Je Scellerais Les Cieux – Chapitre 140

Meng Hao s’approcha du manoir, leva la main, frappa trois fois à la porte et celle-ci s’ouvrit sans bruit. À l’intérieur, tout était noir. Il semblait y avoir un bouclier sombre mis en place.

En observant attentivement, Meng Hao pouvait voir des ondulations magiques sur sa surface, mais rien n’indiquait qu’il l’attaquerait. Il était simplement conçu pour verifier l’identité des Cultivateurs autorisés à entrer. Meng Hao l’observa un moment, repensa aux nombreuses personnes qui étaient arrivées avant lui et comprit aussitôt.

«Cela empêche quiconque autre que les Cultivateurs de l’Établissement des Fondations d’entrer.» Il s’avança dans le bouclier.

En l’espace de quelques respirations, une douce lueur apparut dans ses yeux. Il se tenait maintenant à l’extérieur de ce qui semblait être le palais d’un prince mortel.

Le palais était grand et imposant, comme une énorme créature tapie sur la terre. L’aspect général était très solennel. À l’extérieur du palais se tenait un vieil homme vêtu d’une robe taoïste. Son expression était placide et sa Base de Cultivation était au dernier stade de l’Établissement des Fondations. Quand il vit Meng Hao, il s’approcha, les yeux brillants.

Il regarda Meng Hao et dit doucement: «Veuillez montrer votre fiche d’invitation, Cher Daoiste. Si tu n’as pas de fiche d’invitation, alors ton médaillon d’identification de Secte fera l’affaire».

Les yeux de Meng Hao vacillèrent sous son chapeau de bambou. Sans un mot, il agita la main et un médaillon vola en avant pour atterrir dans la main du vieil homme. Celui-ci regarda l’objet et soudain, un regard respectueux apparut sur son visage. Il rendit le médaillon à deux mains.

– «Alors, vous êtes de la Violette…»

Meng Hao toussa et le vieil homme s’arrêta de parler. Sans un mot, il recula avec un léger salut, permettant à Meng Hao de continuer.

Le garçon reprit le médaillon,  passa devant le vieil homme et entra dans le palais. Le médaillon était celui qu’il avait pris à Ding Xin. C’était la deuxième fois qu’il l’utilisait.

[1. La première fois que Meng Hao s’est fait passer pour Ding Xin, c’était au Chapitre 69: Jeune Seigneur Ding] 

Il savait que cet endroit grouillerait aussi bien de poissons que de dragons et qu’il serait donc assez chaotique. S’ils ne vérifiaient pas strictement l’identité des participants, comment pourrait-on appeler cela une réunion secrète? Ayant observé l’extérieur pendant un certain temps pour analyser la situation, il se sentait maintenant serein.

En entrant dans le palais, il vit des roches ornementales et des ruisseaux sur lesquels se dressaient des ponts en bois vert foncé. Non loin de là se trouvait un pavillon, entouré de musiciens jouant d’instruments à cordes. Le son qu’ils produisaient était remarquable. Sept personnes étaient assises silencieusement au sein du pavillon et la plupart conservaient un peu d’espace par rapport aux autres.

Quand Meng Hao entra, leurs regards se posèrent sur lui.

Trois des sept personnes portaient des masques. L’un d’eux était Lu Tao, qui était assis là en fronçant les sourcils. Son regard passa brièvement sur Meng Hao.

Deux autres n’avaient pas couvert leurs visages. L’une était une femme qui devait avoir environ trente ans. Elle portait de magnifiques vêtements et était plutôt belle. Son regard séduisant dégageait un charme particulier. Elle regarda Meng Hao pendant un moment, puis sourit et hocha la tête.

Enfin, il y avait un homme d’âge moyen portant une longue robe jaune. Il semblait plus solitaire alors qu’il tenait un flacon d’alcool à la main et buvait à plusieurs reprises. Il jeta un rapide coup d’œil à Meng Hao avec des yeux imbibés d’alcool.

Les traits des quatre autres personnes présentes étaient tous cachés par des masques. Il n’était même pas possible de dire s’il s’agissait d’hommes ou de femmes.

Sans sourciller, Meng Hao entra dans le pavillon et choisit une table pour s’asseoir. En regardant autour de lui, il vit qu’il n’y avait que neuf tables dans le pavillon. Hormis la sienne, huit d’entre elles étaient maintenant occupées.

De toute évidence, la table finale était réservée à l’hôte et pas à un autre Cultivateur.

Après un certain temps, un grand homme entra dans le palais par l’extérieur. Il était au milieu de l’Établissement des Fondations et était grand et mince, à tel point qu’il aurait été inutile d’essayer de cacher son identité.

Dès qu’il entra dans le pavillon, il s’arrêta net. Il fronça les sourcils en regardant autour de lui.

«Ce n’est pas la première fois que moi, Xu, participe à cette réunion secrète,» dit-il froidement. «Aujourd’hui, je suis venu avec une invitation et pourtant, il n’y a pas de place pour moi. Lequel des Daoistes ne comprend pas les règles?» Il frappa sa sacoche spirituelle et instantanément une fiche en jade bleue apparut. Sa surface était gravée d’un caractère: “Secret”.

La fiche de jade brillait doucement. Avec un sourire, la jeune femme leva sa main délicate pour révéler sa propre fiche de jade, qu’elle plaça sur la table devant elle.

Ensuite, Lu Tao suivit le mouvement, ainsi que d’autres. Bientôt, seuls Meng Hao et deux des Cultivateurs masqués n’avaient pas sorti de fiche de jade.

L’un des deux cultivateurs émanait un pouvoir de la dernière étape de l’Établissement des Fondations. Cette personne était assise là calmement, ignorant complètement le grand homme. Sans oser dire quoi que ce soit, les yeux du grand homme se posèrent sur Meng Hao et l’autre cultivateur. Tous deux n’étaient qu’au stade de l’Établissement des Fondations Précoces. Les yeux du grand homme brillaient froidement.

«Vous deux. Si vous ne pouvez pas me montrer une fiche de jade, alors vous pouvez juste foutre le camp d’ici. Donnez-moi un siège. Sinon, vous ne quitterez pas cet endroit vivant. Sa voix était emplie d’une intention meurtrière, qui se transforma en une froideur qui remplit la zone. Le reste du groupe continua de regarder avec des expressions diverses. Aucun d’entre eux ne semblait vouloir intervenir; apparemment, ils n’avaient aucun scrupule à observer une bataille magique à mort.

Meng Hao ne dit rien, pas plus que l’autre personne masquée.

Tout était silencieux dans le pavillon.

Le grand homme surnommé Xu renifla, puis se dirigea, pas vers Meng Hao, mais vers l’autre personne, qui se trouvait être un peu plus près de l’endroit où il se tenait.

Ses yeux brillaient, il était sur le point de lever sa main droite quand soudain, une légère toux se fit entendre. Elle résonna dans tout le pavillon, et tout le monde à l’intérieur, y compris Xu, tourna la tête.

Un vieil homme vêtu d’une longue robe jaune entra. Son visage était placide et son corps semblait être à la fois illusoire et réel. Il ne semblait pas se déplacer rapidement, mais en moins de quatre pas, il était déjà à l’intérieur du pavillon.

«Salutations, Cher Daoiste Qingshan.»

«Salutations, Cher Daoiste Qingshan.» À l’instant où le vieil homme apparut, tout le monde, à l’exception de Meng Hao, se leva instantanément. L’expression de Meng Hao vacilla, puis lui aussi se leva et joignit les mains pour saluer le vieil homme.

– «Il n’est pas nécessaire d’être aussi formel», dit froidement le vieil homme. «Vous êtes tous des héros de la génération actuelle du Domaine du Sud. Je suis simplement ici pour accompagner cette réunion secrète. Veuillez continuer». Il s’assit à la neuvième table et regarda les gens rassemblés, les yeux brillants. Finalement, son regard se posa sur le grand type nommé Xu.

Être regardé par le vieil homme lui fit baisser la tête respectueusement. Meng Hao fit de même. Ce vieil homme était un Cultivateur de l’Établissement des Fondations, mais il était clairement au-delà de la dernière étape de l’Établissement des Fondations. Il était à mi-chemin de l’entrée dans la Formation du Noyau, donc il serait classé comme un Pseudo Cultivateur du Noyau.

Une personne comme celle-ci dans l’État de Zhao aurait une position plus élevée que celui d’un grand Doyen. Sa présence rendit Meng Hao un peu nerveux, mais mena aussi à des suppositions à propos de tout cela.

– «Cher Daoiste Qingshan,» dit Xu avec nervosité. «Je vous invite à rendre justice. Je porte une invitation et pourtant, quelqu’un ici a volé ma position». Il joignit les mains et s’inclina profondément.

– «Qui a volé votre position?» Demanda doucement le vieil homme. Son regard s’abattit comme l’éclair sur Meng Hao.

«Cette personne!» cria Xu, levant la main et pointant l’autre Cultivateur masqué.

Ce pratiquant renifla froidement. Au son clair de la voix, il était évident qu’il s’agissait d’une femme.

«C’est mon invité personnel,» dit le vieil homme, ne parlant ni trop vite ni trop lentement, comme si les affaires de ces Cultivateurs étaient sous son contrôle. – «Elle n’aurait pas pu vous voler votre position».

En entendant cela, Xu se laissa bouche bée pendant un moment. Mais alors, son regard se dirigea vers Meng Hao. Une lumière froide apparut dans ses yeux. Puisque l’une des deux personnes avait été invitée, il n’en restait qu’une sans fiche de jade. Elle devait être la personne qui avait volé son siège.

Tout le monde regardait maintenant Meng Hao, même la femme qui venait de renifler froidement.

Sous son large chapeau de bambou, l’expression de Meng Hao était la même que d’habitude.

– «Quiconque vient ici a les qualifications pour assister à la réunion», dit le vieil homme d’un ton placide. «Cependant, si vous n’avez pas de feuillet d’invitation, vous devez attendre à l’extérieur du pavillon. Lorsque le moment sera venu de faire des affaires, vous ne pourrez placer des offres que si tout le monde à l’intérieur du pavillon a d’abord renoncé».

«Alors, c’est toi qui a volé ma place,» dit Xu. «Tu ne connais pas la différence entre la vie et la mort! Il n’y a pas besoin de se lever. Si je ne te découpe pas en morceaux aujourd’hui, alors je deviendrai une risée». Xu était de nature irritable. Voir son siège arraché par quelqu’un d’autre devant tout le monde avait depuis longtemps attisé ses pulsions. Son corps scintilla alors que la puissance de l’étape de l’Établissement des Fondations explosa hors de lui. Il chargea directement vers Meng Hao.

Personne ne bougea pour interférer. Même le vieil homme regardait froidement.

Quand il était à environ trois mètres de Meng Hao, il leva sa main, faisant apparaître une énorme paume magique qui descendit vers Meng Hao. Mais ce dernier resta assis là comme avant. Il leva simplement sa main gauche et fit un signe de la main vers xu.

Quand il agita son doigt, l’énergie spirituelle des cieux et de la terre dans tout le palais fut plongée dans le chaos. En même temps, l’expression de l’homme changea. Il avait soudainement l’impression d’avoir perdu le contrôle de sa base de Cultivation qui était maintenant complètement réprimée.

Les pupilles des Cultivateurs présents se contractèrent, y compris celles du vieil homme Qingshan. Meng Hao fit un signe de la main, et instantanément, un Dragon de Feu de trois cents mètres de long apparut. Xu cria alors qu’il subissait l’attaque du dragon.

Son corps entier trembla violemment. Un regard incrédule et le choc surgit sur son visage, suivi d’un sentiment de désespoir. Sa peau s’enflamma. Un grand vent le frappa, le claquant au sol. En un clin d’œil, sa solide silhouette fut réduite en cendres et flotta dans l’air.

La seule chose qui restait était une sacoche spirituelle. Elle vola dans les mains de Meng Hao. Il la tapota légèrement, puis sortit une fiche en jade sur laquelle était inscrit le caractère «Secret». Il la posa sur la table.

«Voici mon invitation,» dit-il. Les autres ne pouvaient pas voir son expression, car son visage était caché sous les bords de son chapeau de bambou. Ils ne pouvaient qu’entendre sa voix rauque résonner lentement…

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *