Je Scellerais Les Cieux – Chapitre 169

Pendant ce temps, très loin du village du Clan Xiao, Xu Luodi volait le long des montagnes, entouré de ses membres du Clan. Il jeta un regard en arrière, ses yeux remplis de colère venimeuse.

«Xiao Chang’en, si vous pouvez recruter de l’aide, moi aussi! Cultivateur Shaman insignifiant. Si je retire son puissant serviteur spirituel de l’équation, je pourrais le tuer facilement. Avec ce genre de Cultivateur, la seule chose importante à craindre est leur serviteur Spirituel. Sans ce dernier je l’aurai décapité d’un coup!» Il poussa un grognement froid, puis regarda ses compagnons de Clan. «Vous rentrez sans moi. Cette affaire n’est pas terminée! »

Le groupe se divisa en deux.

«La seule chose que je puisse faire est d’aller demander l’aide de M. Sang Luo. Il est au dernier stade de l’Établissement des Fondations, avec sept Piliers du Dao. Il peut facilement prendre soin du Cultivateur Chaman. Le seul problème est qu’il a une personnalité très excentrique, et pourrait ne pas accepter de m’aider… Mais étant donné le prix que j’ai payé lors de notre dernière transaction cette année-là, il sera sûrement d’accord. Ça vaudra la peine si je peux obtenir ce Lac Spirituel! » Sa décision prise, Xu Luodi accéléra.

Il vola pendant environ une journée avant d’arriver au pied d’une montagne solitaire. Quelques vautours tournaient dans les airs. Devant lui se trouvait un tas de bois d’environ six mètres de haut. Au-dessus se trouvait un cadavre.

Le cadavre pourrissait depuis plusieurs mois. La vue était horrible. Quelques vautours étaient perchés au sommet de la pile de bois. Ils regardèrent Xu Luodi, les yeux brillants. Ils n’avaient clairement pas peur de lui.

«Xu Luodi demande une audience avec M. Sang Luo,» dit-il, en regardant le cadavre, son cœur battit la chamade. Le cadavre était clairement sans vie. Cependant, il reconnut le Seigneur d’un Clan local dont la base de Cultivation était au dernier stade de l’Établissement des Fondations.

Ses mots résonnèrent dans la montagne solitaire. Après un certain temps, une voix rauque retentit.

«Ce type m’a méprisé il y a quelques mois, alors je l’ai attrapé et l’ai amené ici. Je l’ai ligoté comme punition, mais je n’aurais jamais imaginé qu’il soit aussi faible. Il est mort après seulement deux mois. Toi, qu’est-ce qui t’a amené ici aujourd’hui?»

Xu Luodi prit une longue inspiration en s’inclinant profondément vers la montagne solitaire.

«Aîné, j’ai rencontré quelques problèmes. Je voudrais demander l’aide de M. Sang Luo pour tuer quelqu’un.» Il parla directement, sachant que M. Sang Luo n’aimait pas les explications de longue haleine.

«Tuer quelqu’un… Wahahahahaha!» Un éclat de rire perçant retentit. «Grâce à l’amitié que nous avons développée cette année-là, je peux t’aider. Mais il y a certaines exigences. Beaucoup d’exigences, en fait.»

«Je comprends,» dit Xu Luodi en soulevant une sacoche spirituelle. Il le lança, et avant qu’il ne puisse toucher le sol, il fila au loin, arraché par une force invisible.

«Patiente quelques jours», dit la voix rauque. «Une fois que j’aurai fini de raffiner les os de ce type, je t’accompagnerai.» Soudain, les vautours attrapèrent le cadavre avec leurs griffes et s’envolèrent avec dans la montagne solitaire.

Xu Luodi prit une profonde inspiration, ses yeux brillants.

«Xiao Chang’en, voyons comment vous allez résister cette fois!» Ses yeux remplis d’une intention meurtrière, Xu Luodi s’assit jambes croisées pour méditer.

Pendant ce temps, dans le village de montagne du Clan Xiao, Meng Hao était assis en tailleur, dans une petite pièce près du lac. Une douce lueur l’entoura, ce qui lui permit de voir hors de la pièce, mais empêcha quiconque à l’extérieur de voir à l’intérieur.

La lueur était projetée par neuf talismans en papier. Les talismans avaient été peints par la jeune femme du Clan Xiao puis livrés personnellement à Meng Hao. Après avoir installé les talismans, elle était partie avec un arc respectueux.

Après qu’elle soit partie, Meng Hao cracha le brouillard de foudre, qui s’étendit pour couvrir la zone. Finalement, il pouvait ouvrir sa sacoche spirituelle sans inquiétude. Il sortit la Pilule de Terre du Tamis qu’il avait acquis de la Secte Noire et l’examina attentivement.

Alors qu’il regardait la pilule, le chapeau de gelée de viande sur sa tête commença à parler. «Hé, où est-ce que je me suis arrêté? Bon, continuons le sujet d’hier. Tu ne peux pas faire ça. C’est immoral! Tu ne peux pas simplement me jeter au sol. C’est trop excessif!»

Meng Hao ne répondit pas. La gelée de viande n’avait pas cessé de parler. Elle semblait pouvoir parler d’un sujet pendant toute une journée sans arrêt, quitte à se répéter.

«Que se passerait il si tu frappais un petit enfant…?»

«C’est aussi mauvais pour l’herbe et les plantes…»

«Les petits poissons et autres créatures sont tous innocents…»

C’était comme un bourdonnement d’oreille. Il essaya de l’ignorer, mais la voix du chapeau devint de plus en plus forte. Finalement, il cria, si fort que le son traversa le bouclier de brouillard de foudre. Quand les membres du clan entendirent la voix, ils échangèrent tous des regards.

«Tais-toi!» Grinçant des dents, Meng Hao attrapa le chapeau et le jeta sur le sol.

«Eee? Je n’avais pas fini. Où est-ce que je me suis arrêté? Eh bien, laisse-moi changer de sujet. Tu ne peux pas faire ça. C’est immoral…» Meng Hao leva la tête vers le ciel, avec une expression abattue. Après un moment, il se leva et commença à piétiner le chapeau.

Le visage pédant du vieil homme apparut soudainement. Même si Meng Hao le piétinait violemment, cela ne lui faisait rien. Au lieu de cela, il semblait parler encore plus sérieusement. «Vous ne pouvez pas faire ça, c’est trop cruel! C’est trop immoral!»

«Que voulez-vous?»dit Meng Hao, reculant de quelques pas, en serrant sa mâchoire. «Vous vous êtes échappé, pourquoi me suivez-vous? Laissez-moi tranquille !»

«Eee? Je t’ai accepté comme mon maître. Lier un maître signifie un lien pour la vie. Je ne serais jamais aussi immoral que de partir. Je ne ferais jamais quelque chose d’aussi dépourvu de principe, de manque de…» Meng Hao leva lentement la tête et regarda le plafond. Dix minutes passèrent, avant qu’il regarde de nouveau le chapeau.

«… Si peu de caractère. Je viens de te dire sept cent quarante-cinq choses qui me manquent. Voyez-vous à quel point je suis civilisé? Comme c’est sincère? En un mot, je ne te quitterai jamais.»

Meng Hao ne dit rien. Il leva soudainement la main et invoqua un Dragon de Flammes qui claqua dans le chapeau. Cette fois, un cri misérable retentit, pour être rapidement remplacé par un bavardage sans fin. Le chapeau était intact. Tandis que Meng Hao le fixait, des veines apparurent sur son front. Il avait toujours pensé qu’il était de nature patient, mais là il explosa de rage. Il sauta encore et encore sur le chapeau, le piétinant.

Mais… quelques instants plus tard, il s’arrêta. Et le chapeau retourna sur la tête de Meng Hao. Cette fois, cependant, il changea de couleur. Maintenant, il était vert, et son apparence était un peu plus exagérée qu’auparavant. Le visage de Meng Hao s’assombrit.

«Regarde, enfant, ne te débat pas. Je suis une bonne personne. J’essaie de t’aider. Tu es sur le chemin de la méchanceté, mais je suis prêt à utiliser mon propre pouvoir pour t’aider. Mon enfant, peut-être que tu ne sais pas combien de jeunes font un mauvais pas dans la vie, et le regrettent pour une éternité. Je vais t’aider à repousser l’amertume. Je vais t’aider à te libérer de ce maudit oiseau. J’ai échoué dans ma dernière vie, et la vie d’avant, et la vie d’avant avant aussi. Cet oiseau maudit et méprisable est le seul oiseau que je n’ai jamais converti! » Le chapeau semblait grincer des dents maintenant. «Dans cette vie, je le convertirai!

«De quel oiseau parlez-vous? »dit Meng Hao, le visage sombre. Un sentiment étrange apparut en lui. Ce chapeau ne pouvait pas être détruit. C’était vraiment énervant.

«Vous ne savez pas?» demanda le chapeau, avant de prendre la forme de la gelée de viande en face de Meng. Le visage archaïque apparut, et il avait l’air incrédule alors qu’il dévisageait Meng Hao. «Cieux, vous ne savez vraiment pas qui est ce maudit oiseau, massacrant, sans vergogne…» La gelée de viande se mit à trembler alors qu’elle laissait échapper des flots de malédictions. Meng Hao laissa échapper un long soupir en regardant le plafond. Après dix minutes, il regarda de nouveau la gelée de viande.

La gelée de viande finit enfin sa malédiction: «… devrait être jeté dans un fossé, maudit oiseau? Tu ne sais vraiment pas qui c’est?»

Meng Hao fixa la gelée de viande pendant un long moment avant de dire lentement, «Je ne sais pas.»

«Vous ne savez vraiment pas? »Demanda la gelée de viande, choquée. «Vraiment, vraiment pas maintenant? Impossible! Tu ne sais vraiment, vraiment, vraiment pas?»

«Je ne sais pas!» Meng Hao serra les dents. C’était vraiment frustrant d’essayer de communiquer avec cette gelée de viande.

«Cieux! Tu as son aura sur ton corps, mais tu ne sais pas. Comment est-ce possible? Comment peux-tu ne pas savoir? Cieux, cieux. Tu ne sais vraiment, vraiment, vraiment pas?» Ses yeux s’écarquillèrent et se remplirent d’un regard d’incrédulité.

Meng Hao ne savait pas quoi dire. Il ferma les yeux et s’assit pour méditer. Avec un fracas, la gelée de viande se transforma en un chapeau vert vif avant de revenir sur la tête de Meng Hao.

Dix minutes plus tard.

«Mais comment pouvez-vous l’ignorer? »

Vingt minutes.

«… Inconcevable! Tu ne sais vraiment pas…»

Deux heures.

«Pourquoi ne dites-vous rien? Oh, je comprends. Tu as honte. Regardez, c’est bon. Je suis une bonne personne. Je ferai tout mon possible pour te ramener du chemin de la méchanceté. Je… »

Le visage de Meng Hao devint de plus en plus disgracieux. Il avait vraiment atteint ses limites. Son tempérament explosa. Il rugit, attrapant le chapeau et le jetant à l’extérieur. Il tapa sa sacoche spirituelle, et près d’une centaine d’épées volantes apparurent et se précipitèrent vers le chapeau. La main de Meng Hao lança des incantations, et le Dragon de Flamme et la Lame de Vent apparurent.

Un bruit retentit dans toutes les directions, tous les membres du clan Xiao étaient effrayés. Xiao Chang’en écarquilla les yeux. Même s’il ne pouvait pas voir ce qui se passait, l’explosion était puissante.

La jeune femme eut l’air abasourdie, puis une expression étrange apparut sur son visage.

Meng Hao grinça des dents, fonça en avant, trancha son doigt et le couvrit de sang. En un clin d’œil, le Doigt de Sang était apparu. L’autre main brillait avec le Huitième Sort de Scellement de Démon.

Des explosions massives remplirent le ciel et la terre. Un moment plus tard, les ondulations s’éteignirent. Le corps entier de Meng Hao exsudait de l’amertume alors qu’il fixait la gelée de viande, qui sautillait énergiquement.

«C’est si étrange. Tu ne sais vraiment pas. Comment est-ce possible? Tu ne sais vraiment pas!»

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *