J’étais Une Épée Quand Je Me Suis Réincarné – Chapitre 125

« Très bien, nous allons nous occuper de la dame. » (Chevalier)

« Nn. » (Fran)

« Nous vous remercions pour votre aide. » (Chevalier)

« Merci beaucoup Fran ! Tu m’as sauvé la vie ! » (Femme)

« Nn. Au revoir. » (Fran)

« Prends soin de toi ! » (Femme)

La femme que nous avons aidée était beaucoup plus expressive maintenant qu’elle ne l’avait été cinq minutes auparavant. Avoir Urushi sauté dans le ciel avec elle sur son dos a fini par lui laisser un choc un peu trop fort, alors nous étions descendus à la place. Malgré cela, l’atmosphère avait fini par devenir un peu bizarre pendant toute la durée du voyage. Elle finit par se cramponner à sa fourrure et continua à le faire jusqu’à ce que le moment soit enfin venu pour nous de nous séparer.
Nous avons fini par demander aux chevaliers de nous parler un peu de tout ce qu’ils savaient au moment de la déposer. Il semblait que la situation dans son ensemble s’était transformée en un gros problème. Un groupe de lieux assez importants étaient déjà attaqués. Nous devions utiliser le gaz si nous voulions tout contrôler.

« Je pense que je le vois. »

« Là ? » (Fran)

Nous nous sommes positionnés au-dessus du manoir du Seigneur et avons examiné ses environs.
La propriété du Seigneur était vaste. Il contenait dix manoirs différents, mais malgré cela, nous avons immédiatement pu distinguer notre cible de ses pairs. L’atmosphère autour du bâtiment en question semblait beaucoup plus lourde que les autres. Nous avons ressenti une puissante aura de celle-ci, assez semblable à celle des humains maléfiques que nous avions récemment vaincus. Il faisait sombre et la nature malfaisante de l’endroit se ressentait. C’est là cependant que les similitudes ont pris fin. L’aura devant nous était à une échelle complètement différente. C’était si puissant que regarder le bâtiment d’où elle venait semblait avoir commencé à me donner la chair de poule malgré la distance qui le séparait de nous.
Fran et Urushi commencèrent tous les deux, les yeux renfrognés.

« C’est définitivement ça. »

« Nn. » (Fran)

Honnêtement, j’ai été un peu tenté de passer la porte de devant, mais nous en savions trop sur nos ennemis pour que cela fonctionne, nous avons donc reculé devant notre tactique habituelle basée sur la furtivité.

Nous avons minimisé notre présence en descendant dans le jardin du manoir. L’endroit manquait de barrière, l’infiltration s’est donc révélée assez simple.

Nous allons faire comme d’habitude et nous avions réduit le nombre de gardes graduellement.

« Nn. » (Fran)

« Woof » (Urushi)

Nous avons commencé par faire le tour de la place afin de pouvoir déterminer le nombre d’ennemis à éliminer.

Le processus a pris environ dix minutes et nous avons déterminé que le bâtiment ne contenait pas beaucoup de personnes. En outre, la dizaine d’individus que nous avons détectés s’étaient réunis dans la zone la plus centrale du bâtiment.

C’était pourtant tout ce que nous pouvions comprendre. Il ne semblait pas que nous ayons d’autre choix que de pénétrer dans les locaux du manoir afin de mieux comprendre ce qui se passait.

Oh bien, ça marchera, je suppose.

« Préparez-vous au combat. Un combat pourrait commencer à tout moment maintenant. »

« Nn. » (Fran)

« Woof. » (Urushi)

J’ai demandé à Fran et à Urushi de préparer une Potion de mana afin de compléter leur niveau d’énergie magique. Fran a fini par brandir Deathgaze sur moi cette fois-ci, alors que je me préparais à tirer sur une Catapulte télékinésique si besoin.

Et alors, nous sommes entrés dans le bâtiment. Apparemment, personne n’a remarqué que nous passions la porte arrière.

Nous retenions notre souffle en nous dirigeant lentement vers l’endroit où nous détections les habitants temporaires du bâtiment. L’air semblait être rempli de mana, c’était presque comme si nous étions entrés dans un donjon. Il y avait de fortes chances que le changement d’atmosphère ait été provoqué par une sorte d’objet magique.

Pas un seul ennemi ne nous a attaqués sur notre chemin. Nous sommes arrivés à notre destination avec si peu de problèmes que j’ai fini par me sentir plus que déçu.

(Professeur. Porte.) (Fran)

« Ouais. On dirait que tous nos ennemis sont de l’autre côté. »

Je pouvais sentir nos ennemis d’au-delà des grandes portes doubles devant nous. Il semblait que l’autre côté contenait une sorte de structure semblable à une salle. La proximité de nos ennemis nous a amenés à les analyser plus en détail. Ce processus de détection de leurs énergies magiques nous a amenés à la conclusion définitive que ce qui nous attendait était un groupe d’humains maléfiques.

Reconnaissant nos ennemis, mais cela nous conduit à une seule question : et maintenant ? Ils n’avaient pas pris la peine de se mettre en garde. En d’autres termes, ils étaient extrêmement confiants en leurs capacités. Par conséquent, nous n’avons pas fait irruption immédiatement. Il va sans dire que je préférais vivement éviter toute confrontation fasse à des ennemis ridiculement puissants qui nous obligerait à valser avec eux comme dans un championnat.

Notre ennemi était capable de faire de ses subordonnés des personnes comme Zerrosreed et Luzerio. Il était très plausible pour lui de disposer d’un groupe d’autres sbires de Rang C ou D.

Nous nous retrouverions dans le mauvais coin si nous étions attaqués par un groupe important d’humains maléfique, jadis d’un tel calibre. Je ne pense pas que nous gagnerions si nous ne réussissions pas à les prendre au dépourvu et en leur envoyant un tas de sorts puissants.

Cependant, je doutais qu’une telle stratégie nous permettrait de capturer Rynford en vie, surtout si nous sortions complètement. Je voulais vraiment le prendre sans l’assassiner pour des raisons d’information… Je veux dire, nous pourrions toujours attaquer partout, sauf là où il était. Cela, fonctionnerait-il ou…?

(Et maintenant ?) (Fran)

(Oa ?) (Urushi)

Non, arrêtez ça. Si nous essayions de nous retenir, il serait possible que Fran et Urushi subisse de graves blessures, voire irréparables. Leur sécurité est ma priorité numéro une. Il est hors de question que je parie leurs vies pour capturer un vieil imbécile de merde et le mettre le plus loin possible du cimetière. De plus, le laisser en vie pourrait bien nous faire complètement foirer notre objectif si nous nous trompions. C’était non seulement possible, mais aussi probable qu’il essaye de détruire la ville immédiatement s’il devait nous échapper.

« Très bien, allons-y et frappons tout le monde avec tout ce que nous avons. »

(Certain ?) (Fran)

« Ouais. Nous ne savons même pas si ce mec de Rynford est vraiment ici ou non, et il pourrait finir par s’enfuir même s’il est ici, alors nous ferions mieux de le finir avant qu’il ne fasse autre chose.

Désolé Rynford, mais tu es un homme mort.

« Quoi qu’il en soit, passons à l’action. »

(Nn.) (Fran)

(Grognement !) (Urushi)

La pièce trembla lorsque Fran enfonça la porte et commença à lancer ses sorts. Ce n’est qu’après avoir commencé à attaquer que j’ai jeté un coup d’œil autour de nous afin de nous assurer que toutes nos cibles étaient en réalité des humains maléfique – ce qui est particulièrement une bonne chose parce que nous ne pouvions réellement pas arrêter les attaques que nous avions déjà lancées.

« Explosion de fusée éclairante ! Gale Dangereux ! Éclatement Explosif ! »

J’éprouvais un vague sentiment de nostalgie lorsque j’ai lancé une série de sorts puissants pour la première fois depuis longtemps ; j’ai utilisé le Traitement parallèle, Pensée parallèle et la Sorcellerie afin de bombarder sans arrêt sur une zone incroyablement vaste.

Le sort Éclatement Explosif, un sort de la Magie du Feu de Niv.4 ; il incinère tout dans une grande zone. L’utilisation de la Magie du Vent m’a permis d’accroître encore plus la taille des explosions.

« Pare-feu ! » (Fran)

« Groooowll ! »

« Mur de pierre ! » (Fran)

J’avais utilisé la combinaison de trop près, alors nous avons été frappés par la chaleur qui en résultait, mais Fran a réussi à s’en sortir indemne en utilisant les sorts de défense qu’elle avait scandés à l’avance. Éclatement Explosif était ridiculement puissant ; les dégâts semblaient équivalents à ceux d’une explosion au napalm. Les murs des deux côtés de la pièce ont été complètement emportés. Même nous nous sentions sur le point de nous faire voler malgré les trois niveaux de protection que nous avions.

« C’est suffisant ? » (Fran)

« C’est plus que suffisant. »

« Waof. » (Urushi)

Le deuxième étage de l’immeuble avait pratiquement disparu au moment où les explosions se sont finalement calmées. Le premier s’était aussi à moitié effondré. De toutes les zones englobées par nos frappes, la plus endommagée était évidemment la salle dans laquelle les Humains Maléfiques avaient été rassemblés. Ses quatre murs avaient été complètement effacés. Son apparence récente et exposée m’a presque fait penser que l’endroit était plutôt censé être une cour, la cour d’un bâtiment qui occupait toute la propriété de la taille du marquis du Seigneur, c’est-à-dire.

« C’est comme ça que tu traites quelqu’un que tu n’as jamais rencontré auparavant, petite fille. » (??)

« Qui ?! » (Fran)

« Fufufu… N’es-tu pas au courant de mon identité ? » (??)

« Maître des Art du Mal. Rynford. » (Fran)

« Tu as raison. » (Rynford)

Nom: Rynford Lorentia Âge: 100 ans 
Race: Humain Maléfique 
Job: Maître des Art du Mal
Statut : normal Niveau: 58/99 
HP: 229 MP: 850 STR: 127 VIT: 97 AGI: 120 INT: 236 MGC: 552 DEX: 81

Compétences :
Raccourcissement du chant (Niv.4), Analyse (Niv.7),
Régénération à grande vitesse (Niv.6), Détection de présence (Niv.9),
Résistance aux états anormaux (Niv.6), Agitation (Niv.4),
Compilation (Niv.6), Connaissance des poisons (Niv.7),
Manipulation magique, Augmentation de la puissance magique

Compétences supplémentaires :
Arts du Mal (Niv.7), Bénédiction du Dieu du Mal

Titres :
Avant-garde du Dieu du Mal

Équipements :
Bâton démoniaque en os personnel, Robe du chien du Mal, Manteau du chien du Mal, Bracelet de l'art.

« Hmm… Ton statut et tes capacités démontrées semblent un peu disparates. Utilises-tu une sorte d’objet magique ? » (Rynford)

Putain de merde. Il est complètement indemne même après tout ça ? Heureusement, il était le seul dans un tel état. Sept humains maléfiques étaient entassés devant le petit homme vieillissant. Les trois en face avaient été complètement effacés ; il ne restait presque rien de leurs cadavres. Les quatre autres derrière lui qui étaient un peu mieux, mais ils ont moyennement cramé.

Trois autres humains maléfiques se trouvaient derrière la pile de cadavres. Ils finirent par subir un peu moins de dégâts parce qu’ils utilisaient leurs alliés comme boucliers protecteurs, mais ils n’étaient pas non plus ce que vous appelleriez dans un état décent. L’un d’entre eux allait mourir dans une minute à peu près. Les deux autres pourraient potentiellement être sauvés s’ils se faisaient soigner, j’insiste sur le potentiellement.

Rynford avait clairement utilisé ses subordonnés pour se défendre contre notre bombardement.

J’avais supposé qu’ils n’étaient capables de rien d’autre que de se déchaîner, mais il semblait que Rynford pouvait les commander d’une manière ou d’une autre. Eh bien, je suppose que cela avait du sens, vu qu’il était un Maître des Arts du Mal.

Du moins, c’est ce que j’avais pensé, mais apparemment, j’avais tort.

« M-Maître Rynford ! S’il vous plaît reculer ! » (Humain Maléfique)

« Nous les retiendrons ! » (Humain Maléfique)

À ma grande surprise, les humains maléfiques parlaient également de la même manière que des humains ordinaires.

Je les ai rapidement analysés, seulement pour découvrir qu’ils étaient assez différents de tous les autres membres de leur espèce que nous avions rencontrés jusqu’à présent. Tout d’abord, c’est le fait qu’ils portaient leur propre nom. Ils n’étaient pas non plus affectés par les conditions de statut partagées par leurs pairs. Le dernier, mais non le moindre était le fait que leurs titres affirmaient qu’ils étaient les serviteurs du Dieu du Mal, par opposition à ses esclaves.

Donc, en d’autres termes, ils ont réussi à devenir des Humains Maléfiques tout en conservant leur santé mentale ?

« Cela, ils peuvent parler ? » (Fran)

« Je suppose que tu as rencontré d’autres humains maléfiques en ville. Ceux d’ici ne ressemblent pas aux bâtards qui se débattent dans les limites de la ville. Ils sont devenus ainsi en recherchant la grâce de notre Seigneur, le Dieu du Mal, et ceux de leurs propres chefs. » (Rynford)

Oh, je comprends maintenant. C’était donc vraiment le titre qui différenciait les deux types. Les esclaves étaient ceux qui avaient subi une évolution forcées, les privant ainsi de leur raison, alors que les serviteurs étaient ceux qui acceptaient le pouvoir du Dieu du Mal.

Luzerio avait un titre disant qu’il était un serviteur du Dieu diabolique, alors il aurait probablement aussi conservé sa santé mentale. Ouf, Dieu merci, nous nous sommes débarrassés de lui avant qu’il ait fini de se transformer.

« Conditions de transformation ? » (Fran)

« Normalement, j’aurais demandé pourquoi je devrais le dire, mais considère cela comme ta récompense pour tout le chemin que tu as parcourue. » (Rynford)

« Assez de discours superflus. » (Fran)

« A quel point as-tu de l’assurance pour une simple fille, mais d’accord. Il est très facile pour quiconque de devenir un humain malfaisant s’il le souhaite. Tout ce qu’il faut faire, c’est boire l’eau magique de Dieu du Mal que je suis capable de créer. Après cela, tout ce que je dois faire, c’est juste leur donner un petit coup de pouce. C’est tout. Simple, non ? » (Rynford)

Très simple. Trop simple, en fait. Est-ce que c’est tout ce qu’il faut pour qu’un humain se transforme en une sorte Être du Mal ? Ils seraient probablement plus nombreux si c’était vraiment le cas. Je suis à peu près sûr que Rynford n’est pas le seul Maître des Arts du Mal, alors si c’était si facile, il y aurait au moins un peu plus de sensibilisation sur le sujet. Cela ne semblait toutefois pas être le cas, étant donné que ni Rhodas ni Dannan ne semblaient en savoir sur le phénomène. En d’autres termes, le concept d’êtres méchants n’était pas vraiment répandu. Par conséquent, la transformation est juste un facteur supplémentaire. Ca ne peut pas être aussi simple que cela.
Rynford cachait quelque chose, et ce, quelque chose était probablement lié à la raison pour laquelle il était ici.

Qu’est-ce que Luzerio a dit ? Quelque chose à propos de verser de l’énergie magique dans le centre de la ville afin qu’elle puisse se répandre dans son intégralité ? Qu’est-ce qu’il voulait dire exactement par verser de l’énergie magique dans la ville ?

J’ai regardé la zone derrière Rynford, seulement pour voir quelque chose qui me donner envie de…me mettre en retrait. Il était assez difficile à repérer au premier abord, mais il avait tracé un cercle magique sur le sol.

Grâce à l’utilisation de la compétence Sorcellerie, j’ai réussi à suivre son flux d’énergie. Il semblait capter l’énergie magique corrompue par le mal de Rynford et la disperser. En d’autres termes, il faisait exactement ce que Luzerio avait décrit, il diffusait son énergie magique dans toute la ville. La manière dont il a été placé faisait presque allusion à un rituel, et ledit rituel était probablement le coup de pouce mentionné précédemment par Rynford.

« Ton petit étalage est assez intéressant, ma fille. Qu’en penses-tu ? Veux-tu devenir ma subordonnée ? Je t’accorderais plus de pouvoir que tu n’en as maintenant. » (Rynford)

« Ton but…? » (Fran)

« Merveilleux, quelle réponse rapide ! Je vois que tu agis toujours avec beaucoup de prudence, mais c’est une bonne chose en soi. Très bien, je vais te dire mon objectif. Mon but est de faire revivre notre sauveur, le Dieu du Mal, et d’effacer tout ce que ce monde a à offrir ! » (Rynford) (ndt : préparation mentale pour combat de boss à la Dark Soul.)

« !! » (Fran)

« C’est probablement ce que tu pensais, non ? » (Rynford)

Rynford répéta en substance ce que Luzerio avait dit. Son but n’était pas de faire revivre le Dieu du Mal, mais plutôt d’étendre sa puissance divine à travers le pays.
Il n’avait aucun but apparenté à un fanatisme religieux excessif ; il n’avait pas l’intention de détruire le monde ou de plonger tous ses citoyens dans le désespoir pour l’amour et la gloire de Dieu.

« Bien ? Qu’en dis-tu ? Je peux te donner tout le pouvoir que tu recherches si tu choisis la voie de la subordination. Je peux même te fournir une évolution, même si ce sera une évolution légèrement différente de la norme. » (Rynford)

« Nn, non merci. Ne deviendra pas ta subordonnée. » (Fran)

« En es-tu sûr ? Tu refuses délibérément l’évolution en dépit de ton appartenance à la Tribu des Chats Noirs, la tribu dont les membres sont incapables d’évoluer naturellement ? » (Rynford)

« Nn ? Demande une explication. » (Fran)

« Je me souviens avoir entendu dire que votre tribu avait été abandonnée depuis longtemps par Dieu et avait donc perdu sa capacité d’évolution. Je ne peux pas parler de l’authenticité de la revendication, mais c’est ce qu’ils disent. » (Rynford)

« … » (Rynford)

« J’ai la capacité de te permettre une évolution, et une évolution immédiate, en plus de cela. » (Rynford)

Rynford offrit à Fran l’une de ses vieilles mains froissées alors qu’un large sourire se répandait sur son visage.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *