La Mariée Contrefaite – Chapitre 1

« Père, répétez-le encore une fois! », dit Ling Shuang en plissant les sourcils et en fixant son père d’une façon menaçante.

Sous le regard furieux de sa fille bien-aimée, Ling Xin Lian ne pouvait s’empêcher de trembler un peu.

« J’ai dit », en s’appuyant sur son autorité paternelle, il s’éclaircit la voix et dit. « Votre père, quand il était jeune, avait un très bon ami. Ce dernier a acheté un ranch à Guanwai. Aussi, il a développer une entreprise et il a deux fils. Quand nous étions jeunes, nous nous étions mis d’accord…

« C’est le truc des fiançailles prénatales, n’est-ce pas? »

« C’est bien que vous compreniez!  » Ling Xin Lian laissa visiblement échapper un soupir. « En tant qu’homme, la vertu la plus importante est de savoir tenir parole. De plus, Frère Yun a envoyé une lettre où il explique qu’il enverra bientôt un cortège pour escorter la mariée, alors… »

« Vous voulez que je me marie? »

« Exactement. » Enfin, il put tout clarifier, Ling Xin Lian laissa échapper un rire haha.

« Vous êtes fou! » Le réprimanda Ling Shuang sans la moindre retenue. « Écrivez-lui vite une lettre pour dire à votre frère que les sottises que l’on prononce dans sa jeunesse ne peuvent pas être prises au sérieux. Dites à son fils qu’il n’a pas besoin de venir.  »

« Comment ça? », força Ling Xin Lian anxieusement. « Après tout, une fille doit tôt ou tard se marier. Frère Yun était un homme élégant et raffiné quand il était jeune. Son fils devrait être, de même, un géant parmi les hommes. Se marier avec lui ne vous sera d’aucune disgrâce. En outre, la famille Yun est classée parmi celle des plus fortunées à Guanwai. Je peux vous garantir que vous n’allez souffrir d’aucun manque. »

« Le problème, c’est Guanwai! » Ling Shuang serra les dents tout en rappelant à son père. « C’est une terre sauvage et stérile. Vous voudriez que votre fille y aille pour y souffrir? »

« Pas à ce point, la ! » Ling Xin Lian agita inconsciemment sa main. « Frère Yun a mentionné dans sa lettre que le marché qui se tient une fois par mois dans cet endroit est extrêmement amusant, vous allez certainement l’adorer. »

« Une fois par mois? », rugit Ling Shuang.

Qu’en était-il des autres jours du mois, qu’y avait-il à faire? Ce ne devrait pas être pour qu’elle s’occupe des bêtes de somme tassées dans les pâturages! Ou peut-être ne pouvait-elle que rester bêtement avec son mari à se fixer, les yeux dans les yeux? Ne serait-ce pas ennuyeux mourir!

Non, même si on l’aurait battue à mort, elle n’accepterait toujours pas de se marier.

Étant habituée à la vie trépidante de Jiangnan, comment pourrait-elle être se mêler à la populace? La tuer serait bien plus clément.

« En bref… » Ling Xin Lian se leva et se prépara à se retirer. « Le temps sera très facile à passer. La fille… La fille de cette autre famille, Wang Zhaojun, ne s’est-elle pas aventurée en dehors des frontières et mélangée avec les étrangers. Elle deuvra y demeurer pour le restant de ses jours, mais personne ne l’a jamais entendue se morfonde, et se plaindre de la solitude. »

C’était probablement un exemple raté et une veine tentative, il pouvait voir que le visage de Ling Shuang devenait plus grave et sévère.

« Le mariage est une décision qui revient finalement aux parents, qui jouent le rôle de marieur dans ce cas là. Votre père s’est déjà mis d’accord avec famille du fiancé, vous ne souhaitez pas tout de même pas que votre père rompe sa promesse, n’est-ce pas?! » Ling Xin Lian usa résolument de plusieurs méthodes afin d’atteindre son but. « Shuang er, il te suffit d’accepter docilement de devenir la mariée. Ton père s’occupera certainement de tout le reste. »

« Humph! Toutes ces choses ne sont elles pas plutôt dirigées contre Bo Yu?’

« Impudente! », réprimanda Ling Xin Lian avec irritation. « En tant que fille, ne savez-vous pas avoir honte ? Prononcer délibérément le prénom d’un homme. »

« Père sait très bien que Bo Yu et moi formons un couple harmonieux … »

« Assez! » Cria Ling Xin Lian. « Ne mentionnez pas que le gosse de la famille Xiao qui nourrit de mauvaises intentions. Pensez-vous vraiment qu’il vous aime? Ce qu’il veut, c’est notre statut comme la famille la plus riche de le Jiangnan. Ce qu’il aime, c’est ce que vous avez sur votre dos, c’est-à-dire toute votre richesse.  »

« C’est donc ça ce qui vous dérange. C’est son statut social que vous trouvez indigne. » Ling Shuang répliqua avec éloquence et intelligence.

« Peut-être! » Ling Xin Lian, qui n’en pouvait plus de de débattre avec sa fille au sujet des motifs de ce morveux, dit avec désinvolte et peu sincérité.

« Quoi qu’il en soit, cette affaire a déjà été décidée. Vous devez juste vous préparer pour votre mariage, c’est tout. »

Tant qu’il donnerait sa fille en mariage, cela pourrait être considéré comme faire d’une pierre deux coups.

Voyant son père partir avec un geste brusque de la manche, Ling Shuang serra les dents et de mis à réfléchit sérieusement afin de trouver un moyen de résoudre ce problème.

Le ciel avait eu pitié d’elle cette fois, laissant son père la prévenir en avance pour qu’elle était au courant de cette nouvelle. Maintenant, elle ne pourrait certainement pas être prise au dépourvu, étant bêtement forcée par son père à s’asseoir sur la chaise de mariée, et elle aurait le temps de s’en occuper.

Humph! Humph! Père, ne pensez pas que je monterai avec obéissance sur la chaise berline de la mariée aussi facilement. Maintenant que vous ne respectez pas mon avis, vous devrez vous préparer mentalement à perdre la face. Elle ne se marierait jamais à Guanwai.

Ce qu’elle devait faire maintenant, c’était de trouver quelqu’un à marier à sa place! Cette personne devait non seulement être en mesure d’accomplir le long voyage de Jiangnan jusqu’à Guanwai sans être découverte, mais également de faire en sorte que son père et son frère Yun subissent un grand déshonneur!

« Mademoiselle, vous m’avez appelé? » Shi Jie Yi demanda respectueusement.

En faisant humblement ses adieux à son père et à sa mère, en plus d’être accompagnée par une parade armée de tambours et de gongs, battants vivement tout au long du voyage, le départ de Ling Shuang du foyer familial pouvait être qualifié de très élégant. À présent, le cortège de la mariée avait déjà quitté Jiangnan, et était à mi-chemin de Guanwai.

En tant que domestique de la famille Ling, Shi Jie Yi sympathisait beaucoup avec le sort de cette jeune femme.

Une fille choyée et gâtée depuis son enfance, qui grandit pour devenir une frêle et délicate jeune femme, soudainement mariée à un barbare de Guanwai, pour aller dans un endroit inconnu, là où elle ne connaissant personne. Pourtant, elle s’y résigna sans opposer aucune résistance, sans même se lamenter ou pleurer afin d’alléger son chagrin, cela devait sans doute représenter une rude épreuve pour elle.

Mais la jeune fille semblait avoir une dent contre son père. Parmi les serviteurs qu’elle choisit pour l’accompagner, il n’y avait que lui et une servante. Shi Jie Yi ne savait pas si c’était une bonne ou une mauvaise chose. Si, par exemple, elle aurait des ennuis dans la maison de son époux, à lui seul, il ne lui serait d’aucune aide!

De plus, il semblerait que sa nouvelle belle-famille ne la tienne pas en très haute estime. Après tout, le beau-frère n’était même pas venu personnellement pour la cérémonie du mariage, il avait seulement envoyé des gens chercher la mariée, comme s’il ne prenait pas ce mariage au sérieux.

En ce qui me concerne, je n’aurait jamais été absent pour ma propre cérémonie de mariage! Shi Jie Yi se dit intérieurement.

« Xiao Shi Zi, dis-moi, est-ce que je te traite bien? » En renvoyant ses serviteurs qui se tenaient à sa gauche et à sa droite, Ling Shuang demanda gentiment.

Le cortège de la mariée avait déjà quitté Jiangnan, Ling Shuang n’avait plus aucune alternative. Elle ne pouvait qu’employer de son dernier recours, c’était l’homme qui se tenait à présent devant elle. En toute honnêteté, Xiao Shi Zi était la meilleure option qu’elle avait pour la remplacer dans ce mariage. Cependant, tout était bien à l’exception d’un minuscule détail, à savoir, le fait c’était d’un homme.

Mais ce n’était pas le moment d’y penser! Elle n’avait réussi à trouver personne qui serait prêt à la remplacer dans ce mariage. De plus, de Jiangnan à Guanwai, il n’y avait que des forteresses et des montagnes qui s’étendaient à perte de vue. Si la personne qui la remplaçait n’était pas doté d’un profil similaire au siens, comment serait-elle capable de tromper toutes les personnes qui l’accompagnaient dans la procession du mariage? À présent, Shi Jie Yi fut le seul choix qui lui restait. Qu’il s’agisse de sa silhouette ou de son apparence physique, ils étaient similaires au siens à environ soixante-dix pour cent.

À l’heure actuelle, ce fut la seule idée à laquelle elle pouvait penser, laisser Shi Jie Yi la remplacer sur le fauteuil de la mariée. C’était la meilleure solution pour ne pas laisser les gens découvrir à mi-chemin que la mariée avait disparu. Elle aurait ainsi assez de temps pour s’échapper et s’enfuir avec Bo Yu vers des contrées lointaines, là où personne ne pourrait plus la retrouver ni la ramener pour la forcer à se marier contre son gré.

Heureusement, ce ne serait pas chose difficile de convaincre ce petit serviteur qui était plutôt naïf et étourdi. Cette personne était également très honnête et généreuse. Elle ne doutait pas le moins de pouvoir facilement l’embobiner.

« Vous me traitez très bien Mademoiselle. » C’était un fait, pensa-t-il.

Cependant, il n’aimait pas vraiment qu’on l’appelle ‘Xiao Shi Zi’, ce fut Ling Shuang qui lui choisit ce surnom. Même si Shi Jie Yi n’appréciait pas ce surnom, il n’avait vraisemblablement pas les qualifications pour de le rejeter. Pourtant, il éprouvait toujours à son égard une légère objection. Sa silhouette n’était pas très grande, ni assez virile. Cependant, toutes les tâches ce que les hommes normaux pouvaient accomplir, lui aussi, il en était capable, pourquoi devrait-on l’appeler ‘Xiao Shi Zi’?

Sans aucune raison, depuis son arrivée dans la famille Ling, le travail qu’on lui assignait était énorme. Toutes les choses que les autres ne voulaient pas faire lui étaient assignées. Mais après que cette jeune femme l’ait remarqué, il fut immédiatement transféré à ses côtés. Son travail devient infiniment plus facile, il n’avait même plus besoin d’aller puiser de l’eau. Chaque jour, il n’avait pour seule tâche que de balayer la cour!

« C’est bien. » Ling Shuang afficha un sourire. « Tu es certainement au courant des circonstances de mon mariage, n’est-ce pas? Du fait que ce ne soit pas quelque chose que j’ai accepté de mon plein gré. »

« Effectivement! »

« Alors, Xiao Shi Zi. », demanda chaleureusement Ling Shuang. « Veux-tu m’aider? »

« Quoi … Comment ça? » Shi Jie Yi fut, bien sûr, quelque peu effrayé.

« M’aider à me marier à Guanwai! »

Tout était minutieusement calculé par Ling Shuang; Xiao Shi Zi qui l’aidait à se marier à Guanwai, et elle qui filait en douce avec sa servante pour rejoindre Bo Yu et s’enfuir avec lui. Loin de sa maison, s’il n’y avait personne pour s’occuper d’elle, cela ne lui convenait pas.

Avant de prendre sa place dans le cortège, elle avait récupéré des pierres précieuses et de nombreux ornements et les avait remise à Bo Yu. Ainsi, n’ayant plus personne sur qui compter après leur escapade, leur vie ne serait pas aussi misérable. Elle comprenait clairement la source des malheurs entre les conjoints dans un couples qui était pauvre et sans le sou.

Après que tout soit redevenu calme et stable, après que plusieurs années soient passées, elle pourrait enfin rentrer à la maison. Dans ce cas, ses parents devraient pleurer des larmes amères de remords et de chagrin. Ils l’accueilleraient certainement les bras grand-ouverts et avec gratitude pour sa survie et sa bonne santé. Peu importe ce qu’elle avait fait, après tout, elle était leur seule et unique précieuse fille.

« Mademoiselle! » Shi Jie Yi fut complètement choqué, ne pouvait presque plus articuler correctement ses mots. « Je … je suis un homme. »

« Je sais. » Ling Shuang lui prit la main sans aucune précaution. « Ce ne sera pas un problème. Toi et moi, nous nous ressemblons comme deux gouttes d’eau. Notre apparence est de même très similaire, il ne sera pas impossible de leur cacher la vérité. »

« Comment serait-ce possible? » Shi Jie Yi éleva sa voix. « Pendant la nuit de noces, le mari découvrira immédiatement la supercherie. »

« À ce moment-là, je serait déjà parti depuis longtemps, je serais sans doute en lieu sûr. » Ling Shuang adoucit sa voix pour le supplier. « Xiao Shi Zi, je t’en prie, tu es sûrement au courant que j’ai déjà trouvé l’âme-sœur. Comment puis-je me marier avec un autre homme? »

« En plus… » Elle se mordit les lèvres et avoua honnêtement. « Je… ne peux plus me marier avec quelqu’un d’autre! Nous l’avons déjà fait, avec le jeune maître Xiao.

Shi Jie Yi haleta de surprise, son discours devenant indistinct. Il ne pouvait plus que bredouiller: « Ça… ça… »

« Xiao Shi Zi. » Ling Shuang lui prit la main de nouveau. « Tu ne peux pas me laisser tomber. Tu dois absolument m’aider. J’ai entendu dire que les habitants de Guanwai sont extrêmement cruels. Si par hasard ils découvrent que je ne suis pas intacte, tu sais très bien comment ils vont me traiter. Je ne peux absolument pas y aller. Je ne peux pas me marier. »

« Mais… Mais ça, ils vont tout de suite le remarquer. », rétorqua Shi Jie Yi avec effroi.

Cependant, la jeune femme n’était pas la seule à craigner la cruauté du peuple de Guanwai, il était également extrêmement effrayé. Cette fois-ci, étant choisi pour faire partie de sa dote et étant forcé à abandonner sa vie à Jiangna, il fut déjà empli de rancœur. Mais une personne de son rang ne pouvait rien y faire. Qui est-ce qui l’avait forcé à se vendre comme esclave à la famille Ling!

« Même si ton secret était exposé, ils ne pourraient toujours te faire subir aucun mal! » Ling Shuang fit tout son possible pour le convaincre. « Dis leur que tu as été forcé, ils comprendront certainement. En outre, ils n’oseraient absolument pas rendre la chose publique. La fille d’une famille distinguée de Jiangnan qui est venue se marier, accompagnée d’un vaste et puissant cortège, et qui se révèle être inopinément un homme. Comment pourraient-ils oser le faire savoir et se couvrir de ridicule? »

« Mais … » Shi Jie Yi savait très bien que ce serait inapproprié, mais il savait aussi qu’il ne pourrait pas avoir gain de cause en la confrontant ainsi. « Qu’en est-il de moi? Ne finirais-je pas en piteux état? »

« Jamais. Ils devraient savoir que cela ne leur apportera rien de te mener la vie dure. » Ling Shuang s’exprima ensuite d’une manière envoûtante. » Xiao Shi Zi, je t’ai bien traité ces jours-ci, tu dois absolument accepter de m’aider, d’accord? »

Shi Jie Yi se mordit les lèvres, aucun son sortit de sa bouche. Maintenant, il comprenait enfin pourquoi cette jeune femme l’avait traité beaucoup mieux que les autres, tout ça pour arriver à ce jour.

« En bref, tu n’as besoin que de m’aider à gagner du temps. Ne laisse surtout pas l’entremetteur ou le majordome découvrir ta véritable identité. Je leur ai ordonné de ne pas m’approcher, cela devrait suffire à les intimider. Au moment où vous arrivez à Guanwai, le Jeune Maître Xiao et moi serons déjà loin et en lieu sûr, personne ne pourra nous retrouver.

« Ah, c’est vrai! » Ling Shuang tira de son bagage un bracelet qui semblait être d’une valeur considérable. « Xiao Shi Zi, ceci est pour toi. Lorsque tu sera démasqué, si la famille Yun te chasse de chez elle, cela te permettra de mener une vie sans soucis d’argent.

« Mademoiselle… » Shi Jie Yi fut un peu touché. « Je… »

«Prends-le!» Ling Shuang lui plaça le bracelet dans la main.

Un peu de charité était nécessaire. Ce fut le seul moyen dont elle disposait afin de convaincre les autres de placer leurs vies entre ses main. Ceci, Ling Shuang l’avait bien compris. De plus, il ne s’agissait que d’une chaîne insignifiante, n’ayant presque aucune valeur. Cet imbécile pouvait pas le savoir, et fut bêtement touché par son geste. Quel idiot!

Sacrifier un visage d’une beauté égale à la siennne, vraiment un gâchis!

« Nous partirons ce soir, Ju er et moi. »

« Sœur Ju s’en va également? » Shi Jie Yi devint nerveux: « Alors… J’irai tout seul voir la famille Yun? »

« Le moins de gens au courant de ton véritable statut, mieux c’est. Ainsi, tu auras plus de chances de survivre à ce voyage. » Ling Shuang exposa alors son raisonnement: « Tu n’as pas à t’inquiéter, personne ne peut voir la différence. Nos silhouettes sont similaires, ton timbre de voix est aussi très semblable au mien. Pendant tout ce temps où tu étais à mon service, tu n’as effectué aucun travail manuel conséquent, tes mains sont devenues très délicates et fines, tu as aussi très obéissant en acceptant de ne pas t’exposer longtemps au soleil, ta peau devenant très claire. En t’habillant comme une fille, tu seras tout à fait convaincant. Tu ne risqueras certainement pas d’être découvert.  »

À présent, Shi Jie Yi put enfin comprendre combien cette jeune femme pouvait être manipulatrice. Elle avait déjà prévu de lui faire prendre sa place depuis longtemps. Il aurait dû savoir depuis le début que personne ne le traiterait aussi bien sans raison valable. Comme il pouvait être bête!

« Mais … » Shi Jie Yi opposa quand-même une ultime résistance: « Quand le mari découvrira que je suis un homme, il sera certainement extrêmement furieux… »

Fou de rage, bien fait pour lui! pensa Ling Shuang. Ce Yun Tian Yang, il n’as qu’à ouvrir les yeux. Lui, un type de Guanwai sans aucune éducation espérait l’épouser elle, une noble dame instruite et de bonne famille. Il méritait de s’étouffer à mort avec sa colère!

Le mieux serait que tout Guanwai découvre que son épouse était en fait un homme. Ce qui lui ferait gravement perdre la face. Il en voudrait alors tellement à son père qu’il ne s’acharnerait pas à vouloir la retrouver.

« Pas du tout. » Ling Shuang essaya de la convaincre en souriant: « D’après ce que Père m’a dit, Yun Tian Yang serait un érudit et une personne très courtoise. Il ne laissera surement pas libre cours à sa colère pour s’en prendre à la victime.  »

« Vraiment? » demanda Shi Jie Yi avec méfiance.

Il savait que ses chances de pouvoir refuser étaient faibles. Il ne pouvait plus qu’espérer que ce que cette Jeune Demoiselle venait de lui confier était vrai. Ainsi, il pourrait éviter de connaître une mort atroce.

« Absolument, c’est la vérité! » Ling Shuang assura en toute sincérité: « Père m’a toujours porté une profonde affection, comment pourrait-il me accepter de me livrer aux mains d’un homme malfaisant. »

« Alors vous devriez simplement accepter de vous marier! » se plaignit Shi Jie Yi.

« Tu sais très bien que les sentiments que je partage avec le Jeune Maître Xiao sont très profonds. Même si mon père m’avait choisi une meilleure famille dans laquelle me marier, je ne serais toujours pas disposée à l’abandonner. Nous nous connaissons depuis notre plus tendre enfance, je peux te garantir que ce n’est pas une mauvaise personne. Xiao Shi Zi, tu vas m’aider, n’est-ce pas? »

Ce discours fut une révélation évidente de ses véritables sentiments et Shi Jie Yi se sentit alors incapable de refuser, pourtant…

Shi Jie Yi eut soudainement une idée et rayonna en disant: « Sœur Ju pourrait tout autant prendre votre place! »

« J’ai besoin d’elle pour prendre soin de moi. » Elle rejeta sa proposition d’un réponse directe. « Ju er m’est indispensable! De plus, Ju er parait un peu trop robuste. ”

« Ah… »

Ces mots furent démunis de toute courtoisie. En effet, Ju er était non seulement plus haute que Ling Shuang d’une demi-tête, mais aussi, son corps était plus grand et plus large, sa figure était manifestement plus solide et plus musclée. Ling Shuang se souciait, en réalité, beaucoup de son apparence. Comment pouvait-elle accepter de laisser ce genre de personne la remplacer dans son propre mariage. Cela porterait certainement atteinte à sa réputation de ‘première beauté de Jiangnan’.

De plus, le chemain était encore très long avant leur arrivée à Guanwai. Elle ne pourrait pas se cacher sous ce voile pour toujours, sans interagir avec personne. Si elle ne trouvait pas une personne qui ressemble un minimul, comment pourrait-elle espérer échapper les yeux et les oreilles des gens tout autour?

En outre pour être honnête, Guanwai était vraiment trop éloigné et très peu civilisé. Cette maudite Ju er avait résisté la mort, ne voulant pas se marier à Guanwai. Elle n’était pas la seule, mais toute autre fille ayant la tête sur les épaules. Qui accepterait de quitter sa région natale pour s’aventurer dans ce genre d’endroit? Cette soi-disant famille, se proclamant être la plus riche de Guanwai, qui pourrait le croire sur parole? En fait, elle avait déjà consulté plusieurs de ses servantes personnelles, leur demandant leur avis. Mais aucune d’entre elles n’accepta de prendre le risque. Elle ne pouvait se tourner vers Shi Jie Yi.

En conséquence, la réalité de cette affaire ne fut pas différente de ce que Shi Jie Yi avait imaginé.

Peu de temps après, il fut habillé en mariée et essaya pour la première fois de sa vie des vêtements de femme. Ce qu’il ne pouvait pas supporter, c’était le fait qu’il ressemblait vraiment à la Jeune Demoiselle. Avec ces habits et ce maquillage, il n’avait pas l’air aussi laid que ça.

Après que tout ait été arrangé correctement, Ling Shuang, prit Ju er dont le visage exprimait une certaine compassion, avec elle avant de disparaître rapidement dans les ténèbres de la nuit.

Quelle pitié! Si ce n’était pas parce qu’elle avait trop peur de la cruauté du peuple Guanwai, elle aurait sans doute accepté de remplacer sa maîtresse, pensa Ju er avec sympathie. Maintenant, elle ne pouvait que’abandonner Xiao Shi Zi à son sort cruel!

« Grand Frère, portons un toast à ton mariage. »

L’homme qui parlait était le deuxième fils de la famille Yun, Yun Tian Hao. Il avait une telle disposition désirable; un visage soulevant un air audacieux et insouciant, et pourtant vif et séduisant, un pont de nez remarquablement droit, ajouté à cela des lèvres pulpeuses. Même un simple sourire de lui, pouvait provoquer une sorte palpitations chez de nombreuses dames. Sa stature haute et robuste, ses épaules larges et solides ainsi que sa poitrine ferme et vigoureuse, pourraient vraiment procurer un réel sentiment de sécurité.

En ce moment, sur son beau et charmant visage, était affiché un sourire tellement éclatant qu’il en devenait aveuglant, attirant l’attention de la plupart des gens de l’auberge. Le seul qui ne l’eut pas félicité fut probablement son frère aîné, Yun Tian Yang.

Le Yun Tian Yang, dont l’apparence n’avait rien à envier à celle de son frère de sang, en ce moment, révélait un visage, digne de louanges, et pourtant démuni du moindre sourire. À la place, il exposait une expression de suprême amertume. Cependant, ce beau visage tendu semblait pouvoir suscité encore plus de désir, et pas seulement chez quelques jeunes filles naïves.

« Si tu ajoute un mot, ne me reproche pas de ne pas être courtois. » Yun Tian Yang reposa lourdement la coupe de vin qu’il tenait à la main.

Avant que Tian Hao ne l’ait retrouvé, il y avait déjà une foule de gens immense qui l’avaient encerclé pour le féliciter. Il bouillonnait déjà assez de rage, sans avoir besoin que Tian Hao vienne ajouter de l’huile sur le feu.

« Amène-toi! », rétorqua Tian Hao d’un ton provocateur avant de continuer: « Mais, je pense que ce serait mieux d’économiser tes forces pour ta nuit de noces. J’ai entendu dire que ma future belle-sœur est la célèbre beauté de Jiangnan. Grand Frère fait une bonne affaire cette fois.  »

« Très bien. Tu devras t’en rappeler de ta réponse. », Yun Tian Yang plissa les yeux et ajouta: « La prochaine fois, je proposerai à père de te trouver également une épouse. N’oublie pas, ce sera une femme trop délicate pour porter quoique ce soit dans ses mains, trop frêle pour supporter un fardeau sur ses épaules, trop faible pour résister au moindre coup de vent, ce sera une belle femme de Jiangnan.  »

« Aiya! Une fille aussi délicate et fragile, ton petit frère ne la mériterait pas. » implora Yun Tian Hao, sollicitant son pardon.

« Humph! » Yun Tian Yang frappa violemment sur la table. « Venir de si loin pour se marier ici à Guanwai, ne saurait-tu pas me dire quel genre de problème elle a! »

Quelle fille, avec un tant soit peu d’esprit, prendrait la peine d’accepter de se marier dans un endroit qui, aux yeux des gens de Jiangnan, était un lieu où ni les oiseaux déféqueraient, ni poules pondéraient. Elle dois avoir eu des ennuis à Jiangnan, des ennuis qui l’auraient empêchés de s’engager avec un homme de là-bas, non?

« Peut-être qu’elle déjà a entendu parler de Grand Frère et de sa formidable réputation? », répondit Yun Tian Hao d’un air taquin.

Tian Yang se hasarda à lancer une délirante suspicion: « Ou bien, elle est peut-être trop laide pour que personne ne veuille d’elle. »

« Impossible! », s’écrira Tian Hao qui fut quelque peu en désaccord: « Le vieux m’as dit que cette future belle-sœur est une vraie beauté à vous couper le souffle! »

« Foutaises! » Tian Yang commença à pester d’un ton féroce: « Ce vieil homme, avec lequel de ses yeux a-t-il déjà vu cette fille? »

« Tu as raison. » Tian Hao se réjouit une fois de plus de ne pas être l’aîné, de ne pas subir la pression qu’engendre la responsabilité de perpétuer la lignée familiale. « Si tu pouvait refuser, ce serait génial! »

Il laissa échapper ces mots sous l’effet d’une impulsion. Ses propos furent émis pour sympathiser au maximum avec son pauvre frère.

« En effet! » se lamenta Tian Yang en soupirant.

Si ce n’était pas parce que ce vieil homme s’était évanoui sans prévenir et que même le médecin n’avait pas pu déterminer de quel type de maladie dont il souffrait, lui qui était quelqu’un de fort, toujours en bonne santé s’était évanouie juste comme ça, les deux frères n’avaient même pas eu le temps de bouger le petit doigt avant d’accepter, sous la pression et sans avoir d’autres alternatives, même si le vieil homme leur avait imposé ce mariage comme si c’était son dernier souhait.

S’il pouvait utiliser ce mariage comme moyen d’améliorer la maladie du vieil homme, Yun Tian Yang serait bien sûr disposé à le faire. Mais alors qu’il disait ça, son cœur restait toujours extrêmement réticent.

Il avait initialement l’intention de choisir au hasard une fille du voisinage qui aurait atteint l’âge de se marier, puis il l’aurait joyeusement épousée. Qui aurait pu deviner que le vieil homme deviendrait aussi persistant, le forçant à épouser une fille de bonne famille pour que sa noblesse brille sur la porte de leur famille, afin que toute la région de Guanwai demeure à jamais envieuse de leur grandeur. Sans penser à comment il pourrait avoir le temps nécessaire pour courtiser cette la jeune femme comparable à une fleur, alors que les tâches du pâturages s’empilent. Comment pourrait-il en détourner ainsi son attention?

De plus, la mère des deux frères était aussi issue d’une noble famille aristocratique que le vieil homme avait tenu à marier, et le résultat? Ne pouvant plus supporter le calme monotonie des jours passants, elle avait fini par s’enfuir avec un autre homme! Ce maudit vieil homme refusait toujours d’ouvrir les yeux et de regarder la vérité en face. Il demeura depuis dans les pâturages où il construisit une grande et somptueuse demeure, acheta des meubles et de futiles ornements de luxe, tous destinés à satisfaire sa future belle-fille, en remplacement de leur mère.

Cependant, cette Ling Shuang, elle n’avait même pas les idées claires! Tian Yang s’enflamma intérieurement. Les désirs du vieil homme ne coïncideraient pas forcément avec les siens.

En réalité, il avait déjà mis en place toutes sortes de stratagèmes. Il avait l’intention de d’arracher de force cette femme choyée et gâtée à son confort habituel. Il voulait que son autre moitié puisse partager avec lui l’heur comme le malheur, et pas seulement les joies de la richesse et de la prospérité.

« C’est possible aussi que la nouvelle belle-sœur soit une bonne personne! »

« Si elle pourra passer cette épreuve, je l’accepterai. »

« Quelle épreuve? » demanda Tian Hao, plein d’entrain.

« Demain, après son arrivée à l’endroit prévu, je la raccompagnerai à la maison. Mais pas chez nous, mais vers cet entrepôt qui fut récemment construit sur des pâturages qu’on avait acheté l’année dernière. En bref, je veux qu’elle accompagne avec moi le troupeau de chevaux à la montagne, qu’elle monte à cheval pour une longue et pénible randonnée. Sans eau propre pour se laver le visage, sans jolies robes à porter, je la laisserait ressentir les difficultés de la vie ici avant qu’elle ne s’enfuit en d’abandonnant toute illusion d’une union éventuelle.  »

« Ne serait-ce pas trop cruel? » dit Tian Hao, il ne pouvait s’empêcher d’exprimer son opinion: « En outre, le vieil homme attend que tu ramène la mariée à la maison afin de pouvoir célébrer la cérémonie du mariage! »

« Ceci, je te laisse t’en charger! Mon bon frère. » Tian Yang lui tapota fermement l’épaule puis ajouter: « Aide-moi à parler au vieil homme, dis lui juste que le cortège de la mariée a été retardée, qu’il lui faudra encore un bout de temps pour arriver. Donne-moi juste quelques jours, je te garantie que la fille changera d’avis et retournera à Jiangnan sans faire d’histoire. »

Tian Hao exposa un sourire avant d’accepter: « Quelque chose me dit que ce sera très intéressant. Ne fais quand même pas trop peur à cette délicate et jolie fille! »

« Tant qu’elle se montrera raisonnable, tout le monde en sortira bien sûr très satisfait. »

Tian Hao voulait prolonger encore leur bavardage. Levant la tête, il vit la patronne de l’auberge saluer son frère aîné.

« Grand Frère, ce soir, tu vas rentrer ou pas? »

« Non. Je vais rester à l’auberge pour la nuit. Demain matin, j’irai chercher ton importune belle-sœur pour la ramener à ‘notre maison’. »

« N’oublie pas, il vaut mieux que tu n’en fasses pas trop. Tu es sur le point de devenir un homme marié. Il vaut mieux que tu arrête de batifoler avec d’autres filles.

Tian Yang suivit sa ligne de vision pour retrouver à son bout la célèbre jolie veuve de Guanwai. C’était l’une de ses amies intimes, il n’avait de ce fait pas besoin de révéler le sourire qui faisait palpiter tous les cœurs.

« Puisque tu as déjà dit qu’on était pas destiné à être ensemble, comment pourrait-il s’agir d’une réelle cérémonie de mariage? »

« Tu ne vas pas passer ta nuit de noces avec ma belle-sœur? »

Tian Yang afficha un sourire qui disait qu’il valait mieux y réfléchir à nouveau, puis il dit: « Ce que nous promet l’avenir, qui pourrait le savoir? »

Yun Tian Hao regarda son frère monter jusqu’au deuxième étage et ne put s’empêcher de soupirer.

« Si tu demeure aussi incontrôlable, tu subira sûrement une rétribution pleinement méritée, Grand Frère. » murmura-t-il. « Je souhaite vraiment que ma future belle-sœur ne soit pas du genre typique, et puisse contrôler ta nature débridée de Grand Frère. »

« Qu’est-ce qui t’a pris autant de temps? »

À peine avait-il ouvert la porte, Lin Xi s’était déjà jetée sur sur son torse.

Elle y avait une paire de yeux noirs et brillants, des lèvres sexy, charnues et lisses, ainsi qu’une poitrine énorme et imposante et des fesses charmantes et parfaitement rondes, Lin Xi avait toujours eu la réputation d’être la beauté numéro un de Guanwai.

« Tu ne pouvais plus attendre? » Yun Tian Yang éclata de rire, sa paume vigoureuse et effrontée lui caressa les fesses, se penchant en avant pour l’embrasser.

Lin Xi le repoussa.

« Dis-moi, est-ce vrai ce qu’ils disent? »

« Peu importe ce qu’ils racontent, ça n’a rien à voir avec toi de toute façon. » répondit Yuan Tian Yang en souriant.

Même si Lin Xi avait le cœur rempli de questions, elle se soumit quant même au charme empoisonné et enchanteur de Tian Yang, se laissant docilement embrasser.

Yun Tian Yang l’emmena sur le lit, puis en profita pleinement, suçant habilement ses cerises rouges dressées avec enthousiasme, quant à Lin Xi, elle s’occupa affectueusement de son érection. Les deux avaient pratiqué pendant de nombreuses années, la technique et les compétences avaient été bien maîtrisées, ils étaient parfaitement et harmonieusement combinées. En moins d’un instant, ils avaient déjà atteint les plus hauts sommets du plaisir.

Après avoir tout vidé, Yun Tian Yang se sentit beaucoup plus détendu. C’était comme si la pression et l’agitation qui s’étaient accumulées ces jours-ci, avait un peu diminué.

« Tian Yang, qu’est-ce qui te préoccupe? »

« Rien. Ce n’est pas un problème dont tu devrais te soucier. » lui répondit Yun Tian Yang en la caressant d’une certaine façon qui ne lui sembla pas si sincère.

« Ce n’es pas un problème? » Lin Xi, contrairement à toute l’attente, se leva d’un bond, criant furieusement. « Tu vas te marier, ce n’est pas assez grave? »

« Des hommes qui vont se marier, il y en a partout, et pas seulement moi. », lui fit remarquer Yun Tian Yang nonchalamment.

« Je pensais que c’est moi que tu allais épouser », répondit Lin Xi avec une pointe d’accusation.

Yun Tian Yang écarquilla les yeux tellement il fut abasourdi. Il n’avait jamais su qu’elle avait ce genre d’ambition.

À ce moment-là, il se réjouit étonnamment un peu pour son mariage qui n’avait apparemment pas que des mauvais côtés. Va au diable. Il avait seulement l’intention de maintenir une relation avec Lin Xi qui lui convenait, et ne voulait pas d’une femme qui le harcèlerait pour le restant de ses jours.

En ce qui concerne ce genre de femmes, une seule lui suffisait déjà, pas besoin d’une de plus.

En outre, il savait depuis longtemps que Lin Xi n’avait pas que lui, mais il ne s’en souciait guère, car il n’avait pas que Lin Xi comme femme non plus. Il n’arrivait vraiment pas à comprendre comment Lin Xi avait eu cette idée, comment elle pouvait la revendiquer et croire bêtement qu’il l’épouserait!

« Je vais me marier! », dit-il avec tact.

« Je peux être ta deuxième épouse. »

« Ne raconte pas n’importe quoi, c’est impossible. »

« Toi! » Lin Xi était tellement en colère qu’elle ne pouvait plus n’arrivait même plus à parler. « Tu as trompé mes sentiments, me faisant croire que… »

C’était vraiment une accusation absurde. Yun Tian Yang se leva du lit avec impatience et commença à mettre ses vêtements. Se quereller ainsi, en tenue d’Adam et Ève semblait quelque peu ridicule.

Il enfila tous ses vêtements et ouvrit froidement la bouche pour dire: « Nous savons tous les deux que je ne suis pas le seul homme que tu laisse entrer dans ton lit. »

« Cette… Cette allégation est sans fondement. » nia Lin Xi, le visage tout rouge.

« Assez! » dit Yun Tian Yang avec impatience. ‘Toi et moi n’avons pas la même conception des choses. Ce sera peut-être mieux si je ne viens plus.  »

Lin Xi enlaça précipitamment son dos qui s’apprêtait à partir.

« Yang! » supplia-t-elle de sa douce voix. “Ne pars pas. Quoi que soit le problème, nous pouvons toujours en parler. Ne t’en va pas, je t’en prie! »

Cette nuit-là, Yun Tian Yang n’avait pas la patience de convaincre qui que ce soit, il repoussa simplement sa main. « Plus tard! J’ai une affaire à régler demain matin. »

Il quitta la pièce sans aucune hésitation, avançant à grands pas, sans se retourner une seule fois. À son cœur étouffé s’était ajoutée une autre couche qui le contraignait.

Répugnant! maudit Yun Tian Yang dans sa colère.

Il pensait initialement que l’existence de Lin Xi était assez commode. Il n’avait jamais pensé qu’elle avait l’intention inopinée de devenir sa femme. S’il voulait l’épouser, il y aurait déjà fait huit cents ans plutôt, pourquoi avait-il besoin d’attendre que son vieil homme l’oblige à se marier comme aujourd’hui? De plus, il n’avait pas l’intérêt d’appeler ses frères tous les hommes de Guanwai.

S’il avait à choisir, il épouserait plutôt cette délicate et gâtée Ling Shuang, la chance qu’il soit cocu serait réduite. Mais, cela est aussi difficile à prédire, se dit cyniquement Yun Tian Yang. Les femmes ne pourraient jamais supporter la solitude, qui pourrait pendant combien de temps Ling Shuang arriverait-elle à tenir?

Répugnant! Femme, ton nom est synonyme de problèmes.

Cela l’avait vraiment irrité. Ce serait mieux s’il pouvait épouser un homme et l’emmener chez lui!

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *