Lv1 Skeleton – Épilogue

Épilogue —

Je réapparus dans ma chambre, de retour sur Terre.

« Lena ? »

Elle ne répondit pas. Peut-être avait-elle totalement disparu dans l’explosion.

« Hmm… Comment faisait-on encore pour créer un cercle de téléportation ? »

J’avais observé Lena en faire des dizaines de fois et lui avais même occasionnellement donné un coup de main. Mais c’était la toute première fois que je m’y essayais en solitaire.

Après quelques expérimentations, je pus trouver le chemin de retour vers la Fosse et fus chaleureusement accueilli par ceux qui m’étaient chers. De plus, j’étais désormais en contact avec Machina et lui demandai s’il existait un moyen de ramener Lena.

« Eh bien… Je possède une sauvegarde de Lena, que je pourrais restaurer mais… cela n’inclurait pas ses souvenirs. Ce serait un copie remise à zéro. »

« Hmm… Non, ça ne m’arrange pas. »

Déçu par cette information, je sortis dans la Fosse tout en ne la partageant pas avec les autres. Je pouvais enfin profiter à la fois d’un bon temps bien mérité sur Terre et dans l’autre monde et même si je n’allais pas laisser passer ça, Lena me manquait de plus en plus.

Des années passèrent et suite à des recherches de ma part, j’entendis rapidement parler d’un génie nommé Gnoss ; je le vis même à la télé. Un gosse assez prodigieux pour résoudre des problèmes de niveau universitaire. Ce fut à ce moment qu’un voix apparut dans mon esprit.

« Comment vas-tu depuis tout ce temps ? »

C’était la voix de Lena ! Les nanorobots qu’elle avait laissés à Gnoss et que j’avais totalement oubliés contenaient toujours une sauvegarde de ses souvenirs et de sa personnalité. Elle avait sans doute même pris soin de lui communiquer toutes les données en sa possession jusqu’à son sacrifice. C’était ma Lena, c’était comme ça que je la connaissais. Prévenante et avec toujours un train d’avance.

Via internet, je pus découvrir l’adresse de Gnoss et à l’aube du jour suivant, je me tenais devant chez lui.

*Ding Dong *

Dans l’intercom, j’entendis une voix familière.

« Johra ? »

C’était celle de Gnoss bien que plus jeune de quelques dizaines d’années. Il m’avait visiblement reconnu parce que personne ne me connaissait par ce nom sur Terre. Mais sans doute n’était-ce pas un souvenir… Lena avait dû l’en informer.

« Gnoss. Ou devrais-je t’appeler Phil ? »

Il secoua la tête en réponse.

« Je suis bien Gnoss. »

« Ok. Rends-moi Lena. »

J’avais déjà décidé d’en venir immédiatement au fait.

« Ha ha ! Oui, elle a dit qu’elle pouvait te revenir maintenant que Metatron était mort. »

« Je suis du même avis. »

« Ma mission ici est claire. Je dois faire échouer les attaques prévues et mises en place par Metatron avant sa disparition. Lena m’en a informé. Tu peux la récupérer, maintenant. »

Gnoss me demanda de partir aussitôt ceci fait.

« Avant ça… Gnoss, ne pouvons-nous pas être amis une fois de plus ? Tout recommencer ? »

J’avais eu besoin de faire des efforts conséquents pour lui demander ça, mais j’y était arrivé.

« Hmm… Mais Lena m’a informé que tu étais et que tu avais toujours été méfiant envers moi. »

Il était vrai que durant la majeure partie de ma vie, javais été suspicieux. Ses buts, ce qui le motivait, il m’avait caché un nombre important de choses et volontairement oublié d’autres. Cela dit, à chaque fois que je l’avais écouté, les résultats s’étaient avérés positifs.

« C’était ma faute. Si j’avais cru en toi un peu plus, j’aurais pu m’éviter de nombreuses épreuves. »

Gnoss me regarda, l’air confus. Finalement, il m’adressa un sourire.

« Il semble qu’après toutes ces années, nous sommes enfin devenus de vrais amis. »

Il tendit la main et je m’empressai de la lui serrer sans me poser d’autre question.

« Eh bien, mon bon ami. Je pense que mes souvenirs sont revenus. »

« Ah… Attends, quoi ? »

« Je ne suis pas sûr du pourquoi mais je crois que je possède les souvenirs de Metatron. Je… crois que je suis sa réincarnation. Quelque chose comme ça. »

« Quoi… ? »

C’était à mon tour d’être stupéfait. Je n’avais jamais imaginé que Metatron ait pu se réincarner, et encore moins en Gnoss. Mais après tout, n’avais-je pas déjà expérimenté la réincarnation d’un dieu avec Gnoss ? Pourquoi étais-je surpris ? Peut-être avait-il simplement un don pour ça.

Je tentai de retirer ma main mais il la tenait fermement.

« Si ce n’était pas grâce à toi, Johra, cette planète aurait disparu désormais. Nous n’aurions pas été capables de devenir amis. De vrais amis. »

Son sourire me fit froid dans le dos mais je ne pouvais nier la véracité de ses mots.

« Oui. Amis pour la vie. »

« Et les suivantes, ha ha ha ! Je t’apprécie vraiment beaucoup, Johra. Tu m’as fait passer par une paire de morts désagréables mais je ne peux pas m’empêcher de t’apprécier ! »

Ses mots résonnèrent dans mon esprit. Puis, il disparut sans laisser de trace. Depuis ce moment, je ne le revit jamais malgré toutes mes recherches.

J’avais vérifié tous les pièges magiques que Metatron avait précédemment créés et n’y trouvai aucun indice. Je demandai à Gaia, au Père du Ciel et à Odin mais aucun d’eux n’avait vu Gnoss ni ne savait où il avait disparu malgré ce petit sourire malicieux qu’ils m’adressèrent silencieusement.

« Merde… J’ai peur que Gnoss fasse un truc dément une fois de plus. »

Le temps s’écoula et je n’entendis malgré tout jamais parler de celui que j’avais appelé mon meilleur ami. Avec mes quatre femmes, j’eus une progéniture féconde : treize enfants en pleine forme. Et depuis ce jour, les deux mondes vécurent en paix.

Plus jamais je ne parlai à quiconque de ce sentiment malsain qui existait toujours au fond de moi, savant mélange d’anxiété et d’appréhension tandis que je songeais au futur à venir.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *