Je Scellerais Les Cieux – Chapitre 192

– «Camarade Daoiste Han, que voulez-vous dire exactement? » répondit Meng Hao, impertubable. Malgré son calme, son cœur tremblait. Il se tourna vers Han Bei et leurs regards se croisèrent. Elle le dévisageait sans crainte.

Si l’expression de Meng Hao avait changé le moins du monde, Han Bei l’aurait remarqué. C’était, bien sûr, la raison pour laquelle elle s’était rapprochée de lui.

Han Bei était doué pour les intrigues, ce qui n’était pas une nouveauté pour Meng Hao. En fait, il n’avait rencontré personne parmi ses pairs capable de rivaliser avec elle en termes de complot.

«Frère Meng,» dit-elle avec un sourire charmeur, «il n’y a pas besoin de poser des questions auxquelles vous connaissez déjà la réponse. La jeune Sœur Xu était membre de la Secte Reliance dans l’État de Zhao, et vous aussi.» Couplé avec sa tenue d’homme, la rendait encore plus séduisante.

– «Oh? »répondit Meng Hao, la regardant avec un sourire vague.

Son expression changea un instant. Puis elle fronça les sourcils, et elle se sentit soudainement nerveuse.

«Frère Meng, c’est pour ton bien que j’ai aidé la jeune sœur Xu à plusieurs reprises. Sans mon aide, elle aurait été soupçonnée de complicité. Heureusement, j’ai beaucoup d’influence dans la Secte, donc elle n’a pas été impliquée quand vous avez pris Exécration Ultime.» Elle sourit. «Alors, comment comptez-vous me rembourser?»

Son sourire était magnifique, mais ses yeux vacillaient de ruse. Malgré son apparence charmante, Meng Hao connaissait la profondeur de sa nature intrigante, ce qui était impossible à distinguer de son expression. Il n’oublierait jamais comment elle avait appelé à plusieurs reprises «Xie, mon amour » ce jour-là, pour le tuer l’instant d’après.

Elle se pencha un peu plus près de Meng Hao. Du point de vue de quiconque qui les regardait, il semblerait qu’ils étaient assez intimes.

– «Camarade Daoiste Han,» dit-il froidement, «n’êtes-vous pas inquiet d’être vu si près de moi? Que se passera-t-il si la secte commence à soupçonner quelque chose? J’imagine qu’ils sont à ma recherche. Et dès mon départ d’ici, ils vont certainement envoyer des gens après moi.» Ses paroles semblaient décontractés, mais il essayait en fait de la tester.

«Frère Meng, vous pouvez me demander directement ce que vous voulez savoir. Il n’y a pas besoin d’essayer de me tester.» Elle gloussa en le regardant. Elle expira lentement, et son souffle le traversa, portant avec elle l’arôme des orchidées. Meng Hao fronça les sourcils et s’éloigna un peu d’elle.

Le voyant s’éloigner, Han Bei sourit pensivement. Elle se rapprocha encore de lui. Un délicat parfum émanait d’elle.

Meng Hao fronça les sourcils et s’éloigna encore plus loin. Han Bei laissa échapper un petit rire moqueur.

«La Secte du Tamis Noir vous cherche vraiment. Mais ne vous inquiétez pas. Les autres Sectes ne le savent pas. Tout est fait en secret. Mais vous devez faire attention quand même… ». Elle sourit puis, s’éloigna un peu plus de ce dernier. Soudain, la main de Meng Hao se referma sur sa taille souple. Il l’attira près de lui.

– «Comment voulez – vous que je vous remercie? »dit-il. – «Dites-le moi.» Il était si proche d’elle qu’elle pouvait le sentir respirer. Ils se regardèrent dans les yeux, et bien que leurs expressions semblaient toutes les deux chaudes, ils étaient clairement enfermés dans un combat d’intrigue.

Han Bei eut soudain l’air un peu troublé. Elle n’avait jamais prévu que Meng Hao ferait quelque chose comme ça. Elle récupéra rapidement son calme, puis ses yeux brillèrent d’une beauté indisciplinée.

– «C’est simple», dit-elle doucement. «Donnez-moi la page de jade que vous avez prise dans le chaudron carré. C’est tout.» Son corps se tordit soudainement imperceptiblement, et elle s’éloigna de Meng Hao avant de se levait.

«Frère Meng, réfléchissez bien,» dit-elle avec un sourire.

Meng Hao la regarda avec un sourire. Il ne dit rien, mais après un moment, il leva la main vers sa sacoche spirituelle pour produire une fiche en jade. Il la lança vers elle.

Elle fronça les sourcils. C’était juste une fiche de jade ordinaire, pas la page de jade qu’elle voulait. Cependant, elle savait aussi que Meng Hao était profondément habile en intrigue et n’était pas quelqu’un avec qui elle pouvait facilement tromper. Elle accepta la fiche de jade, la scannant avec Sens Spirituel. Une étrange expression traversa son visage avant de revenir à la normale. Elle jeta un regard profond à Meng Hao, puis un large sourire apparut à nouveau sur son visage. Elle hocha la tête, puis se retourna et se dirigea vers l’endroit où était assise le groupe de la Secte du Tamis Noir.

Meng Hao leva son verre et prit une gorgée d’alcool. La seule chose qui était sur la fiche de jade était une image de l’assasinnat de Xie Jie, que Meng Hao avait secrètement enregistrée ce jour-là.

En fait, même si Han Bei n’était pas venu le chercher, il aurait trouvé un moyen de la contacter. Il avait préparé le feuillet de jade comme un moyen d’obtenir des informations, et aussi comme une assurance.

Fatty regarda Han Bei partir, puis commença à poser des questions à Meng Hao. Chen Fan regarda Meng Hao avec admiration. Il réalisa soudain que, compte tenu de ses compétences, il n’était pas nécessaire d’arranger un mariage pour lui.

Une heure après, le son des cloches retentit et la lueur multicolore apparu. De son sein émergèrent deux personnes, un homme et une femme. L’homme était beau, grand et mince, avec des yeux magnifiques. Il portait une robe blanche et avait de longs cheveux noirs qui lui donnaient une sorte de beauté démoniaque. Il sourit à tout le monde et leva les mains jointes en guise de salutation.

«C’est l’Enfant Dao du clan Song, Song Yunshu! »

«Song Yunshu a une base de Cultivation extraordinaire. En tant qu’enfant Dao du Clan Song, il est la figure numéro un parmi leurs experts de l’Établissement des Fondations….»

«La fille à côté de lui est Song Jia. C’est la fille pour laquelle le Clan Song cherche un mari.»

Meng Hao leva les yeux, son regard balaya l’homme et la femme alors qu’ils sortaient de la lueur multicolore. Song Jia était petite et délicate. Elle avait les cheveux longs et la peau claire. Elle dégageait une douce féminité et avait de beaux yeux brillants. Ses yeux brillaient, pas avec les intrigues de Han Bei, le réprimande de Li Shiqi, ou la froideur de Xu Qing. Ses yeux brillaient de douceur.

Quiconque regardait Song Jia pouvait sentir sa pureté et sa douceur. Elle semblait être le genre de fille qui ne perdrait jamais son sang – froid.

Elle regarda la foule. À l’instant où Meng Hao regarda dans sa direction, leurs regards se fixèrent un instant.

Song Tian, qui était assis à l’avant, rit et cria: «L’heure est arrivée! De génération en génération, le Clan Song a pratiqué la Cultivation sans formalités excessives. Nous préférons la simplicité. Héros et individus talentueux des diverses Sectes et Clans, bienvenue dans le Clan Song. À l’exception de ceux qui sont ici pour observer, vous êtes tous ici pour la même raison. Je ne vais pas perdre de temps avec d’autres explications. Alors même que sa voix résonnait, il fit un geste de la main droite, et les nuages devant lui commencèrent à tourbillonner. En un clin d’œil, un vortex massif apparut, au – delà duquel un monde étrange pouvait être vu.

Dans ce monde se trouvait une vaste mer, au milieu de laquelle se trouvait un énorme arbre qui s’élevait dans le ciel. L’arbre colossal était plus grand qu’une montagne.

D’épaisses lianes s’enroulaient autour de son tronc, serpentant vers le ciel.

Le tronc était énorme. À son sommet, les membres s’étiraient pour former une forme presque identique à un champignon. Des lianes pendaient, certaines atteignant même la mer. Un vent sauvage balaya les eaux, provoquant des vagues bouillonnantes.

Là – haut, dans le ciel, des nuages noirs jaillirent et la foudre s’écrasa. Le son du tonnerre résonna.

Le banquet des Cultivateurs était en fait situé dans les nuages au – dessus de ce monde.

En riant, Song Tian dit: «Au sommet de cet arbre se trouve la Perle. Celui qui sera le premier à acquérir la perle sera le gendre du Clan Song de cette génération !» Il regarda à travers la foule, puis Song Jia. Ses yeux brillaient de l’amour d’un aîné pour un junior. Puis, son regard tomba sur Meng Hao. Tout aussi rapidement, il détourna le regard.

Excentrique Song n’avait pas parlé pendant tout ce temps. Il était impossible de dire ce qu’il pensait.

Han Bei ne bougea pas, mais les disciples qui l’entouraient semblaient avoir envie de partir. Ils étaient venus au Clan Song dans le seul but de devenir le beau – fils du Clan Song. Le succès signifierait un bénéfice instantané, pas pour la Secte, mais pour eux-mêmes.

Il était difficile de dire qui était le premier. De multiples silhouettes bondirent vers le vortex et la mer.

Li Daoyi ne bougea pas. En tant qu’enfant Dao, il n’était venu que pour observer. Il ne pouvait évidemment pas se marier dans le Clan Song. Le reste des membres du Clan Li était différent. Un par un, ils volèrent vers le vortex.

Wang Tengfei était assis là pensivement, hésitant. Wang Xifan tendit la main pour barrer sa route. Cependant, il avait depuis longtemps pris sa décision. Il s’avança et se transforma en un faisceau coloré qui se dirigea vers le vortex.

Sa participation était différente de celle des autres. Des regards d’étonnement apparurent sur les visages des disciples de la Secte du Sort Violet, en particulier leur Cultivateur de l’Âme Naissante. Ses yeux vacillèrent. À côté de lui, le Cultivateur de l’Âme Naissante du Clan Wang fronça les sourcils.

Fatty fit une toux sèche et regarda Meng Hao. Puis, il vola dans les airs. Sa base de Cultivation n’était pas encore au stade de l’Établissement des Fondations, mais il avait une foule d’objets de magie. Le reste des Cultivateurs de la Secte du Givre Doré volèrent avec lui. Ensemble, ils chargèrent vers le vortex.

Quant à Chen Fan et les autres de la Secte de l’Épée Solitaire, ils volèrent l’un après l’autre. Il en était de même pour les disciples de la Secte du Démon de Sang, y compris Wang Youcai. Li Shiqi était assise là, l’air calme.

Meng Hao regarda à travers le vortex nuageux vers la mer tentaculaire et l’arbre massif. Ses yeux se plissèrent, et il resta assis là pensivement pendant un moment. Puis il se leva, s’avança et se précipita vers le vortex.

La femme invisible était toujours là. Elle regarda Meng Hao disparaître dans le vortex. L’amour tendre dans ses yeux devint plus fort. Finalement, elle soupira.

«Tu dois marcher seul. Peut-être qu’un jour, tu trouveras ton chemin, et tu comprendras tout. Si tu n’y parviens pas, alors mère attendra que tu te réincarne encore une fois dans les sources jaunes des enfers.» Sa voix était douce alors qu’elle regardait Meng Hao. Elle ferma les yeux, se retourna, puis disparut. C’était comme si elle n’avait jamais été là pour commencer.

Des vagues monstrueuses roulèrent sur la surface de la mer, propulsées par le vent hurlant. Il menaçait de faire exploser tous les Cultivateurs qui approchaient, rendant incroyablement difficile d’atteindre le gigantesque arbre.

Comparés à l’arbre, ils étaient comme des grillons ou des fourmis, minuscules à l’extrême.

Meng Hao regarda les eaux et plissa les yeux. Sous les vagues massives, on pouvait voir des ombres sombres nager dans les deux sens. Un sentiment de danger jaillit en lui.

«La recherche d’un beau-fils par le Clan Song est une épreuve par le feu», dit le Patriarche du Clan Song. «Nous ne voulons pas d’un spectacle sanglant. Si quelqu’un sent que le danger est devenu trop extrême, vous pouvez abandonner suffit de le dire à haute voix et être instantanément téléporté.» Ses mots résonnèrent à travers la mer. Au son de ses mots, le vent diminua soudainement, comme s’il n’osait pas interférer.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *