J’étais Une Épée Quand Je Me Suis Réincarné – Chapitre 138

« Je voudrais vous remercier pour votre aide. » (Phillipe)

« Nn. » (Fran)

Phillipe s’est arrêté peu de temps après avoir fini de distribuer du pain au curry. Il était un peu tard, donc Urushi s’était, en effet, longtemps évanoui dans l’ombre de Fran. Cela dit, nous avons quand même décidé de voir comment il se mettait en quatre pour nous rendre visite et tout ça.

Au début, j’avais été un peu surpris de voir qu’il n’avait pas de garde, mais j’ai rapidement rationalisé. Phillipe était incroyablement fort, alors pour lui, les gardes étaient plus un luxe qu’une nécessité. Il était naturel pour lui de venir seul, compte tenu de la pénurie de main-d’œuvre de la ville.

La première chose qu’il a faite après son arrivée a été de remettre à Fran une boîte dont les côtés mesuraient environ trente centimètres chacun. La boîte en bois était noir, mais pas anormalement. Elle semblait être fabriquée à partir d’ébène.

« Ceci est votre récompense. Nous aurions organisé une grande cérémonie en reconnaissance de vos efforts, mais les circonstances actuelles ne le permettent malheureusement pas. » (Phillipe)

« Ne t’en fais pas. Vous ne voulez pas vous démarquer de toute façon. » (Fran)

« Je suis heureux que ce soit ce que vous ressentez à ce sujet. Le magistrat a déclaré qu’il souhaitait que nous réduisions au minimum toute publicité liée à l’incident de la nuit dernière. » (Phillipe)

Un scandale impliquant un marquis était presque aussi important qu’un scandale impliquant toute la nation desservie par ledit marquis. Il était donc probable que le pays voulait faire en sorte que ce fiasco semble le plus minime possible.
En fait, ils ne voulaient tellement pas donner de détails concernant l’événement qu’ils n’allaient même pas annoncer que les Krysten étaient responsables de l’incident. Ou plutôt, ils ne pouvaient pas.

La maison du seigneur s’est beaucoup impliquée dans le nettoyage desdits événements de la nuit dernière. Après le désastre, ils ont non seulement vu leurs crimes diminués, mais ils ont généreusement dédommagé les habitants de Barbra pour les pertes subies. Annoncer qu’ils étaient responsables de l’incident réduirait à néant la confiance des habitants, et cela dégradera davantage la situation actuelle. Aux yeux du pays, c’est le scénario qu’ils souhaitent à tout prix éviter. En d’autres termes, le pays avait décidé de ne pas punir les Krystens. Au lieu de cela, il leur a demandé de redonner à Barbra son ancienne gloire.

« Mon père et moi avions prévu de reconnaître nos péchés aux yeux du grand public, mais nous, les nobles, ne pouvons pas aller à l’encontre des souhaits de la cour. C’est malheureux, mais nous ne pouvons pas non plus annoncer les péchés de mes frères. » (Phillipe)

« Pour Bluke. Qu’est-il arrivé ? » (Fran)

« Bluke et Waint ne sont plus des êtres humains. Ils ont tous deux perdu la capacité de raisonner et, par conséquent, nous n’avons d’autre choix que de les mettre à mort. Nous n’avons pas encore déterminé la méthode d’exécution exacte, mais je ne doute pas qu’ils vont bientôt payer pour leurs péchés. Comme nous ne pouvons pas informer les citoyens de nos actes répréhensibles, nous allons annoncer que leur cause officielle de décès est une maladie. » (Phillipe)

Oui, j’ai pensé que quelque chose comme ça arriverait.

L’expression de Phillip devint un peu amère alors qu’il discutait de Waint et de Bluke. Il semblait troublé. J’imagine qu’il aimait toujours ses deux frères malgré leurs actions et leurs états actuels.

« Je m’excuse, mais nous ne pouvons pas vous remercier publiquement pour l’arrestation de Bluke. » (Phillipe)

« Ne t’en fais pas vraiment. » (Fran)
Je veux dire, nous avons été récompensés de toute façon, alors qui s’en soucie?

Phillipe semblait vraiment s’excuser du manque de crédit que nous aurions du avoir tout au long de sa visite, mais honnêtement, nous aurions rejeté toutes les cérémonies, tous les défilés ou autre chose du genre. En fait, nous avons beaucoup préféré qu’il fasse les choses comme il l’a fait.

« Professeur. Je vais ouvrir maintenant. » (Fran)

« Fonce. Je suis assez curieux de savoir ce qu’ils nous ont donné. »

Fran ouvrit sa récompense peu de temps après le départ de Phillipe, mais la trouva pleine d’objets de valeur.

La première chose qui a attiré mon attention a été une pile de Gorudo totalisant un million de Gorudo. Le reste de la boîte était rempli de bijoux à ras bord. Nous pensions que nous allions travailler gratuitement et nous étions donc très heureux d’être récompensés, en particulier avec autant d’argent.

« Venir à Barbra a assurément valu le coup. »

« Nn. Peut acheter des lots. » (Fran)

« Ouais. Penses-tu acheter quelque chose en particulier ? Comme de la nourriture ou quelque chose d’autres ? »

« Je veux ça aussi. Mais pas ce qui était à l’esprit. » (Fran)

Attends, Fran veut autre chose que de la nourriture ? C’est rare. Est-ce qu’elle va enfin s’acheter quelque chose de mignon et féminin ? Ou peut-être des vêtements de fantaisie ?
D’accord, oui non.

« Va acheter des Pierres magiques. » (Fran) (ndt : jhinius)

« Hein ? Des Pierres magiques ? »

« Nn. Achètera des Pierres magiques pour que Professeur les absorbe. Viser haut rang. Barbra devrait en avoir beaucoup. » (Fran)

« Tu es sûr ? »

La pensée d’acheter des Pierres magiques pour les absorber me peser sur la conscience. Tout l’argent que nous gagnions appartenait à Fran. Il en est de même pour les potions, les armures, les matériaux et tout le reste. Elle prenait tout ça, pendant que je prenais les Pierres magiques. C’est comme ça que je l’ai dans ma tête.

Cependant, j’ai compris que le fait de devenir plus fort voulait dire, donc ce n’était pas exactement comme si je la privais de fonds sans aucun avantage ou quoi que ce soit du genre.
De plus, je pensais que cela arriverait de toute façon en temps voulu.

En fait, j’avais toujours pensé que nous finirions probablement par devenir des acheteurs plutôt agressifs de Pierres magiques. Chaque rang gagné nécessitait plus de Pierres magiques que le dernier. Me donner de l’énergie finirait par devenir beaucoup plus difficile en bout de ligne.

« Vendra tous les objets inutiles, achètera les objets nécessaires, puis dépensera du temps pour des Pierres magiques. » (Fran)

« Je suppose que ça marche. Nous pourrions probablement obtenir une assez grande variété si nous demandions à la fois à la Guilde des Aventuriers et au Conglomérat Luciel. »

Idéalement, je préférerais que nous puissions mettre la main sur des Pierres magiques de Bête démoniaque de rang supérieur ou de Bête démoniaque dont nous ne disposions pas encore d’exemplaire de Pierres magiques.

Ouep, je suppose qu’il est temps de vendre tout ce dont nous n’avons pas besoin.

***

« Merci pour votre patience. Voici ce que nous vous devons, nous vous ferons parvenir sous peu la marchandise que vous avez demandée. » (Réceptionniste)

« Nn. » (Fran)

Nous sommes passés près du Conglomérat Luciel afin de nous débarrasser de tous les déchets dont nous disposions encore. Nous avons vendu tous nos équipements les plus faibles, nos objets magiques de rechange, et même tous les bijoux que nous avions aléatoirement sous la main. En fait, nous venions tout juste de faire quelque chose de similaire dans la Guilde des Aventuriers. Là, nous avons vendu toutes les pièces de Bêtes démoniaques que nous n’avions pas l’intention d’utiliser. Nous avions en fait pas mal de choses en réserve, alors oui.

Bien sûr, nous avions également acheté tout ce dont nous avions besoin. Notre inventaire a fini par ressembler à ceci :

Pyroxène fantôme (Épée magique) 
Deathgaze (Épée magique) 
Sac d'objet mystérieux 
Potion de vie de haut niveau x 3 
Potion de vie de haut niveau x 5 
Panacée x 3 
Potion de mana de haut niveau x 3 
Potion de mana de haut niveau x 5
Potion d'alchimie de haut niveau x 3 
Potion de réparation de haut niveau x 1 
Potion de compétence montante x 1
Potion anti-effet secondaire x 3 
Ingrédients en quantité
Fournitures de camping 
Mortes 
Eau empoisonnée

Au début, nous n’étions pas vraiment sûrs de savoir si nous voulions ou non vendre le manteau d’Aidoneus ou l’épée courte du roi serpent. Mais après y avoir réfléchi un peu, nous avons finalement décidé de nous en débarrasser.

Ouf, vider notre inventaire m’a rafraîchi.

Les deux équipements que nous avons achetés étaient le Bracelet de Force Herculéenne et le Collier du Mage. Le premier donne STR+20, et le dernier donne un coup de pouce à la magie. L’équipement actuel de Fran était:

Ensemble du Chat Noir 
Bracelet de Force Herculéenne 
Bracelet de Substitution 
Collier du Mage

Nous avons fini par avoir environ quatre millions et demi de Gorudo sous la main même après l’achat de deux nouveaux équipements.

Cela dit, mon sens des valeurs commence à être foutu. En fait, le bracelet que nous avions acheté semblait plutôt bon marché, alors qu’il coûtait en vérité 1.200.000 Gorudo.

« Je suppose que nous allons dépenser le reste en Pierres magiques. »

« Nn. » (Fran)

« Alors à propos de ces pierres magiques que vous voulais…  » (Rengil)

Hmm, le capitaine Rengil est tout hésitant. On dirait qu’ils ne voudront probablement pas nous en vendre.

« Barbra connaît actuellement une pénurie majeure de Pierres magiques. » (Rengil)

« Pourquoi ? » (Fran)

« La Guilde des Alchimistes les achetait toutes. Nous avons très peu de Pierres magiques de Rang D. » (Rengil)

« Vous en avez encore ? » (Fran)

« Quelques-unes, mais elles viennent toutes de Gullinburstis ou d’Apis, et je me souviens de vous avoir dit que vous n’aviez aucun intérêt pour l’un ou l’autre. » (Rengil)

Donc, en gros, ils ne disposent que de choses que l’on peut obtenir localement ?

« La pénurie d’approvisionnement a également fait monter les prix en flèche. Elles valent presque deux fois plus que d’habitude en ce moment. » (Rengil)

Bon Dieu Zerais ! Fils de pute ! Putain, tu nous dois bien plus qu’un bras. Je te maudis, connard !

(Et maintenant ?) (Fran)

« Euh, eh bien, il n’y a vraiment rien à faire. »

La Guilde des Aventuriers avait pour politique de ne pas vendre de Pierres magiques à d’autres organisations. Le seul endroit à Barbra que nous pouvions réellement essayer était justement le Conglomérat Luciel. Alors euh, oui. Nous n’avons quasiment pas de chance.

« Les seules autres Pierres magiques que nous avons en stock sont des Pierres en Ferraille. » (Rengil)

« Des Pierres en Ferraille ? » (Fran)

« Le terme fait référence aux Pierres magiques provenant des gobelins, des souris à crocs et d’autres Bêtes démoniaques de Rang G ou inférieures. » (Rengil)

« Avez-vous en stock ? » (Fran)

« Nous en avons. La pénurie de Pierres magiques peut durer assez longtemps, alors nous les avons achetées pour pouvoir nous faire des expériences, mais nous ne les avons pas utilisées, alors elles sont restées là-bas depuis. » (Rengil)

(Professeur ?) (Fran)

« Ça me semble bien. »

Les Gobelins avaient toutes sortes de compétences, donc je n’ai vu aucun inconvénient à ce que cet achat soit effectué.

Nous avons fini par acheter deux cents Pierres en Ferraille et quinze Pierres légèrement meilleures que je n’avais pas encore absorbées. Nous n’avions aucune idée des compétences qu’elles contenaient, mais honnêtement, ça n’avait pas vraiment d’importance. De toute façon, elles valaient leur pesant d’or.

« Vous êtes sûr que vous les voulez ? Ce sont des Pierres en Ferraille, vous savez ? » (Rengil)

« Ne t’en fais pas. » (Fran)

« Très bien alors. Honnêtement, je vous suis reconnaissant de ne pas les prendre, alors je vais ajouter un petit bonus. » (Rengil)

Nous avons fini avec 100.000 Gorudo de Pierres magiques. Apparemment, leurs prix n’ont vraiment commencé à monter en flèche que lorsqu’elles ont atteint le Rang D. Les Pierres magiques de Rang E ou inférieur étaient généralement utilisées pour la fabrication de produit de la vie quotidienne basique, elles étaient donc relativement bon marché. Même la Pierre magique la plus chère, celle issue d’un Apis Rock de Neige, ne nous a coûté que 3.000 Gorudo.

J’ai immédiatement commencé à les absorber après notre retour à l’auberge.

« Professeur. Prêt. » (Fran)

« Oh putain, oui ! Hnnnnnnngngggg !! »

Fran a versé toutes les Pierres magiques dans une baignoire vide et m’a plongé directement au moment où elle était prête.

Alors vous vous demandez peut-être ce que diable fait cette fichue épée ?

Eh bien, vous voyez, la réponse est… qu’elle prend un bain de Pierre magique. Vous savez que, des gens qui devenaient tout à coup super riches commenceraient à se baigner dans leur argent ? Oui, c’est ça, mais avec des Pierres magiques au lieu de billets d’un dollar.

« C’est super chaud ! Je suis complètement immergé dans les Pierres magiques. C’est. Le. Paradis. »

« Professeur, s’amuse ? » (Fran)

« Mais bien sûr que oui ! Yahoooo !! »

Absorber des Pierres magiques une à une aurait fini par être une énorme douleur dans le cul, alors j’ai fini par proposer cette méthode pour des raisons d’efficacité.

Putain, c’est incroyable ! Je me sens comme de sales putains de riche ! C’est ce que ça fait d’être blindé ! Merde, je me sens comme un abruti snob, mais on s’en fout !!

« Yeaaaaa boiiiiii !!! »

Même le moindre mouvement me fait absorber les Pierres magiques autour de moi. Je peux sentir leur pouvoir couler en moi. Hnnngng !

Et ainsi, dix minutes ont passé.

« Professeur… » (Fran)

« Woo… » (Urushi)

« Ah mauvais… »

Je ne réalisai qu’après le fait que j’avais fait quelque chose d’indigne. J’étais censée être le gardien de Fran, alors agir comme ça n’était pas vraiment la meilleure idée. Bon sang, maintenant, leurs regards sont devenus froids. Ils me regardent tous les deux comme si j’étais un cinglé. Arrêtez ça Fran, Urushi ! Vos yeux brûlent !!

« Tu veux quelque chose ? N’hésites pas. »

« …Tout le manger de cette semaine. Que du curry. » (Fran)

« Woof. » (Urushi)

« B-bien sûr pourquoi pas. »

« Nn. » (Fran)

« Woof. » (Urushi)

Bon, je vais avoir besoin d’être un adulte responsable. Il est temps de retrouver ma dignité de gardien.

« J’ai fini par avoir 700 points de Pierres magiques. »

« Quantité décente. » (Fran)

« Woof ! » (Urushi)

Mes statistiques avaient elles aussi changées.

Auto-évolution : <Rang 11 | Statut des Pierres magiques : 5169/6600 | Mémoire : 100 | Points disponibles : 2>

Nouvelles compétences :
Détection du Mal (Niv.1), Techniques d'épée diabolique (Niv.1),
Magie d'Illusion (Niv.1), Techniques d'épée mince (Niv.1),
Arts de l'épée mince (Niv.1), Techniques du personnel (Niv.1)

D’accord, ça ne marche pas. Leurs regards sont toujours froids.

« Alors, pourquoi ne pas rendre rapidement visite au prince et à la princesse avant de partir pour Ulmutt ? »

« D’accord. » (Fran)

« D’accord allons-y ! »

« Nn. » (Fran)

« Woof ! » (Urushi)

Ouf, je pense qu’ils sont tous les deux revenus à la normale maintenant.

Les deux se retournèrent au moment où cette pensée me traversa l’esprit. Fran et Urushi inclinèrent la tête et levèrent les yeux vers moi, leurs actions parfaitement synchronisées. On aurait presque dit qu’ils l’avaient planifié à l’avance.

« N’oublie pas que tu peux manger du curry. » (Fran)

« Woof Woof. » (Urushi)

« Oui m’dame. »

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *