Maou-sama no Machizukuri! – Tome 1 Prologue

Je me réveillais.
Une bougie éclairait faiblement la pièce où je me trouvais.
Alors que je regardai vers le sol, j’aperçus un symbole magique qui brillait d’une lumière mélangeant le blanc et le bleu.

« Où suis-je ? Quel est cet endroit ? »

Je me redressai alors et regardai autour de moi.
Je n’avais auparavant, jamais vu une pièce comme celle-ci.
Pour quelles raisons suis-je dans un endroit comme celui-ci…
Non, d’abord.

« Qui suis-je ? »

Je me murmurai ceci à moi-même, car je ne me souvenais plus de rien.
Je ne connaissais même pas mon propre nom.
J’essayai alors désespérément de déterrer mes souvenirs.
Cependant, je ne pouvais me souvenir de quoi que ce soit.
Je me sentis alors mal à l’aise, anxieux. Je ne pourrais pas le supporter bien longtemps.
À un moment, j’entendis au loin, un bruit rythmé et aigu.

Alors que je me concentrai sur le son, j’aperçus enfin une femme.
Elle était d’une beauté exceptionnelle, une peau brune avec des cheveux blancs, des oreilles et une queue de loup.
Il n’y avait pas uniquement cette beauté en elle, mais aussi quelque chose de terrifiant. Je voyais en même temps, une âme extrêmement froide, une présence écrasante.

« Vous êtes enfin né. J’étais fatiguée d’attendre ! »

Malgré cette phrase brutale, il y avait de la joie derrière ces mots. Il y avait aussi de la résignation ainsi que de l’envie.
Toutes ces émotions étaient présentes dans ces mots.
J’ouvris la bouche tout en étant fasciné par elle.

« Dites-moi qui vous êtes !? Où sommes-nous ? Et qui suis-je ? »

Après avoir entendu toutes mes questions, elle se mit à sourire faiblement.
Et ensuite, elle commença à parler.

« Je suis le Seigneur-Démon de la [Bête], Marchosias. Parce que vous êtes une personne spéciale, vous pouvez m’appeler March. »
« March…, March, savez-vous qui je suis ? »
« Bien sûr que je le sais. Vous êtes un Seigneur-Démon nouveau-né. Et vous êtes un Seigneur-Démon, tout comme moi. »

L’ombre de March se développa et à partir de celle-ci, un loup bleu apparut.
Il sauta hors de l’ombre de March.

« Démon de rang D, Garm. C’est un démon cruel qui tue les humains ordinaires en un clin d’œil, à l’aide de sa morsure. Maintenant, qu’allez-vous faire ? » (March)

J’ouvris mes yeux.
Le loup bleu ouvrit sa bouche en grand. Bien sûr, j’avais décidé de fuir.
Je voulais m’échapper de là, cependant, mes jambes tremblaient et ne voulaient pas bouger.
Le loup bleu s’approcha alors à vitesse régulière de moi.

« Hiiii― »

Je roulais sur le sol pour éviter de justesse la charge du loup.
Le corps du loup bleu passa devant mes yeux.
Alors qu’il passait à côté de moi, j’entendis un son strident d’un claquement de dents. Si je ne l’évitais pas, ses dents pointues perceraient ma chair.
Le loup bleu se retourna, se prépara, et à nouveau, sauta sur moi.
Je tombais sur le dos et ne pus me relever.
Si cela continuait ainsi, j’allais sûrement mourir.
Le loup se précipita vers moi tout en bavant.
Je vais mourir.
Non, je ne veux pas mourir, je ne peux pas mourir.
N’y a-t-il vraiment rien que je puisse faire ?

Un mot me vient à l’esprit. Je me cramponnai à ce mot et le libéra dans les airs.

[Création]

Je l’avais dit sans trop y penser.
J’avais ainsi utilisé mon pouvoir.
Des particules de lumières se réunirent dans ma main, et l’arme de poing Glock 19 apparue de nulle part…
Un pistolet automatique développé par un fabricant d’armes autrichien. Il était très fiable même s’il ne causait pas énormément de dégât, mais sa réserve de munitions était assez importante.

Le sentiment de tenir cette arme, bien que je ne me souviens de rien, me rendit nostalgique.
À partir du moment où je tins cette arme en mains, je redevins calme. Le monde me paraissait tout à coup devenir lent.
Mon cœur battait la chamade, alors même que mon esprit était calme.
C’était pour moi une chose habituelle. J’avais juste besoin de tuer la menace en face de moi.

Le loup bleu sauta sur moi. Après l’avoir observé, je le visai.
Puis, j’ouvris rapidement 3 fois le feu. Une balle perça le milieu de son front. En réponse à cela, le loup bleu tomba au sol en hurlant.

« Kiyaun, kyan kyan »

Je fus surpris. Le loup bleu qui avait reçu une balle en plein front était toujours en vie. Il me grognait dessus alors qu’il saignait.
Je me relevai alors et m’approchai de lui avec précaution. Je fis feu sur lui tout en le regardant. J’avais tiré toutes mes balles dans sa tête.
Le Glock 19 avait une capacité de 15 balles. Quand j’eus fini de tirer toutes les balles, le loup bleu ne bougeait plus d’un pouce, il se transforma alors en particules bleues tout en disparaissant.

« Ah, Ah, Ah ».

Lorsque la menace sous mes yeux disparut, la peur revint tout à coup.
Mes dents claquèrent.
Que suis-je ? Comment puis-je faire de telles choses ? La réponse me traversa l’esprit.

[Compétence unique : [Création] vient d’être utilisée. Elle permet de matérialiser tout ce qui existe dans votre mémoire. Cependant, avec votre pouvoir magique actuel, convoquer les êtres vivants est impossible. La consommation de MP est de 1/10 du poids total de l’objet].

Compétence unique, qu’est-ce ?

« Tout d’abord, félicitations. Vous êtes donc en mesure d’utiliser votre pouvoir. Bienvenue au nouveau Seigneur-Démon. » (March)
« Seigneur démon ? »
« C’est vrai, un Seigneur-Démon. Vous pouvez maintenant créer de nouveaux démons et les contrôler, vous êtes un créateur de donjon maléfique. Une existence qui a été choisie pour sa compétence unique, le 300e à être né dans ce monde. Le nouveau Seigneur-Démon. » (March)

Seigneur démon, c’est donc ce que je suis actuellement.
Ceci n’avait pas l’air réel du tout.

« Vous ne devez pas faire un visage si mal à l’aise. Jusqu’à ce que vous deveniez indépendant, dans un an, je vais devenir votre “parent”. Je vais vous apprendre ce que vous devez savoir pour devenir un Seigneur-Démon. » (March)

La femme devant moi me sourit et c’était ainsi que ma nouvelle vie sans mes souvenirs commença.

Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *