Je Scellerais Les Cieux – Chapitre 182

L’Aube…. Meng Hao ouvrit les yeux, puis les referma immédiatement.

«Quel bon ami! Au cours de plusieurs vies passées, je n’ai eu personne à qui parler. Je n’ai jamais réalisé à quel point c’est ennuyeux d’avoir personne avec qui parler… Et je n’ai jamais compris pourquoi tout le monde me déteste autant. Ils m’en donné le nom d’Exécration Ultime….»

«Ouais! Je n’ai jamais eu une discussion comme celle-ci dans la Secte de l’Épée Solitaire.»

– « Maintenant que nous avons fini de parler du soleil de midi, parlons un peu de l’après- midi…»

Tard dans la matinée…. La lumière du soleil pénétra dans la maison. Meng Hao ouvrit les yeux et regarda fixement Chen Fan et la gelée de viande. Il soupira et continua de méditer.

– «Laissez-moi vous dire que j’en ai marre des après – midi. Je me souviens de l’après-midi de l’année où je….»

– «Vous avez raison! C’est la même chose que moi. Mais la seule chose que je puisse faire pour l’instant, c’est de grincer des dents…. »

Meng Hao ouvrit plusieurs fois les yeux, mais tout ce qu’il put faire était de rire amèrement et de les refermer.

Chen Fan et la gelée de viande avaient parlé toute la nuit et toute la matinée. Un homme et un oiseau, avait une discussion inépuisable.

Meng Hao ne put s’empêcher d’admirer Chen. Il semblait qu’il était vraiment un match parfait pour la gelée de viande.

Meng Hao hésita à se lever, car il s’inquiéter que Chen Fan et la gelée de viande l’entraînent dans leur conversation. Il prit une grande inspiration et ferma les yeux, prétendant qu’il méditait.

Finalement, le soleil commença à se coucher….

«Je préfère le coucher du soleil. Chaque fois que je regarde le soleil couchant, je pense à cette année où je n’étais qu’une petite gelée de viande, je….»

«Le coucher du soleil est infiniment merveilleux. Vous ne savez vraiment pas à quel point il est difficile de pratiquer la Cultivation. Oh, ça me rappelle, au fil des ans, j’ai rassemblé mille histoires différentes sur le coucher du soleil. Je veux vraiment vous les raconter. Je vais commencer par le premier… »

Le soleil s’était couché. Bientôt, il fit nuit à nouveau. Et la scène se répéta sans fin pendant un jour et une nuit. Ils discutèrent, apparemment pas du tout fatigués. Quand minuit arriva, il semblait que Chen Fan ne pouvait plus continuer.

– «Umm, pourquoi ne pas nous reposer un peu?»

«Pas question! Je n’ai pas beaucoup de chance d’avoir une si belle discussion. Nous n’avons pas encore parlé du sens de la vie. Ah, le sens de la vie. Quelle belle fleur blanche! Dans ce passage» il commence à citer à tort une expression chinoise, puis abandonna au milieu.«Oh, c’est vrai. J’ai oublié. Avant de parler du sens de la vie, nous devons parler du clair de lune… ».

«Euh… Très bien. En fait, j’ai plus de trois mille histoires sur le clair de lune… ».

«Eee? J’ai aussi des histoires! En fait, j’en ai dix mille. Vous commencez en premier.»

Meng Hao était presque sur le point de s’effondrer. Ses yeux étaient injectés de sang, et il haletait en se forçant à se calmer pour reprendre sa méditation.

La nuit passa lentement. À l’extérieur, tout était calme. Mais dans la pièce, un homme et un oiseau avaient atteint le sommet de leur conversation. Tôt le matin, la lumière pénétra de nouveau dans la maison. Le visage de Chen Fan était un peu pâle et ses yeux étaient injectés de sang.

«Reposons – nous un peu… Je… j’ai des tâches à faire aujourd’hui….»

«Pas question! Je n’ai pas encore fini. Nous n’avons toujours pas parlé du sens de la vie. Maintenant que j’ai terminé avec mes dix mille histoires sur le clair de lune, nous pouvons continuer notre discussion.»

une autre journée passa. L’expression de Chen Fan était terne alors qu’il regardait le perroquet et son torrent incessant de mots. Un regard d’admiration grandit lentement dans ses yeux.

«Maintenant que nous avons établi la conversation correctement, nous pouvons enfin discuter du sens de la vie. Eee…? Il fait sombre dehors. Je viens de réaliser que lorsque nous avons parlé du coucher du soleil, il y avait trente mille histoires que j’avais oublié de mentionner. Ça ne marchera pas! Je n’ai pas de telles chances très souvent. Je dois vous raconter ces histoires….» La gelée de viande s’éclaircit la gorge à plusieurs reprises, puis recommença à parler.

Quelques heures passèrent, jusqu’à ce que la patience et la longévité de Chen Fan soient épuisées. «Je… j’ai vraiment des tâches à faire…». dit Chen Fan en se levant soudainement.

Meng Hao ouvrit les yeux et regarda avec admiration Chen Fan. Il venait de discourir non stop pendant deux jours et deux nuits….

«Petit Frère, j’ai en fait quelques tâches à faire, alors je vais m’absenter un moment. Hum… Je reviendrai te chercher dans quelques jours….» Son visage était pâle et il avait l’air étourdi. À partir de maintenant, il ne regarda plus la gelée de viande avec admiration, mais plutôt avec crainte.

Il s’était toujours considéré comme un grand parleur, mais maintenant, il réalisait à quel point il avait tort. Il existait un oiseau qui pouvait même le surpasser! Sans attendre que Meng Hao réponde, Chen Fan ouvrit la porte et s’enfuit.

«Frère Aîné,» Meng Hao l’appela, «Je pense que tu as une affinité avec ce perroquet Spirituel, pourquoi ne pas le prendre avec toi….»

Chen Fan chancela soudainement, et son visage se tordit. Sans un instant d’hésitation, son corps se transforma en un faisceau de lumière qui disparut au loin.

«Quel bon gars,» dit le perroquet , soupirant d’émotion. «J’aime vraiment ce Frère Aîné Chen. Je n’ai pas rencontré quelqu’un depuis des années capable de tenir une conversation aussi longue avec moi. Eee? Nous n’avons jamais discuté du sens de la vie! »

Le cuir chevelu de Meng Hao commença soudainement à devenir engourdi. Être capable de provoquer une telle réaction de la part de Frère Aîné Chen montrait à quel point cette gelée de viande était puissante. Une telle puissance était rarement vue dans le monde.

«C’est dommage que je ne puisse pas finir,» dit la gelée de viande, mécontente. «Je commençais juste à être excitée. Maintenant, tout est fini?» En parlant, elle vola sur l’épaule de Meng Hao. – «Pourquoi ne pas discuter un peu avec moi, je me sens un peu seul…»

Le visage de Meng Hao pâlit, et il prit une profonde inspiration. Il força un sourire ironique sur son visage, et son esprit travailla à fond, essayant de trouver une parade.

– «Je pense que vous avez peut-être oublié quelqu’un», dit-il.

– «Qui? Qui? Qui? Qui ai-je oublié? Comment pourrais-je oublier quelqu’un?» S’il avait une chance de discuter, la gelée de viande la saisirait immédiatement.

– «Vous avez oublié le vieil homme du masque! »dit Meng Hao à la hâte. – «Vous ne l’avez toujours pas encore sauvé du chemin de la méchanceté.»

«Eee? C’est vrai! Ce vieil homme n’est pas si mauvais, en fait. Mais tu as raison. Je dois aller discuter avec lui.» Le visage brillant d’anticipation, le perroquet se transforma en brume, avant de disparaître.

Meng Hao pouvait à peine entendre le cri triste et aigu du Patriarche du Clan Li lorsque la gelée de viande entra dans le masque. Il n’avait jamais entendu un tel cri venant de l’homme auparavant même sous la torture.

Meng Hao laissa échapper un long soupir et s’assit sur le sol, riant amèrement. Il regarda le clair de lune à l’extérieur et soupira à nouveau, se demandant à quoi allait ressembler sa vie dans les prochains jours. Avoir la gelée de viande avec lui était une pensée effrayante.

«Il doit y avoir un moyen de le contrôler. Cette fichue gelée de viande….» Meng Hao serra les dents, et ses yeux brillèrent. «Son vieil ennemi… le miroir en cuivre… le perroquet….» Ses yeux étincelèrent encore plus lorsqu’il pensa à atteindre la Formation du Noyau. Son anticipation monta en flèche.

Trois jours passèrent, durant lesquels Chen Fan ne revint jamais. De toute évidence, il était si effrayé par la gelée de viande de Meng Hao qu’il n’osa pas revenir. S’il le faisait, le perroquet pourrait l’amener dans une autre conversation.

C’était lors du quatrième jour qu’il rentra prudemment. Il ouvrit la porte de la chambre, puis recula de plusieurs pas. Quand il vit qu’il n’y avait pas de perroquet sur l’épaule de Meng Hao, il regarda autour de la pièce et laissa échapper un soupir.

Meng Hao ne pouvait que lui faire un sourire ironique. Que pouvait-il dire d’autre?

Chen Fan se tenait nerveusement à l’extérieur de la pièce. «Ce…. Petit Frère , il… est parti?» Il avait l’air très nerveux.

«Temporairement oui…». »répondit Meng Hao, se levant et sortant de la pièce.

Chen Fan laissa échapper un long soupir et regarda Meng Hao avec un sourire forcé.

«Petit Frère, ton perroquet est… Wow, quel oiseau. Je l’admire vraiment. Eh bien, pas besoin d’en parler davantage. Il ne reste plus que quelques jours avant le banquet du Clan Song. J’ai déjà tout arrangé. Le moment venu, nous pourrons nous téléporter directement. Aujourd’hui, pourquoi ne me laisses-tu pas te faire visiter la Secte de l’Épée Solitaire? Après tout, quand nous reviendrons du Clan Song, ce sera votre Secte, alors tu dois apprendre à la connaître.» Il attrapa la manche de Meng Hao et le tira vers la cour.

L’expression de Meng Hao était imperturbable, mais dans son esprit apparaissait une image de la carte du Domaine du Sud. Le Clan Song était situé relativement près de la Secte du Sort Violet. Quant à la Secte de l’Épée Solitaire, Meng Hao y avait beaucoup réfléchi ces derniers jours et était finalement parvenu à une conclusion. Il décida qu’il ne profiterait pas de l’offre de Chen Fan pour rejoindre la Secte de l’Épée Solitaire.

Il voulait toujours trouver un moyen de se déguiser et de rejoindre la Secte Sort Violet. Il apprendrait le Qi Violet de l’Est ainsi que l’alchimie. Et il trouverait également un moyen pour que le Grand-Maître Pilule Demon dissipe son poison.

Quant à la Secte de l’Épée Solitaire, Meng Hao ne croyait pas que le maître de Chen Fan serait capable de l’aider à se débarrasser du poison. Il avait besoin de l’aide de quelqu’un, au stade de la Scission Spirituelle!

Meng Hao en était certain. Cependant, Chen Fan était si chaleureux et accueillant, il ne pensait pas qu’il était approprié de le lui dire directement. En ce qui concerne le Clan Song, Meng Hao voulait absolument voir ce clan; cependant, à cause de ses inquiétudes à propos de la Secte, il hésitait encore.

«Je dois trouver un moyen d’entrer en contact avec Han Bei….» pensa-t-il. – «Elle devrait être en mesure de me dire ce qui s’est passé avec la Secte du Tamis Noir.» Il frotta sa sacoche spirituelle, et un sourire froid apparut. Il y avait à l’intérieur un morceau de jade qu’il pouvait utiliser pour acheter le silence de Han Bei.

Il visita la secte avec Chen Fan. Des bâtiments bordaient des chemins sinueux, et des ruisseaux coulaient ici et là. L’endroit semblait à la fois imposant et de bon goût.

Ils discutèrent tous les deux en marchant, jusqu’à midi. Finalement, ils atteignirent une grande structure circulaire qui était remplie de centaines de disciples de la condensation de qi de la Secte de l’Épée Solitaire.

«Voici l’Arène, expliqua Chen Fan, où les disciples de la Secte de l’Épée Solitaire peuvent se battre. Tu peux blesser tes adversaires mais pas les tuer. Il y a des punitions strictes pour quiconque enfreint les règles.»

Meng Hao la regarda et était sur le point de partir quand soudain, son front se plissa. Une voix sinistre retentit soudainement.

«Les invités peuvent se battre dans l’Arène de Bataille pour échanger des techniques avec nos disciples de la Secte. Moi, Li, je vais entrer dans l’arène. Je voudrais inviter cet invité étranger… à se battre avec moi s’il ose!» Ce n’était nul autre que l’homme d’âge moyen nommé Li. Un sourire hypocrite couvrit son visage alors qu’il sortait de la foule, fixant Meng Hao d’un air moqueur.

– «Vous cacherez-vous derrière votre grand frère? Si vous n’osez pas vous battre, alors vous feriez mieux d’espérer que vous n’aurez plus qu’à espérer de ne pas me rencontrer hors de la secte.»

Tout le monde regarda Meng Hao et Chen Fan.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *