng Hao étaient injectés de sang. Une de ses mains se posa sur le petit corps du dogue et l’autre se leva vers le ciel. Le pouvoir de sa base de Cultivation rugit aussitôt et tout trembla alors que la fissure dans le Pilier du Dao de Meng Hao était complètement scellée!

Le corps de Meng Hao trembla à son tour. Il sentait un pouvoir incroyable en lui, pas un pouvoir de circulation entre le ciel et la terre. C’était un pouvoir de circulation dans lequel il pouvait former ses propres cieux et sa propre terre!

En un instant, il n’absorba pas l’énergie spirituelle environnante, il la pilla!

À partir de ce moment, l’énergie spirituelle des cieux et de la terre ne pouvait que pénétrer abondamment son corps. Elle ne pouvait plus circuler librement, comme si une blessure qui ne pourrait jamais être fermée s’était ouverte dans le ciel et la terre; l’énergie spirituelle perdue pour lui ne serait jamais restituée.

Ses yeux brillaient d’une étrange lumière, et ses cheveux fouettaient sa tête. Son aura devint de plus en plus puissante, et une lumière dorée émana de tout son corps. Il mordit le bout de sa langue et cracha du sang; le sang descendit sur le cadavre du dogue, mais il était incapable de l’absorber.

«Ta vie est née de mon sang; tu es passé de l’ignorance à la conscience spirituelle….» Meng Hao étendit sa main, et le sang se figea sur sa paume, formant un globe de sang, qu’il poussa ensuite sur le dogue, le forçant à l’absorber dans son corps.

En même temps, sa base de Cultivation éclata et il commença à aspirer de force toute l’énergie spirituelle dans la sixième matrice. Meng Hao était comme un trou noir, faisant tout tournoyer vers lui à une vitesse fantastique.

Une énergie spirituelle sans fin se déversa en lui, qu’il transféra ensuite dans le corps du dogue. Le temps passa. La boue recouvrant le sol commença à s’assécher, et les bras et les visages commençaient à s’effriter. Même la foudre s’était affaiblie en raison de l’absorption d’énergie de Meng Hao.

Le ciel s’assombrit et des fissures se répandirent à travers lui.

Au loin, la statue commença à s’effondrer….

L’ancien Temple du Destin commença à se troubler et finit par disparaître. Le monde entier devint mortel. Seuls Meng Hao et le dogue étaient restés….

Le corps de l’animal se contracta. Il semblait avoir du mal à ouvrir les paupières, même s’il pouvait sentir l’aura de son maître. Lentement, il ouvrit finalement les yeux et regarda Meng Hao.

Boom!

La sixième matrice toute entière commença à s’effondrer! Meng Hao retira sa main. Le corps du dogue tremblait, mais ses yeux étaient emplis du feu de la vie. Alors que le monde s’effondrait autour d’eux, il se leva lentement!

Ce n’était pas une vraie vie, donc il n’était pas vraiment mort. C’était un Esprit de Sang, une Divinité de Sang et donc…il pouvait renaître!

À travers l’histoire du Tournoi de l’Héritage Immortel du Sang, aucune Divinité du Sang n’avait jamais pu renaître. C’était… le premier. La première chose qu’il vit quand il ouvrit les yeux… était son maître, qui l’avait fait passer d’un chiot inconscient à un être à la conscience spirituelle.

ROARRRR!

Le dogue leva la tête et poussa un rugissement tonitruant. Son corps s’élargit rapidement. En un clin d’œil, il atteignit soixante mètres de long. Une fourrure luxuriante apparut alors, mais pas de couleur rouge, mais pourpre!

Sa stature évoquait celle d’une petite montagne. Des pointes acérées sortaient de ses membres, et du haut de sa tête dépassait une longue corne. Ses dents étaient longues et pointues. Tout cela rendait le dogue encore plus redoutable et puissant qu’auparavant!

C’était une pure Divinité de sang, dénuée de toute émotion, mais il y avait une personne qui pouvait le faire agir comme si il était encore un enfant…

Il n’y avait qu’une seule personne comme ça!

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *