Je Scellerais Les Cieux – Chapitre 150

Zhao Shanhe était assez fier de lui. Il tenait Xue Yoncui dans un bras alors qu’il poursuivait Xu Qing. Un sourire couvrit son visage, rempli de luxure.

Il leva la main et envoya souffler sur Xu Qing une bourrasque de vent qui releva sa robe. Il éclata de rire.

De voir Xu Qing si têtue et pourtant si faible le remplissait d’excitation. Il continua à envoyer des coups de vent sur elle, causant de plus en plus de dégâts sur ses vêtements. Elle se mordit la lèvre en fuyant. Bientôt, un sentiment de désespoir commença à monter en elle.

Les éclats de rire de Xue Yoncui et les remarques parfois vicieuses de Xu Qing faisaient briller les yeux de Zhao Shanhe.

Pourtant, il n’était pas pressé. De toute évidence, Xu Qing n’aurait pas autant de chance que la dernière fois. Comme elle ne pouvait pas lui échapper, le processus de capture n’en était que plus plaisant. C’était ce qu’il aimait le plus. Plus sa proie était faible, plus le jeu était excitant. Plus elle se débattrait, plus il serait cruel.

«Xu Qing, je m’intéresse à toi depuis l’année où tu es entrée dans la Secte. Pourquoi, a ton avis, personne ne t’a-t-il dérangé pendant toutes ces années? Et pourtant, tu continues à refuser mes avances! Tu ne peux pas me reprocher d’utiliser des moyens radicaux.» Il laissa échapper un rire franc. S’il était dans la Secte, il aurait des scrupules à enfreindre les règles, d’autant qu’il y avait tellement de monde autour. Cependant ici, il n’avait rien à craindre.

De plus, il était disciple du conclave, position plus élevée qu’un disciple intérieur. Il pouvait vraiment appeler le vent et invoquer la pluie parmi les disciples.

En plus de tout cela, l’un des Patriarches de son Clan Zhao était un Aîné de la Secte. Mais le plus important était que, plusieurs centaines d’années auparavant, un membre du Clan Zhao qui avait atteint le stade de l’Âme Naissante avait été promu en tant que Patriarche de la Secte. Ce dernier était alors entré en méditation isolée et n’en avait toujours pas émergé. C’était grâce à ce Patriarche de l’Âme Naissante, que le Clan Zhao avait pu s’enraciner fermement dans la Secte du Tamis Noir.

En fait, en dépit d’être un disciple du conclave, Zhao Shanhe n’avait qu’un talent latent ordinaire. un potentiel qui, en temps normal, n’aurait jamais permis à quiconque d’atteindre l’Établissement des Fondations. Cependant, le soutien d’un Patriarche du clan du niveau de la Formation du Noyau et plusieurs Pilules d’Établissement des Fondations lui avaient permis de percer.

Devenu un Cultivateur de l’Établissement des Fondations, Zhao Shanhe était satisfait de sa nouvelle puissance. Dans la Secte, à part quelques personnes qu’il ne devait jamais provoquer, tous les autres devaient se plier à sa volonté. S’il voulait du vent, il faisait du vent. S’il voulait de la pluie, il pleuvait.

Le Clan Zhao avait deux disciples au sein du conclave son cousin Zhao Binwu et lui.

En termes de talent latent, son cousin lui était supérieur et il était considéré comme un membre important pour le Clan. Zhao Shanhe, qui en était bien conscient, n’avait jamais osé rivaliser avec ce dernier pour conquérir le pouvoir au sein du clan. Au lieu de cela, il se plongeait dans le plaisir à outrance. En temps normal, s’il aimait une disciple de la Secte, elle ne s’opposait pas à ses avances. Cela aurait été inutile, car de gré ou de force, il arrivait toujours à ses fins.

Les Patriarches du clan fermaient les yeux. Dans le pire des cas, il ne ferait qu’accroître la population du clan. Et si la disciple tombait enceinte, ce serait à son avantage vu que sa position sera plus élevée qu’auparavant.

Par un heureux concours de circonstances, Zhao Shanhe était comme un enfant gâté au sein de la Secte. Il n’était pas très connu dans le monde extérieur, mais au sein de la Secte, il était tristement célèbre.

«Regardez, les étoiles brillent. Il est presque l’heure, pour notre nuit de noce. Nous pouvons utiliser les étoiles comme bougies de mariage, et cet endroit servira de chambre nuptiale. Qu’en dites-vous?»

Il rit à nouveau et leva un doigt pour envoyer une autre bourrasque de vent à Xu Qing.

Cette dernière se mit à trembler et du sang coula de sa bouche. En fait, Zhao Shanhe devait contrôler soigneusement l’énergie spirituelle qu’il utilisait, sinon elle pouvait mourir.

Tandis que son corps tremblait, le nuage coloré sous ses pieds s’effondra soudainement. Elle tomba au sol. Avec un rire mélodieux, Xue Yunçi bondit en avant, l’attrapa et la plaqua au sol. Xu Qing ne pouvait même pas se débattre.

Elle avait le visage pâle et décomposé. Cependant, son regard se glaça alors qu’elle regardait Zhao Shanhe s’avancer pour dénouer sa robe. Désespérée, elle essaya de se mordre sa langue, mais Xue Yoncui retint sa mâchoire.

«Jeune sœur Xu, tu ne peux pas faire ça. Si tu veux vraiment te suicider, tu devras attendre que Frère Aîné Zhao ait fini de s’amuser.» Xue Yoncui se mit à rire. Ses mots prononcés tendrement, étaient remplis d’une vicieuse méchanceté.

«Excellent, excellent», rit Zhao Shanhe en regardant Xue Yoncui. Il caressa son visage, ce qui la rendit heureuse. Son approbation lui était très stimulante.

Zhao Shanhe regarda Xu Qing, maintenue au sol par Xue Yoncui. Son regard se posa sur ses courbes douces et il rit.

«Si je t’avais donné des pilules médicinales, je n’aurai pas pu profiter de ta lutte. Alors bien sûr tu ne pouvais pas les avoir.» Sa robe était maintenant complètement dénouée.

Le corps de Xu Qing trembla et des larmes coulèrent de ses yeux. Elle ne pouvait pas se débattre, La base de Cultivation de Xue Yoncui étant supérieure à la sienne. De plus, elle était épuisée et retenue fermement. Il n’y avait aucun moyen de s’échapper.

La froideur sur son visage se dissipa, remplacée par de l’amertume et du désespoir. Ses yeux se vidèrent. Soudain, elle repensa à la Secte Reliance et à Meng Hao, debout sur la Montagne de l’Est. Elle remémora sa première rencontre avec Meng Hao. Elle se tenait derrière lui alors qu’il cherchait des lianes de rotin. Elle le regarda jeter la vigne le long de la falaise et l’entendit parler des Immortels aux gens en contrebas.

À cette époque, elle trouvait cet érudit mortel très intéressant, c’est pourquoi elle l’avait emmené avec elle.

Elle revit les regards de la foule lorsque Meng Hao lui avait offert la pilule médicinale… Et elle se souvint de la façon dont il l’avait regardée juste avant d’entrer dans la porte noire.

«Tout est fini…» Les larmes coulaient sur son visage. Elle ne pouvait s’empêcher de trembler. Elle avait peur. Depuis le jour où elle avait quitté la Secte Reliance jamais elle n’avait connu de joie. Et maintenant, tout semblait s’achever.

Quand elle était petite, elle avait réalisé qu’elle n’était pas très intelligente. On pouvait même dire qu’elle était stupide. Par conséquent, elle avait appris à le cacher avec un sourire froid. Elle utilisait la froideur et le silence pour dissimuler son manque d’intelligence et rendre le monde un peu plus simple.

Elle n’aimait pas les choses compliquées, car souvent elle ne les comprenait pas. Elle aimait la paix et la tranquillité. Elle aimait pratiquer la Cultivation seule. Ce faisant, elle regardait les années passer, observait le flux et le reflux de la vie, et se remémorait de beaux souvenirs du passé.

C’était sa personnalité. Une apparente froideur qui cachait un cœur simple.

Elle s’efforça de ne pas pleurer. Tremblante, elle ferma les yeux. Elle ne voulait pas regarder Zhao Shanhe. Elle n’était qu’une Cultivatrice de la Condensation de Qi dans une Secte où le bonheur était irréalisable. Elle n’avait aucune force pour résister… ni même la capacité de se suicider.

Alors qu’elle fermait les yeux, Xue Yoncui s’esclaffa et de sa voix froide et complexe, lui dit à l’oreille:

«Hé, tu ne peux pas te battre, alors ferme les yeux. C’est ce que j’ai fait toutes ces années. Si tu veux blâmer quelque chose, blâme ta beauté et ta base de Cultivation. Tu es juste trop faible…»

Le rire de Zhao Shanhe résonna. Il agita sa main droite et une lueur rose se répandit, enveloppant toute la zone dans un rayon de trente mètres et créant un bouclier rose scintillant qui dissimulait tout. Tous trois étaient complètement cachés mais de l’extérieur, on ne pouvait rien déceler d’inhabituel.

En même temps que le bouclier de camouflage se levait, un faisceau de lumière ardente jaillit à travers le ciel à proximité. Un Meng Hao au visage froid apparut.

Il arriva en un clin d’œil, son regard balayant la terre. Ne voyant rien d’inhabituel, il fronça les sourcils et était sur le point de repartir quand ses yeux se mirent à briller. Il sortit la fiche de jade et l’examina. C’est alors qu’il remarqua que le point blanc représentant Xu Qing, ainsi que les deux autres, avaient disparu.

Sans savoir pourquoi, il se sentit envahi d’inquiétude. Il baissa les yeux puis agita la main. Un Dragon de Flamme de trente mètres de long rugit et piqua vers le sol. Il y eut un boum retentissant et de la poussière s’éleva.

Cependant, il y avait une zone d’environ trente mètres de diamètre, d’où aucune poussière ne s’élevait.

Zhao Shanhe était cachée à l’intérieur du bouclier, l’air ravi. Il se lécha les lèvres, les yeux brillants Il se préparait à violer Xu Qing lorsque soudain, un boum se fit entendre de l’extérieur. Il fronça les sourcils, leva les yeux et ses pupilles se contractèrent.

Xue Yoncui, étonnée, fit de même et eut une réaction rapide. Presque par réflexe, elle sortit une épée tranchante et la plaça contre le cou de Xu Qing.

Elle venait de voir, au dehors, un jeune homme vêtu d’une robe noire. Ses yeux brillaient d’une intention meurtrière, et alors qu’il levait la main, elle vit que l’un de ses doigts était recouvert de sang. Il toucha la surface du bouclier et une explosion le secoua. Il ouvrit la bouche et un brouillard d’éclairs jaillit dans le bouclier rose.

Une nouvelle explosion secoua la terre et le ciel. Le bouclier ne put résister à la puissance et s’effondra en un boum. Au milieu de son désespoir, Xu Qing ouvrit les yeux et regarda fixement le bouclier se désintégrer. Au-delà se tenait un homme duquel émanait une intention meurtrière. Derrière lui se tordait une masse de lianes d’un rouge sombre!

On aurait dit un Immortel de la Mort tout juste sorti des sources jaunes des enfers, rempli de rage et de folie. Tandis qu’il s’approchait, un vent massif s’éleva d’un coup.

«Vous deux… vous cherchez la mort ?!?!» Rugit Meng Hao d’une voix tonitruante à faire trembler les coeurs. Il n’aurait pu être plus furieux qu’il ne l’était en cet instant.

«Meng Hao…» dit Xu Qing en souriant.

Dans ce sourire, magnifique, on ne voyait plus trace de sa froideur habituelle. C’était un simple sourire.

Simple et heureux.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *