J’étais Une Épée Quand Je Me Suis Réincarné – Chapitre 120

Le deuxième jour était terminé, donc Fran et moi devions naturellement commencer à nous préparer pour le troisième. J’aurais vraiment voulu que tout se passe bien pour une fois, mais nos processus ont été interrompus car nous avons détecté un autre groupe qui s’approchait du restaurant que nous empruntions. Cette fois, cependant, ni Fran ni moi n’avons pris la peine de nous mettre d’accord ou de nous préparer au combat.

« Professeur. » (Fran)

« Oui, Urushi est de retour. Bien que. on dirait qu’il a quelques personnes qui le suivent… »

« Quatre. » (Fran)

En me concentrant plus, j’ai pu comprendre en gros ce qui se passait. Les personnes qui accompagnaient Urushi étaient toutes des personnes que nous connaissions bien. Soit, Colbert et nos trois vendeuses. Cependant, je ne comprend pas pourquoi ils viennent ici, avec Urushi en plus.

« Woof woof woof ! » (Urushi)

« Nn. Ouvre la porte maintenant. » (Fran)

Nous avons accueilli nos quatre employés à l’intérieur, seulement pour constater que le plus fort d’entre eux avait été blessé. Colbert marchait avec une boiterie, et il ne semblait même pas pouvoir se débrouiller seul. Judith devait le soutenir pour qu’il puisse se rendre à l’intérieur. Le tissu enroulé autour de sa jambe gauche était déjà complètement taché de rouge.

Zut. Qu’est-il arrivé ?

« Blessé ? » (Fran)

« S’il vous plaît ne faites pas attention à moi, je suis désolé de comparaître devant vous de manière si honteuse. C’était une erreur mineure. » (Colbert)

« Il a fini par être blessé parce qu’il nous protégeait. » (Lydia)

« Colbert aurait probablement gagné si nous n’étions pas là pour le tirer vers le bas. » (Judith)

« Tout était de notre faute. » (Maia)

Il ne faisait aucun doute que Colbert était fort. Il avait des statistiques élevées et il était évident qu’il avait également perfectionné ses compétences techniques. Nous savions pertinemment qu’il était digne de son rang. J’ai cru comprendre qu’il devait protéger les Jeunes Fille Ecarlate et tous les autres, mais c’était quand même une très grosse blessure, qui n’aurait pu être infligée que par un adversaire redoutable.

« J’ai eu une potion sous la main, mais ses effets n’étaient pas assez forts pour soigner toutes mes blessures. » (Colbert)

« Tout son pied avait été arraché ! » (Judith)

Apparemment, la blessure avait été encore pire un peu plus tôt.

« Urushi nous a sauvé. » (Maia)

« Nous étions dans un très mauvais emplacement, mais Urushi a réussi à chasser la personne qui nous a attaqués. » (Lydia)

« Il apparut de l’ombre de l’homme et exécuta une attaque sournoise au bon moment. C’était une manoeuvre magnifique. » (Colbert)

« Il était vraiment génial ! » (Judith)

Ahhh, je vois maintenant. C’est pourquoi ils sont revenus ensemble.

« D’abord, guérir les blessures. Guérison supérieure. » (Fran)

« Incroyable ! Mes blessures se referment si rapidement que je peux les voir disparaître sous mes yeux. » (Colbert)

« Woah, un tel niveau de magie de guérison ? A quel point êtes-vous devant moi, Jeune fille à l’épée magique…? Et à quel point dois-je déprimé maintenant ? » (Lydia)

Nous leur avons demandé de s’asseoir et d’expliquer ce qui s’était passé après s’être assuré que Colbert était guéri.

« Qu’est-il arrivé ? » (Fran)

« Eh bien, tout a commencé lorsque nous nous avons quitté la Guilde des Chefs. Nous avions prévu de rentrer à l’auberge où nous étions. » (Maia)

« Nous sommes tous les trois restés là depuis que nous sommes des aventurières. » (Judith)

« J’avais prévu de rentrer chez moi après avoir escorté les filles jusqu’à la leur auberge. Par conséquent, je les avais accompagnés. » (Colbert)

Apparemment, ils ont été attaqués par un homme gigantesque de plus de deux mètres avant d’atteindre leur destination. Il ne s’agissait pas non plus d’une attaque aveugle, l’homme avait clairement reconnu les filles, comme il les avait appelées avant de se lancer à l’assaut.

« Il était clair que l’objectif de l’homme était d’éliminer les trois membres des Jeunes Filles Ecarlates. » (Colbert)

« Absolument certain ? » (Fran)

« Ouaip. Il nous a demandé si nous étions ou non des vendeuses de la Queue noir. » (Maia)

« Mais il a effectivement commencé à attaquer avant d’attendre que nous répondions. »

« Ne le dis à personne, mais le voir venir à nous comme ça m’a presque fait mouiller moi-même. » (Lydia) (ndt : dans le sens où elle voulait se pisser dessus, vous pensiez à quoi ?!)

En d’autres termes, l’assaillant savait à quoi elles ressemblaient. Il savait probablement aussi où elles vivaient, voyant comment il leur avait tendu une embuscade en cours de route.

« Avez-vous des informations sur l’ennemi ? » (Fran)

« En effet, nous en avons. L’homme a prononcé son nom alors qu’il attaquait. » (Colbert)

« Intéressant. » (Fran)

« Il s’appelait Zerrosreed, le Berserker. Je pensais que les rumeurs n’avaient été que de simples exagérations, mais on m’a clairement prouvé que j’avais tort. » (Colbert)

« Je pense qu’il pourrait être plus fort que ce que la rumeur dit. » (Judith)

« Qui ? » (Fran)

« Attends, vous ne savez pas de qui il s’agit ? Vraiment, jeune fille à l’épée magique ? » (Lydia)

« Nn. » (Fran)

Le gars était apparemment célèbre, et nos quatre compagnons ont trouvé étrange que Fran ne connaisse pas son nom.

« Heheh, alors je vais tout vous dire sur lui ! » (Lydia)

Lydia a rapidement passé en revue toutes les rumeurs et nous en a parlé à propos du gars.

Apparemment, il perdrait la capacité de différencier les ennemis des alliés au moment du son combat. Il avait même une prime sur sa tête parce qu’il avait tué le prince de l’un des pays pour lesquels il était supposé travailler. Ce mec semblait dangereux comme l’enfer.

La guilde l’a assimilé à un Rang C, mais des rumeurs disaient que son rang ne lui rendait pas justice. Toutes les personnes présentes avaient simplement écarté les rumeurs et les avaient qualifiées de simples rumeurs, mais elles avaient manifestement prouvé leur véracité.

Il était vraiment fort.

« L’attaque surprise d’Urushi était la seule raison pour laquelle il avait reculé. Comme prévu, aucun homme aussi puissant que le Berserker ne pourrait résister à l’embuscade d’un Loup des ténèbres. » (Colbert)

« Urushi. Bon garçon. » (Fran)

« Wooaaf. » (Urushi)

Urushi ne semblait pas complètement satisfait malgré les louanges. Je sentais qu’il était déçu de ne pas avoir pu finir l’homme, même s’il avait réussi à lancer une attaque sournoise.

Judith avait l’air légèrement troublée, ce qui n’avait de sens que si elle était attaquée par une personne beaucoup plus puissante qu’elle. Merde, nous ne pouvons pas nous permettre de la faire arrêter.

J’avais peur que son groupe abandonne la tâche de vendre du pain au curry, mais mes inquiétudes se sont révélées inutiles. Plutôt que de succomber à la peur, elle a déclaré à son groupe de défier leurs peurs et de mener le travail à bien. Sa fierté d’aventurière avait complètement submergé son sentiment de terreur. Colbert a agi de manière assez similaire ; et tout excité a déclaré qu’il allait vaincre le Berserker la prochaine fois qu’ils se recroiseraient.

« Dans ce cas, espère travailler ensemble demain. » (Fran)

« Bien entendu ! » (Judith)

« Moi aussi ! » (Lydia)

« Je ferai de mon mieux. » (Maia)

« La prochaine fois que nous nous rencontrons, je donne à ce gorille un sacré coup de poing ! » (Colbert)

Nous avons guidé Colbert et les vendeuses vers l’endroit où nous restions après avoir confirmé leurs intentions. Le district comptait de nombreux gardes, nous avons donc pensé qu’il serait en sécurité. Au départ, nous avions prévu de les laisser emprunter notre chambre s’il n’y en avait plus, mais le personnel de l’hôtel nous a tout de suite fait quelques arrangements dès qu’ils ont aperçu Colbert.

« Vous partez encore, Jeune fille à l’épée magique ? » (Lydia) (ndt : Jeune fille à l’épée magique = Magic Sword Girl, mais vu que Fran est une enfant, je met « jeune » devant.)

« Nn. Sera de retour le matin. » (Fran)

« Attendez attendez ! Ne me dites pas que vous allez le chercher !? » (Lydia)

« Non. Aller ailleurs. » (Fran)

« Très bien alors… » (Lydia)

« C’est trop dangereux d’y aller seul ! » (Colbert)

« Pas seul. Ensemble avec Urushi. » (Fran)

« Woof ! » (Urushi)

« Je comprends… Cependant, assurez-vous de revenir le matin. Nous serons disqualifiés si vous ne parvenez pas à revenir. » (Colbert)

« Nn. Aucun problème. » (Fran)

Nous sommes retournés à la cuisine pour que Urushi puisse nous dire ce qu’il avait trouvé.

« Aoo Woaof ! » (Urushi)

« Nn ? » (Fran)

Urushi a essayé de transmettre son message en levant ses pattes avant tout en faisant des bruits de chien. Nous avons pu comprendre le fait qu’il essayait de nous dire quelque chose et que le contenu de son message était plutôt urgent. Cependant, nous n’avons pas pu discerner d’autres détails.

J’étais prêt pour cette situation exacte cependant. J’avais mis au point une méthode qui pourrait éventuellement lui permettre de communiquer avec nous, alors je le lui ai expliqué.

« Woof ! » (Urushi)

« Tu penses que tu y arriveras ? D’accord, essaye-ma d’abord sur moi. »

« Woaf ! » (Urushi)

« Hmm… Ouais, ça n’a pas marché. »

Je veux qu’Urushi utiliser Maléfice (Niv.8) sur moi. Son effet permet d’implanter directement ce qu’il imagine dans l’esprit de sa cible et ainsi, il peut provoquer des hallucinations. Ce sort devrait normalement être vu comme de la Magie d’Illusion, mais ce n’était pas le cas. Elle était assimiler à la Magie des Ombres, en raison de son effet direct sur le cerveau de la cible. En conséquence, cette magie est beaucoup plus difficile que celle basée sur l’illusion.

Plus précisément, le concept était de faire en sorte qu’Urushi projette ses souvenirs par opposition à quelque chose qu’il imaginait. Cela, à son tour, pourrait éventuellement permettre à Urushi de communiquer avec nous alors qu’il était incapable de parler.

Cependant, cela ne se passa pas aussi bien que je l’avais supposé, probablement parce que je n’avais pas d’intelligence géniale pour le sort.

« Essaye sur Fran à la place. »

« Woof ! » (Urushi)

« Prête. » (Fran)

« Oaf ! » (Urushi)

« Nn ! Peut voir clairement. Cerveau. Deuxième fils du Seigneur. » (Fran)

« Woof Woof ! » (Urushi)

Il semblait que cela a fonctionné. Bien, communiquer avec Urushi serait encore plus facile à l’avenir.

Fran m’a expliqué tout ce que Urushi avait rendu témoignage.

« Bien. Ainsi, le deuxième fils du seigneur est celui qui se cache derrière tout. »

« Ooof. » (Urushi)

« Jamais dans mes rêves les plus fous je n’aurais jamais imaginé que nous allions finalement sauvé la ville par accident. »

« Surprenant. » (Fran)

« Mais maintenant, il en a après nous à cause de ça. »

Je devais admettre que nous étions un peu dépassés. Nous avons devoir traiter avec Waint, Bluke, Zerais, Rynford et même Zerrosreed Le Berserker pour couronner le tout.

Nous étions confrontés à une organisation entière, une organisation qui avait déjà tissé son réseau. Cela allait être difficile, surtout compte tenu du peu de temps dont nous disposions pour nous en occuper.

J’imagine que cela nous aiderait si nous empruntions également le pouvoir d’une organisation… même si je ne suis pas tout à fait sûr que les personnes que j’avais en tête seraient réellement disposées à nous aider.

« Allons rendre visite au manoir du Seigneur. »

« Nn. » (Fran)

« Woof ! » (Urushi)

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *