J’étais Une Épée Quand Je Me Suis Réincarné – Chapitre 124

Fran m’a pris et m’a heurté contre la lance de Luzerio et a provoqué une série d’étincelles pour illuminer l’espace souterrain.

Elle était beaucoup plus habile que lui, mais devait se retenir pour pouvoir le garder en vie pour en tirer des informations. De plus, il y est allé assez fort pour commencer. Son niveau d’aventurier serait au moins le Rang C.

La combinaison de tous les facteurs susmentionnés les a amenés à se battre à peu près au même niveau. Malheureusement pour Luzerio, ses capacités lui avaient permis de comprendre pourquoi il continuait toujours de respirer.

« Merde ! Meurs juste, merde ! » (Luzerio)

« Je refuse. » (Fran)

« Merde ! Merde merde merde merde merde ! Comment une putain de gamine est assez forte pour me tenir tête !? » (Luzerio)

« Arrête avec le déni. Ça ne marche pas. » (Fran)

« Ferme ta gueullleee !!!! » (Luzerio)

Il avait probablement prévu de prendre son temps avec Fran, mais la réalité avait plutôt saisi sa dignité et l’avait giflée au visage, car c’était elle et non lui qui finissait par se retenir. Le fait que ses frappes ne fussent pas aussi graves que des égratignures l’a poussé à crier de frustration.

Il serait dans notre intérêt de conclure le plus rapidement possible afin de pouvoir poursuivre Rynford, mais sa Résistance à la paralysie était plutôt élevée. J’ai donc pensé que nous ne pourrions probablement pas l’avoir avec Etourdissement.

« D’accord, je tente le tout pour le tout. Essaye de ne pas le tuer si tu peux. »

(D’accord.) (Fran)

« Juste meurs putain de saloopppee !!!! » (Luzerio)s

Je lance le Mur du vent sans chanter au moment où Luzerio étend sa lance pour tenter d’infliger des dégâts raisonnables et fait que sa frappe dévie loin de la trajectoire prévue.

« Quoi !? » (Luzerio)

« Ouverture. » (Fran)

Fran a immédiatement jeté son arme de côté alors que je suivais mon sort avec un autre.

« Etourdissement ! »

« Garghghg ! » (Luzerio)

Ouaiiss, je savais qu’il ne finirait pas par être paralysé.

« Espèce de salope braaaaughhhh !! » (Luzerio)

Etourdissement ne fit vraiment rien mis à part le faire tressaillir, alors il se retourna immédiatement et attrapa sa lance. Cependant, il a été interrompu par Urushi, qui a rapidement sauté de son ombre et lui a bien mordu une jambe.

« Grrrrrrrrrrr ! » (Urushi)

« Graahhghghgh ! » (Luzerio)

Sa jambe droite avait été complètement détachée de son corps. Il a rapidement perdu l’équilibre et est tombé en regardant son membre coupé avec un air ahuri.

« … M-Ma jambe! Ma jambe !!!! » (Luzerio)

Il regarda Fran et Urushi en grinçant des dents de haine et de rage. Il semblait presque que son seul regard pouvait causer une sorte de malédiction.

Malgré cela, voir Fran pointer sa lame sur son visage le fit finalement abandonner. Il laissa tomber la dague qu’il avait apparemment tirée de nulle part et finit par s’effondrer un peu.

« Je veux des informations sur Rynford. » (Fran)

« Putain, tu veux savoir quoi ? » (Luzerio)

« Décrire. » (Fran)

« Rynford est un homme tout droit sorti de l’enfer. Il a la capacité de bénir les gens avec le pouvoir du Dieu du Mal. Nous avons abandonné notre coquille humaine de merde pour pouvoir évoluer et atteindre un nouveau stade ! » (Luzerio)

Le pouvoir du Dieu du Mal, hein ? Ouais, je n’appellerais pas le changement de Bluke comme une évolution. Qu’est-ce qui ne va pas avec ce gar ? Il veut évoluer pour ça ? La seule chose que vous pouvez faire une fois « évoluer », c’est être Déchaîner. Ouais, je ne comprends définitivement pas ses goûts de déviant.

« Objectif de Rynford ? » (Fran)

« Rynford n’a qu’un seul objectif, le pouvoir ultime ! » (Luzerio)

« Nn ? Signifie faire revivre le Dieu du Mal ? » (Fran)

Mes pensées étaient plus ou moins les mêmes que celles de Fran. J’avais supposé qu’il voulait faire revivre ou libérer le Dieu du Mal ou quelque chose comme ça.

Es-tu un attardé ? Faire revivre le Dieu du Mal entraînerait la fin du monde ? Tu penses que nous voulons juste mourir ? Bon sang, tu ne peux pas tuer des gens ou baiser des salopes si tu n’es pas en vie.

« Donc, cela signifie-t-il qu’il envisage essentiellement d’utiliser le pouvoir du Dieu du Mal ? Mais comment gère-t-il ça s’il n’est pas croyant ? » (Fran)

« Mal comme son nom le dit, un Dieu qui règne sur le Mal. Il n’a aucun scrupule à donner son pouvoir à des pécheurs comme moi. » (Luzerio)

Ah, c’est logique. Donc, il est d’accord pour aider quelqu’un qui est pervers, même s’ils ne l’adorent pas.

« Rynford, où ? » (Fran)

« Il a déjà déménagé dans une autre des bases que Bluke a préparées pour lui. » (Luzerio)

« Emplacement ? » (Fran)

« Hahahahahah ! Tu veux savoir où c’est ? Je vais te dire où c’est. C’est à côté du manoir du Seigneur, en plein centre-ville. C’est l’endroit idéal pour que Rynford puisse canaliser sa magie à travers toute la ville de Barbra ! » (Luzerio)

Vous savez, il est extrêmement coopératif. Est-il débile ou quelque chose du genre ?

Au moment où cette pensée me traversa l’esprit, ce fut le moment où la bague de son doigt se brisa en donnant une lueur pâle ; Luzerio semblait presque disparaitre.

« Gyahahaha ! On dirait que tu as baissé ta garde, gamine ! » (Luzerio)

Il est réapparu à une dizaine de mètres de nous. Il semblait que la bague qu’il venait d’utiliser avait la capacité d’être sacrifiée afin de lui permettre de se téléporter sur une courte distance. Après s’être téléporté, l’homme lâcha un rire douloureux en tirant un petit récipient et en vida son contenu en un instant.

« Tu sais pourquoi j’étais prêt à parler ? Parce que tu vas mourir ici, maintenant quand même ! » (Luzerio)

Ses mots ont été accompagnés par l’émission d’une aura noire. Il était entré dans le même état que Bluke venait de connaître un peu plus tôt.

Son Analyse m’a amené à constater qu’il avait acquis le statut Déchaîner. J’étais plus ou moins tout à fait certain que les produits qu’il venait de prendre étaient cette eau fabriquée sur mesure par Rynford et imprégnée de la magie. En d’autres termes, il avait choisi de se transformer en un humain maléfique. Il semblait qu’il considérait vraiment cela comme une sorte d’ascension.

La chair autour de laquelle sa jambe a été sectionnée à même commencer à bouillonner alors qu’elle se préparait à se régénérer.

« Je vais vous déchirer putain pieagughgh ! » (Luzerio)

Ettt, non.

J’avais commencé à préparer Saut Court dès l’instant où il s’est téléporté. Nous avions déjà vu ce qui s’était passé avec Bluke, alors nous ne l’avons pas le laissé faire à sa guise. Ce n’était pas un anime, et il n’y avait pas d’effets spéciaux impressionnants qui accompagnent sa transformation, il était donc inutile de le regarder se transformer.

Fran saisit fermement sa mâchoire au moment où il cligna des yeux et la tint de manière à ce que sa bouche reste ouverte. Si elle le voulait, elle aurait peut-être pu simplement mettre un peu plus de force dans sa main et l’écraser, mais au lieu de cela, elle l’a écrasé au sol.

« Boire. » (Fran)

« Gurajksdhgkjuiasudghask. » (Luzerio)

Elle activa son Stockage dimensionnel et l’ouvrit juste devant sa paume afin de le forcer à boire l’eau de récupération. Il n’a pas été capable de fermer sa bouche ou de la recracher, et il a donc fini par en ingérer une quantité.

« Gaaahhh ! Gahahhhhh ! Greruaughghg ! » (Luzerio)

Ses deux états anormaux ont disparu ; Luzerio sentit la puissance quitter son corps et leva les yeux sur Fran avec une expression vide, surprise.

« Putain… qu’est-ce que tu as fais !? » (Luzerio)

« Anomalie d’état fixe. » (Fran)

« P-Pas possible. Putain de merde ! QQQ-Qu’est-il arrivé à toute cette puissance débordante !? Mon pouvoir !? Puuuutaaaainnn !!! Je vais te tuer, putain de merde ! » (Luzerio)

« Hmph. » (Fran)

Fran donna un crochet du droit dans sa mâchoire. Luzerio a immédiatement basculé en arrière, probablement à la suite d’une commotion cérébrale.

« Tais-toi. » (Fran)

On aurait dit que ses cris lui avaient fait mal aux tympans à cause de leur son excessivement fort.

« Eh bien, ça marche, je suppose. »

Bien, et maintenant ? Nous en savions assez, alors nous étions heureux d’avoir réussi à la capturer vivant, mais nous étions en train de nous dire qu’il fallait le traîner avec nous et le livrer aux gardes. Heureusement, nos pensées ont été interrompues par une série de pas précipités venant de derrière nous.

« Est-ce que vous allez bien ? » (Chef)

La garde en chef nous a accueillis alors qu’il s’approchait. Son timing était impeccable ; nous avons rapidement transmis Luzerio au chef et toutes les informations que nous avons obtenues de lui.

Ou attend, non, ce n’est pas bon. Luzerio et bien plus fort que les soldats, donc le laisser tel quel n’était probablement pas la meilleure idée.

« Wah ! » (Chef)

J’ai coupé le reste de la jambe de Luzerio avec un Vent Rapide. Il ne serait probablement pas capable de se battre avec les deux jambes en moins, donc c’était très bien, je suppose. Nous avons rapidement scellé la plaie en le soignant. Le seul problème, c’est qu’il s’était réveillé à la suite de la douleur, un problème que Fran a rapidement résolu en lui infligeant une nouvelle commotion.

Le chef avait poussé un petit cri en réponse à nos actions, ce qui… n’était pas exactement ce que j’appellerais favorable. Pour lui, c’était comme si Fran avait commis tous ses actes d’une cruauté surdimensionnée.

(Pas de soucis. Je l’aurais fait si Professeur ne l’avait pas fait.) (Fran)

Oui, je suppose qu’il est un peu trop tard pour que je m’inquiète de ce genre de choses, vu que nous lui avons déjà fait peur plus tôt de toute façon.

(Nn. Plus important, avançons.) (Fran)

« Ouais, c’est vrai. Nous devrions nous concentrer sur cela à la place. »

Surtout que nous avons compris où Rynford était allé.

Avancé dans le sentier souterrain nous a finalement conduits à un jardin dans ce qui ressemblait à un domaine abandonné dans le quartier des nobles. J’avais espéré que nous nous retrouverions dans la cachette, mais malheureusement, les choses ne déroulent pas comme on le veut. L’endroit où nous étions en ce moment n’était pas juste à côté du manoir du Seigneur. En fait, c’était à une bonne distance, mais vous pouviez voir le centre de la ville si vous essayiez.

« Très bien, faisons ça. »

« Nn. » (Fran)

« Kuy ? » (Urushi)

« Qu’est-ce qu’il y a mon garçon ? »

« Woof woof woof ! » (Urushi)

Urushi semblait vouloir aller dans une direction opposée à celle du manoir du Seigneur.

« Est-ce là que ton nez dit que Zerais se trouve ? »

« Woof ! » (Urushi)

Cela signifie-t-il que Zerais et Rynford se séparent pour pouvoir faire leur propre chose ? Ou bien la cachette que Luzerio a parlé est fausse ? Il ne mentait pas, mais il aurait finalement pu être nourri de fausses informations pour pouvoir fonctionner comme un pion sacrifiable lorsqu’il serait attrapé.

« Hmm… Que faisons-nous… avons-nous confiance en ce que Luzerio nous a dit ou allons-nous après Zerais…? »

Dans ce genre de situation, il serait probablement préférable que nous poursuivions le chemin qui conduit au plus haut degré de certitude. Nous pouvions toujours retrouver Zerais à tout moment grâce au nez d’Urushi, il n’y avait donc aucun mal à donner un contrôle rapide aux faits supposés de Rynford.

« Direction : le quartier des nobles. Nous allons chasser Rynford en premier. »

« Nn. On y va. » (Fran)

« Woof. » (Urushi)

Urushi a utilisé Saut Aérien pour nous permettre de nous diriger vers le manoir du Seigneur. Regarder en bas nous a permis de voir les chevaliers qui couraient autour de la ville en faisant tout ce dont ils avaient besoin ; il semblait que Dannan avait en fait réussi à faire son travail.

Un cri déchirant nos oreilles a bientôt interrompu notre voyage ; nous avons vu une femme se faire agresser par ce qui ressemblait presque à un chamois, Daruma à la peau noire, un homme maléfique.

Nous étions pressés, mais pas autant que de laisser les victimes à leur sort.

« Urushi. »

« Woof ! » (Urushi)

Urushi plongea droit devant le méchant humain et permit à Fran de lui trancher le cou en passant.

Mais il n’est pas mort. Sa tête est restée inchangée.

« Gruruooohhhh ! » (Homme maléfique)

Il avait en fait réussi à comprendre que nous allions venir, alors il avait levé les bras et les avait sacrifiés pour sauver sa vie.

Nom : Être maléfique
Race : Humain maléfique
Statut : Niv.1
Etat : Folie, Déchaîner
HP: 227 MP: 110 STR: 107 VIT: 117 AGI: 66 INT: 36 MGC: 77 DEX: 55

Compétences :
Détection de présence (Niv.4), Arts de l'épée (Niv.3), Arts martiaux (Niv.4), Vision nocturne (Niv.3)

Compétences supplémentaires :
Arts du Mal (Niv.2)

Titres :
Serviteur du Dieu du Mal

Équipement :
Épée longue en acier

Description : Inconnu

Euh, celui-ci est assez fort. Était-ce un aventurier ou quelque chose comme ça ? On aurait dit qu’il possédait encore certaines de ses anciennes compétences. En d’autres termes, mes soupçons étaient sur place, plus l’humain était fort, plus fort était l’humain maléfique qui en résultait.

« Hmmm… Cela dit, j’ai l’impression d’avoir déjà vu le gars quelque part. Où était-ce encore…? »

(Aventurier. Faisait beaucoup de bruit au stand.) (Fran)

« Oh, c’est vrai ! Oui, je me souviens de lui maintenant. »

Il avait causé des ennuis à notre stand, alors Colbert lui avait donné un coup de pied dans le cul. Il m’a semblé qu’il était … un Rang F, mais maintenant, il était devenu aussi fort qu’un Rang D. Sensationnel. Cette évolution a vraiment fait du bon travail.

Cependant, nous n’avions pas vraiment de problèmes à le traiter ; la seconde frappe de Fran le fendit en plein milieu. Du sang et d’autres fluides corporels s’échappèrent de son corps musclé alors qu’il se séparait des coutures.

« Hiiiiiiihhhh ! » (Femme)

La femme que nous avions sauvée était devenue pâle parce que le cadavre à l’apparence démoniaque était tombé devant elle, mais elle réussit d’une façon ou d’une autre à exprimer un mot de remerciement.

« Merci beaucoup d-d’avoir sauvé ma vie. » (Femme)

« Merde… et maintenant ? Nous ne pouvions pas vraiment la laisser ici, il pourrait y avoir plus d’humains maléfiques. »

« Nn. » (Fran)

« Hein ? Kyaah ! » (Femme)

« Un peu lourde, juste un peu. » (Fran)

Fran la souleva et sauta sur le dos d’Urushi avant de le faire immédiatement accélérer jusqu’à l’endroit où nous avons vu les chevaliers. La femme a commencé à crier, mais nous ne pouvions pas vraiment la blâmer.

« Kyaaaaahhhhhh !!!! » (Femme)

Je veux dire, qui ne crierait pas si un loup de trois mètres de haut surgissait devant soi et commençait à les emporter à très grande vitesse ?

« Kyaaaaahhhhhh !!!! » (Femme)

Espérons que cela ne finira pas par la laisser un traumatisme quelconque. J’espère.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *