Lv1 Skeleton – Chapitre 105

« Quoi ? Quand me suis-je endormi ? Et pourquoi Viezda et Melpomene sont-elles également là ? »

Je m’étais assoupi dans mon laboratoire souterrain et d’une manière ou d’une autre, les deux filles m’avaient rejoint.

« Je suppose que je devais avoir froid, à m’endormir comme ça. Sont-elles venues parce qu’elles se sentaient seules ? »

« Vous étiez tous trois endormis depuis un moment, alors j’ai envoyé Riley ramener ce canapé dans lequel vous vous trouvez. »

Lena ? C’était elle, alors.

Elles se sentaient coupables parce qu’elles m’avaient ignoré et que je me sentais triste ?

Je ramassai Viezda et l’emmenai jusque dans la chambre. Je fis ensuite de même avec Melpomene.

« Johra~ emmène-moi dans une autre chambre. »

Melpomene, qui s’était éveillée entre temps, me posa un baiser sur la joue.

« Eh bien… À propos de ça… »

« Ne t’en fais pas, j’en ai déjà discuté avec Viezda. »

Après lui avoir tenu compagnie jusqu’à ce qu’elle se rendorme, je me rendis dans ma propre chambre pour faire de même. Au milieu de la nuit, j’ouvris les yeux et me rendis compte que Viezda avait la tête posée sur mon torse et Melpomene dormait derrière elle. »

Il n’y a que moi qui trouve ça étrange ?

Elles affichaient en revanche des expressions heureuses et je sentis mon anxiété diminuer. Le lendemain matin, nous rassemblâmes les membres de l’équipe et nous préparâmes à partir pour Gartmar.

« Lena, assure-toi de me prévenir immédiatement si la naissance approche. »

« Ne t’en fais pas, je te le ferai savoir immédiatement. »

« Tu peux y aller en toute quiétude. »

Après avoir parlé avec Lena et Viezda, je retournai voir les membres de mon équipe.

« On y va ? »

« Ouais ! »

Melpomene me tenait la main comme une gentille petite fille tandis que Jillian, Jerna et Mayardus nous entouraient. Tous prêts, il était temps d’activer le portail de téléportation.

« Huh ? Où sommes-nous, Maître ? »

« Nous sommes dans la forêt, non loin de Gartmar. Il n’y a que vingt minutes de marche. »

« Ah, c’est une ville que je ne m’attendais plus à revoir un jour. »

« Je… »

« Bon, je ne peux pas voir de toute façon, alors je suppose que je vais devoir me satisfaire avec uniquement les sons et l’odeur. »

Cet instant de réaction instinctive de Melpomene ne fit qu’attiser mon envie de guérir sa vue. J’avais pensé qu’elle faisait semblant d’être aveugle grâce au même sort d’illusion que celui qui lui permettait de paraître si jeune, mais Lena m’avait assuré que ce n’était pas le cas. Je ne savais simplement pas comment faire pour lui faire recouvrer la vue. Même si j’avais une certaine idée dans la tête, je ne savais pas si ça allait fonctionner ou non.

« D’où venez-vous ? C’est la première fois que je vous vois ici. »

« Nous venons de très très loin afin de devenir aventuriers. »

« Oh, vraiment ? C’est peu commun. La Guilde des Aventuriers de Gartmar est plutôt jeune et il est rare que des aventuriers viennent par ici. Je vous souhaite bonne fortune. »

Le vieux garde nous laissa passer sans trop poser de questions. Il ne faisait aucun doute qu’il était sympathique parce qu’une jeune fille aveugle nous accompagnait.

J’étais déjà familier avec les rues de Gartmar et nous prîmes la route la plus courte pour arriver à la Guilde. Même s’il s’était passé du temps depuis ma dernière visite, peu de choses avaient réellement changé. C’était toujours aussi désolé et la manager Chu était à moitié endormie sur le comptoir.

« Ah, bienvenue ! Oh, c’est la première fois que vous venez ? »

« Oui. Nous aimerions devenir des aventuriers. »

« Bien sûr, veuillez payer les frais d’inscription et… Oh, je crois que nous n’avons pas assez de kits de débutants pour tout le monde. »

« C’est bon. Donnez-nous simplement ceux que vous avez et nous nous les partagerons. Est-ce le formulaire, là ? »

« Oui, oui~ »

Nous inscrivîmes simplement nos propres noms, totalement inventés, et tout se passa bien. »

« Huaa~ Je tremblais, là-dedans ! »

« Moi aussi ! J’étais inquiète qu’on puisse nous reconnaître ! »

« Si ç’avait été le cas, nous aurions été stoppés avant même d’entrer en ville. Pourtant, nous sommes désormais officiellement des aventuriers. C’est comme posséder une nouvelle identité afin de poursuivre des rêves que nous ne pouvions pas avoir avant. Merci, Johra !! »

La princesse me remerciait de si bon cœur, je ne peux m’empêcher de sourire.

« Nous n’en avons pas encore tout à fait terminé. »

« Oh, où allons-nous ? »

Melpomene était la plus curieuse.

« Il est temps de recevoir des classes. Nous allons rendre visite à des vieux amis que je connais bien. Évidemment, ils ne me reconnaitront pas. »

Le premier était Ryan, en charge de la guilde des Guerriers.

« Oh, nous n’avons pas reçu de visite depuis longtemps. Cherchez-vous à devenir de puissants aventuriers ? »

« Oui. Aidez-nous. »

Nous prîmes le temps de faire ce qu’il fallait avant de nous rendre vers la Guilde des mages.

« Oh, êtes-vous tous là pour recevoir une classe ? Mais il semble que vous en possédiez déjà une. »

« Ne vous en faites pas pour ça. S’il vous plait. »

Fero, en charge de la guilde des Mages, fut assez sympathique pour nous donner une classe de plus.

« Merci, Fero. »

J’allai même jusqu’à lui acheter une tonne de potion de soin et de mana afin de lui montrer ma gratitude.

« Pouvez-vous transporter tout ça… ? »

« Ne vous en faites pas. Ce n’est pas grand-chose. »

Je divisai les objets parmi mes compagnons et nous partîmes.

« Nous en avons terminé, maintenant ? »

« Pas tout à fait. Il en reste encore un. »

Direction le temple, je tendis une pièce d’argent au disciple qui se tenait devant l’entrée.

« Pourriez-vous être assez bon pour nous conduire jusque chez le prêtre Rohan ? »

« Suivez-moi. »

Il nous fit patienter pendant quelques temps dans le grand hall.

« Finalement, je rencontre ce Rohan plutôt souvent. »

Tout en maugréant tout bas, une version plus jeune de Rohan arriva à notre rencontre.

« Quoi, est-ce un jour saint ? Pourquoi tant de jeunes gens désirent-ils me voir, d’un seul coup ? »

« Prêtre Rohan ? »

« Oui… »

« Nous aimerions devenir des prêtres, s’il vous plait. Nous sommes aventuriers. »

« Des prêtres ? Mais vous possédez déjà deux classes… »

« En effet. »

« Extraordinaire. Il y a quelques temps, un jeune homme qui possédait lui aussi ces deux classes est venu me voir et désirais devenir Paladin. Quel était son nom… Ah oui, Johra. »

Tout le monde me regarda d’un air suspicieux mais je fis de mon mieux pour rester de marbre, innocent devant l’éternel.

« Quel genre de personne était-ce ? Je me demande si nous nous rencontrerons un jour. »

« Il était quelqu’un d’unique. Des yeux brillants et des histoires à n’en plus finir. Les dieux avaient décidé que nous nous rencontrerions et je ne l’ai pas revu depuis ce jour. Pourtant… Je crois que nous nous reverrons un jour. »

Je suis juste là.

Je voulais lui répondre que j’étais heureux de le revoir, mais… pourrir notre couverture ? Je ne pouvais pas.

« Je suppose que je peux faire avec une simple ordination ? J’ai été convoqué par l’église principale et je vais partir bientôt. »

« C’est parfait. »

« Alors, venez avec moi. »

Rohan nous amena à la chapelle et nous gratifia d’un long discours plein de choses impossibles à retenir. Il ordonna les quatre membres de mon équipe, m’excluant du processus. Ce ne fut que plus tard que j’apprendrais que seuls quelques Hauts-Prêtres étaient capable de conférer l’ordination. Il devait retourner à l’Archidiocèse après notre affaire. En réalité, il occupait déjà une position plutôt élevée dans les rangs de l’église et c’était par pure flemme qu’il avait choisi de rester dans une région aussi rurale.

« Je ne sais pas quand nous nous reverrons mais j’espère que vous ferez de votre mieux pour assurer la sécurité de cette ville et de ses habitants. »

« Pas de retour en vue ? »

« Eh bien, je ne pense pas que ce que j’ai à faire au sein de l’église sera rapidement terminé. Il y a une rumeur parlant de connections récentes avec un démon. Tout ça aurait quelque chose à voir avec tous ces enlèvements récents au sein de la noblesse. »

Ah ? C’est à cause de mes actions que Rohan a été appelé ? Comme c’est malheureux.

« Si vous me laissez avoir vent de votre destination, peut-être nous reverrons-nous dans un futur proche. »

Je posai les questions qu’il fallait pour connaître les destinations suivantes de Rohan. J’espérais le revoir afin d’influencer son avenir pour le mieux. Après tout, j’étais celui qui l’avait déjà le plus touché.

Après avoir quitté le temple, j’amenais l’équipe dans un magasin d’armes.

« Voyons voir… Pour Jillian, épée et bouclier. Pour Jerna, un bâton serait bien. Pour Melpomene… uh… »

« Vais-je également combattre ? »

« Absolument pas. »

« C’est parce que je ne peux pas voir ? »

« Ne t’inquiète pas pour ça, nous allons trouver quelque chose. Pour l’instant, on va te procurer un bouclier. »

« Tu ne prévois pas de m’envoyer au front, n’est-ce pas ? »

« Bien sûr que non. »

La dernière étape fut essentielle afin de vêtir tout le monde avec les armures nécessaires. L’équipe ressortit en armure de cuir de la tête aux pieds et nous nous rendîmes directement vers la forêt dans laquelle j’avais combattu de nombreuses fois aux côtés de Viezda.

« Regarde, c’est un lapin à cornes ! »

« Ouah ! »

« C’est si mignon ! Mais il a l’air un peu sauvage. »

Il fallut un peu de temps pour qu’ils s’habituent à chasser le lapin mais ils finirent par accumuler quelque expérience bienvenue.

En errant aux abords de la forêt, nous finîmes par attraper un total de dix lapins à cornes, nous permettant d’améliorer notre travail d’équipe et de jouer nos rôles respectifs. Jusqu’au moment où Melpomene se mit à se plaindre.

« Pourquoi suis-je encore là ? Je suis juste un boulet pour vous, tu dois toujours me traîner par la main. »

Je tentai de l’encourager un peu afin de lui remonter le moral.

« Je ne connais pas encore de remède pour soigner tes yeux mais je crois qu’à force de chercher, nous allons en trouver un. »

« Ne te l’ai-je pas déjà dit, Johra ? La perte de ma vue n’est pas due à une blessure. »

« Oh, tu es née ainsi ? »

« Non. J’ai été maudite. »

« Maudite ? »

« Eh bien… Je te l’expliquerai ce soir. Je ne veux pas en parler maintenant. »

Après avoir solennellement hoché la tête, j’appelai Jillian.

« Oui, Maître ? »

« Es-tu maintenant familier avec les compétences de base et le rôle d’un guerrier ? »

Jollian, qui avait déjà reçu des leçons grâce à sa position d’héritier du Comte, était déjà efficace, une épée à la main. De même, ses compétences augmentaient à une belle allure et il répondit de manière confiante.

« Faites-moi confiance, Maître. »

« Ok. À partir de maintenant, nous allons chasser des proies plus dangereuses, alors que tout le monde s’assure d’être prudent. »

Jusqu’alors, notre chasse s’était déroulée comme sur un nuage mais il semblait que mes mots avaient eu plus que l’effet désiré et les avaient effrayés un peu trop.

« Bon, ce sera un peu dangereux mais pas trop non plus. Soyez simplement certains de garder un œil autour de vous et de protéger Melpomene. Et n’oubliez pas de porter vos anneaux. »

« Oui ! »

Les laissant derrière moi, je m’enfonçai plus loin dans la forêt. J’avais deux raisons pour avoir choisi cet endroit. D’abord, pour gagner de l’expérience pour mon équipe, ensuite pour les faire monter de niveau rapidement grâce aux gobelins.

En réalité, j’avais une raison de plus de venir, incarnée par Lilinor. Je devais encore entendre parler d’elle et même après avoir voyagé loin dans la forêt, je ne parvins pas à trouver de signer de sa présence.

« Où peut-elle être allée ? »

J’attirai les gobelins, tous ceux que je pouvais trouver dans les bois. Bientôt, plus d’une centaine me suivaient au pas.

« Maître, derrière vous ! »

« Il y a un tas de monstres qui arrivent ! »

Lorsque j’arrivai à une vingtaine de mètres d’eux, je fis volte-face.

« Aide-moi, Lena. »

« Ok. Je les ai tous marqués et ai prédit leurs trajectoires. Ceux en rouge sont les plus proches, et donc ceux que tu dois cibler en priorité. »

« Parfait, merci. »

Je me mis à les ligoter avec mes toiles et il me fallut presque trente minutes pour tous les capturer. C’était ridicule : ils ignoraient totalement leurs camarades prisonniers et chargeaient tout droit comme des idiots. Finalement, il en résultat une montagne de corps de gobelins ligotés.

« Tout le monde porte son anneau ? »

« Oui ! »

« Alors on y va. Lena ? Bouclier Rohim ! »

Une fois le bouclier en place, il était temps de m’amuser.

« Création de matériau : positron. »

Je formai la matière – ou plutôt l’antimatière – destructrice et la balançai en plein milieu de la montagne de gobelins. Le tout explosa, ou implosa, ou… je ne savais dire.

« C’était peut-être un poil trop… ? »

[+5 points d’expérience.]
[+10 points d’expérience.]


[+5×2117 points d’expérience.]

[Augmentation de niveau ➢ 932]

Suivant le champignon de poussière qui s’élevait dans le ciel, un paquet d’expérience arriva. Heureusement, nous étions protégés par le bouclier d’énergie et n’avions pas souffert de l’explosion.

« Toujours pas au niveau max ? Putain, mais que me faut-il ? »

« Maître ? Que se passe-t-il ?! »

Tout le monde était terrifié en se rendant compte de leur soudaine montée en puissance.

« C’est la raison pour laquelle nous sommes là. Comment allez-vous ? »

J’ouvris leurs statuts pour y jeter un œil.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *