Je Scellerais Les Cieux – Chapitre 157

L’image disparut. L’expression de Meng Hao resta neutre. Il regarda Xu Youdao et les autres dont l’expression était également inchangée. Il semblait que tous, y compris Xu Youdao et le Sima, approuvaient les propos de Han Bei.

«Se pourrait-il qu’ils n’aient pas remarqué le chaudron de bronze?» pensa Meng Hao. Après avoir été marqué par son sang, les lianes avaient commencé à émettre une légère aura démoniaque.

Han Bei sourit. «Camarades Daoïstes, maintenant que vous êtes rassurés, s’il vous plaît, accompagnez-moi à l’emplacement du classique du temps. Peu importe ce qui se passe aujourd’hui, si nous acquérons le classique, tout le monde en aura une copie.» Elle s’inclina devant le groupe, puis s’élança dans les airs pour partir.

Xie Jie fut le second à s’envoler, suivie par Xu Youdao et Li. Meng Hao et Sima furent les derniers à se transformer en des faisceaux de lumière colorée qui traversèrent le ciel.

Personne ne parlait en voyageant. Tout le monde était perdu dans ses pensées. Le visage de Meng Hao était inexpressif, mais ses pensées étaient remplies de l’image de l’énorme chaudron de bronze. Pour le moment, il était certain que la zone qu’il avait vue n’était pas une issue, mais plutôt un piège de Han Bei.

Il n’était pas sûr que Han Bei puisse duper les autres, mais il avait son porte-bonheur et était donc rassuré de pouvoir s’échapper. L’endroit où se trouvait le classique du temps était sûrement étonnant; Sinon, Han Bei n’aurait pas dépensé autant de temps et de ressources pour s’y rendre.

«Je me demande comment Han Bei a pris connaissance de ce classique du temps…» pensa-t-il en regardant la silhouette de Han Bei qui volait dans les airs.

Soudain, Xu Youdao parla, empruntant la pensée de Meng Hao. «Camarade Daoïste Han, vous ne nous avez toujours pas expliqué comment vous aviez obtenu des informations sur le classique du temps, ni comment vous avez acquis le premier volume.»

Han Bei se retourna en souriant.

«Si le Camarade Daoïste Xu veut une réponse, alors je la donnerai dès que nous arriverons.» Après 15 minutes de vol, ils atteignirent le bord de la vaste plaine. Soudain, le son rugissant apparut à nouveau. Il était très loin, mais cela impacta tout le monde, à l’exception de Han Bei et Xie Jie.

Ceux de la dernière étape de l’Établissement des Fondations faisaient tourner leurs bases de Cultivation jusqu’à ce que la force rugissante et gravitationnelle se calme. Puis tout redevint normal, sauf que leurs visages étaient un peu plus pâles.

Un air d’apologie apparut sur le visage de Han Bei, mais elle ne dit rien pour autant. Elle leva la main avant de la diriger vers le sol. Un vent puissant surgit soudainement et balaya la terre. Han Bei prit une profonde inspiration et frappa sa sacoche spirituelle. Une bouteille de jade apparut dans sa main.

Elle était bleu-vert, et dès qu’elle apparut, son expression devint quelque peu sombre. Elle la lança, et tout le monde la regarda descendre.

Quand il atterrit sur le sol, des fissures apparurent à sa surface et se répandirent rapidement. Un liquide bleu apparut dans les fissures et dégagea une aura étrange. Alors que l’aura se répandait, les yeux de Sima se rétrécirent.

«C’est… l’Élixir du Ciel Bleu!»

Au même moment, la bouteille bleue se brisa en morceaux. Le liquide bleu à l’intérieur s’étendit pour former un brouillard qui enveloppa la zone environnante de trois cents mètres. Tout à coup, les herbes disparurent, comme s’il s’agissait d’une simple illusion. La terre qui les entourait était noire, comme si elle souffrait d’une sorte de malédiction, un sort ancien qui existait depuis des millénaires.

«Camarade Daoïste Sima, tu es certainement expérimenté et compétent. Tu as raison, il s’agit de l’Elixir du Ciel Bleu. Acquérir une seule goutte nécessitait d’innombrables difficultés. Il est capable de percer certaines illusions.» Elle sourit puis jeta un regard à Meng Hao et aux autres.

«Camarades Daoïstes, je sais que vous avez beaucoup de questions. Nous sommes actuellement au-dessus d’un ancien portail qui mène à une zone scellée. En réalité, la Secte connaissait l’existence de cette Terre Bénie depuis des centaines d’années. Cependant, la personne qui l’avait découvert n’était pas un disciple de la Secte, mais un ancêtre de mon Clan.»

«En raison de la découverte de la Terre Sacré, la Secte invita mon ancêtre à les rejoindre et c’est ainsi que la lignée Han a vu le jour. En fait, la carte utilisée pour entrer dans la Terre Sacré a été créée après des années de recherche de la part d’un de mes oncles du Clan. Il utilisa une mystérieuse technique magique pour raffiner et solidifier son propre sang sur la carte. Parce que…» Elle resta silencieuse pendant quelques instants, puis continua: «Parce que cette Terre était autrefois dirigée par un seigneur qui était aussi un patriarche du Clan Han. Cependant, il ne fit finalement plus qu’un avec le Dao, et se dissipa. Malgré cela, une connexion à la terre apparaît occasionnellement chez ses descendants.»

«Je ne suis pas sûr de ce que la Secte prépare. Mais avant que mon oncle ne se transforme en carte, il m’a dit qu’en raison de sa connexion de sang avec la Terre sacrée, il savait qu’une technique secrète du Clan Han existait à l’intérieur. La magie du temps à trois volumes. Cette magie peut produire un trésor appelé ‘Surpasser le Temps’. La maîtrise de ce trésor peut permettre d’aspirer la vie d’autrui. C’est pourquoi il faut avoir un arbre de printemps et d’automne ou un objet similaire, pour se protéger du contrecoup.»

«Même dans les temps anciens», dit-elle, la voix douce et claire, «ce trésor de temps était rarement vu. De nos jours, il peut être considéré comme un trésor perdu. S’il existe encore, alors ce n’est que dans cet endroit! En ce qui concerne le premier volume du classique du temps, eh bien… c’est un objet qui a été transmis de génération en génération au sein de mon Clan.»

«Je vais combiner les trois volumes et raffiner ce trésor. Ceci est une affaire personnelle, et je ne veux pas que les autres membres du Clan Han le sachent. Je voudrais aussi éviter les regards indiscrets de la Secte. C’est pourquoi je vous ai tous invités ici aujourd’hui. Quant au grand frére Xie, il est ici suite à un accord passé entre nous deux.»

Évidemment, chacun avait son propre sentiment quant à la véracité de ce qu’elle venait de raconter. Les méthodes qu’elle avait utilisées à l’extérieur pour rassembler leur groupe donnaient quelques indices. Meng Hao regarda le groupe, et au fond de lui, il sourit.

«On dirait que tout le monde à des motifs cachés et que je suis le seul à écouter l’histoire de Han Bei. Et elle le sait. Il semble y avoir quelque chose qui cloche dans son histoire.»

«Cependant… le classique du temps est très probablement réel. Jusqu’à maintenant, je n’ai que des épées en bois comme objets magiques puissants. J’ai l’arbre de Printemps et d’Automne qui est facile à reproduire avec le miroir en cuivre. Si je peux apprendre la technique du classique du temps, alors j’aurai un nouvel atout.»

«Je dois quand même être prudent. Si quelque chose ne va pas, je vais utiliser le porte- bonheur pour quitter cet endroit immédiatement.» Alors même qu’il réfléchissait, Han Bei lança une incantation pour ouvrir le portail antique.

Un rugissement semblant remonter de l’antiquité retentit de l’intérieur, comme si une bête endormie s’éveillait. Soudain, une lumière scintillante, qui enveloppa un périmètre de trois cents mètres, apparut.

Lorsque la lumière surgit, Han Bei leva les yeux vers le ciel comme si elle préparait quelque chose, puis son corps se mit à clignoter et elle descendit dans le portail. Avec un léger sourire, Xie Jie entra également, suivi de Xu Youdao et des autres.

Meng Hao balaya la zone avec son sens spirituel pour s’assurer qu’il ne s’agissait de rien de plus qu’un portail de téléportation. Après avoir vu tout le monde entrer et commencer à devenir flou, il les suivit. La lumière brillante vacilla puis disparut.

Quand ils réapparurent, le ciel était identique à celui de la Terre Sainte. Cependant, la terre était couverte de fissures. Au loin, un objet était visible. Lorsque les yeux de Meng Hao s’arrêtèrent dessus, ils brillèrent pendant un moment et revinrent à la normale.

Devant lui se trouvait un énorme chaudron de bronze!

Le chaudron faisait plusieurs milliers de mètres de haut, s’élevant si haut qu’il semblait soutenir le ciel. Il avait l’air très ancien, comme s’il existait depuis la nuit des temps. Une puissance infinie qui engendrait la crainte irradiait du chaudron.

Une variété de pensées traversait l’esprit de toutes les personnes présentes.

«Les chaudrons sont les ustensiles des puissants. Ils ne peuvent être forgés que par des gens au destin incroyable. Il s’avère que… un chaudron aussi effrayant existe ici!

«Quel véritable trésor! Qui pourrait être assez audacieux pour forger un chaudron divin?»

«Sa confection semble incomparable. Ça doit être là depuis des dizaines de milliers d’années. Aurait-il pu être forgé par un être tout puissant?»

Tous haletaient en regardant le chaudron. Même Sima en eut le souffle coupé. Une étrange lumière vacilla dans ses yeux.

Xie Jie plissa les yeux et il lui fallut un certain temps avant de retrouver son calme.

Meng Hao le reconnut instantanément; c’était le chaudron qu’il avait vu dans la transmission de la liane avant qu’elle ne meure dans la soi-disant sortie. En regardant autour de lui, il pouvait voir que… tout autour de lui était identique à sa vision.

Il rit froidement intérieurement, mais son expression resta inchangée. Il récupéra furtivement le porte-bonheur et vérifia qu’il fonctionnait toujours. Intérieurement, il était incapable de retenir son admiration pour le Patriarche Reliance. Il ne savait pas à quel point cet objet était précieux, mais il savait qu’il fonctionnait toujours dans cet endroit.

Se sentant rassuré, il leva les yeux vers le chaudron massif, impressionné. Même si ce n’était pas la première fois qu’il le voyait, se tenir devant ce dernier lui donnait le sentiment de n’être qu’un insecte. »

«Le chaudron est fissuré…» dit Xu Youdao avec un soupir.

Tout le monde pouvait voir que l’énorme chaudron en bronze était traversé par une énorme fissure qui semblait vouloir le diviser en deux, sans en être véritablement capable.

Tous les autres devinèrent que la fissure devait être causée par un autre objet magique choquant. Mais quand Meng Hao le vit, il eut un sentiment différent. La fissure n’était pas due à un objet magique. Il leva les yeux vers le ciel et repensa aux frappes de Foudre. C’était le même genre de sentiment qu’il avait quand il regardait la fissure; qui devait avoir été causé par la tribulation de la Foudre!

«Toute personne qui pourrait prendre possession de ce chaudron massif et l’utiliser comme un objet magique pourrait certainement secouer le Monde de la Cultivation.» Les mots de Xie Jie étaient doux, mais emplis de passion.

—–

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *