Lv1 Skeleton – Chapitre 87

« Échec et mat, Jerna. »

* Wooaaaaaahhhhhhh *

« Ah, je l’ai faite pleurer, encore… ? »

Elle s’enfuit après sa énième défaite. Nous avions mené une bataille acharnée pendant des heures sur le plateau de jeu, mais à la fin et grâce à mon cheat-système appelé Lena, je n’avais aucune chance de perdre.

Il était déjà 2 h du matin et Viezda et moi-même allâmes nous coucher afin d’être prêts pour le lendemain.

Je m’éveillai tôt et m’adressai immédiatement à Viezda.

« Aujourd’hui, nous allons tenter quelque chose de plus aventureux, écoute bien mon plan. »

« Ok. »

Après lui avoir décrit la chose dans le détail, nous nous rendîmes directement dans la zone externe de la forêt. Elle chassa 5 lapins afin de s’échauffer et de gagner un peu de confiance. Étrangement, elle gagna aussi un niveau et nous étions alors prêts à nous enfoncer vers le cœur de la forêt.

« Prépare-toi ! »

Elle hocha la tête en retour en raffermissant sa prise sur sa baguette magique. Devant nous se tenaient quatre gobelins qui festoyaient d’un cadavre de lapin que j’avais laissé là comme appât. M’approchant furtivement d’eux, je parvins à leur infliger des blessures profondes.

Bingo. J’ai réussi à ne pas les tuer.

* Kiee ? *

* Kieeek ! *

Ils poussèrent des cris de surprise et de douleur et me pourchassèrent en brandissant leurs gourdins primitifs.

« Maintenant ! »

« Essence du Feu, fais pleuvoir la furie sur mes ennemis ! Boule de Feu ! »

[+3 points d’expérience.]
[+6 points d’expérience.]
[+12 points d’expérience.]
[+24 points d’expérience.]

Je tentai d’effectuer une roulade afin d’éviter de me faire toucher par cette boule de feu surpuissante, qu’on ne pouvait presque plus appeler ainsi.

« Viezda ! Tu es trop cool ! »

Elle était sous le choc et tremblait.

« Qu’est-ce qui ne va pas ? »

« J… J’ai blessé mon maître ! Je suis désolée ! Si désolée !! »

« Mais de quoi est-ce que tu parles ? J’ai esquivé quasiment tout le sort. Tu ne m’as pas vu bondir du sol, à l’instant ? Je vais bien. »

« Mais pourtant… C’est de ma faute si mon maître s’est fait brûler légèrement, parce que je suis incapable de contrôler ma puissance. Je ne veux plus utiliser la magie ! »

« Comment pourrais-je me fâcher pour quelques bobos si légers… Être un aventurier, c’est vivre dangereusement. Et puis c’est moi qui n’ai pas su juger correctement ta puissance de feu. Viezda, à l’avenir, ne te fais plus de souci concernant ta puissance et utilise-la librement. Oh… Désolé, désolé. »

« Un tel ordre… C’est beaucoup trop, maître !! Waaaah ! »

Même si je n’avais pas dicté mes derniers mots comme un ordre, j’avais malencontreusement utilisé son nom. Pourtant, je décidai de ne pas revenir dessus parce que ç’allait être nécessaire pour son futur développement.

« C’était ton attaque la plus puissante ? »

« Non, je tentais de l’affaiblir autant que possible. »

J’étais plutôt excité d’entendre que même sa boule de feu la plus faible était capable de me blesser. Bien sûr, ça signifiait que sa puissance de feu était extraordinaire, tellement qu’on pouvait difficilement considérer ça comme une boule de feu normale.

Je me demande bien quelles sont les limites de ses capacités.

« J’aimerais savoir de quoi a l’air ton sort le plus puissant, alors essaye-le sur ce groupe de gobelins, là, ok ? »

« Oui… Faites attention alors. Essence du Feu, fais pleuvoir la furie sur mes ennemies. Boule de Feu ! »

Je reculai rapidement jusqu’à être à plus de vingt mètres des gobelins.

* Qwaaaaa Kuuuuung ! *

« C’est différent de toutes les boules de feu que j’ai pu voir, c’est presque deux fois plus puissant. »

Tout ce qui se trouvait dans un rayon de huit mètres avait été calciné et était désormais vide de toute vie.

« Viezda ! »

Elle venait de s’effondrer. Vérifiant son statut, je pus constater qu’elle avait épuisé tous ses PM.

Utilise-t-elle des PM additionnels pour fortifier son sort ? C’est peut-être lié à la malédiction. Quand elle se réveille, il faut que je m’assure de la mettre en garde contre sa puissance maximale.

Je sortis une couverture pour la poser sur elle après l’avoir allongée sur l’herbe. Je tentai d’utiliser mon soin mineur mais ce n’était pas efficace du tout parce que ça ne guérissait pas la privation de mana. Je dus attendre presque 30 minutes pour la voir ouvrir les yeux.

« Uhh… Maître ? »

« Je suis là. »

« Ahhhh désolée !!! »

Elle bondit sur ses pieds avant de s’incliner de façon navrée.

« Oh, arrête ça… Et n’utilise plus cette puissance maximale à l’avenir. »

« Oui… Oui. »

« On dirait que tu possèdes la capacité innée de consommer des PM afin de rendre tes sorts plus puissants. À partir de maintenant, concentrons-nous sur ta maîtrise de ce pouvoir. »

« Et ça va aller ? »

« Bien sûr ! C’est une bonne chose. »

« Ah, alors je ferai de mon mieux pour aider mon maître ! »

Nous nous accordâmes une courte pause en attendant que son mana soit à nouveau au taquet avant de repartir en quête de gobelins. Naturellement, je les détectais facilement à travers les buissons et l’épais feuillage grâce à l’aide de Lena.

« Nous allons cibler ces cinq-là. Essaye de contrôler ta puissance un peu mieux, cette fois. »

« Oui… Veuillez faire attention, Maître, au cas où je fasse une erreur… »

« Ne t’en fais pas, j’esquiverai. »

* Crunch *

Je venais de marcher sur un monceau d’herbe sèche, alertant par la même les gobelins de ma présence.

« Merde ! »

Tranchant rapidement vers eux à plusieurs reprises à l’aide de ma dague, je fis une roulade sur le côté en criant :

« Maintenant ! Puissance minimale ! »

« Essence du Feu, fais pleuvoir la furie sur mes ennemis ! Boule de Feu ! »

Merde ! Je suis encore trop près !

Comme le projectile arrivait vers les gobelins et moi, je réalisai que je n’étais qu’à quatre mètres d’eux. C’était définitivement dans la zone de danger ! Je tentai de rouler encore plus loin mais je n’eus pas le temps dont j’avais besoin et je finis blessé malgré tout.

* Aahh *

« Master ! »

J’entendis les cris paniqués de Viezda tandis que je me faisais engouffrer dans les flammes, qui noircissaient déjà ma peau.

Un tel niveau de flammes devrait être sans réel danger, mais je m’inquiète quant au fait qu’elle puisse développer un traumatisme concernant sa magie…

« Soin Mineur ! … Soin Mineur ! … Soin Mineur ! … Soin Mineur ! … Soin Mineur ! … »

Je continuai de lancer mon sort de soin en tournant le dos à Viezda et en lui cachant mon bras gauche enflammé. C’était maintenant une guerre d’attrition entre les flammes sur mon bras et mes PM. Au bout du compte, je pus achever une victoire sur le fil, les flammes mourant sur ma peau quasiment intacte.

Pfiou. Ce feu a duré bien plus longtemps que je pensais.

Heureusement, ce n’avait été que mon bras. Je m’étais trouvé hors de la zone d’impact au dernier instant et en comptant sur les propriétés de l’armure de cuir, je pus en sortir indemne.

« Maître ! J’avais tort ! »

Elle fondit en larmes tout en s’agenouillant au sol et en tirant sur ma chemise. Je lui répondis de manière douce tout en lui ébouriffant les cheveux.

« Tu n’as rien fait de mal. J’ai mal calculé mon coup. Et puis, tu vois, je vais très bien. »

Naturellement, Viezda s’imaginait que j’avais souffert de blessures ignobles mais en regardant mon bras gauche, elle fut choquée de voir qu’il n’avait rien. Après quoi elle se calma peu à peu pendant presque 30 minutes avant de pouvoir parler à nouveau normalement.

« Tu n’as pas besoin de t’en faire pour de petites égratignures. »

« Mais Maître, j’ai horreur de vous voir blessé. »

* Snifff *

On dirait qu’on ne va pas pouvoir continuer pour aujourd’hui.

« Préparons-nous mieux, la prochaine fois. »

Nous nous rendîmes en ville, en direction d’un magasin vendant des objets magiques.

« Cherchez-vous à capturer un dragon rouge, monsieur ? »

« Haha… Ma situation réclame simplement un peu plus de défense contre le feu. »

Les articles qui octroyaient ce genre de résistance étaient tous plutôt coûteux mais nécessaires pour notre stratégie de chasse.

« Je suis désolé, Maître, c’est entièrement de ma faute ! »

« Non, c’est un investissement pour l’avenir. Je vais compter sur ta puissance de feu à partir de maintenant. »

Elle hocha la tête, quoiqu’hésitante.

Sur le chemin de retour, nous fîmes halte à la Guilde des Aventuriers pour rendre notre quête. La mâchoire de Chou tomba lorsqu’elle vit nos résultats.

« Comment avez-vous fait, par tous les dieux, pour gagner des niveaux aussi rapidement ? Non… La question est taboue… »

Pendant les quatre prochains jours, nous retournâmes au même endroit pour exterminer tous les gobelins des environs. Je les frappais avec ma dague et bondir hors de portée pendant que Viezda les grillait à point. Comme elle s’améliorait en terme de contrôle, je recevais de moins en moins de blessures et elle pouvait économiser de plus en plus de mana, ce qui rendait nos chasses de plus en plus efficaces.

Au moment où nous fûmes capables de chasser 30 à 40 gobelins par jour, nous avions déjà tué tous ceux de l’orée de la forêt dans laquelle nous chassions.

« On dirait que c’était le dernier. »

« Ah, je pense que je suis un peu triste. »

Viezda avait toujours presque tous ses PM.

« Devrions-nous tenter de s’enfoncer un peu plus dans la forêt ? »

« Ce ne serait pas dangereux ? »

« Eh bien… Dans le pire des cas, nous pouvons toujours effectuer une retraite stratégique par ici puisque nous avons déjà tout nettoyé. »

« Ah, je vois. »

Après avoir prudemment avancé dans les bois, nous tombâmes brusquement sur un camp gobelin. Le seul problème étant leur nombre : ils étaient plus d’une vingtaine et l’un d’eux avait même un rang rare.

« Hm… Une bonne opportunité pour tester ma nouvelle magie. »

Après avoir étudié le livre magique que j’avais reçu de la Guilde des Mages, j’avais obtenu un sort de brouillard empoisonné de niveau 1.

J’échangeai un regard rapide avec Viezda avant de m’approcher doucement du gobelin le plus proche pour le trancher de ma dague.

* Kiie ? *

* Kiie. *

* Kiooooooo ! *

« Merde ! »

C’était problématique de faire tant de bruit aussi près du camp. Regardant son statut, je fus étonné de découvrir cette compétence, [Invocation d’alliés].

« J’aurais dû regarde ça avant, merde ! »

Une horde de plusieurs centaines de gobelins se ruaient maintenant vers sa position depuis les quatre coins de la forêt pour ce qu’il me semblait.

« Non, c’est une bonne chance ! Brouillard empoisonné ! »

Je lançai le sort derrière moi tout en prenant la fuite. Tous les gobelins qui traversèrent la brume verdâtre en me pourchassant furent rapidement empoisonnés. Je fus rapidement à une vingtaine de mètres de Viezda.

« Viezda ! Puissance maximale !!! »

Dans un dernier effort surhumain, je parvins à plonger en avant tout en regardant derrière moi, remarquant que mes poursuivants n’étaient plus qu’à quelques mètres de moi.

« Essence du Feu, fais pleuvoir la furie sur mes ennemis ! Boule de Feu ! »

Un énorme globe enflammé vola au-dessus de ma tête et je vis Viezda tomber par terre.

« Viezda ! »

J’accourus vers elle au moment où mon dos fut balayé par le contrecoup de la déflagration.

[+5 points d’expérience.]
[+10 points…

[Niveau maximum atteint.]

[L’évolution est possible.]

« Oh, les humains sont aussi capables d’évoluer ? Je ne savais pas ! »

La majeure partie de l’explosion fut bloquée par ma cape magique qui me permit d’en réchapper plus ou moins intact, contrairement à ces centaines de gobelins cuits à points. Même la forêt avait pris feu et l’incendie commençait à se propager.

« Ugh ! C’est déjà un sacré feu de forêt ! Il est trop imposant pour que je m’en occuper avec ma sphère d’eau… Je dois me barrer en vitesse. »

Attrapant Viezda dans mes bras, je courus aussi rapidement que possible vers l’orée de la forêt. De derrière moi, je pouvais entendre les craquements et les crépitements des arbres et du feu ainsi que le bruit de centaines de pattes d’animaux qui prenaient la fuite.

« On dirait que j’ai créé des problèmes… »

Le temps d’atteindre en sécurité la bordure de la forêt, le feu était déjà sous contrôle.

« Eh… C’est un dragon ? »

Un dragon d’un bleu profond, du genre que je n’avais jamais vu avant, volait au-dessus de l’incendie en lançant des sorts qui faisaient tomber la pluie.

« Oups. Je ferais mieux de me cacher. »

Je me dissimulai rapidement derrière un rocher, hors de la vue du dragon qui vola encore en cercles à plusieurs reprises avant de s’en aller pour de bon.

« Pfiou, il est parti. Ce serait une très mauvaise idée d’affronter un dragon dans mon état actuel. »

Une fois de plus, je ramassai Viezda et me rendis vers la ville.

« Uh… Maître ? »

« Oui, Viezda ? »

« Ai-je fait du bon travail ? »

« Magnifique. »

« Je ferai tout pour aider mon maître… »

Elle tomba à nouveau dans les pommes au moment où Levin arriva pour nous ramener à la maison. Elle dormit pendant tout le trajet et je la portai jusqu’à son lit.

Aujourd’hui, on en a fait beaucoup. Je devrais aussi dormir un peu.

Je tombai dans un profond sommeil aussitôt la tête sur l’oreiller. Je m’occuperais de mon évolution après une bonne nuit de sommeil.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *